09/12/2017

Un homme, bien sûr...

Capture d’écran 2017-12-09 à 16.57.38.png

Bien sûr que l’on peut ricaner.

Bien sûr que l’on peut rester étranger à l’événement qui s’est produit ce matin à Paris.

Bien sûr que l’on peut moquer un hommage rendu à un chanteur.

Personne n’oblige quiconque à aimer telle ou telle personnalité.

Il n’en demeure pas moins vrai que ce qui a eu lieu, ce jour à Paris autour de Johnny Hallyday, est unique.

Qu’on en pense ce qu’on voudra, cet homme a rassemblé.

Nul besoin d’être fan de Johnny pour reconnaître l’ampleur avec laquelle il a mobilisé.

Nul besoin d’être croyant pour évoquer la bénédiction qui a rassemblé en l’Eglise de la Madeleine.

Qu’on nargue la qualité de l’émotion suscitée, son retentissement reste impossible encore à prévoir.

17:00 Publié dans Air du temps, Culture, Destins, Etre, France, Humanité, société | Tags : johnny, france, obsèques | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Qu'importe les avis de ces "godillots" C'était bôoooo et la récupération des politicons inévitable, malheureusement.

Johnny et Jean d'Ormesson sont maintenant loin de toute cette médisance. Ils ont été aimés parce que vrais; comme chacun du plus grand nombre d'entre nous, avec failles et forces, sincères et honnêtes.

Rien à voir avec les "singes-savants-littéraires" et autres beaux parleurs en langue de bois, faux et manipulateurs, car se croyant tout-puissant et au-dessus de tout.

Écrit par : Corélande | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je me permets de citer ce texte d’un commentateur : « Merci pour ce bel hommage (de Mme Held-Kahwan dans son blog). La mort de Johnny Hallyday, présentée comme un drame national, a éclipsé celle de Jean d’Ormesson : on ne saurait mieux illustrer l’état de décrépitude intellectuelle de la France…

Écrit par : Michel Mottet | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Dédié à qui de droit:

https://www.youtube.com/watch?v=3NnQoeLsPrM

Écrit par : Roland | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Roland,

Les ayant droit vous répondront s’ils le souhaitent, pour ma part et si j’en fais partie, j’ai trouvé cet article en complément à votre commentaire:

https://parismatch.be/actualites/people/96846/johnny-brel-proches

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/12/2017

En fait les cérémonies religieuses sont peut-être culturellement et religieusement plus intéressantes que l'hommage rendu à Johnny.

Écrit par : Rémi Mogenet | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Johnny c'est comme Jésus. Ca ne se discute pas :-)

Écrit par : absolom | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

@absolom

Vous dites:"Johnny c'est comme Jésus. Ca ne se discute pas :-)"

Si c est du 2ème degré, Ok.

Sinon, Jésus on n arrête pas de critiquer (pas sur ce blog mais sur plusieurs autres du blog.tdg.ch) jusqu au stade de traiter les Catholiques de Cathos, des nazis et des pédophiles...

Écrit par : Charles 05 | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Johnny Hallyday a, pendant 57 ans, ponctué par ses chansons et sa manière de les interpréter, la vie de nombreux Français. Il ne composait pas, n'écrivait pas, et pourtant pratiquement chaque Français a un évènement ponctué par lui. A ce titre, l'hommage qui lui a été rendu aujourd'hui est normal et touchant. Certains déplorent, en comparaison avec d'Ormesson, un certain "vide culturel". Ca n'a rien à voir. C'était juste le rassemblement naturel de centaines de milliers de neurones de simple humanité, ce qui est assez remarquable. Et puis d'Ormesson, dont Macron a très bien dit que la légèreté ne s'opposait pas à la profondeur, mais à la lourdeur, bien que tout à fait estimable, n'était tout de même pas Flaubert .... .

Écrit par : Pierre de ANDOLENKO | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

On s'en fiche des jaloux Charles 05 :-)

Écrit par : absolom | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

@absolom,
En français, c est quoi votre "On s'en fiche des jaloux Charles 05 :-)"?

Écrit par : Charles 05 | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il Faut ne plus avoir de repères pour être obligé de faire des comparaisons entre les uns et les autres.
On s'en fout, ce qui touche le cœur n'est pas graduable. Chaque être humain est unique, et cette espèce de nomenklatura qui veut dicter ses choix, elle peut aller se faire voir!

Chacun ici bas à le droit à sa pensée, à ses sentiments, à ses valeurs et personne n'a le droit de le discuter. La liberté d'expression...vous connaissez!

Pour info Johnny a composé une bonne centaine de ses chansons (merci la collection de vieux disques) et les textes sont pas si mal que ça, ils transpirent bien sa sincérité.
Que chacun cultive déjà cette qualité première qu'est la sincérité, et ce monde irait beaucoup mieux. (Jérusalem capitale d'Israël)

Bruel l'a bien dit : Maintenant ces deux hommes font le voyage ensemble et ils doivent bien se marrer!

Écrit par : Corélande | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

Tiens, il me semblait avoir répondu en français ?

Autrement dit il se trouvera toujours détracteurs et médisants. Hier soir j'ai posé un lien qui semble-t'il n'a pas passé...

