14/03/2018

A poursuivre ainsi la diabolisation de la Russie et de son Président, l’Occident court de gros risques

 

Quand on voudra enfin et bien admettre que tout système de valeurs, quelles qu’elles soient, engendre leurs dérives, leurs injustices et leurs secrets d’archives sinon d’alcôves, alors on sera en mesure de se mettre à la table de véritables négociations.

Cela doit peut-être être le cas au plus haut niveau des Etats et encore, à voir comment on exploite le moindre élément de fausse preuve pour lancer une attaque en règle contre un pays, on se dit qu’on est vraiment loin du compte.

Alors quand un intervenant de ce blog, aussi assidu que le sont ceux qui annoncent vouloir le quitter -pour mieux y revenir ensuite- donc quand un intervenant de ce blog se désole de la naïveté dont je ferais montre ici ou là et tandis que je réagis à ce qu’énoncent tant de nos médias, entre autre sur la Russie, c’est n’avoir rien compris au sens de mon engagement.

Car oui, il en est bel et bien question lorsqu’on s’exprime de manière publique et critique. Et cet engagement, pour qui a su le lire, relève de mon amour pour mes deux pays d’origine, la Suisse et la France et pour la Russie avec laquelle j’entretiens un lien de très longue date pour qui a eu la curiosité de se renseigner.

Ce souci que je manifeste en faveur d’une information moins orientée sur la Russie, je suis très loin d’être la seule à en faire part. Mais qui écoute autant de personnalités du monde académique, diplomatique, militaire -et médiatique aussi- qui rappellent le danger qu’il y a à stigmatiser ainsi ce pays? 

Pourtant, les avertissements ne manquent pas et même venant de la part de qui n’est pas forcément soutien inconditionnel de Vladimir Poutine. Il suffit, dans ce sens, d’être attentif à ce qu’en dit Vladimir Fédorovski qui sait de quoi il parle, lui qui a été très proche des milieux du Kremlin. Alors même si la parole d’autant de celles et de ceux qui sont si bien placés pour s’exprimer reste inaudible, que dire de ce qui se publie ici depuis tant d’années que je n’ai eu de cesse de prévenir du risque qu’il y avait à diaboliser la Russie!

Quant à l’attitude menaçante de ce journaliste à mon égard tandis que j’ai évoqué sa manière de considérer la fortune cachée du Président russe, elle n’est que le triste reflet d’une réalité médiatique qui ne sait plus argumenter mais relayer ce qui se doit de l’être. 

 

Commentaires

Oui hélas et je n'écoutais pas tard qu'hier au soir monsieur Vladimir Fédorovski sur un plateau de TV je crois bien sur LCI, et pourtant que je ne regarde jamais car tant d'ineptie peuvent y être dites. Bref! Sur l'histoire du polonium et de l’assassinat d'un soit disant ex-espion du FSB et du discours de Valdimir Poutine à la Douma ou d'autres sujets sur la Russie. Il est étonnant d'entendre la rédactrice en chef du monde sur ce même plateau et d'autres au demeurant, égrener leur fiel sans aucune argumentation véritablement étayée par des faits précis et vérifiables. J'ai été également surpris du fait que ces personnages prenaient monsieur Vladimir Fédorovski pour un amuseur avec de petits sourires ironiques dès qu'il essayait de parler de choses qu'il connait parfaitement et plus particulièrement quand il disait et à juste titre que provoquer en permanence le Kremlin sans connaître les fondements réactifs du "russe" pouvait engendrer une aggravation des tensions elles mêmes souvent provoquées par des discours de haine et d'agressivité sur la Russie et ses dirigeants! Mais que souhaitent en fait nos journalistes d'opérettes qui ont souvent plus d'affirmations diffamantes que de véritables preuves au sujet de la Russie... Je me pose la question, les médias et autres politiques occidentaux souhaitent-ils une confrontations armées avec ce pays??? Sont-ils conscient de leur dires, car pour connaitre le tempérament russe cela ne durera pas éternellement de provoquer l’ours en permanence et un coup de patte risquerait d'en surprendre plus d'un! Pathétique pour moi cette façon d'aborder les sujets pour des individus n'ayant jamais mis les pied dans le pays...et qui se disent objectifs!!! Merci Hélène Richard-Favre pour votre travail...bonne et agréable journée! JP

