08/11/2017

Actualités du jour, liberté quand tu nous tiens...

IMG_2889.jpg

Face aux déferlantes qui surgissent aussi bien sur le plan financier que sexuel, où et comment se situer alors que le droit et la liberté seraient les parangons de nos démocraties?

Deux révélations font l’actualité de ce jour. L’une vise le réalisateur Jean-Jacques Annaud, l’autre, l’islamologue Tariq Ramadan.

Du premier, on apprend qu’il se serait soustrait au fisc français par un montage bien sûr légal, du second, que la Direction du Collège où il enseignait à Genève avait été au courant de sa conception des relations avec certaines de ses élèves.

Tandis que la culture est, en général présentée comme faire valoir, la voici, une fois encore mise sur la sellette. De même pour la religion si elle en est car l’islam serait plutôt une idéologie qu’une religion.

Mais comme nous vivons dans des Etats dits de droits, chacune et chacun est légitimé à se défendre. Et puis, comme on le dit, laissons faire la justice! 

Il lui appartient à elle seule, en effet, de définir les fautes et de les sanctionner.

Le problème est que, pour grand nombre de personnes, la question morale reste en suspens. Normal, une Cour de Justice n’a pas vocation à déterminer les bons et les méchants, diront les défenseurs de droits humains. 

A chacune et à chacun donc de s’arranger avec ses blessures, aussi profondes et parfois irréversibles soient-elles...

 

Commentaires

Dans un monde où l’athéisme est la norme, qui nie donc toute autorité supérieure à l’homme, on se demande sur quoi pourrait être basée la morale ? Pour l’un ce sera son porte-monnaie et pour l’autre les normes fixées par ses croyances.

Écrit par : Michel Mottet | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

Il n'y a aucune raison d'un dieu fictif et extérieur pour "avoir de la morale". Il s'agit de respect de règles favorisant la paix sociale. La morale a sûrement été respectée dans les groupes humains avant que ceux-ci inventent des dieux...
Et de nos jours, perdre son temps et son énergie, renoncer à sa qualité d'homme au sens noble du terme pour devenir un être soumis à une entité inventée par des gurus d'il y a deux mille ans, n'est-ce pas un peu la honte ?

Écrit par : Géo | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

Tout cela est à vomir, et nous n'en sortirons pas. Car ce sont les mêmes qui se côtoient, se renseignent et s'adjugent des droits et privilèges sous les formes fric et sexe.
Pour les paradis paper il suffirait que les Etats et autres dirigeants prennent les bonnes mesures rapides et radicales; un imposition à la source sur toutes transactions....par exemple.

Et pourtant, pendant des années on (les journaleux notamment)a salit, des hommes biens, ceux qui se mettaient en avant pour faire changer les choses et là je parle spécialement d'un Oskar Freysinger, tout ça pour le démolir du jour au lendemain......et pendant ce temps-là la vermine sexuellement désaxée poursuivait son chemin se sachant à l'abri de tout.

Ce monde est pourri, il faut que tout cela parte au....compost... et nous retrouverons peut-être un jour...de nouvelles pousses avec des esprits sains dans des corps sains.

Il nous reste l'espoir, qui seul peut nous faire vivre....par ces temps nauséabonds.

Écrit par : Corélande | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

" qui nie donc toute autorité supérieure à l’homme, on se demande sur quoi pourrait être basée la morale ?"
Ah bon, vous avez besoin d`un papa pour vous dire ce qui est bien et mal? Vous n`avez aucun libre arbitre qui vous permette d`élaborer votre propre morale? C`est pourtant très simple: ne pas faire a autrui ce que vous ne voudriez pas qu`il vous fasse. Morale naturelle. Ne pas tuer pour n`etre pas tué, ne pas voler pour ne pas etre volé, ne pas insulter pour ne pas etre insulté.

