28/05/2017

A la veille de la rencontre entre les Présidents russe et français à Versailles

Capture d’écran 2017-05-28 à 23.31.49.png

Ce 29 mai, Vladimir Poutine est attendu par Emmanuel Macron qui le recevra à Versailles. Comme cela a déjà été énoncé ici, parmi les différents sujets qui seront abordés, figurera celui du terrorisme.

Dans une interview publiée entre les deux tours de l’élection présidentielle française, Roland Lombardi répondait aux questions qui lui étaient posées en relation avec ce que serait la diplomatie française au Moyen-Orien selon que l’un ou l’autre des deux candidats en lice pour le second tour serait élu.

Le journaliste s’adresse à lui en tant qu’il est historien et chercheur associé à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman, (IREMAM).

Même si quelques inconnues demeuraient encore au moment où Roland Lombardi s’exprimait, découvrir ce qu’il dit de l’un et l’autre des deux finalistes est loin d’être inintéressant.

Aux réponses apportées par le chercheur français, on mesure d’autant ce qui attend les deux Présidents russe et français ce lundi 29 mai.

Quelques sujets sensibles à traiter, certes, mais laisser la porte ouverte à l’espoir d’un dialogue constructif n’est pas interdit.

Commentaires

Il n’y a rien à attendre de bon d’une personne qui, avec sa mise en garde sur l’emploi d’armes chimiques en Syrie, glisse une pelure de banane sous la semelle du Président Poutine en le recevant à Versailles.

Écrit par : Michel Mottet | 29/05/2017

Répondre à ce commentaire

https://www.youtube.com/watch?v=HvDC0lVLgks

Écrit par : contribution | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

"Je vous remercie", Contribution.

On apprend de cette interview que le président russe parle peut-être très bien français - il est bien connu qu'il parle couramment allemand- car les mots de remerciement que je cite (les derniers mots de l'interview) ont été prononcés en français.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

J'apprécie beaucoup l'analyse de Monsieur Laurent LOMBARD I.

Car ma lucidité me permet de dire

"En revanche, du côté d’Emmanuel Macron et du parti En marche !, les mesures proposées sur la sécurité en général, et pour combattre le terrorisme, sont assez évasives et nébuleuses.

Écrit par : SEVEUR | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.