06/03/2018

Une équipe de journalistes de la RTS nous présente son regard sur la Russie

Capture d’écran 2018-03-06 à 13.16.20.png

Ce lundi 5 mars, l’émission Toutes taxes comprises (TTC) de la Radio Télévision Suisse (RTS) s’interroge et interroge:

«A quelques jours des élections présidentielles russes, quel est le bilan économique des années Poutine? »

 Il vaut la peine de regarder ce documentaire, ne serait-ce que pour avoir une idée de sa teneur. Au-delà des clichés et autres poncifs habituels, il y a de quoi apprendre, pour qui n’aurait pas eu connaissance, par exemple, du développement apporté par des Suisses à certaines entreprises.

Sinon, bien sûr, on a droit à l’habituelle annexion de la Crimée et au rôle de la Russie dans la guerre qui se déroule toujours en Ukraine. Sans le moindre respect apporté aux accords de Minsk, ce qui se passe dans le Donbass ne serait donc que le fait des Russes ou peu s’en faut.

Je me suis à de très nombreuses reprises exprimée ici sur les conditions qui ont présidé au désastre qui déchire toujours Ukrainiens et Russes. Outre cet interview qui m’avait été demandée, j’avais adressé, entre autre, une lettre ouverte à notre ancien Président de la Confédération, Didier Burkhalter.

Il va de soi que, tenir une position qui tient à nuancer celle qui doit s’imposer, ne présage pas de son écoute. L’exposer n’est toutefois jamais vain. 

Donc si le documentaire vaut d’être regardé, le sens critique vaut tout autant de s’exercer.

 

Commentaires

Une lettre ouverte à Burkhalter ? Cela s'appelle donner des coups d'épée dans l'eau. Il s'est passé sous noy yeux qqch de vraiment très significatif. On a eu droit, sur la téloche romande, à une petite séance particulière d'explication géopolitique sur la question de la Crimée, par un cadre important de l'information : Romaine Jean. Elle nous a expliqué ce que nous savons tous de la Crimée. Qu'elle est fondamentalement russe, ou plutôt Rous. Que les Tatars l'ont prise et massacré les Rous/Russes. Que les Russes l'ont reconquise aux Tatars mais qu'en 1954, un secrétaire du parti, Nikita Khrouchtchev, a décidé de la placer sous administration ukrainienne. Comme c'était le temps de l'URSS, cela n'avait pas d'importance. bref, qu'il était en conséquence erroné de parler d'"annexion".
Dont acte ? Pas du tout ! Tous les journalistes ont continué de parler d'annexion. On en déduira que le sieur Burkhalter a du réagir au quart de tour pour obéir aux ordres de son chef américain...

Écrit par : Géo | 06/03/2018

Géo,

En réponse à votre question, « Une lettre ouverte à Burkhalter ? » oui, et j’ai eu confirmation qu’elle lui a été remise, « coups d’épée dans l’eau » ou pas » :-)

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/03/2018

Merci chère Hélène. C'est le premier documentaire occidental qui ne présente pas la capitale Russe comme Pandémonium.

Écrit par : Pavel Katchalov | 06/03/2018

Mario Jelmini,

Votre commentaire m’est bien parvenu. Il ne sera pas publié, tout comme n’ont pas été retenus non plus ceux que vous avez soumis sous les deux précédents sujets de ce blog.

Les personnes qui ont commenté mon sujet de ce 3 mars dernier, tout comme moi qui vous ai laissé exposer vos vues et autres considérations générales, auront eu tout loisir de vous lire et d’apprécier.

Nous en resterons là.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/03/2018

Il n'y a que la vérité qui blesse.

Écrit par : Pierre Jenni | 06/03/2018

Pierre Jenni,

Déjà de retour sur ce blog?

Il y quelques minutes à peine, vous commentiez ainsi mon propos déposé à l’adresse de Mario Jelmini sous mon sujet de blog d’hier:
« » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

« Et voilà... tellement téléphoné.
Count me out too.

Écrit par : Pierre Jenni | 06/03/2018

Décidément, tout comme celui envers lequel vous exprimez votre solidarité et qui a manifesté une présence assidue sur ce blog alors qu’il avait annoncé vouloir le quitter, seriez-vous donc dans l’impossibilité de tenir parole?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/03/2018

Hier soir vers minuit la chaîne française LCP a diffusé un documentaire sur "la prise de pouvoir de Vladimir Poutine". Je m'attendais au pire, mais finalement ce documentaire retrace fort bien ce qui s'est passé dans les dernières années du 20e siècle. Il montre l'intelligence du Président Poutine. Ce qui est assez incroyable, c'est que ceux qui l'on mis au pouvoir l'ont complètement sous-estimé.