Écrit par : Dr Tintin | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

Sans normes fixées par une Autorité supérieure à l’homme, il y a autant de normes personnelles qu’il y a d’individus et c’est ce qui explique le chaos moral actuel et l’état chaotique politique du monde. Le libre arbitre est donné à chaque individu certes mais pour certains le bien est le mal et le mal le bien. Il s’agit d’une question de sémantique.

Écrit par : Michel Mottet | 10/11/2017

Répondre à ce commentaire

"Une Autorité supérieure à l'homme " Laquelle ? Vous êtes devenu musulman, Michel Mottet ? Ou pire : chrétien ? Il me semble que ces religions qui demandent d'abdiquer son intelligence ont fait assez de mal pour qu'on n'aie plus besoin de perdre son temps à en parler. L'idée qu'on a besoin de croire à ces sottises pour bien se conduire est simplement une insulte à notre dignité. Soyez un esclave de ces croyances stupides si vous voulez, Michel Mottet, mais abstenez-vous de polluer l'esprit des autres avec ça.

Écrit par : Géo | 11/11/2017

Répondre à ce commentaire

Géo,

Je vous remercie de rester courtois dans vos propos que je publie, certes mais qui sont à la limite du respect d’autrui. Vous n’avez pas à enjoindre Michel Mottet, ici, à s’abstenir de « polluer l’esprit des autres ».

Aussi, je vous prie de revenir à des propos moins impératifs, sachant que les croyances sont une affaire personnelle et que les vôtres sont aussi respectables que toute autre exprimée ici.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/11/2017

Répondre à ce commentaire

Le problème avec toute « religion ou croyance de ce genre» donc les 3 mono- théistes, le hindouisme, les bouddhistes, les agnostiques, les athées, les non-croyants…etc... est leurs buts affichés qui est souvent de nous apprendre comment mourir et quoi faire après la mort alors ce qui est le plus important est de nous apprendre comment il faut vivre!

Néanmoins, quand on voit que plus de la moitié des êtres humains sur la planète-terre sont soit des chrétiens(2.5 milliards) soit un autre 1.6 milliards de musulmans. Qu on le veuille ou non, on est en droit de se demander si ces deux religions sus citées ne sont pas soit "très fortes et un peu malignes" soit que leurs adaptes sont tous des paumés! A mon humblissime avis, je pencherais pour la première version.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 11/11/2017

Répondre à ce commentaire

Addendum,
Qu appelle-t-on aujourd hui un "Chef d orchestre" d une Religion, est ce Dieu, le Ciel, Allah, Yahvé ou Yéhova...etc...?

Aujourd hui, "Dieu" n est plus le même cité ci dessus. Il y a un autre qui s appelle soit Dieu-Argent soit Dieu-hégémonie USA soit un Dieu qui s autorise à autoriser anéantir des peuples et des races entiers( 1 million d Arméniens il y a 100 ans causés par la Turquie, 6 millions de juifs lors de la Shoah perpétrés par les Nazis, 4 millions de Musulmans ces dernières années par l Impérialisme américain et islamiste, 6 millions de congolais, les croisades, les victimes du communisme, le Vietnam avec 1.5 millions de morts ...liste non exhaustive à compléter...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 11/11/2017

Répondre à ce commentaire

"Vous n’avez pas à enjoindre Michel Mottet, ici, à s’abstenir de « polluer l’esprit des autres »." Et comment prenez-vous l'idée qu'on ne peut avoir de morale si l'on n'est pas croyant ? Personnellement, je range cela dans le domaine de l'insulte...

Écrit par : Géo | 11/11/2017

Répondre à ce commentaire

Mon soutien à Géo dans le bras de fer qui l'oppose à Michel Mottet.

Écrit par : Mario Jelmini | 11/11/2017

Aujourd'hui, il faut se référer à la charte universelle des droits humains.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 11/11/2017

Répondre à ce commentaire

L islamologue "respecté" a derrière lui tout l argent du Qatar en faveur d Al Qayda(inventée par les USA)et d Al Nosra qui fait du "bon boulot en Syrie, terme aux (...) Fabius et Hollande.

