02/07/2017

Russie-Occident, des relations sous haute tension

Capture d’écran 2017-07-02 à 16.38.36.png

Alors que les tensions entre la Russie et l’Occident ne semblent, à l’évidence, pas s’atténuer, il paraît de plus en plus complexe de défendre une position qui évite les écueils de l’excès.

A voir comment, -pour ne parler que des Occidentaux- nombre d’entre eux prennent parti sans forcément maîtriser toutes les données d’une situation extrêmement complexe, force est de constater que les quelques personnalités de pointe qui osent un discours mesuré ne sont que rarement mises en avant.

Je songe, par exemple, à Hubert Védrine et à sa remarquable intervention dans le cadre du débat qui a suivi la diffusion, par France3, des deux premières parties du documentaire consacré par Oliver Stone à Vladimir Poutine.

La pondération de l’Ancien Ministre français des Affaires Etrangères, déjà manifeste dans le cadre de débats consacrés à la guerre en Ukraine, la pondération donc de cette éminente personnalité politique serait plus que bienvenue à retrouver le plus souvent possible.

Au lieu de quoi, à continuer de devoir subir les envolées de russophobes patentés, en général (auto)qualifiés d’experts et spécialistes de la Russie, on risque bien d’exciter davantage encore une animosité regrettable envers ce pays.

Si, comme cela semble se dire, la France d’Emmanuel Macron veut se positionner en arbitre des relations entre l’Occident et la Russie, souhaitons-lui de s’ouvrir à d’autres points de vue qu’à ceux qui n’ont de cesse de la diaboliser.

Car à continuer à la traiter comme s’y emploient tant d’irresponsables, c’est le Scythe qui risque bien de se réveiller, comme le rappelle le poète déjà souvent cité ici.

  

Commentaires

Il faut savoir que la révolte de l'Ukraine était organisé par les USA, pour avoir la main sur l'Ukraine par l'intermédiaire de l'Europe, de cette façon, les américains auront une frontière commune avec la Russie, pour des raisons stratégiques. Poutine a compris les manœuvres des américains, il a raison de ne pas laisser faire, les américains, ils veulent faire les gendarmes du monde, ils sont partout pour semer la merde, quand ça bouge quelque ils sont derrières pour donner un coup de main pour déstabiliser un pays souverain. Les laquais européens n'ont rien compris, où ils ne veulent pas comprendre. Tous les européens se suivent comme un troupeau de mouton, sans réfléchir, pourtant les dirigeants, tous sortent des grandes écoles bardés de diplômes.

Écrit par : Chau | 02/07/2017

Répondre à ce commentaire

Chau,

Il a beaucoup été question, ici, de la guerre en Ukraine. Des centaines de sujets y ont été consacrés. La situation ne peut se résumer à trop de simplifications. Les Européens ne sont pas tous à l’image du « troupeau de mouton » que vous évoquez. Le problème est que justement, ceux qui résistent sont tenus le plus possible à l’écart.

C’est précisément ce qui ne facilite guère les relations et qui est particulièrement dommageable.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/07/2017

Répondre à ce commentaire

En tout les cas, les journalistes occidentaux des merdias mainstream ne sont pas là pour que la population comprenne les enjeux, mais pour susciter la haine contre la Russie et son président en propageant des rumeurs, des mensonges et en taisant les infos dérangeantes, ça c'est une certitude!

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/07/2017

Répondre à ce commentaire

La question ukrainienne est encore en cours de réglement et cela va probablement se faire maintenant avec l`Europe qui a, semble-t-il, les mains plus libres du fait que les USA sont occupés a essayer de digérer l`élection de Trump. Il y a aussi la question de l`État Islamique terroriste et il est dommage que l`on ne souligne pas assez en Europe le mérite de la Russie de l`avoir pratiquement liquidé a ce jour avec l`aide de troupes syriennes, iraquiennes et iraniennes. Si la Russie ne s`en était pas mélée, on aurait probablement aujourd`hui un État terroriste quasi impossible a controler aux portes de l`Europe, qui ferait le nécessaire pour rendre les villes européennes completement invivables par le fer, le feu, les poisons chimiques/biologiques et aussi le terrorisme internet.

Écrit par : Jean Jarogh | 03/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.