Je le remets donc ce matin et s'il est édité, force sera de constater qu'il y a bien quelque chose de Jésus en Johnny :-)

https://www.youtube.com/watch?v=RfeESr5-7Fg

Écrit par : absolom | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

En effet, absolom, j’avais bien reçu le lien à la chanson de Johnny et l’avais publié mais il ne semble pas être passé...

Merci de l’avoir signalé et proposé à nouveau!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/12/2017

Qu'il soit en paix maintenant. Il a tout donné pendant 57 ans, sans compter, sans s économiser. Il a tout connu, l abandon dès la naissance,san père puis sa mère. Il a connu la gloire et l échec. Il a essayé la drogue, l alcool. Il avait tout ce qu'un homme peut attendre sauf l affection de ses propres parents. Nul ne peut sincèrement rester insensible à Johnny sauf peut-être un très faible nombre d individus pseudos intellos ou coco. Certains l ont catalogué chanteur de droite. A mon humble avis, ses millions de fans n en avaient cure des ses opinions politiques, il était l idole des jeunes depuis 1960 et il le restera encore dans 50 ans. Entre temps, jean Luc Mélenchon sera parti en fumée comme ses idées...

Écrit par : Guyomard | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ses chansons de jeunesse traduites de l'américain étaient souvent pas mal, ensuite il a souvent pris une grosse voix pour dire des banalités, mais peu importe on n'essayait pas de comprendre.

Écrit par : Rémi Mogenet | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

Merci à vous Madame

Écrit par : absolom | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

C’est moi qui vous remercie, absolom.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/12/10/l-amour-de-la-vie.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

"Sinon, Jésus on n arrête pas de critiquer (pas sur ce blog mais sur plusieurs autres du blog.tdg.ch) jusqu au stade de traiter les Catholiques de Cathos, des nazis et des pédophiles..."
Quel rapport entre Jésus et les catholiques ? Il y a très longtemps qu'il n'y en a plus...

Écrit par : Géo | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

@Géo,
Votre écrit de "Quel rapport entre Jésus et les catholiques? Il y a très longtemps qu'il n'y en a plus" ne vaut même pas un clou rouillé.

Écrit par : Charles 05 | 10/12/2017

"ne vaut même pas un clou rouillé." De la croix, bien sûr. Les catholiques sont des adorateurs. De la Vierge, des saints, accessoirement de Jésus. Ce n'est pas pour rien que le catholicisme fusionne facilement avec l'animisme : candomblé et autres...

Écrit par : Géo | 11/12/2017

@ Géo

Johny portait un crucifix sur sa poitrine.

Or, si le coran (Gallimard I II) "dit vrai, et les notes, le tout traduit en français", au moment du récit de la Passion où Simon de Cyrène se voit imposer par les Romains de porter la croix, la poutre transversale uniquement l'autre verticale, c'est historique, demeurait enfoncée en terre au Golgotha) ainsi déchargé du poids du bois Jésus se serait enfui et c'est le malheureux Simon de Cyrène qui aurait été crucifié à sa place!

A ce sujet quelques lettres à des pasteurs me sont demeurées sans réponses mais la cérémonie d'hier, tout en en respectant pleinement l'émotion sensible, m'a semblé bien en rapport avec la farce tragique d'un être que pour des motifs d'intérêts politiques on aura fait passer pour un autre.

En l'occurrence, sans nommer personne, quelques personnalités présentes visionnées au cours de la cérémonie religieuse en question m'ont semblé particulièrement bien incarner l'aspect farce habituel à nos gouvernants du moment.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

@Géo,
Arrêtez avec votre 2 ème clou rouillé, ça suffit. Votre écrit ne sait pas de quoi il parle. Votre slogan ridicule d animisme, vous le trouverez chez onze pays en Afrique...Parlez nous du Polythéisme sans un 3 ème clou, ça serait plus utile et plus sympa.

Écrit par : Charles 05 | 11/12/2017

Merci Hélène d'être revenue sur le décès de Johnny. Le phénomène, l'émotion, la ferveur ont été à leur comble. Jamais un artiste n'avait transcendé les classes sociales à un tel nivequ. Malgré ses dérives droitières, il a su construire une carrière rare en surfant sur un nuage à travers 8 Présidents de la µRépubliaue. Quel destin!

Écrit par : Léon Meynet | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

La dernière Madame Richard-Favre, promis :-)

https://www.youtube.com/watch?v=fIyIwD-vYoc

Écrit par : absolom | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

Absolom,

Pas de problème! La musique n’est pas une insulte et encore moins une injure!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

Aidez moi à mieux comprendre!
Le Philosophe français Alain Finkielkraut avait déclaré au sujet de l hommage rendu par les français après le décès de Johnny HALLYDAY:"" Avec l hommage populaire rendu en France à sa disparition, il n y a eu que des souchiens (ndr:des blancs)qui ont participé à ces funérailles. Il sont venus, ils sont tous là, sauf, d’après, Alain Finkielkraut (RCJ), les « non-souchiens" (ndr: les banlieusards), qui « brillaient par leur absence » : c’est « le petit peuple des petits Blancs qui est descendu dans la rue pour dire adieu à Johnny ».""

Késako!

Bien à Vous (et non pas à Finkielkraut)
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 19/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.