08/05/2017

Lendemains de fête, la France en marche

Capture d’écran 2017-05-08 à 13.05.56.png

La France se réveille au lendemain d’une campagne présidentielle qui a porté à l’exercice de la fonction suprême, un jeune homme dont on se plaît à rappeler l’origine provinciale.

Ca peut aider, des fois qu’on aurait la nostalgie de cette France qu’on dit oubliée.

Tandis que l’on se démenait en reportages et autres ouvrages pour en relayer les voix, le candidat élu ce 7 mai était en marche.

Rappeler comment s’est développé le parcours de ce jeune prodige, nombre de médias s’y emploient.

Cependant, on a vu le prêcheur, on a entendu sa voix se casser, on a aussi relevé son approche de la géographie et de l’Histoire, la Guyane serait une île, la colonisation française en Algérie, un crime contre l’humanité.

Mais au-delà de ses déclarations et de toutes sortes de détails relatifs à sa vie personnelle, que sait-on de celles et ceux qui ont entouré Emmanuel Macron de leur attention?

Il y a bien eu quelques articles mais quel crédit leur apporter ? Doit-on se fier à ce qui est écrit ici?

Le fait est qu’on y apprend, entre autre, quels sont celles et ceux qui ont permis le succès du si jeune nouveau président et combien grand est leur humanisme...

Et puis, surtout, que la marche de l’ex-candidat adoubé ce 7 mai 2017 avait sans doute déjà débuté en 2007 tandis que le jeune Emmanuel Macron était très proche d’un mouvement favorable au rapprochement Bayrou-Royal.

Alors pour le succès remporté, réviser la copie reste possible mais la France a voté.

 

13:08 Publié dans Air du temps, Avaries, France, Medias, Politique, Politique française | Tags : elysée, macron | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

La France a acheté Macron... Maintenant reste à savoir s'il lave plus blanc que Hollande et ceci même dans le sac de noeuds de l'UE...
Encore de belles promesses pour les législatives, cette fois ils vont peut être en offrir 2 pour le prix d'1...
Décidément le système Goebbels-Bernays a encore de beaux jours devant lui...

Écrit par : Notaf André | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

"Doit-on se fier à ce qui est écrit ici?"

Après lecture, j'ai sincèrement quelques doutes tant le parti pris est énorme !

Écrit par : Michel Sommer | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Là où madame macron nous explique, qu'elle a rencontré son futur mari, dans une pièce qu'elle avait monté, où il jouait............... un épouvantail , un "homme de paille" en fait! Comme quoi son destin était bien tout tracé!

Écrit par : dominique degoumois | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Une fois encore, l'analyse d'Hélène Richard-Favre est exacte et exhaustive. Pour autant, il n'en reste pas moins vrai que nous en avons encore pour cinq ans. Toutefois, il reste un troisième tour, celui des législatives, avec un François Baroin que j'aime beaucoup et que je vous recommande ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

macron est une sorte d'objet marketing, mais ces objet marketing ont une vie très courte, par sûr que pour lui ça dire vraiment 5 ans!

Écrit par : dominique degoumois | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Lorsqu'il était ministre des finances macron a fait quelques largesses à Libé/Le canard enchaîné/Le monde, on voit comment il y été récompensé! Qui va pourvoir sereinement contrôler tous les comptes de campagne de macron? En tout cas pas les juges en charge des affaires fillon/le pen!

Écrit par : dominique degoumois | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Et là je suis sidéré de voir sur le site de "médiapart" un article dont le titre est "L'imposture macron" (impossible de dater cet article) où on nous montre dans une petite vidéo, tous les amis gauche/droite qui sont de son côté, beaucoup sont milliardaires, c'est insensé, il va passer son temps à renvoyer l'ascenseur! Tous ses amis politiciens sont en politique depuis 25/35 ans et on nous parle de nouveauté, c'est vraiment une imposture!

Écrit par : dominique degoumois | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Il faut respecter deux principes quand le peuple vote:

1--Personne n a le droit d être un donneur de leçons éternel à l égard du vote d un peuple de 70 millions d habitants, en parlant de la France. C est leur droit le plus élémentaire de voter soit idéologique soit utile. Nous n avons que l obligation de respecter ce qu un peuple vote, ne nous en déplaise pas. Les Experts en Expertologie n ont qu à se calmer un peu, ça nous ferait des courtes vacances.

