09/02/2017

Macron, le Kremlin, l’épouvantail russe retrouve ses couleurs

IMG_1591.jpg

Voici qu’on malmènerait le poulain d’autant de personnalités du monde médiatico-politque qui soutiennent ce candidat hors système.

Ce 8 février au soir, sur le plateau de l’émission C dans l’air, l’inquiétude était manifeste. L’ancien banquier de chez Rotschild, nommé à Bercy par l'encore actuel président en lutte contre la finance, subissait un traitement indigne.

En voilà des manières!

Tandis qu’une campagne impitoyable est menée à charge contre François Fillon, les invités de C dans l’air s’offusquaient du traitement réservé à Emmanuel Macron.

Et de pointer, alors, une ingérence du Kremlin, accusé de relayer des rumeurs à son sujet.

C’est alors, qu’on a droit aux analyses de haute voltige des invités de Caroline Roux. On y apprend, entre autre, que c’est la Russie qui a déclenché la guerre en Ukraine pour occuper le Donbass.*

Mieux, la Russie voudrait détruire l’Allemagne, raison pour laquelle le candidat Macron, grand prédicateur de la messe européenne, serait dans le collimateur des médias russes dits d’Etat.

Décidément, heureusement que Moscou existe et aura fourni le prétexte idéal pour voler au secours de celui que Michel Houellebecq a surnommé le mutant.*

On hésite entre pitié ou chagrin envers autant de partialité à évoquer le destin que tissent ces vertueuses Pénélopes*

 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/08/fillongate-la-...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/21/la-russie-n-a-...

 

Commentaires

Je trouve que vous y allez un peu fort à mettre tous les invités de l'émission dans le même sac. Merchet et Thréard, dans une une moindre mesure Fottorino m'ont semblé mesurés. La dame Vaissié et la présentatrice, c'est une autre histoire, on est bien d'accord. Après tout, la Russie reprend des couleurs, pour reprendre votre expression, mais dans le jeu international et c'est très bien ainsi pour un pays qui a été humilié après la chute de l'empire soviétique, ne serait-ce que pour équilibrer les rapports de forces à l'intérieur du marigot. Elle joue de la realpolitik avec bonheur, aidée par l'ectoplasmique opposition des dirigeants européens. Cela ne peut pas plaire à tout le monde. Dans ce jeu, les Russes étant de grands joueurs d'échecs, il n'est pas interdit de penser qu'ils usent aussi de désinformation.
Bien à vous.

Écrit par : gislebert | 09/02/2017

Gislebert,

Mon propos porte sur l'émoi général que suscite le traitement médiatique de Macron tandis que celui qui vise à mettre Fillon a terre n’a suscité que débats pour en évaluer l'impact et les conséquences.

Ici, au contraire on se porte avec beaucoup de compassion sinon d'inquiétude au chevet du candidat hors système. L'évocation du Kremlin était alors opportune, même diversement abordée.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/02/2017

ma connaissance (...) (de la Russie , n'a rien à voir avec vos postures complaisantes avec le pouvoir corrompu de la clique de Poutine.
De nombreuses années de collaboration dans le domaine de la Recherche Fondamentale, en matière de médecine fondamentale m'ont permis de travailler avec des membres de l'Académie des Sciences de l’union soviétique, puis plus récemment de publier des articles avec des étudiants "éduqués en Russie.
Cela peut être attesté sur les sites de l'Université de Genève, ce qui m'autorise à dénoncer vos postures complaisantes vis à vis du Pouvoir Russe dont il me semble que vous tirez quelques avantages , même s'il s'agit de répondre en français à des questions formatées émanant de journalistes russes forcément accrédités..
Ce billet est sauvé dans l'hypothèse que vous le censuriez.

Écrit par : briand | 09/02/2017

... "vos postures complaisantes vis à vis du Pouvoir Russe dont il me semble que vous tirez quelques avantages"...trop dit ou pas assez, briand. Précisez : combien, comment,souvent, mensuel, en espèces ou en nature ? Dans le cas contraire, ce ne sont que des allégations diffamatoires.

Écrit par : gislebert | 09/02/2017

Briand,

C’est votre commentaire que vous appelez « billet »? Comme censure exercée ici, elle concerne une personnalité médiatique de chez nous visée par vos propos.

