27/11/2017

Matrimoine

Capture d’écran 2017-11-26 à 23.43.47.png

La toute récente proposition émise à Paris par le groupe Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en faveur de l’égalité entre hommes et femmes soulève une fois encore la problématique théorie du genre.

Car si les arguments évoqués par Joëlle Morel sont sans doute à prendre en considération, la solution qu’elle propose pour valoriser l’apport des femmes à la culture est-elle la plus opportune, cela se discute..

Le raisonnement de la députée a tout l’air de s’inscrire dans la ligne qui consiste à user de la langue pour se convaincre, ainsi, d’agir sur une réalité.

Merci à Judtih Butler qui a développé sa théorie du genre, inspirée par l'approche linguistique de John Austin, selon laquelle un énoncé peut constituer une action en tant que telle.

Aussi bien imagine-t-on qu’à féminiser à tout va, on honorera ainsi les femmes. Si c’était aussi simple que cela, cela se saurait depuis longtemps.

Quoi qu’il en soit, l’approche qu’a donnée Judith Butler aux actes de langages conçus par Austin et qu’elle a ancrée, pour sa part, dans la théorie qu’elle a développé sur le genre fait des émules.

Car si on ne naît pas homme ou femme mais qu’on le devient, alors un patrimoine peut aussi bien être un matrimoine ou, l’inverse, un matrimoine, un patrimoine.

 

00:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.