Écrit par : Charrier | 14/03/2018

Ce qui m`attriste dans le cas de la Russie, c`est qu`il ne semble y avoir personne capable de prendre la releve de Poutine (qui n`est plus tout jeune) alors que les ennemis de la Russie se reproduisent comme des cloportes et n`ont surtout pas besoin d`etre géniaux puisqu`ils ne sont que les servants d`un systeme décidé a s`ériger en pouvoir mondial "unipolaire". Rien que pour redonner la jeunesse de corps a Poutine, il ne me déplairait pas d`etre magicien.

Écrit par : JJ | 14/03/2018

ça ne nous étonne nullement cette décision de la part de la GB d expulser 23 diplomates russes! Autant, entre autres, se faire racheter par l Union Européenne après leur Brexit. En tout état de cause, la GB a a été toujours la 51 ème étoile du drapeau américain, comme quoi...

Toutefois, crever l abcès le plus vite possible n est pas un mauvais remède.

En Europe, la GB est l alliée No 1 des Terroristes et des Frères Musulmans puis la France en 2 ème position. En GB, nous savons depuis longtemps que M. Dumas avait déclaré qu en 2009, une réunion avait eu lieu à Londres afin de dessiner le plan de l attaque contre la Syrie. Puis depuis 2011 au début de la guerre contre la Syrie et à ce jour, la GB nous assomme par son OSDH.
OSDH est un loufoque observatoire (Observatoire Syrien des "Droits de l Homme"). Il a été inventé par le Military Intelligence (MI) britannique et son bureau No 6 d où le MI 6. Au fait, il est un observatoire de quoi? De rien sauf qu il est le porte parole du MI 6 donc le porte parole des islamistes et de l Otan, tous deux cul et chemise. L OSDH est devenu la seule source soit dit crédible du comptage des morts et des blessés en Syrie mais exclusivement "tués" par Assad, Poutine et l Iran et jamais par Al Nosra, Daech et l ASL!

OSDH, un nom honorable pour cacher sa nature détestable et organe islamique de la désinformation internationale sur la guerre en Syrie voire le porte parole des Frères Musulmans.

OSDH géré par un seul homme, un exilé syrien en GB, aidé par son épouse qui ont tous deux un magasin qui vend des habits pour femmes et enfants (et peut être aussi du Falafelle et Kebab et certainement leurs sales, très sales salades!). Ce M. est pendu, nous disent ils, sur son mobile jour et nuit pour recevoir le nombre des victimes et bien entendu et exclusivement victimes d Assad, Poutine et l Iran en Syrie mais jamais, jamais de la vie ceux tués par Al Qayda, Daech ou l ASL car ces derniers sont Anti-Assad!!

Thierry Meyssan dit:"À l’inverse, Google promeut depuis sept ans les articles relayant les communiqués de l’Observatoire syrien des Droits de l’homme (OSDH). Ils donnent, jour après jour, le décompte exact du nombre de victimes dans les deux camps. Sauf que ces chiffres sont imaginaires : il est impossible pour qui que ce soit de les établir. Jamais en période de guerre, un État n’est capable de déterminer quotidiennement le nombre de soldats morts au combat et de civils tués à l’arrière-ligne. Pourtant, au Royaume-Uni, l’OSDH sait ce que les gens sur place, en Syrie, ne peuvent pas savoir" et il ajoute:"Il n’est plus un scoop aujourd’hui d’affirmer que l’OSDH n’est que l’instrument de propagande des fauteurs de guerre qui ont déclenché le conflit le plus meurtrier du XXIème siècle, avec la complicité du Royaume-Uni et de la France".

Je crois que crever l abcès entre l Otan et compagnies et la Russie, le plus vite est le mieux quitte à déclencher une 3 ème guerre mondiale nucléaire ( 30 à 60 min). Les USA avaient fait 218 guerres depuis leur création il y a 250 ans ( presque une guerre/année d existence). Et une guerre de plus ou de moins comme une 3 ème guerre mondiale n est rien pour ces salauds de Yankees!

