18/12/2017

Bûchers, le retour en Etats dits de droit

images?q=tbn:ANd9GcR1L6bhNJFcIC0WtQOedsU_ZrF8kd2RgNdbSocL40dnAPiHZrLmpg

Ces bûchers, qui se dressent ici et là pour y jeter tel ou tel condamné d’office alors que la Justice n’a pas encore prononcé de peine, semblent trouver de nombreux adeptes en ces temps qui signent le retour de pratiques moyenâgeuses.

Si les Lumières devaient mener à pareils feux, alors vraiment, elles ne pouvaient mieux éclairer!

Ces tribunaux de fortune qui oeuvrent à partir de témoignages recueillis de manière anonyme par quelque journaliste fier de pouvoir, ensuite, diffuser autant de paroles libérées, c’est donc cela, la justice en pays dits démocratiques?

Les personnalités qui ont déjà été soumises à cette forme de procès avant l’heure sont de plus en plus nombreuses. S’il a été reproché à l’Eglise son Inquisition, que penser, désormais, de nos médias aux enquêteurs auto-proclamés?

A cet égard, la Suisse vit un cas d’école, avec l’affaire qui vient de faire tomber un de ses élus. Et nombre de personnes de s’en réjouir. 

En cette veille de Noël, fête de la nativité, de la vie et de l’amour, difficile de trouver mieux à célébrer, la chute d’un homme...

 

Commentaires

Une partie des politiques du PDC comme dans d'autre partis utilisent la morale pour dicter un choix qui est une affaire personnelle.
C'est le cas notamment pour définir la famille.

Or, c'est la "justice" morale qui a devancé la justice issu de lois. C'est un retour de choses.

A vrai dire, face à ses camarades, en dehors de toutes polémiques, sa situation n'était plus tenable. La pression médiatique l'a certes marqué, mais politiquement, il n'a plus de crédit : Parler de famille lorsque l'on ne respecte pas la sienne, ni les femmes tout en s'opposant aux mariages homosexuel au nom de la morale...

Il a sa place dans un exécutif, mais plus du tout en tant que politique défenseur du PDC.

C'est son manque de crédit face aux citoyens qui l'a fait tombé, et non la pression médiatique.

Quant à la question des médias, on est toujours dans le même problème. Si ils ne disent rien, ils sont soupçonnés de collusion avec les politiques, et si ils mettent en avant des faits, on leur reproche des intention politiques.

Dans ce cas précis, il ne s'agissait pas de rumeurs mais de faits.

On peut critiquer les médias si ils prennent des rumeurs pour de la réalité, mais ce cas là était simple par la profusions de témoignages, et ce, à l'intérieur même de son parti.

Un politique ne peut pas à la fois défendre son idéologie et en même temps s'assoir dessus.

Écrit par : motus | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis complétement sidéré par l'attitude de certains blogueurs qui se font les justiciers défenseurs du malheureux Buttet, alors que ceux-ci se révoltent contre les journalistes qui ont publié ce qui est arrivé. Ils font semblant d'oublier que ce type a de gros problèmes d'alcoolisme et d'irrespect total des femmes. Un soudard sans foi ni loi, sans fierté et d'une totale incivilité. Quelle belle cause noble que sa défense !
Et quel cadeau pour le PDC ! Et quelle image des Valaisans, après l'affaire Darbellay. Ah le beau parti défenseur de la famille...

Écrit par : Géo | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

Géo,

Il s’agit moins de voler au secours de Yannick Buffet que d’interroger des méthodes mises en oeuvre pour faire chuter un homme.

Et si vous m’avez bien lue, vous aurez constaté que ce sont ces procédés d’un autre âge que je mets en cause.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

Pour le reste et s’agissant de Yannick Buttet, élu depuis 2011 au Conseil National, en 6 ans qu’il y a siégé, auriez-vous, par hasard entendu parler de son problème d’alcool et de femmes?

Qui l’a évoqué avant la déferlante médiatique qui a eu raison de sa carrière politique au niveau fédéral?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

En d'autres termes, vous prétendez qu'il s'agit d'un complot visant Yannick Buttet pour des raisons que l'on ignore (nuire au PDC ?)? Ce n'est pas comme cela que je vois les choses. Tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse...
Buttet est seul responsable de ce qui lui arrive.

