21/02/2017

146 millions d’habitants, 170 ethnies, un président et l’Occident...

 

Souvent, lorsqu’il est question de la Russie, entend-on arguer que ce ne serait pas elle qu’on n’aime pas mais la politique de son président. Nombre de personnes, en effet, expliquent en quoi elles font la part des choses entre le pays et son gouvernement.

Cette manière d’envisager la Russie qui compte plus de 146 millions d’habitants, 170 ethnies et qui s’étale sur, autrefois 11 fuseaux horaires ramenés désormais à 9, relève d’une perception assez courante en Occident.

Et tenter de la discuter -sinon de la contester- a de fortes chances de se heurter à des raisonnements bien ancrés dans autant d’esprits formatés aux normes dominantes.

S’en prendre au président d’un pays qui recueille plus de 80% de suffrages en sa faveur, c’est s’en prendre au peuple qui lui accorde sa confiance.

C’est pourquoi, qualifier de poutinolâtre, de poutinophile ou d’autre astucieuses appellationstoute personne qui refuse de parler de la Russie selon les termes de plus en plus convenus dans la majorité de nos médias, révèle une indigence caractérisée de la pensée.

La preuve en a été donnée après que le célèbre écrivain russe d’origine et Français néanmoins, a tenu son discours de réception à l’Académie.

Je veux parler, ici, d’Andreï Makine dont j’invite chacune et chacun à relire les propos qu’il a tenus, la réponse qui leur a été apportée par un de ses pairs et la réaction médiatique qui a suivi.

Retour sur image

 

 

11:29 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Chère Madame,
C'est avec gourmandise que je lis régulièrement vos billets et que je dévore les liens que généreusement vous ajoutez.
De petite touche en petite touche, vous invitez vos lecteurs à enrichir leurs maigres connaissances de la Russie et de ses innombrables cultures.
Merci et bonne continuation.

Écrit par : Ariane Grazioli | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Chère Madame,

C’est moi qui vous remercie de vos mots choisis et si chaleureux pour apprécier ce qui se publie sur ce blog.

Avec toute ma reconnaissance, bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/02/2017

Viens d'achever l'Archipel d'une autre vie que vous aviez recommandé. Quête initiatique de ces hommes (poursuivi et poursuivants) au travers d'une nature que l'auteur connaît bien. C'est effectivement un roman mémorable, aux confins de la Russie. Toujours admiratif du style et de de l'écriture de ces russes francophones
(Troyat, Nemirovski, Kessel et j'en oublie). Le discours de réception à l'Académie est aussi anthologique, mais vous l'aviez déjà souligné.
Bien à vous.

Écrit par : gislebert | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Gislebert,

Vous qui sollicitiez une « explication de texte » dans votre commentaire déposé sous le précédent sujet de ce blog: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/20/la-fute-a-staline.html le « poulinien » Andreï Makine semble vous avoir ouvert un horizon que vous peiniez à distinguer...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/02/2017

merci de votre billet, merci de votre patiente et inlassable action de promotion de la connaissance bien au-delà des clichés et des mots faciles. merci pour le lien vers le discours devant l'Académie. Oui, décidément la Russie mérite mieux que la caricature que des esprits fatigués et lassants nous servent.

Écrit par : uranus2011 | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Uranus2011,

Merci à vous de vos interventions sur ce blog.

Et merci à autant de ces « esprits fatigués et lassants », pour reprendre vote élégante formulation, ils permettent d’affiner d’autant l’approche proposée ici.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

Je rejoins Ariane Grazioli et uranus2011 dans leur félicitations à votre égard.

J'y rajouterai juste un mot : votre sujet de blog élève beaucoup le débat.

En plus je trouve le titre remarquable car il n'y a pas du mot « Russie » là-dedans.

Remplacez 146 millions d’habitants par 270 millions d'habitants, 170 ethnies par 190 ethnies et vous obtiendrez l'Union Soviétique.

Avec toujours « un présidant » -Michaïl Gorbatchev cette fois-ci- et les mêmes 11 (ou 9) fuseaux horaires.

Je n'ai lu de Makine que « Fier d'être français », et je sais qu'il a écrit aussi « La Fille d'un héros de l'Union Soviétique ». Ce dernier tout comme les autres se trouvant (attendant leur tour) dans ma anti-bibliothèque d'Umberto Ecco.

Je sais aussi que malheureux candidat aux primaires de la droite et du centre Alain Juppé prônait l'idéal de «l' identité heureuse ».

Moi je me trouve en possession de deux passeports russe et français, mais mon identité heureuse est soviétique. L'Union Soviétique c'est mon pays natal, l'Union Soviétique m'a tout donné, la France m'a exploité, elle a pris ma santé, elle ne m'a rien donné. Quant à ce qu'on appelle en France « la Russie », à vrai dire je ne sais pas qu'est ce que cela voudrait dire exactement.

Sachez que ce matin, j'ai effectué un mini sondage dans les rues et dans le métro de Moscou. La seule question était « Considérez-vous comme faisant partie du peuple soviétique ? »

Presque à 100 % la réponse était « Oui » (j'ai interrogé une vingtaine de personnes). Y compris pour les jeunes gens qui sont nés après les événements tragiques du 1991.

C'est pour dire que indépendamment de ce que pourrait penser de sa propre identité Andreï Makine, son origine n'est pas « russe » (ce que vous écrivez par erreur tout à fait pardonnable) mais soviétique.


Bien à vous,

Vladimir Trofimov

Écrit par : Vladimir Trofimov | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Merci, Vladimir Trofimov, de votre regard toujours affûté et de l’écho moscovite que vous partagez ici.

Ces indications significatives sont aussi intéressantes que précieuses.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Permettez que je me joigne à ces éloges dûment mérités.
La Russie est plus que toujours d'actualité.
France-Culture du Lundi au Jeudi à 17h00 pour les 100 ans de la Révolution d'Octobre:
https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/cent-ans-apres-la-revolution-russe-heriter-de-1917-24-batir

Écrit par : Charles | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Merci, Charles.

Merci aussi du lien à cette série d’émissions de France Culture, de même qu'aux nombreuses autres références que vous apportez en partage ici.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/02/2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce texte!

Écrit par : Herbinet | 22/02/2017

Répondre à ce commentaire

c est réjouissant de voir les bonnes échos que cette "Voix de ce blog" a pu porter grâce à Mme H.R.-F. Le nombre des Amis augmente ainsi que forcément de ceux qui sont foncièrement "russophobes" ou se déclarant ainsi...

Écrit par : Charles 05 | 22/02/2017

Répondre à ce commentaire

Merci à vous, Herbinet.

Charles 05, merci à vous aussi.

Cela dit et s’agissant du terme de « russophobe », il mérite nuances et précisions tant il est utilisé un peu à tout va au même titre que d’autres où figure l’idée de « phobie »...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/02/2017

Répondre à ce commentaire

Charles,

J’ai bien reçu votre commentaire hors sujet comme vous l’avez vous-même indiqué à juste titre.
Pour l’heure, je ne souhaite pas tout mélanger vu l’extrême complexité des forces à l’oeuvre dans ce monde et le nombre de regards qui y sont portés de manière diverse.

Cela dit, je respecte votre préoccupation qui trouvera, peut-être d’autres moments où s’exprimer ici.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.