08/07/2017

Salvador, l’innocence même condamnée à 30 ans de prison, à Hambourg, pendant ce temps-là ...

Capture d’écran 2017-07-08 à 00.28.51.png

Tandis que le monde a les yeux braqués sur Hambourg où se réunit le G20 et que l’on guette tel ou tel signe qui permettrait de décrypter la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine, le Salvador condamne à 30 ans de prison une jeune fille qui a été violée et a, par la suite, fait une fausse couche.

Bien sûr que le sort de cette innocente n’a strictement rien à voir avec la politique internationale et donc, ne devrait, peut-être pas même être mis en relation avec une rencontre de puissants.

Et pourtant, évoquer ensemble ces deux événements que rien, a priori, ne permet de mettre en relation l’un avec l’autre, n’est qu’une manière de rendre un écho du monde tel qu’il va ici et là, en l’occurrence, à Hambourg et au Salvador.

Que la justice d’un pays soit capable de condamner pour homicide une jeune femme qui a fait une fausse couche après avoir été violée par un gangster est révélateur d’une humanité qui a encore de quoi s’interroger sur elle-même.

Tout autant, cette même humanité reste-t-elle suspendue au sort que leur réserveront des puissants barricadés -ou peu s’en faut- pour s’épargner la violence d’agitateurs contestataires.

 

 

00:40 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

oui cela est grave ce qui se passe bientot le pays condamnera les fille qui auront eu des relation hors mariage et docn qui n'arriverons pas vierge ce jour, ou allons nous cette marche en arriere de centaines d'année,

de quelle droit un tribunal jugera deux fois une victime de viole et d'avoir eu une fausse couche qui la ne se prevoit pas d'ailleurs un bb issu d'un viol n'est jamais aime de la meme facon car il rappelle toujours le viol a la mère et cela jout toujours dans sa propre vie plus tard

soyons reactif par une petition internationnal

bien a vous tous et prions pour cette Jeune Femme et ces boureaux justicies

Écrit par : FOUCHER guy | 08/07/2017

Répondre à ce commentaire

Et cela ne se passe pas en Arabie Saoudite.

Écrit par : Gabriel Galice | 08/07/2017

Répondre à ce commentaire

Evelyn Beatriz Hernandez Cruz

Mme H.R.-F., ça tombe bien votre article sur cette femme du Salvador condamnée à 30 ans de prison pour avoir fait une fausse couche (spontanée ou provoquée par elle ?) après un viol à l âge de 18 ans. Cet avortement a été considéré comme volontaire selon la « loi( ?!) puis transformé en accusation d homicide. Quoi de plus légitime et humain même de le faire surtout quand cette grossesse est certes non désirée et à 18 ans?

J ai dit ça tombe bien car il y a quelques jours Simone Veil vient de décéder, RIP, et c est Elle qui s est battue jusqu en qu à 1974 quand l’Assemblée a adopté le projet de loi sur l’interruption volontaire de grossesse. Retour sur un combat âpre et même violent, jusqu’à l’adoption de cette loi. La question a divisé la société. Il y 43 ans et en France, le 5 avril 1971, 343 femmes réclament le droit à l’avortement dans le Nouvel Observateur. «Un million de femmes se font avorter chaque année en France… Je déclare que je suis l’une d’elles», écrivent Simone de Beauvoir, Delphine Seyrig, Catherine Deneuve, Françoise Sagan, Jeanne Moreau… et d’autres que Charlie Hebdo rebaptisera les «343 salopes». Ce manifeste avait accéléré le combat pour les droits des femmes, dans la rue mais aussi devant la justice.

Bien à Vous

Écrit par : Charles 05 | 08/07/2017

Répondre à ce commentaire

Meme au Salvador un tel jugement fait question. Il se peut que le juge soir un vieux couillon de crapaud de bénitier qui a cru s`assurer une place au paradis en foutant en l`air la vie de cette jeune femme au nom de principes que n`aurait pas renié l`Inquisition. Étant donné le niveau de corruption du pays, il se pourrait aussi que le jugement soit simplement la vengeance par juge interposé de la famille du gangster ayant violé la condamnée que celle-ci a tué par la suite. Soyons heureux de vivre en Europe et non dans un des nombreux coins pourris de la planete.

Écrit par : jean jarogh | 08/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.