03/12/2017

Le rectorat de l’Université de Genève accusé de sexisme?

A découvrir comment le rectorat de l’Université de Genève est désormais placé sous les feux de la critique, suite aux accusations de sexisme et de mobbing qui vise un Vice-Recteur, rappeler comment la lauréate du Prix Nobel de littérature 2015 a été mise à l’honneur pour son courage viendrait-il charger ou alléger le rectorat des accusations qui le visent?

Célébré le 13 octobre dernier dans la Cité de Calvin, le Dies academicus a honoré diverses personnalités du titre de Docteur honoris causa, parmi lesquelles l’écrivaine biélorusse, Svetlana Alexiévitch.

Invitée de la rédaction de La Tribune de Genève, j'ai interrogé la notion de courage sous laquelle a été placé ce Dies academicus 2017.

L’article a été publié dans l’édition papier du grand quotidien genevois et dans sa version électronique du 25 octobre dernier.

 

Capture d’écran 2017-10-25 à 15.39.44.png

Commentaires

Bonjour Madame Richard Favre mais quel foutoir dirait de Gaules
Et sur le ton de la plaisanterie je dirais pour résoudre tous ces problèmes de sexisme ,que les femmes revêtent le tchador ainsi plus de disputes gratuites dont l'origine très souvent porte le doux nom de, jalousie
Bonne journée Madame

Écrit par : lovejoie | 04/12/2017

Répondre à ce commentaire

Poutine de Poutine ...et on restait Buttet sur Ramadan.

Écrit par : briand | 04/12/2017

Répondre à ce commentaire

Voici un article bienvenu sur la question :
http://plumenclume.org/blog/302-sexquisition

Écrit par : Michel Mottet | 05/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.