Un débat a suivi. Outre un minimum de poncifs anti-russes, certaines vérités ont été enfin mises en avant. Il a notamment été dit que Vladimir Poutine n'avait pas pris le pouvoir, mais qu'on lui avait donné. Ce que montrait parfaitement le documentaire. Le pire était l'"animateur" qui en parfait anti-démocrate a insisté pour parler d'"annexion" de la Crimée face à deux des invités qui savaient de quoi ils parlaient. Quant au titre du débat (lisible ci-dessous), il participe aussi de la russophobie primaire.
https://www.replay.fr/droit-de-suite-russie-vladimir-poutine-ou-le-chaos-3436167
Rappel: Vladimir Poutine a été élu une première fois avec 52% des voix, et réélu aussi une première fois avec 70% des voix.

Je lirai avec délectation le score de Vladimir Poutine en Crimée et à Sévastopol à la prochaine élection. Le 18 mars. Rappelons-nous le 18 mars 2014.

Ceci dit la propagande anti-russe ne désarme pas. On annonce chaque heure sur certaines radios françaises le nombre de "morts civils" dans la Ghouta orientale. Que ne le fait-on pas pour le Yémen, et ne l'a-t-on pas fait pour Mossoul et pour Raqqa où les cadavres continuent de pourrir sous les décombres.
Ou pour ceux de Damas victimes des tirs de mortiers tirés depuis... la Ghouta orientale.

((
A qui de droit: "Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures."
http://www.linternaute.com/proverbe/692/les-plaisanteries-les-plus-courtes-sont-les-meilleures/
))

Écrit par : Daniel | 06/03/2018

Vous m'avez mal compris. Ou alors je me suis mal exprimé.
Mon idée est que les blogs sont des médias dynamiques qui encouragent la discussion. Dès le moment où un auteur estime que ça "dépasse les bornes" il garde sa liberté de ne pas publier.
Je ne vous ai pas suggéré que j'allais partir, mais de me considérer comme Mario et me fermer l'accès.
Mais on ne va pas en faire tout un plat. J'ai été ravi de cette petite visite de voyeur sur votre blog. Je reviendrai de temps à autre, lorsque je ne pourrai pas me retenir. Et vous en ferez évidemment ce que vous voulez.
Mon message est simple, toute censure devrait immédiatement allumer en vous une sonnette d'alarme qui suggère que vous avez un problème à résoudre. C'est en ce sens que je pense que vous perdez un grand allié avec Mario qui a l'art de mettre le doigt où ça fait un peu mal, mais qui permet de se voir sous un autre angle.

Écrit par : Pierre Jenni | 06/03/2018

Pour Daniel. Il va adorer. Lorsqu'on montre les muscles, on avoue son impuissance.

Écrit par : Pierre Jenni | 06/03/2018

@ pj
"Count me out too."
Signifie très clairement que vous ne reviendrez pas. Je constate que vous n'avez aucune parole.

"Vous m'avez mal compris."
Bien sûr. Ce n'est jamais votre faute.

"Ou alors je me suis mal exprimé."
Vous vous êtes très bien exprimé. Ou alors exprimez-vous en français.

"Mon idée est que les blogs sont des médias dynamiques qui encouragent la discussion."
VOTRE idée. Seulement la vôtre. Et votre blog est le parfait exemple d'un blog qui n'encourage PAS la discussion, mais est une porte ouverte à des tarés. Et en plus vous en semblez fier! Cherchez l'erreur.
A propos de "discussion", un exemple tout récent: je vous ai posé une question: j'attends toujours la réponse. Vous n'avez même pas la politesse de répondre. Et vous osez parler de DISCUSSION. Vous êtes un grand malade.
Ici la discussion est possible, encouragée. Parce que les guignols n'y ont pas porte ouverte.

"Je ne vous ai pas suggéré que j'allais partir, mais de me considérer comme Mario et me fermer l'accès."
La bonne excuse ad hoc pour justifier votre "retour"! Par vos 4 mots en anglais ce n'est absolument pas ce que vous avez communiqué.
"suggéré", c'est une plaisanterie, vous avez ANNONCÉ votre départ.

"Mon message est simple, toute censure devrait immédiatement allumer en vous une sonnette d'alarme qui suggère que vous avez un problème à résoudre."
Ahurissant! Dire que les AUTRES ont un problème à RÉSOUDRE, c'est la meilleure stratégie pour ne pas se remettre en question soi-même, alors que c'est vous qui avez un sérieux problème à résoudre. C'est la raison même pour laquelle je me permets de vous traiter de pauvre type.
Autre message de votre part: pensez comme moi, sinon vous avez un problème!

