08/04/2017

Théâtres de guerres, les analystes et les autres

 

Capture d’écran 2017-04-08 à 13.52.31.png

                                                                         capture d’écran franceinfo

Force est de constater que les hypothèses qui se diffusent et se répandent sur les réseaux sociaux et partout où l’on peut afficher une interprétation de certaines réalités font florès.

Que Thierry Meyssan, Régis Le Sommier, pour ne citer que ces deux dont les analyses se relaient au gré de la complaisance qu’on leur accorde, soient plus crédibles que tout autre qui n’aurait accès qu’à ce qu’on veut bien délivrer comme information, reste discutable.

En effet, laquelle, lequel d’entre nous autres serait en mesure de savoir ce qu’il en est d’opérations militaires quand on sait ce qui peut les entourer de secrets?

Apporter à des faits un autre éclairage enrichit, certes, leur approche.

En l’occurrence, et en Syrie, substituer à une version donnée, une autre qui devrait être davantage accréditée que celle qui est affichée par autant d’instances qui en débattent, c’est se mettre en porte-à-faux et jeter le doute.

Or tandis que s’affrontent intérêts en jeu et puissances qui n’ont cure de ce qu’est la vie humaine, des familles, des proches, pleurent les leurs.

Condoléances et pensées à autant d’êtres qui voient les leurs sacrifiés sur l’autel de folies assassines.

 

14:16 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Pour savoir ce qui se passe en Syrie une des méthode est de lire la presse Syrienne et libanaise (il existe des versions Françaises), la presse Russe (plus factuel on en meurt)et la presse Américaine et Française pour avoir les versions les plus pourries...Après vous aurez une bonne idée mais oubliez la réalité, il n'y a pas de journaliste sur le terrain donc...Les "informations" qu'on vous distille sont en fait les ragots à bobos des "Casques blancs et de l'OSDH" dont les sponsors sont bien connus, Soros et Cie...

Même les gouvernements ne savent rien de ce qui s'est passé et de ce qui se passe et Trump au moment ou il a décidé de frapper n'en avait pas la moindre preuve...

La conférence du conseil de sécurité de l'ONU d'hier a été une mascarade, une parodie de conférence, une quasi unanime cérémonie d'allégeance à Washington une honte...

Écrit par : Notaf André | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

Déjà, il y a qq jours, sur un site dont le lien était à disposition sur ce blog on a cru lire une chose dingue... l'attaque terroriste (chimique) aurait eu lieu à 6h du matin (tandis qu'à C dans l'Air, on disait, "à 7h" de la part de "nos" journalistes traduisant les propos 'd'islamistes" - ceux qui portent des barbes, mais se rasent la moustache - des populations locales qui n'avait ni masques à gaz ni scaphandres pour ramasser les victimes, c'est dire qu'à ce moment là, l'atmosphère n'était plus du tout contaminée...) mais était-ce l'heure de Londres ou locale syrienne ? Alors que le site racontait que le bombardement de l'aviation n'était intervenu qu'à 11h30... c'est dire la désinformation ! Enfin, n'avait-on pas entendu une "promesse" d'obama aux "rebelles" (qu'il soutient) qu'il "ne les oubliera pas"... sous entendu "des armes, en douce... mais légales, illégales, chimiques, de destruction massive ?... chacun aura se pose la question si la "promesse" a été tenue... Que l'on s'engage dans une escalade comme dans l'affaire de suez où après une victoire militaire éclatante, le fiasco politico-diplomatique voire historique est total lorsque face à la menace soviétique de "bombe atomique sur Paris s'il la coalition franco-britannique ne se retirait pas d'Egypte sous la pression que Moscou demandait à Washington de faire sur nous...". Les USA se rangeant clairement aux cotés des ennemis qui combattent le régime syrien comme nous, la France, le fîment sous l'égide de l'OTAN et pas tout à fait sous le mandat bafoué de l'ONU en Libye avec la "stabilité politique" qui en a suivi, c'est avec ce comportement inique hors des "canons" peu relisant des résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU, 100 fois bafoués par leur fondateur de 1946, le actes de guerre illégale, alliée à la propagande locale d'un pan-arabisme nationaliste 1000 fois bafouées et brimées dans le sang par les anciennes Nations Coloniales durant la Guerre Froide rendues à l’indépendance n'a d'égale que l'affront démocratique d'un 11-septembre sur ces nations opprimées à fomenter d'un "claquement de doigt sur le bouton rouge" des "puissants de ce monde", 10 000 000 de terroristes tant la réponse leur semblera en décalage avec leurs vrais besoins de liberté et de démocratie !

