27/02/2017

Lettre, intitulé et autre séquence parlementaire

Capture d’écran 2017-02-27 à 11.38.13.png

La Tribune de Genève de ce 27 février publie la lettre que je lui ai adressée en réponse à celle de Jean Batou, député au Parlement genevois du parti Ensemble à Gauche.

Le titre qui figure au haut de ma lettre est celui de la rédaction du journal que je remercie, encore une fois, de publier tous les courriers que je lui adresse.

Le fait est, néanmoins, que l’intitulé choisi pour ma lettre est sélectif et détourne le sens de mon propos.

En effet, en conclusion de mon courrier, j’écris que:

Ce à quoi on assiste depuis que Guy Mettan a été honoré de l’Ordre de l’Amitié par la Russie est une insulte à la République et au Canton de Genève, à la Confédération helvétique et à la Fédération de Russie.

Et je persiste à le penser, surtout lorsque l’on doit entendre les propos tenus par certains députés lors de la séance du Grand Conseil et que je vous invite à découvrir ici:

Cela dit, je maintiens et réitère ma reconnaissance au responsable de la rubrique Courrier, de toujours publier les lettres que je lui soumets, sachant que mes prises de position ne sont pas forcément celles qui dominent le paysage médiatique helvète sinon genevois.

 

12:03 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

L'amitié est une valeur universelle. Malheureusement la calomnie en ce qui concerne la Fédération de Russie est à son comble en attendant le déclenchement d'une guerre d'agression qu'appellent ces calomnies.
Bravo encore une fois pour votre engagement!

Écrit par : Charles | 27/02/2017

Heureusement que la Suisse et la Suisse romande compte encore quelques intellectuels comme Hélène Richard-Favre pour essayer de mettre un peu de décence dans l'opinion...
Merci !

Écrit par : Notaf André | 27/02/2017

On choisit ses amis. Les laquais, non merci.

Écrit par : Déblogueur | 27/02/2017

Mme H.R.-F.,
Continuez y ainsi et ne changez en rien...Bien que la route est longue mais déjà c est un bon bout de chemin de fait...Jamais l'eau ne manque le chemin parcouru ...
Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 27/02/2017

Les fantômes Soviétiques de SolidaritéS.

Merci Hélène d'avoir porté à la connaissance de nos concitoyens cette autre sensibilité (certainement plus contemporaine et aussi plus respectueuse de l'histoire politique et sociale de nos deux pays), sensibilité qui est la nôtre.

A mon sens, vous représentez pour nous, une population qui prend de plus en plus d'indépendance intellectuelle et morale dans sa consciente politique. Tout en étant exigeante, elle ne tombe pas dans les abîmes du dogme ou du fanatisme.

J'ai le sentiment que Jean Batou a édifié son existence politique sur le principe binaire d'un anticommunisme militant et sectaire. Son démarrage avait commencé avec l'OPA d'un PSO très étiolé et éparpillé tôt dans les années nonante. Est ce un hasard? Toutefois je rapproche la percée de ce "mouvement" et de son leader à Genève avec l'éclosion des révolutions oranges faites essentiellement des dit "Mouvements de la Société" dans les quelques pays de l'Est notamment l'Ukraine qui ne s'est, de loin, pas améliorée après sa conversion à l'européisme et après le coup d'état aidé par l'Otan et l'élite de Washington.

Pourtant, ce doyen de faculté ne doit pas ignorer la marche de ce grand empire dans son histoire intégrale, comme celle des autres empires, encore moins ignorer la naissance de la Fédération de Russie dans sa recomposition volontaire après le démantèlement de l'Union Soviétique.
La Fédération de Russie demeure, malgré les coups de boutoirs des atlantistes, le foyer persistant sinon le cœur d'un grand état avec la charge volontaire ou contrainte d'assumer des espaces immenses du continent et des peuples si divers (territoires linguistiques et culturels) à travers leur propre histoire vécue: Des territoires qui ont peiné et peinent encore à devenir de véritables états, sans parler d'auto-suffisance économique.
La Fédération de Russie actuelle les accompagne, pour ceux qui ont fait appel à elle, dans leurs démarche et marche vers la construction d'états dotés d'institutions plus formelles et plus démocratiques tout en résistant à la déstructuration souhaitée et tentée par les puissances occidentales. Le respect des nations et le respect des souverainetés, la Russie le répète et le prouve inlassablement dans ses politiques et relations extérieures, au fil des ans.

