01/07/2017

Et si le président français sortant avait été abusif et suicidaire?

Capture d’écran 2017-07-01 à 15.46.48.png

Bien conscient qu’il avait pris en otage celles et ceux qui l’avaient élu sur son célèbre discours du Bourget dans lequel il avait désigné qui était son adversaire, le monde de la finance pour qui l’aurait oublié, conscient donc qu’il n’avait, en définitive, qu’usurpé la confiance de son électorat pour briguer l’Elysée, une fois sa trahison découverte, le président qu’il était devenu ignorait peut-être la descente aux enfers qui l’attendait.

Car avec l’entrée d’Emmanuel Macron au gouvernement, le piège se tendait peu à peu, qui risquait de se refermer sur François Hollande.

Alors, se prêter à l’exercice de la confidence auprès de journalistes qui en ont rendu compte dans un ouvrage qui a tant fait parler de lui, comment le comprendre sinon comme le fait d’une personne qui n’aurait plus rien à perdre?

Avec un peu de recul, on peut se demander si cet homme n’a tout simplement pas oeuvré à sa seule victoire pour parvenir à l’Elysée et à la destruction de son propre parti sinon bien davantage encore.

Les conséquences de cette attitude, la France n’a pas encore fini de les subir...

Commentaires

Un de ses prédécesseurs avait été le fossoyer du PC, il semble que ce soit une continuité propre au PS. Quel gâchis!

Écrit par : Léon Meynet | 01/07/2017

Répondre à ce commentaire

Excellent article chapeau Mme H.R.-F.,

Dans la même veine, j ai quatre points à soulever:

1--Comme vous dites, Hollande a été élu "grâce"à ses promesses, entre autres, que son Ennemi est LA Finance alors qu il n en était rien et il n avait rien fichu sur ce sujet. Voire même qu il a fait le contraire alors que son successeur, Macron, est LA Finance. Hollande doit être doublement ravi et tout va bien, au moins pour lui, comme d habitude!

2--Hollande s est sciemment essuyé les pieds sur le PSF chaque jour bien que ce parti l a emmené à l Elysée. Il l a fait pendant ces cinq ans et il a scié la branche sur laquelle il était assis. Et il a continué à la scier même à la fin de son quinquennat surtout quand il n était plus assis sur cette branche.

3--Vous évoquez à juste titre ses confidences aux journalistes (Un président ne doit pas dire ça). Il a parlé avec documents à l appui de la liquidation des Djihadistes de nationalité française par la DGSE et qui font les Daechiens/Al Qaydistes en Irak/Syrie. Tous les médias l ont critiqué sur cette révélation puisqu il a dévoilé des secrets d état et on est resté là. Bien qu il est salutaire, de les liquider sur place, mais selon la Loi une exaction extra-judiciaire n est pas autorisée par la Loi....et la Loi c est la loi rien que ça. Sur ce dernier point, il n y a que Marianne 2 qui l avait signalé......

4--Avec humour, je terminerais avec ce 4 ème point. Pasqua, RIP, qu on l aime ou pas, a répondu à un journaliste qui lui a demandé, comment définir Hollande:""La définition de Hollande est simple. Il n a pas été fait pour devenir Président de la République. Il a été fait pour devenir le maire de Tule ou l adjoint du Chef du département des Fêtes folkloriques du département de la Corrèze. C est si simple que ça et c est tout.""

Le PSF dit "Merci" à Hollande et à Vals!!

Question: Est ce que, d une part, c est Hollande qui présidait et d autre part est ce que la France sous Hollande était souveraine(j ai des doutes)? N était-il pas une pauvre marionnette mais bien heureuse de l être?

Bien à Vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 01/07/2017

Répondre à ce commentaire

Charles 05,

"Pasqua, RIP, qu on l aime ou pas, a répondu à un journaliste qui lui a demandé, comment définir Hollande:""La définition de Hollande est simple. Il n a pas été fait pour devenir Président de la République", écrivez-vous.

A l'époque, invité de l'émission d'Anne Sinclaire "7/7", ancien ministre de l'intérieur Charles Pasqua a dit: "On a le droit de ne pas aimer les Juifs".

Ça c'est un fait incontestable. Je l'ai vu en directe.

Par contre il parait - tout comme la version pas à 100% fiable du 11 septembre de Thierry Mayssan- que c'est le même "Pasqua, RIP" qui a collaboré avec la CIA et la mafia italiano - américaine pour fabriquer de Nicolas Sarkozy "The Manchurian Candidate"

https://en.wikipedia.org/wiki/The_Manchurian_Candidate


Donc se sont des personnages troubles, ces deux ex-Ministres de l'Intérieur.

Quant au misérable personnage de Hollande -(...) ce n'est pas la peine d'aller chercher des poids trop lourds. L'avis de Michèle Alliot-Marie est largement suffisant. Elle a dit en 2012 que Hollande, un simple secrétaire du PS, ne pouvait pas représenter dignement la France à l'étranger. Elle avait raison.

Tout ça pour dire qu'il y a des Juifs de droite et des Juifs de gauche.

Et l'équilibre du monde est suspendu au résultat de cette guerre fratricide entre les "Rockfellers" et les "Rothschild". Karl Marx, Vladimir Lénine, Léo Trotski et Rosa Luxembourg étaient tous les Juifs de gauche. Mais à qui est l'avantage aujourd'hui ?

Bien à vous.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 02/07/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne dirais pas que Hollande s est suicidé. Il a déposé les plaques car il ne voulait plus et il ne pouvait plus ni rester à l Elysée ni à servir la France. CQFD est qu il n avait servi à rien pendant son quinquennat pour les soucis majeurs de l Intérieur de la France même pas pour l extérieur de la France. A cet extérieur, il a exécuté les ordres qui lui ont été données de dire « go » afin d allumer des guerres extra muros en Afrique et de soutenir le terrorisme en Irak/ Syrie et foutre la m...avec la Russie!

Même si on admet l idée qu il s est suicidé, la question philosophique qui se pose n est pas de savoir le pourquoi de ce suicide mais bel et bien le pourquoi il n a pas le droit de se suicider?

NB: Nous savons tous que l Elysée est une "drogue dure, très dure" de laquelle il est très difficile de se sevrer si on est sûr de gagner l Election ce qui n était plus le cas de Monsieur 4 ou 11%. En plus, la location de l Elysée donne une immunité présidentielle et un sursis de 5 ans au moins pour ceux qui traînent ou traîneront quelques casseroles, suivez mon regard. Néanmoins, si on ouvrirait les volets de son quinquennat sur SES guerres extra-muros inclus celle de 2013 contre la Syrie avortée par Obama, nous dit-on, il y aurait de quoi faire tomber un cheval!

Écrit par : Charles 05 | 02/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.