26/04/2017

S’il vous plaît, dessine-moi un espoir...

Capture d’écran 2017-04-26 à 16.09.52.png

Qu’on le veuille ou non, ce qui se passe en France avec le résultat du premier tour de l’élection présidentielle, reflète une situation dont les contours se dessinaient de longue date.

Les candidatures de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron pour briguer l’Elysée confirment ce qui se jouait en coulisses tandis que, sur scène, évoluaient encore tant bien que mal les incarnations de valeurs plus classiques de gauche et de droite.

Est-ce à dire qu’elles auraient vécu, la question se pose plus que jamais.

Que deviendront, en effet, luttes ouvrières et autres combats sociaux quand Marine Le Pen semble se poser en défenderesse d’autant de défavorisés et d’oubliés de la société?

Le nationalisme, avec elle, se voudrait protectionniste sinon patriote, garant de droits sociaux quand le globalisme mondialiste de son rival, au contraire, prône l’ouverture, voire le progrès pour tous.

Ces deux visions de la France opposent mais divisent surtout les Françaises et les Français qui n’ont pu encore s’y résoudre. Or elles sont désormais bien là.

Refuser le fatalisme d'un binarisme qui se substitue, en apparence du moins, au bipartisme qui a longtemps dominé le paysage politique français, c’est encourager l’espoir d’un avenir moins radical.

 

Commentaires

Tant que les femmes / hommes politiques servent leurs propres intérêts ou les intérêts de ceux qui les financent ils ne vont jamais comprendre les électeurs , que se soit en France ou ailleurs. Pour moi Macrn est une farce du monde politique et si il gagne au 7 mai, je vais respecter les lois de la démocratie . La ou sa devient dangereu c'est le peuple petit à petit ne respect plus les choix des autres, par conséquent la Démocratie est en danger. Que faire pour la sauver?

Écrit par : Shukri Korkis | 26/04/2017

Répondre à ce commentaire

Si 2 visions divisent, ce n'est pas forcément parce qu'elles sont mauvaises les deux.

Écrit par : EIO | 26/04/2017

Répondre à ce commentaire

L'argent ne gène pas l'odorat, il sent même parfois bon.
Les banques sont propres et aseptisées.
Le travail n'y est pas pénible, il n'a pas besoin de règles, il est l'expression et le moyen de se rendre heureux.
L'Union Européenne aime les gens qui ont envie d'être des milliardaires...
Celui qui veut, le peut.
Ceux qui geignent au travail sont des paresseux.
La France entière doit se muer en start-up à la Wallstreet ou à la Goldman Sachs.
C'est là où tout se fabrique, où tout pousse. C'est là, genèse de toute vie. et raison d'exister.

Les classes politiques sont-elle masochistes?
Sont elles à ce point atteinte du syndrome de Stockholm?

J'aime bien l'hypocrisie hypertrophiée de la gauche socialiste et de la droite prétendument du centre. Ils se "PINCENT LE NEZ" pour voter Macron pour éviter de voter extrême-droite, alors qu'ils avaient tout fait pour faire barrage à la gauche progressiste à l'helvète de Mélenchon.

Quelle farce!
Pourquoi n'osent-ils pas dire "On n'aime pas la démocratie"; on aime la "Démocrature"?

Les hypocrites pourront ils se pincer le nez pendant cinq ans? Le temps de liquider les derniers vestiges du social, les derniers outils de la production? Pourquoi donc se pincer le nez si longtemps, l'UE répète variablement que la politique est inutile, qu'on n'en a plus besoin, ni des classes. Le Macron européen veut voir de nouvelles têtes.

Les hypocrites sont aussi ceux qui comptaient encore vivre d'une rente de situation, des rentes de partis au gouvernement, ceux qui ont peur que la démocratie directe qui risque de remettre en cause leur petits calculs d'arrière-boutiques, de perdre de leur influence locale et tribales dans les communes etc.

