11/03/2018

Empoisonnements, invasion, et quoi d’autre encore?

 

Capture d’écran 2018-03-11 à 20.09.36.png

Vous l’aurez compris, à quelques jours de l’élection présidentielle russe, nos médias se mettent en quatre pour nous sortir révélation sur révélation, de quoi nous aider à enfin réaliser qui est cet homme qui s’incruste au pouvoir et l’exerce d'une main de fer.

En voici encore un à voir sur France5, La vengeance de Poutine.

Rien que cela...

Sinon, difficile d’échapper non plus à tout ce qui s’énonce sur la tentative d’empoisonnement d'un ancien espion russe et de sa fille au Royaume-Uni. Inutile de dire que, tout de suite est rappelée la mort d’Alexandre Litvinenko, empoisonné en 2006.

Nos journalistes ne semblent pas avoir voulu s’arrêter sur le point de vue énoncé par le capitaine Barril, ancien dirigeant du Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale. (GIGN).

Pour qui ne l’aurait pas déjà lu, voici comment, il y a deux ans déjà, il mettait la Russie hors de cause dans l’empoisonnement d’Alexandre Litvinenko.

Alors?

En fait, rien sinon ressasser à l’envi que la Russie est vraiment un pays douteux ou, pour qui tient à la nuance, dirigé par un Président qui envahit - l’Ukraine - ou empoisonne les siens.

A part cela, on le sait, nos médias ne sont à la solde d’aucun pouvoir.

Ils informent.

 

Commentaires

Sur Skripal, l'avis toujours très autorisé de cette blogueuse:
http://russiepolitics.blogspot.fr/2018/03/serguei-skripal-cet-espion-qui-tombe-pic.html

Et à l'attention de certains qui se complaisent dans l'antipoutinisme primaire, voici l'intégralité du discours du 1er mars du Président Poutine, précédé des commentaires d'un militaire français. J'aimerais bien que certaines personnes qui parlent de valeurs me disent en quoi les propos du Président Poutine les dérangent. Je ne vois qu'une réponse: ils ne pourront plus espérer piller les "valeurs" (lire ressources) de la Russie. A noter que les alliés de la Russie sont aussi sous le bouclier russe. Avis sans frais à Isisraël et ses menaces contre l'Iran.
https://reseauinternational.net/commentaires-sur-le-discours-de-poutine-par-le-general-cr-dominique-delawarde/
Où on voit aussi quels sont les objectifs du Président de la Fédération de Russie pour son pays en matière économique.

PS: ce soir sur LCP à 22h34 la rediffusion de l'émission sur le Président Poutine (pour une fois que ce n'est pas à sens unique):
http://www.lcp.fr/programmes/

Écrit par : Daniel | 11/03/2018

Oui, Daniel, merci beaucoup d’avoir cité l’article de Karine Bechet-Golovko que j’ai d’ailleurs eu, à diverses reprises, l’occasion de citer sur ce blog.

Karine est plus qu’une « blogueuse », elle est Docteure en droit, Professeure invitée à l'Université d'Etat de Moscou, Présidente de l'Association franco-russe de juristes Comitas Gentium France-Russie et, en même temps,elle tient le blog « Russie politics »

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/03/2018

L'introduction de la propagande anti Président Poutine de France5 dit déjà tout: c'est lui le méchant responsable d'une nouvelle guerre froide! Ben voyons! Ces salauds de Russes ont eu le culot d'installer leur territoire au milieu des bases militaires USSA! C'est manifestement une agression de la part de la Russie!

J'ai toujours su que le but des USSA était la destruction de la Fédération. Ils avaient lancé un ballon d'essai avec les Républiques du Caucase. Et le principal succès à ce jour des USSA est d'avoir permis à la Fédération de gagner deux voire quatre éléments de facto.

Le "toujours très autorisé" valait référence pour les titres que vous avez eu la bonne idée de mentionner.

Écrit par : Daniel | 11/03/2018

Oui, comme d'hab, une intox insupportable! Malheureusement elle est gobée par une majorité de la population docilement manipulée "à l'insu de son plein gré"!

Écrit par : Léon Meynet | 12/03/2018

http://russiepolitics.blogspot.fr

Écrit par : Vladimir | 12/03/2018

Oui, Vladimir, merci, l’article de Karine a été déjà cité dans le commentaire de Daniel... :-)

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 12/03/2018

Vous devriez dire Barril "METTRAIT" la Russie hors de cause, car l'article auquel vous faites référence ne révèle rien des preves que l'ancien barbouze détiendrait.

