04/05/2017

Présidentielle française, un débat qui n’a eu que le qualificatif de grand

Capture d’écran 2017-05-04 à 00.06.17.png

Si, ce 3 mai au soir, ce qui s'appelle « grand débat » dans le cadre de la présidentielle française, aura dû être déterminant, il l’aura sans doute été. Mais peut-être pas au sens où on l’attendait.

Car autant pour les soutiens de Marine Le Pen que pour ceux d’Emmanuel Macron, rien n’aura changé. Pour les indécis, par contre, il y a fort à penser qu’ils ne le soient plus du tout.

Ce débat, en effet, aura avant tout montré deux candidats bagarreurs.

L’un n’a cessé d’interrompre l’autre sans jamais être rappelé à l’ordre. L’autre a décoché ses flèches qui ont, presque toutes, été détournées par l’habileté torve du candidat qui ne s’est pas laissé prendre pour cible.

Quant aux animateurs dits journalistes ou éditorialistes ou chroniqueurs politiques, on ne sait pas trop, ils se sont surtout distingués par leur silence qui confinait presque à l’absence totale du débat.

La France devra voter, on ne sait même plus que lui souhaiter tant ce qui lui a été offert en pâture ce 3 mai au soir confinait à la bataille de polochons.

Pendant ce temps-là, des familles entières s’interrogent sur leur avenir et celui de leurs enfants.

00:17 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Jamais aucun politicien élu président n'a honoré ses promesses, macron "l'homme de paille idéal", sera élu ce dimanche, grâce à l'oligarchie qui dirige vraiment la France et le Monde! Il va pendant 5 ans, pour autant que le gouvernement ne soit pas renversé avant par l'armée, servir la soupe et les petits fours à tout ses amis de la grande finance! La France n'en ressortira pas grandie, ni la politiques non plus d'ailleurs!

Écrit par : dominique degoumois | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont les produits de deux fascismes, différents dans leur forme et dans leurs procédés. Par Macron, on découvre aujourd'hui le véritable fascisme, le mieux chevillé au corps comme celui qui a sévi et qui recommence à sévir dans plusieurs états d'Amérique Latine.

On nous menace tant du danger du "fascisme à la papa" qu'on ne voit pas cet autre fascisme nous arriver en pleine figure. Il est autrement plus pernicieux et plus marquant, il se prénomme depuis longtemps "transition". La transition vers quoi, on ne vous le dira pas, mais on devine assez facilement qu'il s'agit plutôt de déportation, d'extradition hors du social, hors de sa culture et hors de son histoire. Il s'agit de se conformer à certains comportements, à un certain vocabulaire, à une certaine dichotomie, à de nouvelles séries de préceptes... Enfin, adopter au moins l'attitude ou la posture qu'on vous impose sous peine d'être taxé de réactionnaire et d'en être poursuivi et judiciarisé.
Quand les gens se conforment à ces nouvelles normes,ils ne sont plus libres dans leur société qui devient du sociétal lequel est très contrôlé, ils ne vivent plus en démocratie mais dans une démocrature, ils n'ont plus droit à l'opinion personnelle... L'individu qui se montre sceptique face à cette transformation devient un subversif, un complotiste pour l'idéologie mondialiste...Disons plutôt globaliste, c'est bien plus abouti que mondialiste car on globalise les sentiments et les idées dans sa propre langue.
Voilà pourquoi ceux qui sont épris de liberté et de démocratie devraient rejeter Emmanuel Macron autant qu'ils rejettent Marine Le Pen.

http://www.lesoir.be/1137303/article/debats/cartes-blanches/2016-03-01/neoliberalisme-est-un-fascisme

http://www.vududroit.com/2017/05/presidentielle-sortir-machoires-piege/

http://www.atlantico.fr/decryptage/christophe-guilluy-posture-anti-fasciste-superiorite-morale-france-en-haut-permet-en-realite-disqualifier-tout-diagnostic-social-3031677.html

Écrit par : Beatrix | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Je nuancerai le propos concernant Nathalie SAINT-CRICQ et Christophe JAKUBYSZYN, car ils ont eu surtout énormément de mal à en placer une. Peut-être manquaient-ils d'autorité, mais ils n'étaient pas silencieux comme tu le dis. Pour ce qui est du comportement de l'un et de l'autre, Emmanuel MACRON s'est en fait défendu contre les attaques incessantes de l'arrogante, agressive et violente Marine LE PEN. D'où le fait qu'il l'a souvent interrompu (ce qui n'était pas forcément à son avantage il est vrai) pour rétablir la vérité, aussi cruelle soit-elle sur l'absence de programme clair et non girouette de Marine LE PEN. Lui est clair sur l'Europe notamment, elle non. Maintenant, je ne suis pas d'accord avec Emmanuel MACRON sur un certain nombre de points comme par exemple sa vision de la Russie même s'il a semblé avoir mis de l'eau dans son vin à ce sujet désormais (ouf !), ou bien encore son autorisation du voile à l'université, sachant que dans le même temps les signes d'appartenances Chrétienne et Juive continueraient d'être prohibés ou alors entraîneraient injures, quolibets et dédain de ceux qui s'affichent comme tels, ou bien également sa volonté de légaliser la PMA sans père.