C est le même topo que l argent de la Saoudie pour Daech avec la bénédiction d Israel. Nous avons parfaitement raison d insister sur le parcours binaire de cet islamologue, l homme des deux discours comme Marianne le disait sur lui. Il ne faut pas dénoncer seulement ce trajet mais bel et bien aussi "la bénédiction ou au moins la non-objection" " européenne de sa dichotomie. La devise du Qatar et de la Saoudite a été toujours celle là:""L Achat de l Homme est acquis, il faut juste fixer son prix et si dilemme, il aura son Chèque du Cheikh signé et il n a qu à écrire et à fixer son prix (+copie pour nos propres dossiers si jamais!)

C est évident que les accusations successives contre l "islamaologue repecté" de viol autant en France qu en Suisse doivent être élucidées et punies si sa culpabilité pénale serait confirmée. De ce fait, cette hystérie médiatique serait justifiée à postériori mais à ce jour, un accusé reste innocent jusqu au preuve contraire.

Où le bât blesse c est quand on connaît le trajet des Frères Musulmans depuis bientôt une centaine d année jusqu aux ces jours-ci et qu on ne l a jamais attaqué en Europe, ni en France ni en Suisse ni en Grande Bretagne sur le soutien des combattants coupeurs de tête contre les apostats (sic).

Tout d abord, on parle aujourd hui de la Femme comme « soit voilée soit violée» ! Regardez cette fameuse vidéo, "drôle", de Jamal Abdel Nasser il y a une bonne cinquantaine d année sur l histoire du voile.

https://www.youtube.com/watch?v=D-DZUnh8-Ro

Puis, ces dernières années toutes récentes, on connaît aussi les liens fusionnelles entre les Frères et leurs dires et leurs pratiques meurtrières comme celles de leur prédicateur-en-chef Al Qaradawi (persona non grata en France, enfin !) et ce qu a dit et a fait ce dernier comme incitations à la haine, à la mort des peuples et des pays comme en Libye et en Syrie.

Je disais, où le bât blesse est que les Mé(r)dias, les réseaux sociaux et ainsi de suite n ont prononcé aucun mot contre ces appels au meurtre de masse et de leurs exécutions. Entre la révolte contre les actes odieux et horribles d un présumé-coupable de viol et les meurtres en masse des peuples (Syrie, Libye entre autres), la "compassion" des européens a été très sélective sans nier l importance de tirer l affaire au clair des actes de viol ou de contraintes sexuelles sexuelles sus cités.

Permettez moi de soulever cette question : Est-ce que le « traitement et le tarif » est le même contre un accusé-présumé coupable de viol mais à le confirmer et le soutien aux appels de meurtre de masse des peuples comme en Syrie et en Irak pour ne citer qu eux?

Regardez ce qu il raconte le Qaradawi en question, à vomir:

https://www.youtube.com/watch?v=ktbmezr86ns
------------------------
Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 11/11/2017

Répondre à ce commentaire

La prétendue "affaire" Tariq Ramadan (qui n'en est pas une) occupant une large place dans le billet de Mme Hélène Richard-Favre, nous nous sentons obligés d'intervenir.

Tariq Ramadan est l'exemple type d'un arbre qui porte des fruits. Et comme le dit le proverbe: «On ne jette des pierres qu'à l'arbre qui porte des fruits». Or il se trouve précisément que l'éminent islamologue suisse est en ce moment l'objet d'accusations totalement invérifiables émanant comme par hasard toujours du même type de personnes: des femmes occidentales ou des musulmanes occidentalisées dont les tenues vestimentaires (entre autres: épaules nues, top transparents sans soutien-gorge, jeans troués jusqu'au haut des cuisses, micro-shorts laissant apercevoir le bombé des fesses, jeans taille basse + string apparent) sont autant d'exhibitions sexuellement harcelantes envers les hommes.
Ces agressions permanentes, qui relèvent de l'incitation au viol, doivent cesser.