2--Un vieux philosophe suisse qu hélas j ai oublié le nom (pardon) avait dit:""Quand un Peuple vote, il a toujours raison même si aux yeux de quelques uns, il a eu tort. Il faudrait analyser pourquoi ce peuple avait voté ainsi...C est là toute le question...."". Sans mélanger les pinceaux, n a t on commis les mêmes erreurs criminelles en attaquant Poutine bien que 80% des Russes le soutiennent? N a t on pas fait la même conn.... à l égard du Brexit? N a t on pas fait de même à l égard de Khaddafi et de Saddam bien que les Libyens et les Irakiens, successivement-parlant regrettent amèrement l époque de leurs règnes mille fois plus qu aujourd hui! Voulez vous que je vous parle d Assad ou que je me taise? Je préfère me taire, exceptionnellement pour cette fois-ci!

Écrit par : Charles 05 | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Petites corrections, navré sincèrement, texte qui a sauté vite, où, je ne sais pas! :)

Il faut respecter deux principes quand le peuple vote:

1--Personne n a le droit d être un donneur de leçons éternel à l égard du vote d un peuple de 70 millions d habitants, en parlant de la France. C est leur droit le plus élémentaire de voter soit idéologique soit utile. Nous n avons que l obligation de respecter ce qu un peuple vote, ne nous en déplaise pas. Les Experts en Expertologie n ont qu à se calmer un peu, ça nous ferait des courtes vacances.

2--Un vieux philosophe suisse qu hélas j ai oublié le nom (pardon) avait dit:""Quand un Peuple vote, il a toujours raison même si aux yeux de quelques uns, il a eu tort. Il faudrait analyser pourquoi ce peuple avait voté ainsi...C est là toute le question...."". Sans mélanger les pinceaux, n a t on pas commis les mêmes erreurs criminelles en attaquant Poutine bien que 80% des Russes le soutiennent? N a t on pas fait la même conn.... à l égard du Brexit? N a t on pas fait de même à l égard de Khaddafi et de Saddam bien que les Libyens et les Irakiens, successivement-parlant, regrettent aujourd hui amèrement l époque de leurs règnes qui est mille fois meilleur qu aujourd hui! Voulez vous que je vous parle d Assad ou que je me taise? Je préfère me taire, exceptionnellement pour cette fois-ci!

Bien à Vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Est ce que les français avaient voté "utile" pour Macron? Je ne suis pas si sûr que ça!

Il sont voté plus contre le Frexit qu en faveur des idées de Macron!
Néanmoins, cela ne change en rien cette élection! Macron est effectivement En Marche avec son mouvement nouvellement appelé La République en Marche (Marche forcée? ou En Marche Manuelle/E M Manuel avec le même thermostat du tordu de Hollande?)

Écrit par : Charles 05 | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Donner des leçons = ce qu'il faudrait faire/ne pas faire etc.. c'est facile et c'est pas cher surtout lorsque on le fait confortablement assis, un café à côté !!!

Critiquer le nouveau Président de la France également c'est regrettable, parler de son couple de la même manière c'est identique. Le couple Macron s'affiche amoureusement et ce n'est pas le seul couple où Madame est plus âgée, mais c'est mal perçu. En revanche un homme qui épouse une femme plus jeune, cela ne dérange personne.

Critiquer est devenu un sport informatique, le sport en salle ou dehors est nettement meilleur pour la santé.

Écrit par : Marie | 09/05/2017

Répondre à ce commentaire

S'engouffrer dans une brèche pour entrer dans l'histoire, le coup est audacieux, il a porté ses fruits. Désormais Emmanuel Macron est, ou plutôt sera, le président de la République française le plus surveillé. Il n'a échappé à personne la singularité de son élection. Une gauche à genou, une droite divisée et usée du pouvoir, qui ne l'avait pas vu, voire seulement deviné, est bien naïf, gentil ou distrait. Mais désormais, un quart des électeurs sont prêts à descendre dans la rue, pour le moindre motif, par stratégie. Et puis il restent deux autres quarts, qui font bien un demi. La gauche et la droite se réconcilieront le moment venu pour le détruire si, d'ici là, il n'a réussi à les séduire ou à les corrompre."Attendez-vous à savoir", disait Geneviève Tabouis ! Comme elle avait raison, même dans des périodes où l'on ne pouvait pas dire tout ce que l'on avait à dire ! Pour l'heure, cédons encore au chant des sirènes. Mais moi, je reconnais que c'est égoïste de le dire, je préfère me faire attacher au mât du bateau. Rassurez-vous, un jour nous reviendrons au port, mais il faudra du temps ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 09/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.