10/02/2017

Non, la Russie ne menace pas l'Occident

Capture d’écran 2017-02-10 à 23.14.40.png

                                                                                                   capture d’écran: Atlantico

Qui veut la guerre? 

Mikhaïl Gorbatchev, que cet Occident tient en telle estime pour avoir été l’artisan de la perestroïka, s’est déjà à maintes reprises exprimé sur le sujet.

Nombre de nos compatriotes ne semblent, par contre, pas avoir bien saisi que depuis des années, le dernier Président de l’ex-URSS rejoint l’actuel Président de la Fédération de Russie sur de nombreux points.

Ils avaient été évoqués, ici: http://voix.blog.tdg.ch/tag/gorbatchev

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/05/09/moscou-hommage...

Mais maintenant que tant d’efforts ont été fournis par la Russie pour solliciter le dialogue avec l’Occident et favoriser la diplomatie plutôt que de se faire face avec des armes, il semble bien que la leçon ait été entendue.

Interviewé sur l’ordre donné par Vladimir Poutine à son armée de l’air de se préparer à la guerre, Roland Lombardi remet, à très bon escient, quelques points sur les "i":

http://www.atlantico.fr/decryptage/vladimir-poutine-ordon...

Et puis, à la sempiternelle et obsessionnelle manière de comparer la Russie de Poutine à l’Allemagne des années 1930, sa réponse est sans équivoque.

Merci à lui tandis que dans le cadre de l’émission C dans l’air citée dans le précédent sujet de ce blog*, les années 1930 ont une fois encore été évoquées, mêlées, qui plus est, aux années de guerre froide.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/09/macron-le-krem...

  

Commentaires

Déjà en 2007... prophétique...
http://csglobe.com/wars-not-diminishing-putins-iconic-2007-munich-speech-sounds-today/
Il y en a qui ne veulent pas comprendre.
Quels progrès depuis? Toujours plus de massacres, toujours plus de chaos, toujours plus de désordres, toujours plus de misères, toujours plus de guerres. Quels progrès en effet!

Très bonne analyse de Lombardi.
Années 30... quoi, la Russie veut envahir... la Russie? Car c'est bien ce qui s'est passé durant la deuxième guerre mondiale (comme j'aimerais pouvoir dire: seconde guerre mondiale...).

Écrit par : Charles | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

«Poutine critique autant l Otan, frère et bras armé des états-unis que l UE vassalisée aux deux frères siamois sus-cités, qui surveillent son territoire. Fichtre, il est chez lui et il défend la Grande Russie. Il n attend pas qu on lui donne des leçons de morale ou des lignes de conduite du moment où, ces donneurs de leçon échouent chez eux à maintenir la cohésion sociale et/ou à stopper la délitescence de leurs pays occidentaux.

On comprend très bien sa "très courte" réponse, ci dessous, devant les allégations grotesques de l’Otan qui l accusent de préparer une guerre « contre » l Occident :

https://www.google.ch/search?q=fou+rire+de+poutine&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b-ab&gfe_rd=cr&ei=XLeeWJOfJKTc8AeezoPIBg

Poutine n’utilise pas des terroristes pour livrer son pays aux oligarches comme le font nos gouvernements (EU, Angleterre, France, Canada…). Il combat bel et bien le Terrorisme Mondial et ça personne, de bonne foi, ne pourrait lui contester ce mérite.

In fine, les russes sont assez intelligents et cultivés pour décider qui ils désignent pour les gouverner. Il semble qu en Russie, sa popularité dépasse aisément 80%...Quoi vouloir de plus?

Écrit par : Charles 05 | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Non, la Russie ne menace pas l'Occident! C est bien le contraire...

Ce n est que cette nuit-même qu on apprend que Kiev a déployé 90 000 soldats sur le front de la Novorossya! Et que ce déploiement massif des forces militaires de Kiev sur la ligne de front de Novorossya ressemble à une configuration que les experts décrivent comme étant le prélude à une offensive majeure et que si c est le cas, il serait très étonnant que la Russie resterait "passive".

A suivre et à voir...("Merci" Obama? et/ou Trump?)

Écrit par : Charles 05 | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Ce serait plutôt l'inverse s'il en avait les moyens. J'ai l'impression que l'Occident cultive le Delenda Carthago pour éradiquer la moindre trace de l'URSS.

Quand on veut battre un chien, on l'accuse de la rage et on trouve un bâton.

Cet Occident qui dédaigne l'Extrême Orient devrait mieux étudier la culture eurasienne et apprendre ce que eux connaissent depuis longtemps: on n'écrase pas le nez d'un ennemi (on ne le déshonore pas, on ne l'accule pas, ou alors vraiment il faut l'anéantir, c'est peut être, hélas, l'option rêvée de certain fous).

Écrit par : Serge Jadot | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Addendum:

J ai dit à la fin de mon 2ème texte ci dessus et Merci à Mme HRF & Voix.blog:

("Merci" Obama? et/ou Trump?) Ai -je oublié aussi:"Merci" aux Terroristes déménagés vivants depuis Moussoul, Alep Est, Palmyre...?"

Comprenne qui pourra. Il y a aussi des 800-1200 de nationalité française, où déménageraient-ils ils après coup car ils ne peuvent pas et n aiment pas "pointer à Pôle-Emploi?

Écrit par : Charles 05 | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

La Russie de Poutine ne menace surement pas l`Occident... militairement (elle en serait bien incapable) mais le fait politiquement en soutenant et/ou en inspirant par l`exemple les mouvements tendance autocratique de libéralisme nationaliste a la Trump ou a la Le Pen.

Écrit par : jean jarogh | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Le fait que vous censuriez les commentaires qui vous déplaisent montre assez a quel bord vous appartenez. Poutine fait pareil mais en grand.

