29/12/2017

Echange de prisonniers entre Kiev et les Républiques séparatistes du Donbass

Capture d’écran 2017-12-29 à 11.25.20.png

Pendant que d’aucunes et d’aucuns se battent pour des droits, voici un aperçu de ce qui se passe tout près de chez nous.

Pour qui suit les informations délivrées par nos médias, la nouvelle relative à l’échange de prisonniers qui a eu lieu entre le gouvernement de Kiev et celui des républiques séparatistes du Donbass n’aura peut-être pas échappé.

Pas échappé non plus le fait que, soudain, nos journalistes se rappellent et rappellent à leur public, cette guerre soi-disant « oubliée ». et qui compte une dizaine de milliers de morts qui s’ajoutent aux innombrables exilés et autres blessés et amputés.

Sans revenir sur la couverture médiatique qui a été accordée à cette guerre dont il a été largement question sur ce blog à travers les centaines de sujets qui y ont été consacrés, s’arrêter sur ce qui se passe, désormais, mérite toute l’attention requise pour qui le souhaite, bien sûr.

Cet article, donc, livre une approche sans doute pas neutre mais autre que celle qui domine nos sites divers d’information qui n’ont pas forcément la palme de l’objectivité.

C’est pourquoi je pense important de partager, ici, ce regard d’une situation aussi douloureuse que tragique, tant elle a mis aux prises des populations que rien ne devait rendre ennemies sinon les promesses de démocraties que l’on a réussi à leur faire passer alors que le seul intérêt était loin d’autant de préoccupations humanistes.

Pour le reste, cette information de dernière minute en dira peut-être davantage sur le respect apporté aux accords de Minsk...

 

Commentaires

Je ne veux pas être un rabat-joie après cette bonne nouvelle d échange de prisonniers entre Kiev et les Républiques séparatistes du Donbass.

L accord de Minsk de 2015 prévoit aussi le retrait des armes lourdes. Où sont ils avec ce point? Niente...

Ce qui est à craindre est une guerre Russie versus USA (USA par procuration bien entendu!) puisque l’OTAN armée par procuration des Néo-cons américains et aussi d autres néo-cons européens ne se privent pas d’envoyer matériels et troupes aux Ukrainiens.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 29/12/2017

Quand un sale scénario marche, pourquoi doit on se priver de le refaire à l infini? Pour les USA, ils ont des Ennemis soit créés de toute pièce soit majorés exponentiellement: Russie/Poutine, République Démocratique de la Corée dite Corée du Nord, l Iran "Hégémonique" dite l "Axe du Mal Absolu", la Syrie dite d Assad...etc..

Les USA (United States of Affairs)fabriquent la Peur de "leurs" ennemis afin de justifier la guerre. Peur bleue de Poutine et de la Russie qui affichent leur volonté d "hégémonie planétaire", nous disent-ils bien qu heureusement ces derniers prêchent et oeuvrent pour un monde multi-polaire.

Regardez comment l horrible scénario américain en Irak en 2003 se répète en Syrie, au Yémen, la propagande 24/24 contre la "cible iranienne" voire certainement contre la Russie et la Chine... Le scénario irakien avait, hélas, marché car une peur mortelle et planétaire de Saddam avait été inventée par les USA. Qui ne se souvient pas du scénario loufoque (ou loup-phoque) macabre qui avait été montré, soit dit, grâce aux fioles d Anthrax par Colin Powell à l ONU et par les documents-liens "sinistres" de Saddam avec Al Qayda. C est à croire qu à l époque, Washington avait oublié son soutien à Ben Laden/Al Qayda alors que ce dernier nébuleux guerroyait en Afghanistan contre les soviétiques.

In fine, bien que Powell avait avoué après coup s être fait avoir lamentablement, jamais les USA (United States of Affairs) avaient fait leur mea culpa dans la destruction de l Irak et l assassinat de 1,5 millions d Irakiens dont 500 000 enfants de bas âge. Pour l ampleur de ce demi million d enfants assassinés, Madeleine Albright l avait justifiée en déclarant:"Liberty Has No Price", quelle sa..perie!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 30/12/2017

Les commentaires sont fermés.