05/07/2017

Jupiter en marche... c’est tout ou rien

Capture d’écran 2017-07-05 à 15.10.51.png

On a vu les Etats-Uniens anti-Trump s’élever comme pas un contre leur homme d’affaires de président, qui verra-t-on, en France, suivre l’exemple tandis qu’a été élu à sa tête celui souvent appelé ancien de chez Rothschild?

Le fait est que l’homme, désormais locataire de l’Elysée, ne ménage pas sa peine pour faire passer le message qui se veut de réussite pour la France autant que pour toutes celles et tous ceux qui se seront mis(es) en marche pour la servir.

Les discours s’enchaînent et ne se ressemblent pas toujours, qui appellent à se mobiliser au nom de valeurs projetées sur un pays qui ne doit sans doute pas être celui de toutes et tous puisqu’il existerait des êtres qui réussissent et d’autres qui ne seraient rien.

La distinction établie par le Président de la République française entre ces deux catégories n’a pas manqué d’être relevée par nombre de ses citoyennes et de citoyens et a fait l’objet d’autant de réactions que d’analyses.

En voici une.

Pour le reste et sans surprise pour qui n’en aurait pas eu lors des mots prononcés par Emmanuel Macron sur le Président syrien, ce communiqué remet quelques pendules à l'heure de celui qui se dit Maître des horloges.

 

15:14 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Merci et félicitation d’avoir divulgué ce "communiqué". A mon avis, à travers le Président Assad, c’est le Président Poutine qui est visé ! C'est la suite logique de ce qu'il avait déclaré au Président Poutine sous les ors de Versailles.

Écrit par : Michel Mottet | 05/07/2017

Répondre à ce commentaire

C`est toute la question du "politiquement correct". Dire de ceux qui n`ONT rien qu`ils ne SONT rien est politiquement incorrect mais nous savons tous que ne rien AVOIR dans le monde actuel équivaut a ne rien ETRE puisque la misere économique se traduit neuf fois sur dix par la misere intellectuelle et donc l`incapacité de penser de maniere autonome et de meme se rendre compte que l`on en est incapable. Le comble, c`est que ce soit Le Figaro qui fasse son beurre sur cette expression malheureuse de Macron, sachant que c`est le journal favori d`une classe de possédants qui a toujours vu le diable dans tout ce qui pouvait menacer le coté élitiste de la société.

Écrit par : jean jarogh | 06/07/2017

Répondre à ce commentaire

Pour ce qui est de la Syrie, Macron est simplement réaliste et sait qu`il y a de fortes chances pour que le pays soit divisé en deux ou trois États: un pro-russe sous la domination d`Assad, un autre pro-américain avec un gvt issu de "l`opposition démocratique" et un troisieme attribué aux Kurdes. Sachant cela, pourquoi prendrait-il fait et cause exclusivement pour l`un ou l`autre des ces groupes alors que l`intéret de la France est d`etre en bons termes avec tous? Poutine est un grand maitre de la realpolitique et Macron est trop intelligent pour ne pas l`imiter.

Écrit par : jean jarogh | 06/07/2017

Répondre à ce commentaire

jean jarogh,

"il y a de fortes chances pour que le pays soit divisé en deux ou trois États: un pro-russe sous la domination d`Assad, un autre pro-américain avec un gvt issu de "l`opposition démocratique" et un troisieme attribué aux Kurdes.", écrivez-vous.

Cette éventuelle partition de la Syrie ne me semble pas si évidente à mettre en place car selon Wikipédia, depuis la reprise de la ville d'Alep, Bachar al-Assad contrôlerait ce qu'on appelle la Syrie utile.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 06/07/2017

Répondre à ce commentaire

Les territoires revendiqués par les Kurdes sont dans le coin Nord-Est. L`opposition est en train d`essayer d`occuper un max de bouts de territoires la ou l`armée syrienne est moins présente, quitte a échanger tout ca plus tard contre un territoire d`un seul tenant dans le Sud. Israel aussi aura probablement son bout de terrain officialisé au Golan. Assad est trop réalistes pour s`accrocher a tout le territoire syrien car le faire prolongerait une guerre ruineuse ad eternam et, de toute maniere, il n`aurait plus les moyens de garder le controle sur tout. Tout ca finira par prendre forme, comme le bossu dans le pressoir. Coté découpages cartographiques, la Syrie en a vu d`autres.

Écrit par : jean jarogh | 06/07/2017

"Coté découpages cartographiques, la Syrie en a vu d`autres.", désolé jean jarogh mais "Une carte n’est pas le territoire",

http://www.lyber-eclat.net/livres/une-carte-nest-pas-le-territoire/

Écrit par : Vladimir Trofimov | 06/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.