16/04/2017

Les onze candidats de la campagne présidentielle française, moment médiatique inédit

Capture d’écran 2017-04-16 à 01.21.53.png

 

Excellent moment de télévision, ce 15 avril au soir sur France2.

L’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier, on peut l’aimer ou pas, le fait est qu’elle a offert un bon débat entre journalistes.

Les anciens animateurs de l’émission avaient tous été invités à parler de la campagne présidentielle française.

La liberté de ton de chacune et de chacun a offert une vison plutôt inédite et appréciable de cette campagne.

Chaque candidate, chaque candidat a été évoqué(e), dans sa personnalité, dans son programme et le plus souvent, sans langue de bois.

Des interventions fortes, quelques passes d’armes mais une qualité médiatique peu fréquente.

A visionner sur le site de l’émission.

 

Commentaires

Ruquier n'a pas favorisé les débats puisque les passages devant la caméra n'était ni identique sur le temps de passage ni de l'heure. Par ex François Asselineau devait partager son temps avec M Cheminade. 20 mn programmées en pleine nuit. Soit 10 mn... sans parler de l'amalgame de créer le fait de mettre ces deux candidats en position d'anecdotes politiques. Monsieur Asselineau et son Parti devrait être considérer comme un grand candidat. Alors, réfléchissez un peu avant d’auréoler c présentateur ouvertement pro européen. Francois Asselineau a décliné la scandaleuse proposition !

Écrit par : Olivier Duffau | 16/04/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne pense pas que les commentaires de cet article soient un lieu privilegié pour passer ses humeurs. l'article concerne precisement un debat entre choniqueur, et l'auteur pense que ce debat a ete honnete. Il ne s'agit pas d'examiner la carriere de Ruquier pour savoir s'il a ete equitable envers les candidats a la presidentielle. Aucun candidat n'est passe pendant l'emission presentée dans le present article, ce n'etait pas le sujet, en profiter pour taper sur l'animateur, faire dans un commentaire l'apologie d'Asselineau ou d'un autre, et accuser l'auteur d'absence de reflexion est totalement déplacé.

Écrit par : Jean Barckicke | 18/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.