24/02/2017

Au pays de Heidi, on voit l’ours russe

  

La Suisse, résumée à ses montres, ses banques et son chocolat ou, à ses banques, son chocolat et ses montres, ou encore, à son chocolat, ses montres et ses banques, lequel de mes compatriotes s’en réjouit sinon s’en satisfait?

La Suisse, pays de Heidi, de Guillaume Tell ou de Winkelried, qui s’en contente?

Aucun de nous, lorsqu’on évoque notre patrie en persils termes, n’est-il tenté de préciser qu’elle est un peu plus riche que cela? Que son Histoire vaut mieux que d’être réduite à autant d’images ou de personnages de légendes?

Et si tel n’est pas le cas, si mes compatriotes n’ont cure de donner d’autre reflet de leur pays, est-ce à dire qu’ils se moquent de ce qu’en pensent autant d’experts avisés pour s’exprimer de manière aussi réductrice?

Certes, tel est leur droit comme il l’est pour tout citoyen de n’importe quel autre pays ramené à autant de clichés à ne pas prendre en considération.

Sur ce blog, j’ai encore récemment tenu à montrer comment les liens tissés entre Histoire, culture et conception du pouvoir en Russie, étaient autrement plus riches et complexes que ceux dont on se repaît à loisir d’évoquer dans autant de relais d’opinions que de médias qui les inspirent.

Alors, à qui discute toujours la décision prise par le Grand Conseil de Genève, d’autoriser à l’un de ses députés d’être décoré de l’ordre de l’Amitié par la Russie, je vous invite à vous interroger de manière un peu plus subtile sur ce pays dont plus de 80 % des 146 millions d’habitants qu’il compte fait confiance à son Président que vous ne cessez de stigmatiser en brandissant l’étendard des droits humains.

L’ordre qui a été décerné à notre compatriote Guy Mettan est l’orde le plus élevé qui soit.

Mépriser cette décoration comme d’aucuns s’y entendent, c’est mépriser ce qu’elle représente de rapprochement entre les peuples.

 

Commentaires

Merci de cette note ainsi que de vos autres notes sur la Russie et Poutine.
Comme vous je suis scandalisé par la presse "moraliste et bien pensante" à la botte des USA, de l'OTAN et des moralistes de tout bord qui placent le BIEN à l'ouest et le MAL à l'est.
Toute cette presse qui oublie que l'OTAN n'a fait que mentir et s'est empressée d'encercler la Russie avec ses missiles malgré ses promesses. Qui oublie toutes les vexations infligées à Poutine (J.-O. de Sotchi, Cérémonie anniversaire de la victoire sur les nazis où aucun dirigeant du "BIEN" n'avait daigné venir, etc.).
Certes il se comporte comme un dictateur, mais comment faire autrement lorsqu'on dirige un peuple qui s'étend de la Pologne au Pacifique avec autant d'ethnies et de religions différentes.
Regardez la France où personne n'est d'accord et manifeste à la moindre occasion, ce pays qui ne sait faire que des révolutions car il est incapable de faire des réformes. Ce pays qui ne vit qu'à crédit et qui se dit le plus évolué du monde. Ce pays qui plonge dans le chaos faute de consensus et faute d'un pouvoir reconnu et respecté. Et ils sont les premiers à jeter l'anathème sur Poutine. Un comble.

Écrit par : Lambert | 24/02/2017

Lambert,

Merci d’apprécier les notes publiées ici.

Je tiens néanmoins à mettre un bémol à votre « Comme vous je suis scandalisé ... » « scandalisé(e) », en l’occurrence, n’est pas l’adjectif qui convient pour ce qui me concerne tandis que je tente plutôt de demeurer critique quant à l’information livrée sur la Russie et relayée en boucle par nos médias et autant de celles et ceux qui les créditent parfois à l’aveugle.

Dans ce sens, c’est vers un autre regard à porter sur nos pays que je tends.