Écrit par : Charles 05 | 14/03/2018

N.B. Quant à la diabolisation, les politiciens et les journalistes des média de masse, évitent soigneusement le mot " Russie " pour faire semblant que les bataillons des chars dans les pays baltes, ainsi que les contre-torpilleurs des USA-OTAN, qui inondent les mers Noire et Baltique sont pointés personnellement contre M. Poutine. Semble-t-il qu'ils prennent les Russes pour les gens incroyablement naïfs.

Écrit par : Pavel Katchalov | 14/03/2018

L’attaque de dame May est tellement grossière et mal ficelée qu’elle en devient risible. A moins de considérer le Président Poutine comme le dernier des demeurés, tout démontre qu’il n’aurait jamais choisi ce moment pour se débarrasser d’une personne. En revanche, la dame en question, rendue hystérique par le climat de russophobie attisée par tous les médias, a tout intérêt d’organiser ce scandale avant même de produire la moindre preuve de ses accusations.

Écrit par : Michel Mottet | 14/03/2018

Nous avons en la Russie un allié "naturel" et fidèle (! eh oui) de l'Europe occidentale. Elle a été présente bien souvent, dans les moments 'chauds' de notre histoire. Elle en a payé le prix et lourdement. L'incapacité à l'Europe (surtout aux media) de voir que ce pays aurait dû être considéré comme un allié et non un ennemi aura été l'erreur stratégique criarde de ces 20 dernières années. Tout cela au nom de je ne sais quels principes mondialo-écono-politico pseudo "modernes" de dirigeants qui n'ont même pas pris la peine de connaître l'histoire de ce grand pays. Eh oui, la Russie a une histoire, un passé, un présent et ce ne sont pas les dénigrements systématiques de nos media qui changeront le destin de ce pays. Encore une fois il mériterait bien mieux que cette condescendance avec laquelle l'Europe la regarde. Alors, oui, tout n'y est pas parfait (et en UE, c'est comment ?), mais le peuple russe est encore en apprentissage (tout comme les dirigeants ) de ces principes appelés démocratie mais souvent trop schématisés. Dommage, pour ma part je ne manque pas d'admiration pour ce peuple et son histoire. (et je ne dirais rien de plus sur les valeurs de défense de la chrétienté...)

Écrit par : uranus2011 | 14/03/2018

Une bourde de plus de gens qui aimeraient bien réactiver la guerre froide tout simplement parce que, même s'ils l'ont gagné, la Russie (la perdante avec son URSS et son Pacte de Varsovie de 1955) a refait surface et de quelle manière. Or il faut bien désormais compter avec elle, qu'on le veuille comme c'est mon cas ou non, comme cela semble être le cas de Theresa MAY et Emmanuel «Jupiter» MACRON et tant d'autres. Oui, la guerre froide est terminée Dear Theresa MAY, et oui aussi, il ne sert à rien de vouloir la remettre en selle simplement parce que vous avez désormais de la résistance là où vous pensiez que vous n'en auriez plus jamais ! Eh oui, il faut toujours se méfier des eaux qui dorment. Vladimir POUTINE n'est peut-être pas un Saint, pas plus que je ne le suis ainsi que tous les contributeurs de ce blog outre son auteur Hélène, mais vous n'en êtes pas une du tout. Annoncer qu'il n'y aura aucun représentant du Gouvernement Britannique AINSI QUE DE LA FAMILLE ROYALE (sans l'avoir consulté avant très certainement) au prochain Mondial de football qui se tiendra en Fédération de Russie est, au mieux, de l'amateurisme, au pire, du mépris pour la Russie et toutes celles et ceux qui la constituent, les joueurs de foot mais également la Famille Royale qui aurait peut-être eu envie d'aller là-bas (je ne pense pas à Sa Majesté la Reine Elisabeth et le Prince Philippe, mais à Kate et William ou Harry et Meghan, qui eux, pourraient parfaitement représenter dignement le Royaume-Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord). Franchement, c'est vraiment petit de la part des Britanniques. Feu le Général de GAULLE disait qu'avec les Anglais nous n'aurions que des emmerdes. Je dirais que c'est plus largement avec les Britanniques (exception faite des Écossais) que nous en avons. Et puis, qui plus est, comme le dit Michel Mottet, elle n'a pas produit le moindre début de commencement de preuve quelle qu'elle soit !!! Et lorsque la Russie via Sergueï LAVROV lui demande un échantillon du produit utilisé, c'est une fin de non recevoir qui lui est adressée par une absence de réponse qui montre bien le mépris qu'a le Gouvernement de Sa Majesté pour la fort respectable Fédération de Russie. LAMENTABLE, CONSTERNANT, RISIBLE effectivement, TRISTE également, AFFLIGEANT... Je n'ai pas de mots assez durs pour condamner cette expulsion des 23 Diplomates Russes.