C'est la Grande Orientation pour les Pays de l'Union Européenne qui a triomphé. Macron en a été le porte-flambeau. Comme il l'a scandé à son apparition victorieuse "Vive la France Européenne et Vive l'Europe".
Il n'a quand-même pas osé le Vive l'OTAN". C'est trop top pour l'instant.

L'épilogue rappelle le prologue que personne ne voulait entendre ni comprendre que l'UE était en train de manipuler le Bébé-France nouvelle dans ses éprouvettes. Maligne, elle détourne le regard des Français sur la Russie et sa supposée ingérence afin que l'UE procède, en toute tranquillité, à une OPA majeure sur un des pays fondateurs de cette union: la France.

A qui le tour ces prochains mois?
Italie? Espagne? Hongrie, Portural...?

Et la Suisse?
Avec ses inconditionnels de la répression et du goulag européens?

Finalement.
Choisir reste un choix libre en démocratie: je préfère voter Marine que Macron, pour la simple raison que Macron-Otan veut dire toujours plus de troubles partout, des guerres qui seront importées dans l'Union Européenne sous la forme de règlements des comptes politiques entre les différentes ethnies et nationalités sur son sol, la guerre économique industrielle et financière livrée à la société, aux travailleurs producteurs et payeurs, la guerre du travail raréfié, la guerre du commerce sur le dos des consommateurs, l'impasse sur les conditions générales acceptables de vie.

Si on a peur de Marine Le Pen, c'est que, simplement, on a peur de perdre sa place. Cette peur ne concerne pas l'ensemble des populations, elle concerne les inamovibles au pouvoir. C'est qu'on n'a pas confiance en les citoyens dans les instances de la République pour leur capacité à former un contre-poids et une opposition qui doivent pouvoir agir sur le terrain institutionnel et populaire quand il y en a vraiment besoin.
On en a peur aussi parce que le mythe du danger que représente le FN risque de se briser et qui le laisse apparaître comme tout autre parti en évolution et en mutation.

Marine, si elle tient promesse, la sortie de la l'OTAN signifierait la fin de la participation de la France aux guerres impérialistes dans le Moyen Orient, en Afrique et la fin des menaces des lâches contre l'Asie Centrale, la Russe et la Chine. Pour un parti dit "réac et fermé", on y verrait plutôt l'ouverture et le début d'une promotion de la paix dans le monde.

On se sent mal de ne plus pouvoir accuser le parti de Marine des tentations de colonisation par la guerre. Cela ne veut pas dire qu'il faille renoncer à la défense du pays, ni s'interdire de conclure des accords de solidarité et d’entraide avec d'autres pour assurer mutuellement l'intégrité de son territoire et de sa souveraineté.

La souveraineté n'est pas une idée rétrograde contrairement à ce les escrocs de l'UE veulent faire croire. On ne parle ni on ne dialogue ou négocie avec ceux qui n'ont pas de souveraineté. Ils ne sont pas responsables d'eux-même.
Sans souveraineté, on se laisse conduire et les quelques cyniques individus de l'UE qui prennent leurs théories sur du papier pour du génie, qu'ils sont donc appelés à régner en souverains.

Dans quelques jours, je vais repartir dans le Sud Ouest de la France pour une enquête économétrique, je serai donc sur place pour cueillir les résultats du deuxième tour. Je suis impatiente de voir sur place, là où grouillent ceux qui triment tous les jours pour bien nourrir la caste, et à chaud, la réaction de cette autre France qui, au passé d'une flamboyant prospérité, avait témoigné de son amour pour l'argent par dessus tout, et qui vit mal aujourd'hui sa ruine précipitée en tout juste dix ans de devises passionnelles: "Enrichissez-vous", pour l'une et "Mon ennemie est la finance" pour l'autre.

Écrit par : Beatrix | 26/04/2017

Répondre à ce commentaire

Mme H.R.-F.,

Votre article chapeau est plein du bon sens et d humanité.