Quant à votre « Certes il se comporte comme un dictateur » , à propos de Vladimir Poutine, je me permets de vous renvoyer à cette émission lors de laquelle je me suis exprimée sur cette manière de considérer le président russe:

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/en-ligne-directe/5561477-vladimir-poutine-est-il-un-dictateur-03-02-2014.html?f=player/popup

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/02/2017

Lambert,

Juste encore, pour revenir à votre « scandalisé », en fait, pour ma part, je suis avant tout triste d’observer autant de méprises et de jugements à l’emporte-pièces. Et cela, je l’ai aussi dit ici:

http://pressclub.ch/table-ronde-desinformation-media-et-conflits-contemporains/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/02/2017

Oui c'est bien dommage qu'au pays du roman de Johanna Spyri mère de Heidi et du père du voyage en zigzag, Toepffer, donc des Grisons à Genève on ne puisse comprendre la Russie immense, réduite à se plier à l'Occident et ses valeurs ou rester un ours.
Guy Mettan récompensé, auteur de Russie Occident une guerre de mille ans de même le blog de Hélène Richard Favre permettent de ne pas perdre espoir.

Écrit par : Nicolas Moser | 24/02/2017

"ce pays dont plus de 80 % des 146 millions d’habitants qu’il compte fait confiance à son gouvernement",

Hélène Rihchard-Favre,

Il me semble que 80% des Russes font confiance à son Président Vladimir Poutine mais pas à son gouvernement. Le côte de gouvernement est moindre, 50% peut-être, pas plus.

Poutine est très conservateur par nature et préfère la stabilité de son gouvernement aux autres politiques de gestion des ressources humaines. Mais il n'est pas content de beaucoup de ministres qui ont une orientation plutôt libérale.

A l’occurrence, l'année dernière, il a été obligé de licencier (aujourd'hui l'ancien) ministre de l'éducation nationale (ministère stratégique pour la Russie) Dimitri Livanov et de le remplacer par une femme, la première femme dans l'histoire de l'éducation nationale de la Russie (y compris l'histoire de l'URSS et de l'Empire russe).

Elle s'appelle Olga Vasilijeva.

Voici sa page de wikipedia russe (elle n'a pas de page de wikipedia en français)

https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%92%D0%B0%D1%81%D0%B8%D0%BB%D1%8C%D0%B5%D0%B2%D0%B0,_%D0%9E%D0%BB%D1%8C%D0%B3%D0%B0_%D0%AE%D1%80%D1%8C%D0%B5%D0%B2%D0%BD%D0%B0

Bien à vous

Écrit par : Vladimir Trofimov | 24/02/2017

Vous avez raison, Vladimir Trofimov, les plus de 80% de citoyens font confiance à leur président.

Merci d’avoir relevé la nuance. J’ai rectifié mon propos dans ce sens.

Cela dit, je vous laisse apprécier, ne serait-ce que la façon ci-après de rendre compte de la remise de cette décoration à Guy Mettan:

https://www.rts.ch/info/regions/geneve/8413397-le-depute-genevois-guy-mettan-autorise-a-etre-decore-par-la-russie.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/02/2017

Oui, Hélène Richard-Favre, je trouve des actions genre

"Le député écologiste François Lefort a souligné que cette médaille provient d'un Etat corrompu, prompt à emprisonner ou à éliminer tout opposant. "

dommageable pour la paix dans le monde mais je ne peux pas me permettre de m'ingérer dans les affaires suisses.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 24/02/2017

Je veux connaître les noms de ceux qui ont voté contre l'autorisation pour Monsieur Guy Mettan de recevoir cette médaille de l'amitié (et pas une médaille pour fait de guerre, quoique certains sont déjà en train de mener une guerre et d'appeler à la guerre contre la Russie quand ce n'est pas d'insulter la Russie et son président).