On notera aussi que Barril a en commun avec Poutine sa formation d'espion, ce dernier étant un colonel du KGB à la retraite. CE métier n'est-il pas précisément basé sur le mensonge et la tromperie?

Décidément, tant qu'il n'y aura pas de preuves avérées de "l'innocence" de la Ruzssie dans ces empoisonnement, le doute subsiste. Et vous êtes bien naïve.

Écrit par : Déblogueur | 12/03/2018

Déblogueur,

« Vous devriez » peut-être réfléchir avant de commenter, tout comme je m’y suis employée avant d’user de l’indicatif à bon escient dès lors que je fais part d’un constat selon lequel. le capitaine Barril a mis la Russie hors de cause.

Pour le reste et s’agissant de ma naïveté, on vous a bien compris, depuis le temps que vous venez là pour nous dire ce que vous pensez de mon sens critique, entre autre, envers les médias. Vous l’avez écrit sur votre blog dont j’ai cité le lien dans un précédent sujet que vous avez commenté, ici, alors que vous aviez gardé le silence depuis très longtemps:

https://deblogueur.com/2015/09/01/lincroyable-naivete-de-la-slaviste-lincroyable-laxisme-de-la-tribune-de-geneve/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 12/03/2018

Ah! Merci de faire de la publicité pour mon site! J'apprécie grandement. Et, contrairement à vous, je suis convaincu que le silence est d'or.

Bien à vous.

Écrit par : Déblogueur | 12/03/2018

Dans le cas de Litvinenko, il y a une chose très étrange. Berezovsky a été suicidé et le crime N'A PAS ETE mis sur le dos de la Russie. Etrange, non? Et donc les révélation de Barril font sens. Evidemment c'est intolérable pour les antipoutinistes primaires du style du déconneur ci-dessus (à propos: son site espionne votre ordinateur quand vous ouvrez une page... et quand on parcourt les sujets abordés on est frappé par l'uniformité de ce qui est présenté: que des attaques personnelles, RIEN de positif, aucune proposition ou information positive, que de la réaction, bref les propos d'un vieux c.. réactionniare et aigri; voilà, j'ai pas pu résister à lui faire encore un peu de publicité, mais non, ne me remerciez pas, c'était avec plaisir).

"je suis convaincu que le silence est d'or."
Vous venez juste de perdre de l'or. Grand hypocrite, va!

"colonel du KGB à la retraite"
Mais non, il n'est pas à la retraite, il a été promu Président de la Fédération de Russie et vous semblez l'ignorer. C'est très drôle. Maintenant il ne suffit pas de suggérer, encore faut-il le démontrer ce que vous êtes totalement incapable de faire. Donc le menteur c'est vous.

Pour Skripal, voici d'autres faits (et pas des élucubration style déconneur):
http://theduran.com/the-poisoning-of-sergei-skripal-reads-right-to-hillary-clinton-and-the-dnc/
Et encore deux autres faits:
- la première (fausse!) information concernant le produit chimique utilisé: fentanyl, avec mission évidente d'impliquer la Russie;
- à Salisbury existe un laboratoire militaire qui produit du VX et du sarin...
Coincidence, coincidence... sauf que quand les "coincidences" se répètent, ce n'en sont plus. Voir Skripal, Steele et Seth Rich.

A propos de Seth Rich, quand donc la presse pourrie s'intéressera-t-elle à son assassinat? Réponse: jamais, puisqu'elle est pourrie.

Maintenant c'est un fait avéré: le Président Poutine nous trompe résolument et constamment! Comment? Lui, il fait ce qu'il dit! C'est intolérable quand la norme en politique occidentale est de toujours faire le contraire de ce qui est annoncé et de mentir à longueur de colonnes dans la presse pourrie.

Écrit par : Daniel | 12/03/2018

Bientôt on va nous dire que le Président Poutine est responsable de tous les maux du monde. Pourquoi aucun journaliste n'a pas émis l'hypothèse que la Grande Bretagne avait peut-être l'intérêt à faire taire ce monsieur ? Il a bien été "double" espion, n'est-pas ? Ces constantes accusations contre le président russe deviennent vraiment nauséabondes à défaut d'être risibles.
amb

Écrit par : amb | 12/03/2018

Le cas Skripal vu par le régime britannique:
http://theduran.com/skripal-case-theresa-may-now-demands-russia-prove-itself-innocent/
Il est hautement probable qu'elle est folle. La Russie EST coupable et c'est à elle de prouver son innocence.
Ce n'est même plus de la présomption de culpabilité. La Russie EST coupable. Et elle doit venir à Canossa. Si ce n'est pas une déclaration de guerre, je ne sais pas ce que c'est.
La suite ici:
http://theduran.com/teresa-may-pushes-nerve-agent-false-flag-gives-russia-36-day-ultimatum/
Voudrait-elle tester les nouvelles armes russes?