Écrit par : Géo | 19/12/2017

Répondre à ce commentaire

« En d’autres termes », Géo, non, je ne «  prétends » rien de ce que vous énoncez en termes de « complot ».

N’interprétez pas selon la grande tendance à la mode, à savoir, celle du « complot »!

Non, je pointe un fait que Corélande explique et je l’en remercie.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/12/2017

Je remarque un commentaire chez B.Deslarzes que je voudrais vous signaler et que vous n'avez peut-être pas vu, alors qu'il vous répondait :
"Faut pas se tromper de victimes Mesdames. Je me demande en plus comment tous ses amis autant en politique (le PS Reynard, son vice président dans sa commune) qu'en privé, qui savaient tout cela, se sont tus ou au pire ont laissé faire sans jamais rien lui dire ou lui conseiller un cours de savoir vivre.

Ses agissements étaient connus, on entendait en parler, alors quoi fallait-il en arriver à un viol pour que cela soit enfin révéler."

Écrit par : Corélande | 18/12/2017

Écrit par : Géo | 19/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ce commentaire s’adresse à « Mesdames », Géo et Corélande s’est expliquée ci-après.

Ma position, encore une fois, ne visait pas à voler au secours de Yannick Buttet mais de pointer cet manière médiatique d’exercer la justice et de brûler avant que les tribunaux n’aident rendu leur sentence.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/12/2017

Oui Mme HRF dans la région cela se savait. Dans les rumeurs il y a aussi des similitudes avec l'affaire Darbellay. Mais en Valais, depuis des décennies le PDC vérouille tout dès qu'il s'agit de ses responsables ou responsabilité. Ils ont eu le monopole pendant trop, trop, trop longtemps.
Il y a encore des "cadavres" dans les armoires.

Nous espérons vivement avoir le fin mot sur la fraude qui a mené à l'éviction de OF, mais nous en doutons fortement, car le pouvoir judiciaire en VS est largement entre les mains du PDC.
Et pourtant dans la population nous savons tous que la fraude d'une tout autre ampleur s'est organisée. Dans de nombreuses communes il y a eu des surprises, les gens se parlent entre eux, mais là bizarrement les journaleux n'ont pas mené d'enquête....!

Comme pour darbellay et buttet on a étouffé le plus possible, en pensant qu'il suffisait de laisser passer le temps, de prendre un complice en lui offrant un siège, et avec l'aide des médias locaux, le tour était joué.

Combien d'autres affaires ces dernières décennies le prouvent amplement.

Écrit par : Corélande | 19/12/2017

Répondre à ce commentaire

Merci de vos explications, Corélande.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/12/2017

Sur le PDC, je suis totalement d'accord avec Corélande. Cela pue la mafia à plein nez. On n'est pas si loin de l'époque Guy Genoud...

Écrit par : Géo | 19/12/2017

Répondre à ce commentaire

Faut dire que c'est compliqué, comment dire les choses sans faire de délation. Et c'est bien sur ça que les PDC comptent. Ils se croient, et le sont malheureusement avec l'aide maintenant du PLR, à nouveau tout puissant.

C'est vrai que j'aurai dû dire - Mesdames et Messieurs - mais cela m'énerve plus venant des femmes....Les hommes ma foi....leurs vieux souvenirs d'école de recrue, les solidarisent....pfff! (lol)

Ce qui me désole c'est pour sa famille, ses enfants, son papa que l'on voyait toujours très joyeux, ouvert, et qui maintenant marche les yeux baissés.
Faut être stupide ou se croire tout-puissant, pour ne pas penser un instant à ses proches avant de commettre des actes répréhensibles, et cela tellement plus quand vous êtes un politique ou personnage public.

Écrit par : Corélande | 19/12/2017

Répondre à ce commentaire

Pour mesurer là où on en est dans certains cercles :
https://lesobservateurs.ch/2017/12/25/les-puritains-oies-blanches-et-precieuses-ridicules/

Écrit par : Géo | 27/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.