11/05/2017

France, ces bienheureux Républicains en marche et leurs précieux relais

Capture d’écran 2017-05-11 à 21.52.16.png

Lorsqu'on estime de certaines personnes qu'elles sont le jouet d’intérêts ou de puissances qui s’en servent, on parle souvent d'idiots utiles. Ainsi en irait-il d’autant de relais à dénigrer.

Une certaine France semble s’ébahir de l’ascension fulgurante du candidat qui s’est mis en marche l’an dernier pour briguer le poste de Président de la République.

Elu comme on le sait, par 20 millions 700'000 électeurs sur les 47 millions 400'000 qu’en compte la France, son score n’est, certes, pas le plus bas obtenu par un Président de la Ve République mais reste inférieur à la barre des 50 % de l’électorat.

Pas de quoi pavoiser, donc, pour le vainqueur de ce second tour de la présidentielle française alors qu'on ne cesse de s’émerveiller et de voir en lui telle ou telle grande figure de l’Histoire si ce n’est, aussi, quelque autre encore en vie, tel Barack Obama.

Mais enfin, la France compterait-elle donc autant de ces idiots utiles sincèrement convaincus que tout a pu être ainsi mis en place, du maillage territorial d’En Marche à la désignation de plus de 400 députés en passant par la cérémonie du dimanche 7 mai sur l’Esplanade du Louvre?

Tout de même, un tel raz-de-marée ne s’improvise pas! Il nécessite des années de préparation, des moyens en tous genres, des réseaux à tisser, des esprits à préparer!

Alors, que cette France qui marche avec se future majorité parlementaire, selon les derniers sondages, se réjouisse et n’omette pas de remercier ses multiples relais, aussi précieux que sont utiles autant d’autres qualifiés d’idiots.

 

Commentaires

Ne croyez vous pas que une très grand partie des idiots soient lucides ?
Il s'agit toujours de choix incomplets. Les élections françaises depuis de très nombreuses années ont toujours été peste et choléra. Qui choisir entre Mitterand et Chirac.
Idem aux élections cantonales, pas de programmes clairs, des connivences. Tant que l'économie va, tout va.
Si nous savions en permanence l'imminence de notre mort. Il faut parfois croire que le bonheur et possible et la douleur surmontable, sic.
Donc si il faut avoir réfléchi avec des soutiens à comment prendre le pouvoir dans un monde déliquescent avec un programme présenté comme plutôt positif. Et de l'autre des rebellions de jaloux ou d'aigris. il est préférable de choisir le positif. Ou ce qu'il en restera.
Certes il y a quelques bienheureux mais ne faut il pas quelques asservis pour qu'une société fonctionne.

Écrit par : Christian | 12/05/2017

Aie là j'écoute sur France Culture, le grand sorcier éric orsénna, l'ex plume de mitterrand, "La France en Marche c'est surtout pour l'instant une mini/start'up télé/évangélique/super démagogique! Avec la fameuse "METHODE COUE", qui risque de finir en "méthode couette", Plus dure risque d'être la chute, vu la débandade pré-électorale pour ces fameuses législatives de juin prochain, qui sont à très haut risque pour la mini'macron'pagny! On vit une période vraiment historique, mais pas sûr que ça nous rassure vraiment de le savoir!

Écrit par : dominique degoumois | 12/05/2017

Le choix du premier ministre va être cornélien! Un vrai premier ministre capable de baisser en permanence la tête devant macron ça va être très difficile, voir totalement impossible à trouver!

Écrit par : dominique degoumois | 12/05/2017

Ce système et ces réseaux que d'autres ont prétendu construire et établir pendant des années existent déjà depuis belle lurette ils sont là à attendre d'être utilisés, ils sont prêts à agir et les citoyens prêts à tomber dans leur panneau...
Si il reste encore un semblant de démocratie et que le citoyen puisse encore s'exprimer et ait le courage de le faire sans céder à l'intoxication, au vu des graphiques crédibles qui circulent et compte tenu d'une évaluation raisonnable, aucun parti ne devrait être assuré de dégager une majorité claire...
Serait ce un mal pour un bien? Le président nouvellement élu ne s'est pas empressé de disserter sur le sujet...

Écrit par : Notaf André | 12/05/2017

Bonjour madame Richard Favre très bon billet reflétant le non sens du futur président de France
Qui veut des humains autonomes mais en les obligeant à tout faire mais par le biais d'un ordinateur
Il est né an année Serpent ! c'est quelqu'un qui adore les regards posés sur lui mais qui déteste communiquer
Sa compagne aussi et en désirant imiter Obama qui a certes baissé les impôts mais délaissé les infrastructures routières avec Macron on retrouvera des routes remplies de nids de poules comme dans les années 60
Sûr qu'on va encore parler de lui très longtemps et rien que pour ça on serait tenté d'affirmer que plus il pourra en faire de travers mieux il se portera
Wait and See
Très bonne journée pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 12/05/2017

Tout le monde sait que Macron avait ouvert les bras grands ouverts à Bayrou qui s est fait bien voir en fin de course. De même pour le LR et au Parti socialiste ou ce qui reste de ces derniers. Le traître-boulet Vals n est pas le bienvenu chez Macron, nous disent-ils, mais Macron ne lui mettrait pas un adversaire en face de lui venant de la République En Marche, c est très mimi tout ça!.

Macron avait dit:"Je fais tout cela à l égard des nouveaux venus d ailleurs chez nous juste pour les déstabiliser et les affaiblir" rien que ça! Au fond, on pourrait bien comprendre ce qu il fait sans l approuver certes. Le Pouvoir donc l Elysée, dans le cas échéant, est une drogue dure de laquelle il est difficile de se désintoxiquer. Le seul hic avec le locataire de l Elysée soit Macron soit Hollande et Sarkosy est de savoir si c était ou
c est l Elysée qui avait gouverné ou qui gouvernera la France ou c est bien L Otan/UE/Washington/Merkel/Grandes Multinationales et Banques et "Nos grands Amis" les Emirs ...Si c est la deuxième hypothèse qui est la plus probable, que ça soit Macron ou Jean Jacques ou David ou Abdul qui est le Président, ça revient au même...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 12/05/2017

Les commentaires sont fermés.