Pour le reste, vous qui, en son temps, aviez écrit en commentaire, ici, que vous étiez un lecteur du journal « Le Courrier », voici, au cas où cet article vous aurait échappé. Vous y lirez toute la corruption de ma relation à la Russie:

http://www.lecourrier.ch/136498/les_voix_d_helene_richard_favre

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/02/2017

"Dans le cas contraire, ce ne sont que des allégations diffamatoires."
En fait, dans le cas contraire, c'est de la calomnie.
Code pénal suisse:

" Art. 174. Délits contre l'honneur / Calomnie

Calomnie

1. Celui qui, connaissant la fausseté de ses allégations, aura, en s'adressant à un tiers, accusé une personne ou jeté sur elle le soupçon de tenir une conduite contraire à l'honneur, ou de tout autre fait propre à porter atteinte à sa considération,

celui qui aura propagé de telles accusations ou de tels soupçons, alors qu'il en connaissait l'inanité,

sera, sur plainte, puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire.1

2. La peine sera une peine privative de liberté de trois ans au plus ou une peine pécuniaire de 30 jours-amende au moins si le calomniateur a, de propos délibéré, cherché à ruiner la réputation de sa victime.

3. Si, devant le juge, le délinquant reconnaît la fausseté de ses allégations et les rétracte, le juge pourra atténuer la peine. Le juge donnera acte de cette rétractation à l'offensé."

Écrit par : Charles | 10/02/2017

Merci pour votre commentaire, tout empreint d'un juridisme pointilleux. La calomnie
est une accusation volontairement mensongère, ainsi que vous le relevez.Elle est plus grave que la diffamation. Je laisse à Briand le bénéfice du doute et maintiens mon "diffamatoires".
Bien à vous.

Écrit par : gislebert | 10/02/2017

C'est vous qui parlez de corruption pas moi, je me réfère à vos nombreuses "apparitions" télévisuelles en Russie que vous mettez en ligne , à comparer avec la situation des Bloggueurs critiques de Poutine dont la survie ne tient qu'à un fil.
Pour d'autres journalistes le fil a déjà été coupé

Écrit par : briand | 10/02/2017

Briand,

C’est sans doute moi qui, sous le pseudo « briand » ai écrit:

" ce qui m'autorise à dénoncer vos postures complaisantes vis à vis du Pouvoir Russe dont il me semble que vous tirez quelques avantages »

Quant à mes « nombreuses apparitions » télévisuelles en Russie « à comparer avec la situation des Bloggueurs critiques de Poutine dont la survie ne tient qu’à un fil », c’est aussi moi qui viens de l’écrire, sans doute.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/02/2017

Difficile de nier que c`est la Russie qui a déclenché le bal en Ukraine en soutenant activement les secessionnistes du Donbass et de la Crimée. Pour ce qui est de l`Allemagne, la Russie a intéret a l`affaiblir car une Allemagne faible signifie une Europe faible, or la Russie ne veut pas d`une Europe forte capable de prendre sous son aile des pays comme l`Ukraine justement.

Écrit par : jean jarogh | 10/02/2017

Pour rappel, jean jarog, le propos de ce sujet vise avant tout l’émotion sélective en relation avec le traitement médiatique réservé à deux candidats à l’élection présidentielle française et non la Russie et ce qui en a été dit par autant d’analystes et experts invités dans le cadre de l’émission « C dans l’air ».

Quant aux circonstances qui sont à l’origine de la guerre en Ukraine, il va de soi que la manière dont il en a été rendu compte par la plus grande partie des médias occidentaux a fait son chemin dans les esprits, à voir comment vous l’appréhendez.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/02/2017

Je suis d`autant moins influencé par les médias occidentaux, comme vous dites, que je vis en Hongrie, pays dont le gvt et les médias sont tout a fait a la botte de Poutine. J`essaie de n`etre influencé ni par les uns, ni par les autres et de ne voir que les faits. Je pense qu`en ce moment, malheureusement, tant la Russie de Poutine que les USA de Trump ont intéret a une Europe faible.

Écrit par : jean jarogh | 10/02/2017

« Une Europe faible », en voici une expression floue!

Merci, toutefois, de revenir au propos même de mon sujet, à savoir, l’émotion qui s’empare d’autant d’invités d’une émission qui a consacré nombre de ses précédentes éditions à l’homme pris dans la toile tissée par la vertueuse Pénélope évoquée ci-après:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/08/fillongate-la-penelope-des-sources.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/02/2017

Motus,

l'UE et l'euro sont en état de mort clinique, Mme Le Pen, future présidente française, va tirer la prise et prononcer le décès des deux patients.