Écrit par : Hatterson | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

Hélène Richard-Favre,

"laquelle, lequel d’entre nous autres serait en mesure de savoir ce qu’il en est d’opérations militaires quand on sait ce qui peut les entourer de secrets?", écrivez-vous et vous avez bien raison.

Moi, avec le temps je suis devenu beaucoup plus méfiant vis-à-vis de l'information que j’obtiens par internet et à la télé. Avec les moyens modernes, le risque de fake est devenu très grand. Ce que c'est passé réellement en Syrie - une présumée attaque chimique et un présumé riposte américain- n'est connu qu'aux personnes sur place, les militaires et les agents de renseignement. Et les uns et les autres ne communiquent que via des canaux dédiés, des canaux très fermés.

On n'a jamais connu la vérité sur les véritables auteurs de l'attaque chimique près de Damas en 2013. Maintenant c'est pire, car, en espace de deux jours, Trump airait pris une décision de frapper une obscure base militaire en Syrie

Peut-être Trump a été piégé, peut-être s'agit-il d'un grand jeu entre des services de renseignement russe et américain, tout est possible.

De ce point de vue le témoignage que livre Léonid Rechetnikov, ex-agent des renseignements soviétiques est très intéressant. Dans son livre « Revenir en Russie. La troisième voie ou les impasses du désespoir »
(original en russe: Вернуться в Россию. Третий путь, или Тупики безнадежности , 2013

https://www.livelib.ru/book/1001557583-vernutsya-v-rossiyu-tretij-put-ili-tupiki-beznadezhnosti-leonid-reshetnikov )

il explique la raison principale pour laquelle les informations que possédaient les services de renseignements soviétiques sur la situation -de plus en plus dégradée du point de vue de Moscou- dans les pays - membres du Pacte de Varsovie, dans les année 80, pourquoi ces informations n'arrivaient pas jusqu'au leurs ultimes destinataires, les hauts dirigeants de l'URSS.

C'est parce qu'il avait un obstacle de taille, à savoir une énorme et lourde hiérarchie dans la système soviétique, système basé sur la prédominance à tous les niveaux du Parti Communiste. Simplement parlant, les responsables soviétiques étaient coupés des informations stratégiques que possédaient les agents de renseignements sur le terrain.

N'oublions pas que ce sont des événements majeurs en RDA -chute du mur de Berlin- et en Pologne -syndicat Solidarnost'- qui sont survenus bien avant -et qui ont ainsi anticipé- une dislocation de l'URSS.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

il n'a jamais été entendu quiconque du Conseil de Sécurité (Chine, Russie, OK sont en Syrie mais) en Syrie où quelques 10 fois plus de civiles ont été massacrés par la coalitions "araboccidentale" fin mars à Mossoul, où aucune condamnation, résolution contre les "américainoccidentaux" pour dénoncer de tels crimes de guerre ! Deux poids, deux mesures entre l'Occident et le reste du monde où les "valeurs de droits de l'Homme" ne sont pas au niveau de la "communauté internationale" entre Occidentaux et le reste du monde un concept commun, mais où l'on découvre que chacun à une "vision" très personnelle du concept et totalement contradictoire !

Écrit par : Hatterson | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

"Que Thierry Meyssan, Régis Le Sommier, pour ne citer que ces deux dont les analyses"
http://www.voltairenet.org/article195897.html

Écrit par : Charles | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

Suite:
"Que Thierry Meyssan, Régis Le Sommier, pour ne citer que ces deux dont les analyses"
https://twitter.com/lesommierrgis?lang=fr
Comédie, comédie ces "frappes". Sauf les 12 victimes et leurs familles, pour qui c'est une tragédie. Et pendant ce temps des civils pendus à des poteaux électriques alors qu'ils voulaient fuir Mossoul...

