25/03/2017

La France et le crépuscule de ses Humanités

 

La culture et l’éducation qui l’encourage, sont souvent évoquées comme modes de canalisation de la violence.

S’il est incontestable que l’une et l’autre agissent comme filtres à des pulsions en tous genres, c’est ce qui en est fait qui relève de tout autres paramètres.

Dans le cadre de la campagne présidentielle française, ce qu’offre le spectacle réservé aux électrices et aux électeurs est souvent considéré comme inédit.

A quoi tient cet inédit, les explications fusent et ne se ressemblent pas toutes. Y aller de son couplet ne devrait pas, néanmoins, faire oublier les programmes des candidat(e)s quand ils en ont.

Or pour qui a intérêt à divertir plutôt qu’à informer, la part faite aux affaires semble bien la plus belle. La France mériterait-elle soudain autant de règlements de compte au nom de la morale et de l'éthique?

Jusqu’à preuve du contraire, politique, morale et éthique n’ont pas souvent marché main dans la main.

Et si elles avaient eu quoique ce soit à voir  ensemble, cela se serait su de longue date. 

Alors, qu'un pays  dont les valeurs ont rayonné de par le monde, s’affaisse et s’enfonce dans autant de polémiques auxquelles se prêtent nombre de médias complaisants, blesse ce qui lui reste encore de culture et d’éducation.

 

 

16:01 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Et le crépuscule est bien avancé, force nous est de constater que la France est déjà dans la pénombre et que l'obscurité qui menace ne présage rien de bon, nous sommes pourtant au printemps et au lieu du réveil qui est bien de saison lui, on a l'impression de sombrer dans une hibernation de la conscience... ;)

Écrit par : Notaf André | 25/03/2017

L'assombrissement du ciel français augmente proportionnellement à l’obscurantisme qui s'installe dans le pays.

Écrit par : norbert maendly | 25/03/2017

IL en est ainsi parce que l'argent a pris le pas sur tout le reste.
Pas qu'en France et, quitte à se répéter, lorsque nous avons appris que les décideurs concernés par la mondialisation ont été placés devant le choix "marché" ou "éthique" ces bonne personnes ont choisi officiellement, nous l'avons appris, qui a réagi? non l'éthique mais le marché.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/03/2017

La France a été gérée à ces jours-ci comme une entreprise( et si la macronite gagnerait, ça va être encore pire!) . Ce qui compte pour un entrepreneur est le gain engendré par l activité de ses employés et dans ce cas de figure c est le gain qui compte et qui est engendré par les Citoyens Français en faveur de ces entrepreneurs et de leurs actionnaires. Alors , délocaliser, fermeture d usine, smic inférieur de 100 à 200 du seuil de la pauvreté établi par les Règles dans ce pays ce qui ne dérangerait nullement ces entreprises. Même vendre des armes à la Saoudie qui soutient le Terrorisme et qui massacre le Yémen est considérée comme du Real Politik, la honte!. De surcroît quand vous avez au moins 50% des affaires d un pays comme la France qui est géré par le Gd Capital (Grandes Banques, l UE, l Otan, Washington et les Multi-Nationales..) on n a plus qu à le corriger en se fiant autant à la Démocratie Directe qu à la conclusion inévitable qui est que les Français devraient descendre dans la Rue...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 26/03/2017

Le Marianne de la semaine dernière confirme les lignes de Charles O5 à propos d'Emmanuel Macron.
Et c'est absolument effarant de prendre connaissance de pas mal des lignes de Marianne...!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/03/2017

La morale et l'éthique et le politique ne font pas bon ménage, soit. Rien de nouveau sous le soleil ici.

Mais que la littérature se distancie de la morale et de l'éthique, c'est... comment dire... original. A moins de troquer les habits de l'écrivain pour ceux du politique. C'est selon.

Écrit par : Charles | 26/03/2017

Les commentaires sont fermés.