Écrit par : jean jarogh | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

jean jarogh,

Votre sens de la déduction n’a d’égal que la qualité de vos analyses.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Je vais vous aider un peu tout de même pour vous éviter de vous perdre en conjectures stériles sinon désobligeantes.

Voici, en copié-collé, l’échange de commentaires que nous avons eus, hier, sur le sujet indiqué en lien ci-après:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/09/macron-le-kremlin-l-epouvantail-russe-retrouve-ses-couleurs.html

"Difficile de nier que c`est la Russie qui a déclenché le bal en Ukraine en soutenant activement les secessionnistes du Donbass et de la Crimée. Pour ce qui est de l`Allemagne, la Russie a intéret a l`affaiblir car une Allemagne faible signifie une Europe faible, or la Russie ne veut pas d`une Europe forte capable de prendre sous son aile des pays comme l`Ukraine justement.

Écrit par : jean jarogh | 10/02/2017

Répondre à ce commentaire
Pour rappel, jean jarog, le propos de ce sujet vise avant tout l’émotion sélective en relation avec le traitement médiatique réservé à deux candidats à l’élection présidentielle française et non la Russie et ce qui en a été dit par autant d’analystes et experts invités dans le cadre de l’émission « C dans l’air ».

Quant aux circonstances qui sont à l’origine de la guerre en Ukraine, il va de soi que la manière dont il en a été rendu compte par la plus grande partie des médias occidentaux a fait son chemin dans les esprits, à voir comment vous l’appréhendez.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/02/2017

Répondre à ce commentaire
Je suis d`autant moins influencé par les médias occidentaux, comme vous dites, que je vis en Hongrie, pays dont le gvt et les médias sont tout a fait a la botte de Poutine. J`essaie de n`etre influencé ni par les uns, ni par les autres et de ne voir que les faits. Je pense qu`en ce moment, malheureusement, tant la Russie de Poutine que les USA de Trump ont intéret a une Europe faible.

Écrit par : jean jarogh | 10/02/2017

« Une Europe faible », en voici une expression floue!

Merci, toutefois, de revenir au propos même de mon sujet, à savoir, l’émotion qui s’empare d’autant d’invités d’une émission qui a consacré nombre de ses précédentes éditions à l’homme pris dans la toile tissée par la vertueuse Pénélope évoquée ci-après:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/08/fillongate-la-penelope-des-sources.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/02/2017 »

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Poutine n offrirait pas une corde aux USA/Otan/UE pour se pendre et pendre la Russie avec ! Il est « bête » (pour rire !) mais pas à ce stade quand même!!
-------------------
La Crimée est comparée à un porte-avions pour une raison – ceux qui contrôlent la péninsule peuvent contrôler le territoire de tous les pays du bassin de la Mer Noire, c’est à dire La Turquie, la Bulgarie, la Roumanie, la Géorgie, l’Ukraine et la Russie. Cela veut dire que, maintenant, la Russie contrôle tout cet espace. Cependant, si, il y a deux ans, grâce à un référendum populaire, la Crimée n’était pas retournée dans le giron de la Russie, ce serait la bannière étoilée qui y flotterait aujourd’hui.
La Crimée est un emplacement stratégique en termes militaires. Si vous prenez une analogie historique, c’est comme Stalingrad en 1942 – si les troupes soviétiques n’avaient pas pu tenir sur la Volga, alors les Allemands se seraient engouffrés vers Bakou, l’Oural, l’Inde. Et pour les sanctions?! »les mouches sont ennuyeuses pour un ours, mais il se contente de les chasser d’un haussement d’épaules ».

Viktor Sokirko – Mars 2016

http://arretsurinfo.ch/comment-la-russie-a-ruine-les-plans-americains-en-crimee/
-------------------------

Écrit par : Charles 05 | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Comme il est dit dans l'article ci-dessous, "le sens de la réalité est distordu", ce qui n'est possible que par une presse corrompue qui ment à longueur de colonnes:
http://www.counterpunch.org/2017/02/09/trumps-truth-bomb-you-think-were-so-innocent/

Comme cela fait du bien à entendre, par un électeur de Trump:
"You are not under attack from Iran or Russia – all your existential fights are right here."
Source:
http://phibetaiota.net/2017/02/robert-steele-memorandum-for-the-president-warning-on-american-spring-riots-eight-actions-to-make-america-great-again/
Et aussi:
http://themindunleashed.com/2016/12/former-cia-spy-surprising-christmas-message-trump.html

Écrit par : Charles | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

jean jarogh,

Par respect envers vous, je ne publierai pas votre commentaire.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

A jean jarogh, qui persiste et signe,

Ce blog n’est pas un tribunal où l’on dresse des procès d’intention à des personnes que l’on ne connaît pas et auxquelles on s’adresse d’une manière aussi familière que diffamatoire.

Dès lors et au vu de votre persistance à vous sentir au-dessus des règles d’usage qui y prévalent, vous en serez désormais exclu.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/02/2017

Répondre à ce commentaire

Cela fait du bien d'écouter quelqu'un qui remet les pendules à l'heure sur qui agresse qui, qui menace qui:
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/politiques-au-quotidien-les-etats-unis-d-amerique-sont-des-fouteurs-de-guerre-dans-le-monde-entier-jean-luc-melenchon-913455.html
Mais que c'est dur de répondre à une "journaliste" qui n'a de journaliste que le nom, mais en fait une propagandiste de la pensée anti-russe. Et qui veut sans cesse interrompre l'interviewé et lui prêter des opinions qu'il n'a pas. Quelle honte!

Écrit par : Charles | 12/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.