Et comme interférence dans l'élection russe, c'est gros comme une maison.

Et pendant ce temps l'autre folle menace aussi à l'onu d'intervenir militairement si une résolution sur cessez le feu n'est pas accepté. Tout ça parce que des agents des régimes occidentaux sont coincé dans la Ghouta...

Ils auront tout essayé avant l'élection du 18 mars.

Écrit par : Daniel | 12/03/2018

Aujourd’hui encore un article dans journal « Le Temps » de M. Besson, concernant le régime Poutine :
Il est très facile de critiquer un grand pays comme la Russie, lorsqu’on est citoyen Suisse, minuscule petit pays, beaucoup plus facile à gérer. La critique, comme la calomnie sont toujours faciles à publier, de se défendre sur un pied d’égalité est impossible. Lorsque vous calomniez quelqu’un, même si celui-ci peut prouver son innocence, il restera toujours une suspicion.
Cependant, la bave du crapaud n’arrêtera pas la caravane.
Ce journaleux Besson, pense-t-il que l’on peut diriger la Russie ou la Chine, comme l’on dirige la minuscule Suisse ?

Écrit par : Richard Kohler | 13/03/2018

Le Temps, "média suisse de référence" nous livre aujourdhui ceci:

«Pour qui veut se faire une idée de l’état réel de la démocratie en Russie, il vaut mieux voyager. En province, on comprend mieux l’énorme mensonge qui repose au cœur du système poutinien.»

«Grynszpan rapporte de Sotchi un reportage édifiant sur ce trompe-l’œil creux qu’est devenue l’élection présidentielle russe. Seule menace pour le régime: l’abstention, qui pourrait refléter le désenchantement de la population.»

Soulagement…

Ce n'est pas un journaliste envoyé spécial de Suisse en Russie qui voyage, mais Emmanuel Grynszpan, un européiste, correspondant en place pour Libération, Euractiv, et bien entendu LeTemps, qui navigue dans cette galaxie.

Ouf !

Grynszpan n'est pas un inconnu de la scène médiatique russophobe. En creusant un peu on découvre ça:

Ici un extrat de l'avalanche de ses sujets "critiques" envers la Russie
http://www.liberation.fr/auteur/5384-emmanuel-grynszpan

et ici correspondant régulier pour "euractiv":
https://www.euractiv.fr/authors/emmanuel-grynszpan/

Et voici ici ce qu'on lit de Jacques Sapir sur Grynszpan et le site "euractiv":
https://sansapriori.net/2017/02/16/1597-crapulerie-europeiste/

...article repris de "Marianne", que l'on peut aussi lire ici avec les références:
https://www.marianne.net/debattons/billets/crapulerie-europeiste

Le Temps ? Hein, qu'il est chouette le média de référence ?

Écrit par : petard | 13/03/2018

Il faut toujours se poser la question de base : à qui profite le crime ? Dans le cas de Skripal et sa fille comme dans l'utilisation de gaz de combat en Syrie, la réponse est dans la question. Mais il faut visiblement continuer de mener la lutte idéologique pour que les salopards US soient de plus en plus mis à jour. Leur but est de mener une guerre rapide contre la Russie pour l'abattre. Je ne parierais pas un kopeck sur eux. Cela va se jouer très bientôt en Syrie...et je ne pense pas que les Russes ont amené leurs meilleurs avions là-bas pour les laisser au garage pendant les futures attaques américaines. J'espère qu'ils abattront un max d'avions US ...ou français.

Écrit par : Géo | 13/03/2018

Est-ce qu'on a dit que Moritz Leunberger était un dictateur ?

Nos gardiens de la démocratie se moquent régulièrement des mandats répétés de Vladimir Poutine… N'empêche que pour le moment la palme de la durée de pouvoir revient à notre Moritz Leuenberger national avec 15 ans pil poil au Conseil fédéral. Et s'il n'avait pas donné sa démission, il y serait toujours.

Vladimir Poutine est en charge de la présidence de la Fédération de Russie depuis 14 ans 10 mois et 5 jours…

Écrit par : petard | 13/03/2018

Les commentaires sont fermés.