02/09/2017

Soumission à l'oeuvre

Capture d’écran 2017-09-02 à 16.49.59.png

Heureusement que le principe de laïcité existe sans quoi, l’inventer deviendrait un défi de premier ordre. 

Tant de fois rappelé, cité, convoqué pour remettre au pas qui le négligerait sinon le bafouerait, il semble qu’il soit toutefois assez malléable.

Aussi bien avait-on déjà eu droit à ces catalogues remaniés, tels celui d’IKEA ici et Que l’Arabie Saoudite et Israël aient été ainsi honorés, bien leur en prenne.

Chaque pays sinon chaque religion ne peut néanmoins en dire autant. Des médias ont, en effet, évoqué Lidl et les excuses que la marque aurait présentées aux personnes choquées par leur procédé.

Mais que dire de nombre d’autres grandes marques qui y ont tout autant recouru? 

Au nom du respect de la diversité, on gomme les croix des églises photographiées en Grèce et utilisées sur certains produits.

C’est peut-être aussi au nom de ce même respect, qu’un Suédois a été condamné tandis qu’il mangeait du lard grillé devant des femmes en hidjab.

A moins que cela ne soit l’insistance avec laquelle il a tenu à être en face d’elles qui lui ait valu une amende...

 

Commentaires

En France, untel s'est offusqué de la présence d'une croix sur le portail du cimetière de la commune, à Princay (86). L'affaire est en conseil d'état. Ca devient difficile d'être catholique, hétérosexuel et de voter à droite ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 02/09/2017

Répondre à ce commentaire

Cela ressemble diablement (si j'ose dire) à une fin de civilisation.

Écrit par : Mère-Grand | 02/09/2017

Répondre à ce commentaire

Soumission à l'oeuvre, bien dit !
La plupart des très grandes entreprises ou des multinatonales ont perdu leur humanité: elles sont le résultat absolument mécanique d'une évolution, qui a commencé par l'artisanat, où le rapport travailleur - machine - produit fini, est encore humain.
Cependant dès que l'on passe au niveau industriel, ce sont exclusivement les machines qui travaillent et l'on peut dire que ce sont elles qui ont pris le contrôle de la production. Ces machines se reproduisent comme des organismes sans âme, si bien que leurs concepteurs cupides, en sont devenus les esclaves.
Vous voyez ainsi que l'humain, paresseux par nature, devient presque inutile : Il va cristalliser avec sa création et perdre son Âme .
Les grandes boîtes que vous citez, comme Ikea ou Lidl, sont l'archétype même de ce processus. Pourquoi se préocuperaient-elle des peuples, de leurs différentes cultures et de leurs aspitations ?

Écrit par : Richard Kohler | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

"Heureusement que le principe de laïcité existe sans quoi, l’inventer deviendrait un défi de premier ordre". Merci pour cette phrase!

Car à Genève, si le principe de laïcité est inscrit dans la nouvelle Constitution de la République et canton de Genève de 2013, depuis lors dans l'attente de ses règlements d'application
"Art. 3: Il ne salarie ni ne subventionne aucune activité cultuelle"
https://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_a2_00.html

Or c'est le contraire qui est appliqué, à l'instar de la grande Mosquée de Genève, par le subventionnement public indirect,
dès lors qu'une mosquée & fondation la finançant sont reconnues "d’utilité publique" impliquant une exemption fiscale partielle de ses ressources

subventionnement public indirect de financements de la "plus grande mosquée suisse" auquel échappe même, depuis 2014, le contrôle de "l'autorité cantonale genevoise de surveillance des fondations" (Asfip)

https://www.rts.ch/archives/tv/information/un-jour-une-heure/6648529-la-plus-grande-mosquee-de-suisse.html

Absence de règlements d'application du principe de laïcité, Et:
Principe de laïcité en écoles genevoises, voir cette édifiante brochure distribuée en 2016

http://ge.ch/dip/media/site_dip/files/imce/doc/publications/brochure-laicite-ecole.pd

Merci! vous saurez reprendre avec style ce peut-être trop long commentaire

Écrit par : divergente | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Merci, divergente, de ce commentaire qui n’a rien de trop long mais présente, par contre, un lien qui débouche sur le message habituel de « page non trouvée »...

Il s’agit de ce lien-ci:

http://ge.ch/dip/media/site_dip/files/imce/doc/publications/brochure-laicite-ecole.pd

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Le lien corrigé ne l'est pas: il faut l'extension .pdf

Écrit par : BN | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Personnellement, je participerai volontiers à un pic-nic populaire saucisson de porc et vin...histoire de montrer au monde que l'on n'est de loin pas tous des soumis, des chiards et des idiots! Et en Suède j'aurai déposé plainte pour dégradation de l'intégrité du paysage contre les femmes en hidjab...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Crucial votre sujet: car en effet on se demande Quelle est la raison donnée par le président Longchamp, nommé en tête de notre Conseil d'Etat et encore en charge en cette fin 2017,

pouvant justifier de l'absence de résultat

quant à la loi d'application constitutionnelle de la commission nommée depuis la nouvelle Constitution genevoise de 2013, en charge d'application du principe de laïcité.

Écrit par : divergente | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.