Ces personnes seront systématiquement biffées lors des élections à venir. Ces personnes soi-disant de "gauche" ne font que relayer la propagande et les mensonges "made in cia", qui - comme chacun le sait - travaille pour le bien de l'humanité, enfin... le bien de 1% de l'humanité. Ces personnes sont des traîtres aux valeurs fondamentales de la gauche: la paix, la solidarité, le partage, le respect des intérêts de chaque pays. Ces gens soi-disant de "gauche" jettent le masque: cela ne sera pas oublié.

Écrit par : Charles | 24/02/2017

Même Pierre Vanek a dit ceci sans vergogne et honteusement :" 26 milles chiens à Genève ont des médailles aussi..." Oserais je dire pleinement, quel c..!

Écrit par : Charles 05 | 24/02/2017

Pour savoir qui a dit quoi (à partir de 20h35):
http://ge.ch/grandconseil/sessions/video/010313/70/
Je m'abstiens de commenter par égard à notre hôte, si ce n'est qu'on a affaire à une belle ribambelle de menteurs.
Amnesty International = succursale de la cia, tellement évident depuis le rapport bidon sur la Syrie.

Écrit par : Charles | 25/02/2017

«  Amnesty International » que vous mentionnez dans votre commentaire, Charles et dont la directrice de la section suisse était mon interlocutrice dans cette émission de la RTS à l'intitulé à peine orienté que j’ai osé discuter lors de ladite émission dont j’ai cité le lien ci-dessus...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/02/2017

Charles,

Merci du lien à la séance du Grand Conseil que je recommande vivement à toutes et tous de visionner!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/02/2017

Madame Richard-Favre,

Je pense que vous faites référence à "Vladimir Poutine est-il un dictateur?"...
Je suis en train d'écouter...
"Poutine adopte les lois"... désinformation, cette triste personne ne connaît même pas la douma... Ce type qui vous interroge n'est pas un "journaliste", mais un propagandiste. Cf. Udo Ulfkotte et ses révélations. Ah, quand la cia tue, cela passe pour "naturel", cf. Tchourkine tout dernièrement. Et ce n'est pas le premier à être "victime" d'un arrêt cardiaque ces derniers mois. Sans parler de l'ambassadeur en Turquie.

Deux députés d'EàG ont voté oui, et quatre sur les bancs à gauche se sont abstenus. Je recherche, mais de trouve pas, à qui correspondent les numéros des sièges suivants:
106 et 108 : oui
93, 94, 101 et 104 : abstention

Écrit par : Charles | 25/02/2017

La Médaille de l Amitié Russie-Suisse!

N oublions pas qu une seule voix en finale a mis une heureuse fin au vote qui a eu lieu au Gd Conseil pour ce spectacle navrant, spectacle-tragédie annoncé comme s il était celui de Sophocle. Heureuse fin grâce à une seule voix du Président du Conseil M. J.-M. Guinchard qui a fait basculer le vote vers le oui pour cette Médaille et Merci à lui, quand même!

Écrit par : Charles 05 | 25/02/2017

Oui, Charles, tel a été le titre de cette émission dont on m’avait dit, au préalable lorsque j’avais été contactée pour y participer, qu’elle serait consacrée à « la personnalité de Poutine » et aux JO de Sotchi. Le résultat, vous l’avez...avec ou sans point d’interrogation.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/02/2017

À quoi est due la propagande anti-russe?
À la volonté de détruire la Fédération de Russie pour s'emparer des richesses de son territoire. Et pour les États-Unis de ne plus avoir d'opposition à sa volonté d'hégémonie mondiale. Presse corrompue.

Ce débat confirme le rôle d'agent de la cia d'AI. Les ONG en Russie sont des agents de l'étranger semant les graines du chaos comme en Géorgie, en Ukraine et ailleurs. Cette agente vient se plaindre que la Russie adopte une loi sur l'espionnage... ou quand le ridicule ne tue pas.