Écrit par : Charles | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

bonsoir.
je suis depuis un certain temps les evenement en Syrie je n'adhere pas aux information occidental...la Syrie est agresser depuis 2011 par tous les etats satellite des US.Je ne vois qu'un peuple qui ce defend avec courage determination
La Russie quelque soit ces motivations a quand meme empecher la mise a mort de ce pays????J'ai honte de mon pays france soumis aux us...
en 2017 la Russie et d'autres aide la Syrie mais pas les occidentaux ...
Chaque parole de quelques coté que ce soit apporte la MORT en Syrie .

Écrit par : reuche | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

"Chaque parole de quelques coté que ce soit apporte la MORT en Syrie".
@reuche dit et je vous rejoins.

Et si on parlerait de génocide double de ce pays comme ça était et c est toujours le cas de l Irak, la Libye et le Yémen?

Le sentiment voire le jugement à l "oeuvre" par ces peuples cités (Syriens, Yéminites, Irakiens et Libyens...etc...) est qu il s agit de leur Génocide en tant que des êtres humains se trouvant sur un territoire bien délimité, de confession majoritaire musulmane et arabophone, ce qui est un fait. Il n y aka compter les 1,5 millions d Irakiens assassinés lors de la Guerre de Bush Junior dont 500 000 enfants de bas âge. Aussi, le demi million de Libyens lors de la Guerre contre la Libye, guerre préparée et effectuée par la meute via Sarkosy/Barroso/UE/Exxon Mobile/Otan et USA leading behind. Et la Syrie avec bientôt, nous dit on, un demi-million d assassinés. Quant au Yémen, un silence-radio règne volontairement car les Agences de Presse( P comme Propagande donc) n en parle pas même ni des bombardements quotidiens par la Saoudie/USA ni des bombes "propres" au neutron.

J ai dit qu il s agit d un génocide double car hormis l extermination des Humains, il y a aussi la destruction des infrastructures et l effacement des conditions de vie de ces humains (ou pour ce qui restent!), conditions qui ne sont plus dignes du nom des droits de l Homme(définition de la charte des Droits de l Homme de 1950 à Genève.

In fine, est-il exagéré de parler d un Génocide Double de ces peuples? Car on décide de faire la peau à un pouvoir x, y, z et à son Président dit dictateur et "possédant" des armes de destruction massive et/ou chimiques (pour Saddam c était rien...)et on finit par faire la peau au pays entier. C est quoi cette médecine du 21 ème siècle qui ne fait, à la fin, qu à tuer le/les patient(s)en masse et à quoi bon cette médecine? Cette question, on se la pose jour et nuit.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 09/04/2017

Répondre à ce commentaire

"Théâtres de guerres, les analystes et les autres"

J aime bien, entre autres, ce titre en 8 mots et une virgule :) !

Il résume en peu de mots ce que des autres( moi le premier :)certainement ! ) n arrivent pas ni à faire sinon à ne pas se satisfaire de deux pages A4 pour le dire en 8 mots + une virgule! La preuve:

--Théâtres de Guerre: Théâtre simple ou Théâtre de Marionnettes? Alors, qui tirent les ficelles?

--Les Autres: Ceux sont des Analystes auto-proclammés qui défilent 24/24 et 7/7 sur la Radio/TV/breaking News/agence de Presse(=de Propagnade..) bien qu ils connaissent à peine dans quel continent ces pays s y trouvent. Mais ces Analystes, tenez vous bien et SVP, ils sont des Experts en Expertologie, je vous en prie...

--Et Les Autres ne sont-ils pas les Citoyens-Paumés? Paumés et on se foute de leurs poires (poires=visages, pour rester poli et ne pas dire "de leurs gueules", dont acte :) ). Paumés et gouvernés par des malades qui, eux-mêmes et cette fois-ci, se fendent la poire?. Jean Ziegler a dit il y a très longtemps et dans un de tous ces premiers livres:""Ces Malades qui nous gouvernent"". In fine, qui dit que la "Poire" n existe pas et pourtant on la mange voire même qu on peut la couper en deux ou la proposer à l apéro ou après le repas: Poire ou Fromage?

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 09/04/2017

Répondre à ce commentaire

Charles 05,

Non, l’auteur de l’ouvrage intitulé « Ces malades qui nous gouvernent » n’est pas Jean Ziegler.

Ils sont deux coauteurs à avoir écrit ce livre que vous citez.