La seule solution viable consiste à imposer aux femmes une tenue stricte qui n'excite pas la libido masculine.

La burqa, qui a largement fait ses preuves dans de nombreux pays, est la solution tout indiquée.

Nous invitons par conséquent nos frères et soeurs musulmans/anes ainsi que tous les sympathisants ou non de l'islam à signer la pétition intitulée «Obligation pour les femmes de porter la burqa sur l'ensemble du territoire suisse» en se rendant sur la page web http://chn.ge/2zwzBU6 .

Il importe en effet de mettre un terme à la décadence des moeurs qui frappe nos sociétés dites modernes en renouant avec les principes pérennes qui sont à la base de toute civilisation.

Écrit par : Mario Jelmini | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

"mais à ce jour, un accusé reste innocent jusqu au preuve contraire."

Pour vous, et c`est votre choix. Ce n`est pas le mien, ni de tous ceux qui font confiance aux femmes qui ont été agressées. Il y a suffisamment de témoignages pour emporter la conviction. Ce sont des preuves. La justice est faite par des hommes, elle n`est pas infaillible. La justice condamne ou non, ce n`est pas forcément la vérité de ce qui s`est passé. O.J.Simpson innocent? DSK innocent? L`argent permet de se refaire une virginité.

C`est curieux, mais il y a aussi des gens pour qui la présomption d`innocence ne s`applique jamais.

Hélène Favre, ou est passée la note sur George Tchernychev?

Écrit par : Dr Tintin | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

Dr Tintin,

Pour répondre à l’interrogation qui conclut votre commentaire, trop de points à éclaircir encore m’ont amenée à supprimer le sujet. J’ai prévenu les abonné(e)s de ce blog dont vous n’êtes peut-être pas. Merci d’avoir posé la question.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 12/11/2017

@Dr Tintin,

Vous dites avec raison que la justice n est pas infaillible mais rien n est infaillible dans la vie même pas ni Dieu ni Anges ni Prophètes....

Néanmoins, si on ne veut pas passer par la case de la loi en cas de litige ou de conflit, c est la loi de la jungle qui va primer. Alors, quand la loi redevient celle de la jungle, c à d la punition immédiate et le règlement de compte avec deux massues entre soit l accusé(e) soit le/la plaignant(e) soit ces deux parties, ça serait presque un honneur de se déclarer hors de cette "Loi".

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 12/11/2017

@Michel Mottet
Votre démonstration me semble contredite par les faits. Les hommes font partie du règne animal et comme tous les autres animaux il a survécu grâce à des mécanismes naturels qui n'incluent pas nécessairement, on peut même dire qu'ils le font qu'exceptionnellement, l'idée d'une autorité supérieure.
Avant d'acquérir les capacité mentales qui ont donné naissance, parmi d'autres particularités, à la notion de diverses divinités sous différentes formes, l'homme futur a survécu grâce à un ensemble de comportements dictés, outre l'instinct de survie commun à tous les êtres (les plantes y compris, bien que l'on ne parle pas d'instinct dans leur cas), par ce que nous appelons maintenant "amour maternel" parmi d'autres, qui ont toujours été plus forts que ceux qui amènent à la violence et à la destruction.
Même l'idée que la religion serait nécessaire à la morale (ou un comportement moral) n'est plus défendu par la majorité des théologiens modernes.

Écrit par : Mère-Grand | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

Sans aucune provocation de ma part. Je dirais qu'il semble improbable pour un juif ou un musulman soumis à sa loi religieuse (circoncision) acceptée et définie comme constitutive par sa famille et son clan de considérer une autre (morale, constitution, autorité), il renierait son clan, se renierait lui-même. Le juif n'impose sa loi qu'au juif, le catholique n'a plus le pouvoir d'imposer ce n'est pas faute d'avoir essayé... et le musulman (charia ou laïcité ?). pardon pour mon français Mme Richard-Favre. Rgds.

Écrit par : monavis | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.