Ce faisant, elle rendra un grand service à toute l'humanité et par voie de conséquence à la Russie.

Autant je suis d'accord avec vous sur le fait que les grandes puissances mondiales (dont la Russie fait partie), ont toujours usé de leur influence dans les élections de leurs pays concurrents ou dans leurs zones d'influence, mais dans le cas de l'UE, il s'agit d'une implosion.

M. Putin n'a plus qu'à attendre, il en récoltera les fruits.

Écrit par : jacphil | 10/02/2017

Ils serait naïf de croire que la Russie n'essaie pas d'influencer des élections ou essayer via des chantages, de contrôler des personnes importantes.
Cela a toujours été fait depuis l'URSS.

La Russie, comme les autres puissances (USA,...) ont toujours joué à ce jeu et continueront.

La France comme pays important de l'UE est évidemment importante pour la Russie. De ce fait, la Russie n'hésitera pas à influencer les élections si elle en a les moyens.

Les puissance ont rarement les mains propres, en fait jamais.

Quant à l'Europe, une UE capable de rivaliser avec les puissance de ce monde est inacceptable tant pour la Russie que les USA.
Ils ont la chance que les "traîtres" populistes et nationalistes les aident à affaiblir l'Europe.

Écrit par : motus | 10/02/2017

Décidément, à l’évidence, noyer le poisson arrange. Mon propos porte principalement, faut-il encore une fois le rappeler, sur l’émotion sélective réservée à deux candidats à la présidentielle française.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/02/2017

Le persiflage malveillant a le poids du mensonge et de la calomnie. Madame Richard-Favre devrait le prendre au mot !
"…vos postures complaisantes avec le pouvoir corrompu de la clique de Poutine… ce qui m'autorise à dénoncer vos postures complaisantes vis à vis du Pouvoir Russe dont il me semble que vous tirez quelques avantages , même s'il s'agit de répondre en français à des questions formatées émanant de journalistes russes forcément accrédités.."

Écrit par : Michel Mottet | 10/02/2017

En plus de l'émotion suscitée par E. Macron et F. Fillon, il y a aussi celle suscitée par Marine Le Pen.
Hier, je n'ai pas regardé l'entier de "l'Emission politique" de France 2, qui lui a permis d'expliciter son programme, son utilisation de l'argent de l'EU pour ses collaborateurs, dont l'EU conteste la qualité d'"assistants parlementaires".

N'ayant pas le droit de vote en France, je ne suis que spectatrice. Je trouve qu'en Suisse romande, nous avons une place privilégiée pour regarder cette bagarre avec une certaine distance, tout en ayant un accès simple aux médias francophones.

Dans l'émission de "C dans l'air", on nous a montré le député Dhuic, qui essayait d'impressionner l'opinion publique en insinuant que E. Macron était un crypto-homosexuel. Wow ! La belle affaire.

lelab.europe1.fr/le-depute-lr-nicolas-dhuicq-accuse-le-lobby-gay-de-soutenir-emman...

S'agirait-il ici d'une sorte de contre-feu ? ( attirer l'attention sur les défauts imaginaires ou réels de E. Macron, pour que la presse arrête de s'intéresser à F. Fillon ?)

Ça marcherait peut-être aux Etats-Unis, peut-être que cette "révélation" réussirait à atteindre un candidat de façon destructive et efficace. Semer un tel doute pourrait suffire à disqualifier un candidat.
Est-ce que ce sera le cas en France ?
On pourrait imaginer que l'électorat qui se méfie du "mariage pour tous", mais qui aurait aimé le positionnement d'Emmanuel Macron soit effrayé, ou du moins rendu méfiant par les insinuations de N. Dhuic.
Mais est-ce que la prétendue homosexualité ou même l'homosexualité avérée peut être un lourd handicap en France ou dans d'autres pays d'Europe de l'Ouest ? On verra bien.
Personnellement, j'ai trouvé ce M. Dhuic assez bizarre, il ne me convainc pas tant sur la forme que sur le fond.
Si on n'a pas aimé le "Penelopegate", comment apprécier le "Macron-gay-gate" sans se contredire ?!?!