Les esprits malveillants préfèrent, bien sûr, parler d'occupation.
D'ici, de nos minuscules états déjà séniles et épuisés, on a une vision très étriquée de ce grand pays, et focus aussi et encore plus obturé sur la Chine. On a des velléités hégémoniques occidentalistes profondément enracinées. On se prend pour des lumières. Si c'était vrai, elles sont désormais emprisonnées ou éteintes avec la perte d'indépendance et de moyens.

ouvrons nos yeux sur les faits qui se déroulent actuellement sous nos yeux , ne nous contentons pas de récits travestis ou tronqués. Appelons nos concitoyens à exiger de nos dirigeants de ne pas participer à cet appareil de guerres qui est l'OTAN. Celles-ci ont déjà généré beaucoup de misères et de morts. Comme premier geste humaniste et humanitaire, réclamons qu'ils ne nous poussent pas à soutenir l'OTAN, de même, ne leur donnons pas le mandat d'engager la Confédération helvétique à son côté.

Sauf à faire son fond de commerce avec les victimes de ces guerres, nous devons construire le futur dans la bienveillance et éloigner les sources de provocations. Nous n'avons plus le choix, autrement c'est la guerre nucléaire qui nous pendra au nez comme minuit moins une minute.

La Fédération de Russie, par sa présence et ses efforts dans les actions civiques au niveau mondial, est une véritable digue à la haine qui veut nous entraîner dans l'auto-destruction.
Le communisme, comme toutes les autres philosophies sociales et politiques, est une inspiration ou un courant qui existe dans l'esprit des individus, il n'a même pas besoin d'être labellisé ni d'être défendu ou dénigré, il existe, indépendamment de toute volonté.
Le communisme d'état était une déclinaison, une version néfaste et un court passage dans notre histoire mondiale, il s'est heureusement effacé de nos cultures populaires. Pour autant doit on croire qu'il n'existe pas d'autres menaces que le communisme? Les maux ne sont pas tous nommés ni identifiés, faut-il tout attribuer aux seuls pays qui sont parvenus à se reconstruire et à émerger dans l'indépendance?

Les individus qui s'auto-proclament communistes ont le droit d'exister. Si pour eux c'est un idéal, ce n'est, en tout cas, plus l'essence d'un gouvernement.

On ne va pas confondre les luttes des peuples avec leurs dirigeants pour ôter la main mise occidentale sur leurs pays avec les agressions du suprémacisme fasciste ou naziste lequel est toujours vivace dans l'Ukraine actuelle de Kiev.

La distinction de Guy Mettan signe un vœu d'amitié et de paix, et dans son extension, un message de paix entre tous les peuples.

Micheline Calmy-Rey et Hugue Gall qui l'avaient reçue, sont ils devenus laquais de la Russie pour autant?

Écrit par : Beatrix | 27/02/2017

En France avec les futures élections présidentielles, dans moins de 60 jours quand même, ne pourrait on pas dire:"" Adieu le débat d’idées, bonjour la fouille dans les poubelles !""

Écrit par : Charles 05 | 27/02/2017

Cette fausse attribution de l'insulte fait penser que dans le journal en question on ne sait pas, ou ne veut pas, lire. Les deux termes de l'alternative devraient inquiéter.

Écrit par : Mère-Grand | 28/02/2017

« Les deux termes de l’alternative devraient inquiéter » , écrivez-vous, Mère-Grand.

Quels « deux termes »?

Car si vous faites allusion au titre donné par la rédaction de «  La Tribune de Genève » au courrier, il omet la République et Canton de Genève et la Confédération helvétique, donc en tout, avec la Fédération de Russie, il est question de trois entités.

Merci de vos éclaircissements!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/02/2017

C'est un peu comme si avec la Russie que la critique n'ait pas sa place !

Est-il possible d'emmètre des critique, non pas envers la Russie mais envers ceux qui dirigent ce grand pays ?

Ce qui n'inquiéterait plus que tout, c'est de ne pas pouvoir, en Suisse ou ailleurs, emmètre des critiques envers la façon d'ont le pouvoir s'exerce en Russie.

Écrit par : Katia | 28/02/2017

Katia,

Il ne s’agit pas de cela. Emettre des critiques envers un pouvoir n’équivaut pas à dresser un réquisitoire, encore moins de la part de députés genevois, en l’occurrence, envers le pouvoir exercé en Russie.

Connaissez-vous beaucoup d’élus locaux, en Russie, qui feraient le procès de notre gouvernement genevois ou helvète tandis qu’un honneur serait rendu à un citoyen russe pour avoir oeuvré au rapprochement de son peuple et de son pays avec la Suisse?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/02/2017

Excellemment dit Mme H.R.-F. et Bingo
"Connaissez-vous beaucoup d’élus locaux, en Russie, qui feraient le procès de notre gouvernement genevois ou helvète tandis qu’un honneur serait rendu à un citoyen russe pour avoir oeuvré au rapprochement de son peuple et de son pays avec la Suisse?""