Écrit par : Charles | 25/02/2017

Guerre contre la Russie? Oui certainement!

Les sanctions contre la Russie sont une guerre réelle contre la Russie, Guerre qui ne dit pas son nom. C est une Guerre réelle qui n échappe même pas à l idiot du village mais aux très simplets et à ceux qui ne l avouent pas donc des corrompus et/ou des corrompants qui sont autant des complices de Guerre médiatique et/ou traditionnelle que d être des complices du Terrorisme. Complices qui ne pourraient plus dire:"Que le "Ciel" nous pardonne, on ne le savait pas puisqu ils savent bien et pertinemment tout le mal qu ils font ».



Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 25/02/2017

Paroles de "dictateur":
https://www.youtube.com/watch?v=rDHwlcZXAfg

C'est effectivement plus simple pour les esprits simples d'écouter les propagandistes que le "dictateur" lui-même.

Écrit par : Charles | 25/02/2017

La lettre de Jean Batou député d'ensemble à gauche, sélectionnée comme étant la lettre du jour dans la Tribune des lecteurs de samedi 25 février ( désolé pour le lien ) est emblématique de ce qu'est un idiot utile.
Une insulte pour 80% de Russes, un comble pour l'historien Jean Batou qui sent le bolchévique.

Écrit par : Nicolas Moser | 25/02/2017

Y a t il effectivement une Russophobie ambiante?
---------------
Oui, il y a une Russophobie et qui date depuis longtemps même bien avant les événements de Kiev, de Maïdan et de l intervention russe en Syrie. L Occident répète sans cesse que les Russes sont des gens qui ont une haine existentielle voire génétique contre la Démocratie. Aujourd hui cette fausse image donnée sur la Russie a resurgi de "plus belle" afin de cacher la crise écomonico-sociale catastrophique qui a envahi cet Occident après des décennies de politique néo-libérale destructrice de l Humain et non pas aux droits de l Humain, nous dit-on. Et qui a-t-il de mieux que de détourner l attention de la société occidentale vers un ennemi extérieur sur lequel il faudrait se concentrer, rien que ça, et de ne pas la laisser réfléchir à ses problèmes majeurs internes? Cette hégémonie de la pensée politique occidentale qui a clairement une volonté économique charnière de continuer à spolier le "Sud" comme à l accoutumée, volonté qui s étend jusqu à regretter ne pas pouvoir spolier la Russie mais qui a, par contre, réussi à mettre la main sur l Union(plutôt Dés-Union) Européenne et ses 27 vassalisés. Hégémonie imposée contre la Russie, entre autres, qui a réussi à unir la "Gauche" et la Droite européennes contre cet "ennemi extérieur", le cas échéant la Russie, un "mal absolu" en quelque sorte. Gauche et Droite unies?, oui, mais autrement dit que la gauche se mettra derrière la droite et suivra ses pas.

Voilà où on est aujourd hui, hélas, mais la Russophobie est aussi une machine qui est entrain de dérailler une fois de plus.

Lien intéressant plus détaillé que les petits extraits inspirés ci dessus du 20 février 2017:

https://www.lecourrierderussie.com/opinions/2017/02/russophobie-machine-deraille/!
-------------------------
Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 25/02/2017

Charles 05,

Oui, vous citez là l’article auquel j’ai moi-même renvoyé en toute fin de ce sujet:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/02/22/pourquoi-devient-il-de-moins-en-moins-aise-de-parler-de-la-russie.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/02/2017

Excellent article ! a Genève on ignore sans doute les nombreuses Suissesses parties en Russie pour y travailler comme gouvernantes et ce avant la seconde guerre

Écrit par : lovejoie | 25/02/2017

« a Genève » , chère lovejoie, oui, il s’en profère, des certitudes et autant d’appréciations parfaitement déplacées sinon dégradantes.

Merci de votre contribution.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/02/2017

Les commentaires sont fermés.