MAIS, et c'est un grand MAIS, il y a un point de désaccord FONDAMENTAL que j'ai avec Marine LE PEN, c'est sa volonté de rétablir les frontières comme avant soit disant pour lutter contre les terroristes et le fondamentalisme islamistes, alors qu'en fait c'est pour mieux nous isoler et nous entraîner vers une possible dictature (elle a déjà annoncé qu'elle dissoudra l'Assemblée Nationale IMMÉDIATEMENT si elle n'obtient pas de Majorité conforme à ses idées à l'issue des Législatives, non sans avoir réformé par ordonnance sans aucun doute le mode de scrutin pour permettre d'avoir la Majorité absolue avec peut-être seulement une quinzaine de pour-cents du corps électoral puisque le camp arrivant en tête de la proportionnelle qui aura été instauré aura une «prime» au vainqueur de 30% par exemple [cf. les Municipales où la «prime» est de 50% et les Régionales où elle est de 25%]). En fait, elle souhaite reconstruire dans les faits des postes frontières (quel sera le coût ? Mystère...) pour mieux faire ses fameux contrôles, en ignorant que cela va créer des bouchons monstres aux postes frontières comme à proximité du Pont du Rhin entre Strasbourg (F) et Kehl (D), sans dire d'ailleurs ce qu'elle fera des liaisons transfrontalières en transports en commun [la Ligne tramD de l'Eurométropole de Strasbourg a ainsi été prolongée en Allemagne et a ouvert sa prolongation samedi dernier 29 avril]). Si des terroristes se pointent aux postes frontières, comment cela se passera-t-il s'ils décident d'ouvrir le feu ? Et puis, ils pourront toujours passer par l'avion, le train ou la mer pour arriver en France tranquillement (ou même à pied, puisque je n'imagine pas une seule seconde qu'elle nous mette des barbelés à chaque centimètre de frontière terrestre). Donc ce sera vain. Pour elle, tout vient du fait que nous n'avons plus de frontières et que donc l'immigration peut avoir lieu n'importe comment, et c'est bien connu, TOUS LES MAUX actuels sont liés à l'immigration (du moins si on la croit), alors que TOUT LE MONDE SAIT QUE C'EST FAUX !!! L'immigration n'est PAS la source de tous nos maux, mais seulement d'une partie. Tout rejeter sur les étrangers, l'Union Européenne, l'immigration, l'absence de frontières, etc. est une erreur monumentale qui doit être dénoncée comme telle.

Partant, et pour toutes ces raisons, je NE VOTERAI PAS pour Marine LE PEN mais pour Emmanuel MACRON, et ce malgré les désaccords de fond que j'ai avec lui, ne serait-ce que parce que sans l'Union Européenne, la France ne sera plus aussi puissante qu'actuellement, en d'autres termes, elle sera condamnée à changer de division vers le bas et donc passer de la 1ère division aux divisions inférieurs, avec toutes les conséquences que cela implique !

Voilà pour mon point de vue sur ce que je pense de Marine LE PEN, Emmanuel MACRON, le débat de ce 3 mai au soir et leurs idées et programmes respectifs, dans les grandes lignes naturellement, car tout détailler ici serait trop long.

Écrit par : Thomas | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

MLP au sujet de Poutine: nada! Elle l'a joué silence radio.

Écrit par : Riro | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Pauvre France! Au point où ils en sont, ils n'ont plus qu'à voter Marine. Tant qu'à faire, qu'ils aient au moins un mince espoir de voir un vrai possible changement.
Quoi qu'il arrive il y a deux fronts très opposés en France et tout cela va les mener à la guerre civile.

Et attention aux dommages collatéraux en Europe!

C'est honteux, inimaginable que seulement 2 mandats présidentiels; un de droite et un de gauche aient réussi un tel gâchis en moins de 10 ans!

Écrit par : Corélande | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Mme Le Pen a été fidèle à ses phrases - toujours les mêmes - dont seuls les mots changent de place ...

En parlant de l'Euro, elle s'est largement plantée en disant que les anglais avaient abandonné la monnaie unique alors qu'ils ont toujours gardé la leur ...

Écrit par : Marie | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Et vlan ! Encore un changement qui ne survivra pas à la première semaine après l'élection...
Les démons ont décidé de changer de "possédé:
Une campagne digne du Reich pour le jeune "freluquet" proposé par l'"establishment à la Française" avec propagande envahissante et ubiquitaire, concepts douteux répétés 10'000 fois, contre vérités assénées comme des lois fondamentales et meetings chauds bouillants agrémentés de vociférations...
Et oh ! surprise ! pour la veille renarde de droite un discours et une attitude digne des meilleurs moments d'un front de gauche qui serait devenu un brin souverainiste et protectionniste, campagne et électorat obligent...
On craignait un choix entre mauvais et pire et bien accrochons nous le choix est entre pire et encore pire...
Les législatives risquent bien d'être le juge de paix si on peut dire...

Écrit par : Notaf André | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Les familles pauvres, naïves, j'insiste sur "naïves* n'auront-elles pas eu le sentiment qu'avec Macron Emmanuel ("Dieu avec nous", avec qui "nous"!?) on peut s'attendre à une folle mondialisation de marché et d'hommes et femmes désormais produits (ne dit-on pas désormais qu'en entretien d'embauche on ne va plus se présenter mais bien se vendre!?

alors que Marine Le Pen a évoqué "nos situations lamentables et douloureuses, sans espoir, sans issue au moins avec compassion"

réelle ou feinte...

Écrit par : Myriam | 04/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.