Écrit par : Charles 05 | 28/02/2017

"il est question de trois entités"
Je me suis apparemment mal exprimé: par deux termes je faisais allusion aux deux verbes que je venais d'utiliser, à savoir "on ne sait pas, ou ne veut pas".

Écrit par : Mère-Grand | 28/02/2017

D’accord, Mère-Grand,

On ne sait pas lire ou on ne veut pas lire...ou les deux ensemble, merci de vos précisions.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/02/2017

"Est-il possible d'emmètre des critique, non pas envers la Russie mais envers ceux qui dirigent ce grand pays ?"
Quand un dirigeant est soutenu par plus de 80% de son peuple, toute critique rejaillit automatiquement sur ceux qui lui font confiance. Le problème est que - contrairement à ce que prétendent les nains idéologiques trotskystes - Poutine n'est pas tout seul, ni tout puissant: il doit composer aussi avec des forces souterraines, principalement économiques qui s'adonnent par exemple à la corruption dans un pays en pleine mutation. Le peuple de la Fédération de Russie sait parfaitement ce qu'il doit à Poutine par rapport à la décennie Eltsine qui a mis le pays au pillage par des forces étrangères. Les traîtres ont été grassement payés et se sont réfugiés à l'étranger. Ces (...) devraient finir leurs jours en prison pour leur traitrise. Oui, je critique Poutine: il aurait dû garder en prison certains de ces traîtres quand ils ont été pris et jugés. Il aurait pu aussi s'inspirer des méthodes du Mossad... ce qu'il ne fait pas. Car il a une haute opinion de la morale. Maintenant il faut absolument lire ce document pour comprendre l'histoire récente de la Russie et d'où elle revient.
http://www.wanttoknow.info/911/Collateral-Damage-911-black_eagle_fund_trust.pdf
Ajoutons qu'aujourd'hui le pays est assiégé par ces mêmes forces étrangères qui voudraient continuer à piller les immenses richesses de la Russie pour leur plus grand profit et qui n'ont absolument rien affaire des citoyens des autres pays, russes, ou ukrainiens, ou syriens, ou irakiens, ou libyens.

Écrit par : Charles | 28/02/2017

Charles,

Pourriez-vous nous en dire davantage sur ce site: http://www.wanttoknow.info qui publie le document dont vous indiquez le lien ci-dessus?

D’avance merci.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28/02/2017

Lu dans la Tribune de Genève du bistrot du coin tout-à-l'heure.

Après les ingérences de type violent comme les coups d'état avec la mobilisation incessante des gens du pays contre leur gouvernement élu, place maintenant à un autre type d'ingérence plus soft et plus perfide.

http://www.tdg.ch/monde/guerre-froide-televisions-eclate-etatsunis-russie/story/27761673

Je me suis mise à commenter cette rubrique avec les vieux habitués du troquet: c'est un peu comme le DECODEX de "Le Monde" en plus de moyens, en plus d'argent et en plus étendu.Tous les licenciés de nos canards romands pourraient aller frapper à cette porte. Mais il faut parler couramment le russe. Ils ont besoin de beaucoup de monde pour récrire les niouzes des Russes En Russe Pour les Russes en versions libres, un peu comme les recettes de cuisine adaptées, sans oublier S.V.P ingrédients et assaisonnements recommandés par la maison. A volonté si possible donc!

J'y vois une sorte de jihad international cérébral dans le but de convertir un seul pays à la fois. C'est fort, c'est courageux et c'est spirituel comme d'hab! L'union fait la force, USA+UE/OTAN vont la conjuguer ensemble.

Écrit par : Beatrix | 28/02/2017

"Connaissez-vous beaucoup d’élus locaux, en Russie, qui feraient le procès de notre gouvernement genevois"

En Russie et je parle russe, personne ne critique personne, c'est plus prudent.

Combien ont été assassinés pour moins que ça ?

Écrit par : Vadim | 28/02/2017

@Vadim, des faits SVP et des preuves non pas seulement d origine de la propagande Occidentale des chiens de poche de l Otan bras armé des USA mais bel et bien aussi de la réplique de Sputnik et de RT à ces accusations réchauffées aux micro ondes 15X par jour? Voulez-vous des répliques objectives à mon sens et des explications de ces derniers?

Écrit par : Charles 05 | 28/02/2017

Amitié versus inimitié. À méditer:
http://csglobe.com/russian-officials-died-suspiciously/

Écrit par : Charles | 01/03/2017

Les commentaires sont fermés.