07/12/2017

Ces forces qui transcendent

Capture d’écran 2017-12-07 à 16.01.04.png


A toutes celles et à tous ceux qui n’ont apprécié ni Jean d’Ormesson ni Johnny Hallyday, c’est votre droit le plus strict.

Mais au-delà de vos remarques ou autres critiques relatives à ces deux personnalités désormais défuntes, vous êtes-vous demandé en quoi elles avaient été à même de susciter autant d’émotions, en terres francophones pour le moins?

Car telle est bien là la question qui vaut d’être posée tant elle vise le goût mais au-delà, l’engouement.

Le constat est indéniable et cinglant.

La France vient de perdre deux incarnations d'une culture qui plonge ses racines dans des profondeurs qui dépassent celles des années d’après-guerre.

Aussi bien Jean d’Ormesson et Johnny Hallyday comme autrefois, Edith Piaf et Jean Cocteau, tous deux décédés à quelques heures d’intervalle également, représentent-ils leur pays et tout ce qu’il implique d’humanité et d’authentiques forces transcendantes.

 

16:05 Publié dans Culture, France, Humanité, société | Tags : jean d’ormesson, johnny hallyday, france, culture | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Savez vous qui a dit ceci après les attentats meurtriers de Paris de Novembre 2015 ?

« Si je n'étais pas chanteur, je prendrais une arme et j'irais les combattre. Ce qu'ils ont fait, c'est ignoble, ignoble... Comment peut-on tuer comme cela des innocents ? C'est incompréhensible. Ce sont des fous, il faut bien le dire. »

Écrit par : Charles 05 | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Boaf

Écrit par : Rémi Mogenet | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

@Rémi Mogenet,

Vous dites "Boaf" et c est votre droit qu on respecte certes.

Au moins, celui qui a déclaré, donc Johnny RIP, "Si j étais pas chanteur, je serais allé combattre ces Djihadistes" n a pas dit qu il irait installer:

--Ni la Chariaa

--Ni que le Djihad n est pas un délit en soi (citation de l entourage de M. Caseneuve alors ministre de l Intérieur de Hollande à l époque).

--Ni aider Al Qayda/Al Nosra à "faire du bon boulot "en Syrie selon M. Fabius.

--Ni comploter et soutenir le terrorisme de Daech en Syrie via Lafarge avec la non objection des Ministères des Affaires Etrangères (plutôt Affaires Etranges...)

Je-dis-ça, je-dis-rien!

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Le jour où Johnny est mort, j'ai eu de la sympathie pour Jérôme Bourbon.

Écrit par : Faisons de l'humour | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Mon boaf était relatif aux "authentiques forces transcendantes". Je ne les ai pas vues. Un rassemblement de foule ne suffit pas à faire venir Dieu.

Écrit par : Rémi Mogenet | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

@Rémi Mogenet,

Merci pour votre réplique.

On pourrait reprocher à Johnny, RIP, lui qui aimait les USA qu il n a pas fait en France comme les grands mécènes américains font aux USA surtout quand ils sont très (ou trop) bien fortunés.

Sponsoriser une école de musique ou des philharmonies, était faisable à mon humblissime avis. Aussi, il aurait été très utile et patriote s il avait fait bénéficier un musicien ou un chanteur de son savoir-faire et de lui transmettre ses compétences pour réaliser son projet. Même un don aux restos du coeur, à Emmaüs était à sa portée...

Écrit par : Charles 05 | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Charles 05,

Ce qui suit a dû vous échapper, voici, au cas où. Il ne s’agit pas des Restos du coeur, il s’agit de mineurs en grève...

https://www.rtl.be/info/magazine/culture/daniel-rondeau-johnny-n-oubliait-jamais-qu-il-tenait-sa-couronne-des-faubourgs-et-des-bas-quartiers-video--977743.aspx

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Mme H.-R.F.,
Pour les mineurs en Grève et le lien que vous avez mis, je ne le connaissais pas. Je Prends acte et je tiendrais compte ultérieurement, au cas où.

Merci

Écrit par : Charles 05 | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Aimer quelqu un ne veut rien dire, il faudrait le comprendre!

Il faut respecter et comprendre le chagrin qui frappe beaucoup de gens devant la mort de tout être humain et le cas échéant de Johnny, RIP. Il n était pas pour moi une idole (mais qui suis-je?!), je précise!

Ray Bradbury disait dans Fahrenheit/1955:"Quand il est mort, je me suis aperçu que ce n'était pas lui que je pleurais, mais les choses qu'il faisait. J'ai pleuré parce qu'il ne les referait jamais."

Aux amateurs, voici la chanson De la Race Humaine 1972/Johnny Hallyday

https://www.youtube.com/watch?v=WsNtcN2Dmxs

Bien à Vous
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

Globalement Johnny était égoïste, quoi qu'il ait dit, et selon Daniel Rondeau même son soutien aux grévistes était intéressé puisque c'était son public.

Écrit par : Rémi Mogenet | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.