03/04/2017

Saint Pétersbourg en deuil, condoléances

 

Les poètes ne sont peut-être pas les bienvenus dans les Cités, cela a été rappelé ici ou là tandis que l’on prétend leur gestion devoir être tenue en mains d’esprits raisonnables s’ils ne le sont, eux.

Le fait est que les courageux et vaillants combattants d’on ne sait encore quelle cause valable s’y installent de plus en plus, dans les Cités.

Bien sûr, on ne les y convie pas mais ils savent se rappeler quand il le faut et agir.

Une explosion s’est produite dan le métro de Saint-Pétersbourg. Certes, à l’heure qu’il est, des investigations sont en cours avant d’affirmer qu’il s’agisse d’un acte terroriste. Le fait est que le soupçon d’attentat est loin d’être écarté.

La violence vient de faucher à l’aveugle des vies de civils.

Quelle que soit l’origine de l’explosion qui vient de s’abattre sur Saint-Pétersbourg et la Russie, mes pensées vont à toutes mes amies et mes amis, à leurs proches, à leur ville, à ce pays à nouveau en deuil.

Condoléances et pensées.

 

16:43 | Tags : питердержись | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Bien que tout ceci reste à démontrer, il semble bien qu'à Saint-Pétersbourg la terreur a frappé les âmes innocentes et toujours pour rien. Ceux qui croient en des dieux s'accordent en reconnaissant qu'il est sensiblement le même, unique et partout. Ne reste qu'à s'entendre sur la manière de l'adorer. Quant à la mort, celle qui frappe ici ou ailleurs, elle associe des acteurs à la fois affabulateurs et fabulateurs, dans une démarche oiseuse et vilaine. Dans chaque pays, chaque peuple, chaque compatriote, chaque être humain qui vit simplement pour élever les siens, ne se laisse à aucun moment décontenancer par de telles actions. Bien au contraire, il est renforcé dans ses convictions d'actions pour lutter contre cette folie. En France, au siècle dernier, vers la fin des trente glorieuses, il était de bon ton, voire même à la mode dans certains milieux, de dénigrer nos armées, la gendarmerie et la police. Désormais c'est le contraire qui se passe. Eux, les autres, n'ont aucune chance d'aboutir, dussions-nous nous protéger derrière des murs de cadavres, jusqu'à la délivrance qui viendra, tôt ou tard ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 03/04/2017

Répondre à ce commentaire

Est-ce que les compassions médiatiques et des gouvernements et des citoyens du monde pour Piter vont elles être de même ampleur que celles pour l'Allemagne,la France et la Belgique ?
Y aura-t-il de la compassion ?

Écrit par : Nicolas Moser | 03/04/2017

Répondre à ce commentaire

"Y aura-t-il de la compassion ?"
Ne comptez pas trop sur un "Je suis Russe" ou un "Nous sommes tous Russes". La Russophobie ne va pas s'arrêter aujourd'hui. Et certains vont certainement même se réjouir.

Je suis Russe.

Écrit par : Charles | 03/04/2017

Répondre à ce commentaire

Effroyable événement. Tristesse et révolte à la fois m'envahissent. Je ne voudrais pas me trouver dans un tel déchirement. Je pense que chacun de nous est en train de prier pour que cela n'arrivera pas ici...

Je ne peux m'empêcher de faire ce lien entre l'éclosion de ces derniers mois à travers le pays, des manifestations d'opposants au président russe, et ce premier attentat meurtrier du printemps, comme un enchaînement du couple question-réponse; intimations-indications s'écoulant d'une même source, creusant le sillon qu'il faut suivre...Vers une révolution de couleur???

Nous sommes à une petite distance des présidentielles et des législatives russes. Ira-t-on jusqu'à l'absurde à vouloir attribuer à Poutine source et cause des violences qui seront ouvertement dirigées contre lui-même?

L'attentat, islamiste ou pas, a visé la chair du peuple pour faire comprendre ses prérogatives. Lâcheté! une vraie pathologie social-politique à laquelle on aimerait trouver une thérapie pour le cerveau malade des commanditaires et pour leurs bras à la besogne.

Écrit par : Beatrix | 04/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.