04/04/2017

Tel-Aviv aux couleurs de la Russie

 

La Tribune de Genève, la RTS, hier, toutes deux -pour ne citer qu’elles- mettent l’accent sur Vladimir Poutine tandis que le deuil frappe des familles, des proches, des amis, une ville et un pays.

Il y a une manière de rendre compte de faits, les journalistes le savent sinon l’apprennent.

Aussi, lire en titre de La Tribune de Genève de ce 3 avril, qu'une bombe sème la mort dans la ville de Vladimir Poutine, est-ce bien opportun?

A-t-on vu ou entendu énoncé quelque part de Paris, de Nice ou de Berlin, de qui elles étaient les villes?

Tel-Aviv a su rendre hommage à la Russie autrement. Elle a été illuminée aux couleurs de la Russie. Certes, de très nombreux Russes vivent en Israël mais ailleurs aussi!

Et même?

Saint Pétersbourg est bien au-delà de la ville de Vladimir Poutine. De même la Russie qu’on ne cesse de lui attribuer.

User de cette rhétorique n’a rien d’anodin et ne contribue en rien à pacifier un monde qui se passerait d’autant de tensions entretenues à toutes sortes de fins qui le minent.

 

12:10 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Lorsque l'on parle de la ville de V Poutine, ce n'est pas une attaque personnel, mais une indication sur les liens entre cette ville et lui.
Cela est d'autant plus important, qu'il est probable que la ville n'a pas été choisit au hasard, et que ces terroristes lui ont envoyé un message personnel.

Il y a le drame humain qui n'a pas de passeport qui attriste chacun de nous en tant qu'humain solidaire, et l'attaque terroriste en elle-même qui vise indirectement le président de la Russie.

Ce que je ressens est qu'à force de vouloir voir la mal partout, notamment à la rts, vous ne participez pas à un monde meilleur.

Écrit par : motus | 04/04/2017

Motus,

Depuis quand un constat serait-il devenu synonyme de «mal » ?

Votre lexique est à revoir, à défaut de vos jugements à l’emporte-pièce.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/04/2017

Je veux croire que certains lapsus gagnent des personnalités plus ou moins en vue - format standard - mais celui-ci où une ville, pour l'occasion, appartienne au président d'un pays, c'est vraiment une première.

Je n'ai encore jamais entendu dire de Londres, la ville de Cameron ou de Tony Blair; Paris de François Hollande ou de Jacques Chirac; Rome de Mateo Renzi; Washington de Barak Obama; Berlin d'Angela Mekel ou encore Pékin de Xi Jinping. Alors? "St Pertersburg? Deuxième ville de Russie, la ville de Vladimir Poutine"! C'est une nouveauté de finesse dans la panoplie du calomniateur.

Avant tout, St. Petersburg est une ville d'arts et d'architecture assez exceptionnelle pour être classée au patrimoine mondial. Elle est considérée comme la ville resplendissante de lumière dépassant largement le symbole de ses quatre siècles de créativité. Ville de culture qui avait inspiré toute l'Europe!
L'attentat s'en est pris à elle. Pourquoi?
Après la fraîche destruction de Palmyre, vestige d'une grande civilisation, patrimoine mondial de l'Unesco aussi. St Petersburg est visée. Y a-t-il, derrière ces deux symboles récents, une volonté téléologique de diversion sur qui ou quelles organisations pourraient bien en être les auteurs?

Les commentaires journalistiques s'appliquent sagement à répéter le vraisemblable mode opératoire des Djihadistes qui pourrait les désigner.

Toutes les déclarations seront à retenir pour leur message sans paroles car il est évident que la tragédie va mettre le gouvernement dans l'embarras.
N'est-ce pas que le but est atteint.
Et la cible ici est, sans confusion, Vladimir Poutine. Le cœur de Vladimir Poutine!

Écrit par : Beatrix | 04/04/2017

Motus,

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Entendez-vous souvent "La ville de Hollande? ", La ville de Merckel"? Très franchement non, vous en conviendrez.
Il est vrai que certains voient le mal partout. Certes, c'est éxagéré. Mais on l'a vu en France, en Tunisie, maintenant en Russie.

Mais là, il ne s'agit de cela. Il s'agit de faire le constat que les médias, dont le RTS hier soir, par ailleurs "bénéficient ou plutôt subissent" une connotation toujours orientée, de manière récurrente et péjorative.

Écrit par : Tryphon | 04/04/2017

Voci, de quoi donner quelque idée à qui commente d’une manière ou d’une autre la réaction et le comportement d’une population:


http://fr.rbth.com/opinions/2017/04/04/saint-petersbourg-surmonte-le-choc-dans-le-calme-et-la-solidarite_734296

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/04/2017

- « Aussi, lire en titre de La Tribune de Genève de ce 3 avril, qu'une bombe sème la mort dans la ville de Vladimir Poutine, est-ce bien opportun? » (Hélène Richard-Favre)

Méééé non !

C'est parce que le titreur de manchette de la TdG, c'est un ancien animateur de jeux TéVé.

Alors pour faire de l'audience, il joue à ... "Réponse pour un Champion" !

C'est un jeu de piste où l'animateur donne la réponse, et le joueur doit trouver la question ! Comme les séries policières à la Télé, où il faut remonter la piste et trouver le meurtrier.

Sauf que ici, pour être sûr qu'on a trouvé la bonne question, il faut acheter le journal, ou cliquer sur le manchette avec la souris, pour donner une chance à la pub de se faire remarquer et rapporter des sous.

C'est un jeu aussi vieux que le Loto, très apprécié par les séniors, pour stimuler la mémoire.

Evidemment, y'aura toujours des gens qui croient qu'ils sont plus malins que les journalistes alternatifs de la TdG, ou le titreur de manchettes.

Mais ça c'est pas très difficile, puisque tout le monde sait que ... (...)

Écrit par : Chuck Jones | 04/04/2017

"Entendez-vous souvent "La ville de Hollande? ", La ville de Merckel?"
Hum, ce serait dans ce cas Rouen, la ville de Hollande et Hambourg, la ville de Merkel. Ce serait trop cruel de souligner que ce sont des villes de province, sans envergure en comparaison de Léningrad, la ville où est né Vladimir Poutine.
Qui est derrière l'attentat? Les djihadistes. Qui les soutient? Au choix: Qatar, Arabie, Israël, Royaume-Uni, France...
http://www.voltairenet.org/article195783.html

"Voci, de quoi donner quelque idée à qui commente d’une manière ou d’une autre la réaction et le comportement d’une population:"
Les Russes savent restés parfaitement dignes face à une telle calamité. Leur courage est sans égal. Pas de psychose.

Écrit par : Charles | 05/04/2017

Oui, Charles et merci du lien à l’article que je poste en commentaire sous le sujet que je viens de publier.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/04/2017

Les commentaires sont fermés.