09/11/2017

Détresses et silences complices

Capture d’écran 2017-11-09 à 22.34.27.png

Vous ouvrez votre journal habituel, vous y apprenez comment certains s’enrichissent en créant des sociétés dans un quelconque paradis fiscal, vous découvrez le témoignage de telle ou telle élève autrefois abusée par un de ses professeurs et on vous invite à réagir à la tragédie qui détruit le Kasaï tandis que 250.000 enfants vont y mourir de faim.

Dans le premier des cas cités, on vous explique bien que tout est légal mais..., dans le deuxième, qu’entretenir une relation intime avec un prof déstabilise au bas mot, dans le troisième, que si vous restez de marbre face à la sauvagerie qui ravage la RDC, vous figurerez parmi les indifférents déjà tant déplorés par les humanitaires qui appellent à l’aide.

A lire les commentaires qui suivent l’article cité ci-dessus, on constate que les riches sont visés. Et si c’était bien plus complexe que cela? Et si, parmi les riches, se trouvaient de charismatiques et bienveillants donateurs? Tous les riches n’ont pas le même profil d’exploiteurs et de profiteurs. De même que les hommes ne sont tous prédateurs, harceleurs ou abuseurs sexuels.

Cependant, il y a des silences complices à tous les niveaux. Et quand ils rendent des serviteurs d’Etats muets, inutile de dire qu’autant d’appels à l’aide en tous genres ne vont pas les faire parler. Autant dire que le secours à apporter à de telles misères matérielles et sexuelles a toutes les chances de se heurter à forte résistance et autres intérêts à préserver.

22:37 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

C'est bien cela et pourquoi on focalise sur tels riches sans parler de tels autres, sur tels drames humanitaires en occultant soigneusement tels autres, sur telle affaire de moeurs en excusant telles autres

Écrit par : Laurence Guillon | 10/11/2017

Répondre à ce commentaire

Et la perversité généralisée de nos sociétés dites civilisées, qui prêtent tant d'argent et d'attention aux "événements" dérisoires du sport et du show-business.

Écrit par : Pavel Katchalov | 10/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.