Voici, parmi d’autres références sur le sujet:

http://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/ces-malades-qui-nous-gouvernent/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/04/2017

Répondre à ce commentaire

Mea culpa, merci d avoir rectifié et de m avoir appris.

Je vous prie de m excuser ainsi que les lecteurs/contributeurs et les
co-auteurs, le journaliste Pierre Accoce et la mémoire du Feu le médecin Pierre Rentchnick .

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 09/04/2017

Répondre à ce commentaire

L'ONU devrait rendre obligatoirele le port ou l'installation de caméras d'immersion sur tout ce qui fait la guerre ou la paix :
- les balles, les couteaux, les obus, les bombes, les roquettes, les missiles, etc.
- tous les bipèdes chargés de tuer ou de secourir
- tous les bipèdes chargés de décider de tuer ou de ne pas tuer

Comme-ça on aura pas des "ploucs" qui viennent débiter sans preuves des âneries de ce genre:

«C’est de cette base (Shayrat), que Bachar al-Assad a lancé l’attaque aérienne aux gaz sarin»

«En employant le gaz sarin contre la population civile, Bachar al-Assad a voulu tester Trump»

«Pourquoi un tel test ? Il relève, sans doute, de la politique du pire que le tyran a toujours suivie pour se maintenir au pouvoir.»

Écrit par : petard | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui s’est passé en Syrie n’a probablement aucun rapport ni avec la présentation qui en est faite, ni avec les conclusions qui en sont tirées.
Lisez par vous-même : http://www.voltairenet.org/article195897.html
C’est donc beaucoup plus « futé » que vous-même le dites.

Écrit par : Philippe | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

Phlippe,

Avez-vous lu le sujet et les commentaires qui y ont été déposés?

La version de Meyssan en est précisément l’objet.

Donc pour le « futé », je vous laisse volontiers à votre appréciation.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

Et si jamais, voici encore une autre interprétation des faits, futée ou pas, celle de Bassam Tahhan:

https://www.youtube.com/watch?v=Y7O1dZKbLKo

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

« La version de Meyssan »

C'est du même tonneau que toutes les combines de Meyssan... c'est juste à prendre avec des pincettes. Cette histoire de coup monté entre Poutine et Trump et Assad... c'est quand-même assez tordu. C'est pas du genre de Poutine.

Franchement, moi je ne prends pas Poutine pour un con, mais Trump oui !

Écrit par : petard | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

12/4/17:Coalition Inter.Anti-EI->Civils tués par Armes Chimiques/Jalta/ Syrie. Vraie ou un Cannular?
--------------------------

Par centaine cette fois-ci, la Coalition USA/France..anti-EI a effectué une frappe aérienne contre le site de stockage d’armes chimiques du groupe terroriste État islamique (EI ou Daech) dans la région de Djalta, près de la ville de Deir ez-Zor située à 420 km de Damas. L’attaque, qui a provoqué l’intoxication aux substances chimiques, a fait des centaines de victimes parmi les terroristes ainsi que parmi les civils.

Ces informations ont été diffusées par le commandement de l’armée syrienne via l’agence de presse SANA.

« Les avions de la soi-disant coalition ont effectué une frappe aérienne mercredi 12 avril entre 17h30 et 17h50 (heure locale) contre un dépôt de munitions contrôlé par l’État islamique où il y avait un grand nombre de terroristes étrangers. Un nuage de fumée blanche, puis jaune se sont formés au-dessus du lieu de l’attaque ce qui témoigne de la présence importante des substances toxiques. L’incendie sur les lieux a duré jusqu’à 22h30 », lit-on dans un message.

Selon le document, ce qui s’est passé à Deir ez-Zor prouve que les terroristes de Daech et du Front al-Nosra disposent d’armes chimiques et sont en mesure de les utiliser, les acquérir et les transporter.

source: http://www.pravdafrance.com/news/orient/13-04-2017/1304157-INTERNATIONAL-0/
-----------------------

Question :) : Est ce qu Assad va lancer 59 missiles Tomahawk sur les USA/France...puis après coup demander à l ONU de vérifier si l attaque de Jalta est un cannular ou pas? Et si attaque véridique par cette coalition qui a soit bombardé ce hangar ou qu elle a largué elle-même des armes chimiques ou tirer des obus chimiques--->commission d enquête impartiale?

Écrit par : Charles 05 | 14/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.