Tant mieux que la France excelle dans: L industrie du luxe, l aéronautique, le tourisme, les Beaux arts...etc...

Néanmoins, il faudrait citer aussi ces chiffres entre 2007 et 2017, donc 10 ans d écart:

--Aujourd hui il y a 8,8 millions de pauvres (plus de 11% de la population) donc 1 million de plus qu en 2007.

--Le nombre des SDF est aujourd hui à 150 000, donc qu il a doublé en dix ans.

--Le nombre des chômeurs est aujourd hui de 5.7 millions donc 2 millions de plus qu en 2007 il y a dix ans..

Pensez vous que Macron va se soucier de ces petits, ces pauvres, ces laissés-pour-compte...? On pourrait se fourrer le doigt dans l oeil...On attaque MLP chose très compréhensible mais pourquoi donc 7 millions d électeurs, des petits, des pauvres, des laissés pour compte, des sans dent et sans culotte (Hollande)et pôv con, descends, cass-toi(langage de Sarkosy qui parle à peu près le français), pourquoi ces pauvres ne se rabattent-ils que sur MLP?

Moi, je n ai pas de réponse incisive et Vous?

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 26/04/2017

Répondre à ce commentaire

Pendant des années on nous a bourré le mou en confondant gauche avec humanisme et droite avec rentabilité froide, alors que la gauche n’est qu’égalitaire et la droite n’est qu’ordonnée . Maintenant on nous refait le même coup avec une mondialisation hyperoxygénée et heureuse et un patriotisme étouffant et grincheux .
Or, la mondialisation qu’on nous propose n’est que le schéma productif des dirigeants économiques de l’ancien Occident, qui ne représente plus que 15% de la population mondiale, avec en avant-garde les états unis, qui ne représentent plus que 5% de cette même population . Pour de strictes raisons numériques, cette mondialisation, qui ne vise qu’à la pérennité de la suprématie de quelques uns via une production de masse standardisée et son corollaire de culture et de besoins standardisés ne peut s’appuyer que sur la coercition et la violence ( E.U. : 5% de la population mondiale, 49% du budget militaire mondial) . E. Macron en est le hochet désigné . Il est donc logique d’y opposer un système défensif qui met en avant les particularismes locaux et culturels , que les précédents veulent précisément voir disparaître pour des raisons de rentabilité . Malheureusement, cette dialectique est nocive pour tous car dans tous les cas de figure, elle demande l’élimination de l’autre …. alors qu’il y a bien évidemment mieux à faire .
Un pays irrite profondément les mondialisés , c’est la Russie . Pour une raison simple : sa culture et sa langue sont protégés par l’alphabet cyrillique , et si on veut s’y infiltrer, il faut commencer par l’apprendre et le parler …. Difficile ! Et de ce fait, la Russie n’a aucune prétention hégémonique : elle veut simplement qu’on lui fiche la paix .
La France devrait s’en inspirer car son schéma n’est pas éloigné : une culture particulière, la 3° langue parlée au monde , et aucune volonté hégémonique . Sa population demande seulement et également de plus en plus qu’on lui fiche la paix …. .

Écrit par : de ANDOLENKO Pierre | 26/04/2017

Répondre à ce commentaire

"Je soutiendrai Marine Le Pen, je ferai campagne avec elle", annonce Nicolas Dupont-Aignan,

http://www.francetvinfo.fr/politique/marine-le-pen/presidentielle-je-soutiendrai-marine-le-pen-je-ferai-campagne-avec-elle-annonce-nicolas-dupont-aignan-sur-france-2_2166706.html

Selon BFM TV, MLP et NDA feront une déclaration commune, demain matin, le 29 avril 2017.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 28/04/2017

Répondre à ce commentaire

@Vladimir Trofimov

J'apprécie son audace et son courage de passer pardessus les jugements qui fusent. Un choix au nom de l'intérêt supérieur de la nation, il a parfaitement raison

Écrit par : aoki | 29/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.