Écrit par : Calendula | 10/02/2017

Je vois que les débats se perdent en émotions à partir du moment ou l'on parle de la Russie et de Putin....

Mme Richard-Favre ne fait que relever la différence de traitement médiatique qu'il y a entre le candidat Macron et le candidat Fillon.

Macron la victime et Fillon le tricheur...

Ne me dites pas que vous êtes insensibles au battage médiatique dont M. Fillon est l'objet.

Écrit par : jacphil | 10/02/2017

La Rockstar de la pseudo politique française connaît ses sponsors.
Pour les jeunes Bobo Classe moyenne aisée, qu'importe ce qu'il se passe derrière les coulissses comment les spectacles sont financés, pourvu qu'ils en aient pour leur déplacement. Cela vaut bien leur voix. Macron les rassure dans leur statut: ces jeunes loups feront la France de demain.

http://www.causeur.fr/macron-fillon-elites-campagne-favori-medias-42572.html

Écrit par : Beatrix | 10/02/2017

Macron-Rssie-UE , si , tout cela est lié . En effet , nous sommes rentrés dans une guerre de civilisation . L'ancienne civilisation européenne , dans laquelle l'hétérosexualité était la norme , le mariage allant de osi , et la famille la cellule de base de la société , est aujourd'hui défendue par la Russie . En "occident" , on est entrés en décadence . La même décadence que l'Empire romain . Dénatalité (causée par les divorces , les avortements , l'homosexualité , la précarité économique aussi , etc...) , et , ce qui est lié , invasion par les barbares . Hier hordes germaniques , aujourd'hui hordes (...) ... L'idéologie LGBT , qui est l'archétype de cette décadence est soutenue par des milliardaires (...) et la quasi totalité de la classe politique et médiatique . Macron en est le produit typique . D'où la russophobie hystérique de la totalité , ou presque , des politichiens et des medias .
Bien sûr , il importe de faire tomber Macron , par tous les moyens , "même légaux" , comme disait l'autre . Si Macron passe , ce sera l'asservissement définitif de la France aux puissances d'argent et à la tyrannie LGBT . Avec la guerre , en plus .Car il mettra la France ouvertement du côté des ennemis de la Russie , en en faisant le meilleur élève de l'Otan .

Écrit par : Montesquieu | 11/02/2017

"Difficile de nier que c`est la Russie qui a déclenché le bal en Ukraine"
Et moi qui croyais que le bal avait été déclenché par le coup d'État à Kiev, fomenté avec l'aide des États-Unis, de l'UE et des néo-nazis (bandéristes)...
Que voilà une vision unilatérale de l'histoire. Une vision anti-russe donc.

Désolé, si je suis hors-sujet, mais le coup du déclenchement ne passe pas.

Pour en revenir au sujet du jour:
https://fr.sputniknews.com/international/201702101030036824-en-marche-russie-brexit-trump/
Ben voyons! La presse corrompue bien entendu soutient macron et est fondamentalement russophobe, n'ayant jamais lésiné sur la propagande anti-russe.

Écrit par : Charles | 11/02/2017

Fichtre, J'ai cru voir un agent d'influence...

Écrit par : community.manager | 11/02/2017

C est quoi Macron et son mouvement "En Marche"?

--Peut être que SA marche a pris le bon sens et non pas un sens interdit mais en somme ce n'est qu'un sens autorisé, mais pris à l'envers.

--Ou peut être :Est-ce vraiment qu il est en marche ou En Marche-arrière?

--Question d argent et de financement de sa campagne et sur ses principes de richesse et de pauvreté, pas de soucis :L'argent est plus utile que la pauvreté, ne serait-ce que pour des questions financières.

--Il est jeune avec ses 35 ans mais Mozart était tellement précoce qu'à 35 ans, il était déjà mort.

--La discrétion est sa devise.Il ne dit jamais rien sur ce qu il veut faire de la France, une fois au pouvoir, il demandera à des experts en expertologie (=Propagandistes, Multi nationales,Grandes banques too big to fail et leurs Lobbys de "étudier patriotiquement" la chose. Aujourd hui, il est très discret même sur sa carte de visite, il n'y a rien d'écrit.

Ça vous va tout ça ou pas?

Bien à Vous et un Beau Dimanche.

Écrit par : Charles 05 | 19/02/2017

Les commentaires sont fermés.