"avec Mario qui a l'art de mettre le doigt où ça fait un peu mal, mais qui permet de se voir sous un autre angle."
Je peux aujourd'hui vous dire que le mario, il a surtout l'art de se mettre le doigt dans l'oeil. Et bien profondément. Je viens de recevoir son opuscule. Avant de chercher des poux dans la tête des autres, il vaudrait mieux ne pas être soi-même infecté. Ce n'est pas vous qui avez écrit que c'était magnifiquement écrit? Je n'ai lu pour l'instant que quelques pages, et que ne voilà pas une faute grosse comme une maison! L'arroseur arrosé. Cela fait toujours rire. Pauvre Mario. Pauvre pierre. Vous devez rouler... beaucoup.

"Lorsqu'on montre les muscles, on avoue son impuissance."
Oui, exactement, c'est ce que vous venez de faire. Parce que montrer son intelligence, pour vous, hélas, mission impossible.

Madame Richard-Favre montre son intelligence et sa sensibilité. C'est tout ce dont on besoin les fidèles de son blog dont vous n'êtes pas.

Écrit par : Daniel | 06/03/2018

Je vois que je suis une source inépuisable d'inspiration pour Daniel. C'est bon de se sentir utile.

Écrit par : Pierre Jenni | 06/03/2018

Ce serait tout aussi «  bon » de revenir au sujet proposé, merci à vous.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/03/2018

"Ce serait tout aussi « bon » de revenir au sujet proposé, merci à vous."
Très bon, même vu que la matière ne manque pas en cette veille d'élection présidentielle.
Ainsi certains Américains ont tout compris:
Putin’s message couldn’t be clearer: The West needs to stop provoking a war we don’t want & which no one can win.
http://theduran.com/putins-message-couldnt-be-clearer/
Et pendant ce temps des personnes qui se prétendent de "gauche" en allant manifester pour les terroristes de la Ghouta...
Alors que ce sont des manifestations contre la dictature des USSA et de l'otan qui sont nécessaires.

Et pour savoir à quel point la situation est grave, il faut lire ceci:
http://theduran.com/us-establishment-lies-teeth-war-russia/

Dormez, bonnes gens, dormez, pendant que vous le pouvez encore...

Écrit par : Daniel | 06/03/2018

J'invite tout le monde à écouter Mme Hélène Carrère d’Encausse de l'académie française, auditionnée par la commission des affaires étrangères de l'assemblée nationale en février dernier. Il est regrettable mais pas étonnant que cette séance riche d'information ne soit pas relayée par nos médias ...
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5591954_5a8d32f8779df.commission-des-affaires-etrangeres--la-russie-et-sa-politique-exterieure--mme-helene-carrere-d-enc-21-fevrier-2018

..ainsi que le récit de Sharon Tennison qui a longuement travaillé en Russie et a côtoyé des hauts fonctionnaires américains .
Quelques questions qu'elle pose dans son billet:
Se pourrait-il que nous projetions sur Poutine nos péchés et ceux de nos dirigeants ?

Se pourrait-il que nous condamnions la corruption de la Russie dans le but d’ignorer la corruption au sein de notre monde des affaires ?

Se pourrait-il que nous condamnions leurs problèmes de droits de l’homme sans affronter le fait que nous n’avons pas résolu les nôtres ?

Se pourrait-il que nous accusions la Russie de « reconstituer l’URSS » à cause de ce que nous faisons pour rester l’« hégémon » mondial ?

Se pourrait-il que nous projetions des attitudes nationalistes sur la Russie parce que c’est ce que nous sommes devenus et que nous ne voulons pas l’admettre ?

Se pourrait-il que nous projetions le bellicisme sur la Russie à cause de ce que nous avons fait sous plusieurs administrations ?

N’accuserions-nous pas la Russie d’ingérence dans nos élections parce que nous le faisons nous-mêmes ?
http://lesakerfrancophone.fr/comprendre-la-russie-dediaboliser-poutine

...et également " Comment je suis devenu un troll du Kremlin" original: http://thesaker.is/book-excerpt-how-i-became-a-kremlin-troll-by-the-saker/
traduction en français: http://lesakerfrancophone.fr/comment-je-suis-devenu-un-troll-du-kremlin-par-le-saker-extrait

Écrit par : Yelena | 06/03/2018

Les commentaires sont fermés.