Et pour répondre à «Charrier», oui, c'est bien sur LCI dans le numéro d'hier de «24h PUJADAS, l'info en questions» que l'excellent Vladimir FEDOROVSKY a été invité.

Bonne fin de journée chers tous...

Écrit par : Thomas | 14/03/2018

Uranus2011 et Thomas,

Un bug a fait que je n’ai eu connaissance de vos commentaires que maintenant...raison du retard avec lequel ils sont publiés.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 15/03/2018

Une analyse intéressante qui mérite confirmation sur certains points:
https://numidia-liberum.blogspot.fr/2018/03/la-gb-utilise-un-empoisonnement-sous.html

Skripal n'a été condamné pour trahison qu'à 20 ans de prison en Russie, peine réduite à 13 par sa coopération. A comparer avec par exemple les 150 ans de Madoff qui n'a trahi aucun secret d'Etat. En outre depuis que le Président Poutine est la tête de la Fédération de Russie, personne n'a été condamné à mort, personne n'a été exécuté. Et à la veille de l'élection présidentielle, deux citoyens russes dont une qui est totalement innocente seraient exécutés par la Russie? Il faut soit être stupide soit être un anti-russe primaire pour le penser une seule seconde. Et comment l'agent toxique a-t-il été délivré sans que celui qui agit soit lui-même intoxiqué? A condition que l'information sur le novichok soit correcte, ce qui n'est pas démontré, puisque les rosbifs refusent de coopérer et de respecter le traité signé sur les armes chimiques.

Et il y a la piste Christopher Steele et le "russiagate" made in ussa.

J'ai regardé pour Berezovky: il voulait revenir en Russie et avait sollicité un pardon. Aucune raison de se suicider. Mais les rosbifs n'ont pas voulu le laisser partir et qu'il révèle les dessous de l'affaire Litvinenko.

Tony Blair a avoué avoir menti sur l'Irak. Alors mentir pour les rosbifs, no problem.

Écrit par : Daniel | 14/03/2018

J ai le coeur très meurtri! Je viens d apprendre que Mme Theresa May a déclaré que : "Les hauts fonctionnaires et les membres de la famille royale n’assisteront pas à la Coupe du Monde qui se déroulera en Russie cet été"

Ah non! Ne nous faites pas ce coup-là. Néanmoins, les Russes n ont rien à bran... si la famille royale assistera ou pas.

Écrit par : Charles 05 | 14/03/2018

Il me semble que les vitupérations de Thérésa (porte-parole de qui ?), suite à l’empoisonnement de ce couple russe à Londres , sont une mise en scène, mais qui ne sont pas fortuites. Elles pourraient avoir pour but de préparer l’opinion publique (comme avant toutes les guerres), contre la Russie, en cas d’une agression future sur le territoire Syrien. La perfide Albion va-t-elle à nouveau frapper ?

Écrit par : Richard Kohler | 15/03/2018

"une agression future sur le territoire Syrien."

Il faudra qu'ils se dépêchent, car le sort de la Ghouta paraît scellé:

http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13961223001295
http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13961223001337
http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13961223001530

Question: que vont devenir les conseillers rosbifs pris dans la nasse?
Les Russes ont toujours pris soin de leur permettre de sauver la face en se sauvant la queue entre les jambes. Et si pour une fois ils les capturaient et que les Syriens les jugaient comme terroristes?

Et les Russes ont promis de contre-attaquer en cas d'agression ussa.

Écrit par : Daniel | 15/03/2018

Les commentaires sont fermés.