26/05/2017

Ce génocide qu’a dénoncé Jean d'Ormesson

Capture d’écran 2017-05-26 à 16.53.36.png

Qui est copte comme autant ont pu être Charlie?

Heureusement que le Pape François, lors de sa récente visite en Egypte, avait plaidé pour la paix et la concorde entre musulmans et chrétiens!

Heureusement, aussi, que ce même article ci-dessus cité et daté du 21 mai dernier faisait part du  jugement prochain de 48 personnes soupçonnées d’avoir participé aux attentats qui ont visé trois églises coptes depuis décembre 2016.

Et heureusement qu’après chaque acte terroriste, autant de mesures et autres états d’urgence sont décidés.

Que se passerait-il, sinon?

Pour l’heure, l’Egypte pleure à nouveau ses morts. Ils sont au moins vingt-huit à avoir péri dans l’attaque d’un bus qui transportait des chrétiens

Et qui oserait parler, ici, de christianophobie quand celle-ci ne figure même pas dans le plan de lutte de l’Etat français de Manuel Valls?

Certes, on est en Egypte. Et certes, les Chrétiens y sont tant soutenus par nos élu(e)s de tous bords qu’on risque peut-être encore de se demander comment ils peuvent tomber en si grand nombre. 

Cependant, il existe des personnalités, en France, qui ne ménagent jamais leur peine pour rappeler ce qui vise les Chrétiens d’Orient. 

Jean d’Ormesson en est qui n’a pas hésité  à parler de génocide et qui a lancé un appel. C’était il y a déjà un peu plus de deux ans.

 

Commentaires

Les chrétiens n'ont pas pour habitude de verser dans la pleurniche de la victimisation comme une certaine autre confession qui tient le haut du pavé dans le domaine des médias, de la communication et de la culture, enfin, dans tout ce qui permet de cultiver tranquillement sa victimitude si chronique et si lucrative.

Écrit par : Christian Bitard | 26/05/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui arrive aux chrétien d'Egypte arrivera aux chrétiens d'Europe. La migration d'origine musulmanne voulue par la commission européenne va plonger les pays les plus envahis dans le caho. Les médias aux ordres des mondialistes culpabilisent le bon peuple qui n'ose dire son ressentiment. Des attaques contre les chrétiens vont avoir lieu de plus en plus. On en est presque à une par semaine en Europe.

Écrit par : norbert maendly | 26/05/2017

Répondre à ce commentaire

@ Christian Bitard

Si vous remontiez aux sources, en amont, vous découvririez que Jésus lui-même, confronté à la souffrance des gens... pleurait


sans pour autant tomber dans la victimisation puisque ne pleurant pas sur lui-même

non "populiste"!

depuis... n'y aurait-il pas eu dériveS d'un christianisme utilisant la souffrance d'autrui pour redorer son blason

ce qui fut, en son temps, dénoncé par Guy Gilbert, prêtre éducateur des rues auprès des loubards à sa hiérarchie: "Vous avez besoin de moi, moi, non de vous!"

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.