25/08/2017

Soumis, dit ce célèbre psychiatre

 

Capture d’écran 2017-08-25 à 16.26.51.png

                                                               Amchide

Fous, pas fous mais soumis, autant d’avis s’expriment sur ce que seraient ces terroristes qui assassinent en toute bonne foi et conscience au sein de nos villes.

Qu’il s’agisse d’Amchide, Ouagadougou, Marseille, Barcelone, Nice, Kaboul, Paris, Berlin, Stockholm, Londres, Saint-Pétersbourg et tant d’autres lieux encore frappés par la mort, les responsables d’actes visant à tuer le plus de personnes possible ne relèveraient de loin pas tous de la psychiatrie.

Dans une interview, Boris Cyrulnik expose un point de vue qui met en lumière autant de comportements au regard de précédents, tels ceux de nazis dont il s’est avéré qu’il s’agissait de personnes connues aussi comme respectables pères de famille.

Les monstres ne sont donc pas ceux que l’on croit, ou disons qu’ils le sont aux yeux de qui ne se laisse pas emporter par une doctrine, une idéologie ou une religion qui les fanatiserait.

C’est, en effet là qu’intervient ce que le célèbre psychiatre appelle la soumission. Celle qui fait basculer un être doué de raison dans une croyance au nom de laquelle tuer devient positif.

Après tout, ce raisonnement rappelle ces interviews de voisins ou de proches auxquels on demande de parler de tel ou tel terroriste et qu’on apprend combien la personne en question avait toujours semblé si discrète voire gentille ou bienveillante qu’on en revient pas de découvrir de quoi elle s’est révélée capable.

De là à estimer que derrière tout être bon se cache un assassin, il y a un pas à ne pas (encore) franchir peut-être et souhaitons-le!

 

 

Commentaires

Les psychologues (par ex. B. Cyrulnik) ne disent pas que "derriere tout etre bon se cache un assassin" mais que certains chemins de vie peuvent faire un assassin de tout un chacun.

Écrit par : JJ | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

La conclusion de mon sujet est celle-ci, au cas où, «  JJ » ...:

«  De là à estimer que derrière tout être bon se cache un assassin, il y a un pas à ne pas (encore) franchir peut-être et souhaitons-le! »

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

Cyrulnik, célèbre psychiatre… hum, en tous cas doté d’une forte couverture médiatique, ce qui agace un peu les confrères…

Un brin hors-sujet, un article en lien qui déboulonne un peu la statue. Si vous avez du temps et du courage, car le billet est long et assez technique, mais remarquable.

Bonne fin de soirée.

http://allodoxia.blog.lemonde.fr/2013/05/24/boris-cyrulnik-stop-ou-encore-partie1/

Écrit par : Gislebert | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Gislebert
Merci pour la référence. Une première lecture renforce mon impression que la ratatouille de Cyrulnik repose plus sur la séduction que sur la solidité de l'argumentation. "Qui trop embrasse ..." semble se justifier une fois de plus.
Je reconnais cependant que j'ai une profonde méfiance envers les gourous, ou ceux que l'on nous présente comme tels.

Écrit par : Mère-Grand | 26/08/2017

Répondre à ce commentaire

Sur une certaine tendance à traiter de fous tous ceux dont les actes nous horripilent je donnerais raison à Cyrulnik. Cela peut nous rassurer quant à notre conception de l'être humain, mais aussi nous aveugler sur les dangers qui guettent la plupart les membres de l'espèce d'actualiser, dans certaines conditions, des comportements que nous aimerions bien voir réservés à ceux que nous qualifions ainsi.

Écrit par : Mère-Grand | 26/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Cyrulnik, célèbre psychiatre… hum, en tous cas doté d’une forte couverture médiatique, ce qui agace un peu les confrères…" Ca agace surtout les psychanalystes qui ont de moins en moins de gogos a mettre sur leur divan depuis que d`excellents psychologues comme Cyrulnik ont pris la vedette dans les médias.

Écrit par : JJ | 26/08/2017

Répondre à ce commentaire

Tiens, me voilà d'accord avec JJ... Tout arrive.

Écrit par : Géo | 26/08/2017

Répondre à ce commentaire

D'accord avec JJ et Géo

Nous sommes habitués à voir en France, des joutes faîtes d'arguties (ocytocine vs vasopressine dans l'exemple).
Pour des motifs de toutes sortes.
Cyrulnik est quelqu'un d'assez simple et ce n'est pas la gloriole qui le motive. Il a cette capacité d'aimer les humains et la vie, bien plus que le jargon technique pour se donner des airs de supériorité. Cette qualité lui donne aussi cette capacité à décloisonner les enfermements par trop spécialisés. Il en revient toujours à l'humain et sait en donner une image qui intéresse ses congénères !

Écrit par : aoki | 26/08/2017

Répondre à ce commentaire

Rien de nouveau. C'est une forme de conformisme. Quand l'église brulait les hérétiques ou partait en croisade c'était pareil. Les soldats américains qui vont en Irak idem.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Engagement_(psychologie_sociale)

Écrit par : Medem | 27/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.