18/06/2017

Londres, XXIe siècle...

Capture d’écran 2017-06-18 à 00.34.13.png

Dans le cadre d’un reportage diffusé sur France2, ce 17 juin, des proches de victimes de l’incendie qui a ravagé la tour Grenfell s’exprimaient.

Ce père, d’Italie, raconte comment sa fille Gloria avait trouvé à Londres un bon travail avec un salaire correct, c’est le destin, conclut-il.

Cette femme, se dit en colère mais ajoute qu’elle ne peut rien faire. Elle compte six membres de sa famille disparus dans la tour qu’elle regarde, tous les jours...

Cinquante huit personnes sont actuellement considérées comme mortes.

Un événement pareil est bien davantage qu’une « tragédie » aussi « épouvantable » soit-elle, pour reprendre les termes de Theresa May.

Un événement pareil ne relève pas du hasard. Il a des raisons. Des responsabilités sont en cause.

Cet événement ne tient d’aucune fatalité sinon de celle qu’on a bien voulu le laisser suivre.

 

 

01:08 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

L'horreur à l'état pur. Je veux pas spéculer, mais je tiens à souligner une légère différence entre les réactions des Russes sur les malheurs des autres (l'Occident-l'ennemi?) et du monde civilisé quand des horreurs pareils ou des attentats se produisent en Russie (bien fait pour leurs gueules, ils n'ont que ce qu'ils méritent, n'est-ce pas?)!

Écrit par : Vladimir | 18/06/2017

Répondre à ce commentaire

Donc un immeuble brûle de haut en bas et ne s'écroule pas? Comment cela se peut-il? Parce qu'il n'était pas la propriété de Larry Silverstein?

(...)

Écrit par : Démolition non contrôlée | 18/06/2017

Répondre à ce commentaire

Démolition non contrôlée,

J’ai supprimé le lien à l’interview de Vladimir Poutine que vous avez indiqué. Même en HS, comme vous l’avez précisé, cet interview n’a pas sa place sous ce sujet-ci.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.