16/04/2018

Abuser la confiance du peuple, encore et encore

Capture d’écran 2018-04-16 à 14.34.27.png

Il valait la peine de suivre l’interview accordée par le Président de la République française, ce 15 avril au soir. Il a fait face aux journalistes Edwy Plenel et Jacques Bourdin.

En dépit de ce qu’on peut penser de ces deux hommes, sinon des trois, assister à ce qui s’est passé n’a pas manqué d’intérêt.

Jamais pareil événement n’a eu lieu avec aucun de ceux qui l'ont précédé à l'Elysée, Emmanuel Macron ne s’est pas privé de le souligner.

On passera les détails de la mise en scène, de son arrivée au Palais de Chaillot main dans la main avec son épouse. Les réponses qu’il a accordées à ses deux intervieweurs suffisent à alimenter la réflexion.

On y aura donc appris, entre autre, que grâce à la France, les Etats-Unis d’Amérique auraient été convaincus de ne pas se désengager de Syrie.

Il semble que le Président français soit le seul à le penser vu le démenti qui lui a été apporté par la Maison Blanche. Preuve en est l’article qui figure sur le site d’Europe1, le Journal du Dimanche (JDD).

Les mensonges qui s’ajoutent les uns aux autres ne semblent donc pas suffire. Pas davantage, l’abus de confiance ne paraît avoir atteint ses limites.

Commentaires

L'immaturité dangereuse de Macron en politique. Personne n'y croit encore. Il faut encore beaucoup de désastres avant qu'on ne veuille l'admettre.

Macron: un enfant que rêve les yeux ouverts, ne voit ses homologues que comme protagonistes fictionnels dans un film. Lui, utilisé par plusieurs homologues, croit toujours qu'il est le facilitateur de leurs gloires. Il prend ses désirs pour réalités. On le laisse faire et dire, il ne trouble pas le chantier.
C'est un beau somnambule que la France s'est choisi pour sa destinée.
J'y crois comme E. Todd. Depuis le début des Printemps Arabes, le cap qui génère tant de conflits violents, est de parvenir à un monde multipôle des puissances comme garantie minimale de la stabilité sur la planète. Qui dit stabilité, promet paix et développement.

Les Occidentaux craignent ce monde stable dans lequel ils ne seraient plus les seuls maîtres et phares et à l'UE de craindre de ne pas pouvoir jouer le rôle du dominateur naturel et de référent culturel et économique dans le monde.
Le centre du conflit non dit se trouve entre les USA et l'UE qui se disputent leur pré-éminence exclusive et le soutien de l'autre. Tous deux ont choisi des terrains d'affrontement au Moyen-Orient, faute de pouvoir se convaincre d'une victoire directe sur la Russie et sur la Chine par écrasement, faute de pouvoir les enloutir. Voilà pourquoi, à mon sens, le Moyen-Orient est sacrifié. Le terrorisme islamique a été surexploité, tant qu'il devient in-maîtrisable. L'argument religieux au Coran n'a été qu'un leurre pour recruter des mercenaires les moins conscients, les plus imbéciles, donc les moins dommageables pour la société. On avait fait autant et plus intelligemment au 16è siècle avec les Jésuites en Extrême-Orient. Sur la durée, le Jésuitisme a été payant en efficacité et en longévité.

https://www.les-crises.fr/emmanuel-todd-en-equilibrant-les-pouvoirs-la-russie-est-un-pole-de-stabilite/

ttps://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-stupidite-et-irresponsabilite-par-jacques-sapir/

ttps://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-stupidite-et-irresponsabilite-par-jacques-sapir/

http://www.dedefensa.org/article/croisiere-a-bord-de-mon-missile

Écrit par : Beatrix | 16/04/2018

Répondre à ce commentaire

Le plus drôle c'est qu'aucune arme française n'a été utilisée l'autre jour contre la Syrie. Le Macron a ainsi fait des économies (l'opération a coûté plus de 100 millions). Bref, grande gueule, mais pas les moyens de sa politique. Que du bluff.

http://theduran.com/ria-novosti-russia-won-without-firing-a-single-shot/

"The history with the French remains unclear: according to the leadership of France, they also released eight Storm Shadow missiles from their fighter planes and three from their ships.
However, the Russian military cynically point out that there were no French “Rafale” aircraft spotted in the skies. So it is possible that these allies of the United States received credit for participation only to maintain the spirit of unity of these three countries."

Écrit par : Daniel | 16/04/2018

Répondre à ce commentaire

Egalement ce commentaire circonstancié de Todd:

https://yetiblog.org/emmanuel-todd-il-ne-sest-rien-passe-en-syrie-loccident-est-perdu/

"Je lis les textes de Poutine, ou de Lavrov, ou qu’il s’agisse des contacts que j’ai pu avoir encore récemment à l’ambassade de Russie, le niveau intellectuel des diplomates russes et des dirigeants russes est très supérieur à celui des Occidentaux. Vous ne pouvez pas comprendre la situation si vous ne voyez pas cette asymétrie. C’est-à-dire, une interview de Lavrov ou une discussion avec Orlov, ambassadeur russe à Paris, c’est des gens qui sont très supérieurs aux gens du quai d’Orsay. Ils ont une vision de l’histoire, une vision du monde, une vision de la Russie, une vision de l’équilibre des puissances, une vision du contrôle de soi, ce qu’ils appellent professionnalisme."

Écrit par : Daniel | 16/04/2018

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup les chroniques de Bruno Hubacher sur cette même plateforme.
A propos de cette guerre contre Syrie qui perdure et qui sacrifie dans la mort une grande part de sa population, Bruno Hubacher nous reconstitue l'historique de ces agressions dans un magistral rappel en mémoire, une chronologie des faits d'arme des Occidentaux menés par les USA, bien planqués au chaud.

Voilà qui reste clair et je l'avais dit en 2011 sur le blog d'Hommelibre: le motif de ces printemps arabes: s'accaparer l'or noir partout où il se trouve et se découvre, mais aussi voler ses routes (pipelines) construites par un ensemble de pays qui consentent à ces investissements et surtout contrôler ces routes en y mettant la main dessus.

C'est vraiment la guerre pour le feu du 21è siècle.
Aujourd'hui, ce programme semble se compliquer avec l'émergence des puissances économiques qui sont capables de défendre ce qu'ils produisent et ce qu'ils projettent de faire. Doublé de ce facteur en lui-même complexe et délicat, le déclenchement d'une hostilité agressive requiert des motifs recevables pour les populations. Si ce n'est que pour alimenter le feu dans chaque foyer, la solution qui serait choisie par les populations ne serait pas la guerre, mais le dialogue et les négociations dans des échanges équilibrés...
Le reste n'est qu'expression de l'impérialisme malade dont sont contaminés les chefs d'état. Ceux de l'UE, la GB et les USA, sont inexorablement perdus qui nous perdront dans la spirale des violences de représailles ou dans la logique des conséquences.

En deux mots: l'Occident veut dominer le monde pour lui prendre ce qu'il a. Voler et piller. Est-ce un gêne spécifique aux occidentaux? Auquel cas, sa modification génétique serait fort souhaitable car il résoudrait radicalement le problème des troubles mortifères et meurtriers. Le problème de pollution par les armes...de la destruction de l’écosystème planétaire.

http://bhubacher.blog.tdg.ch/archive/2018/04/16/apres-l-afghanistan-l-iraq-la-libye-la-syrie-a-qui-le-tour-291472.html

Écrit par : Beatrix | 17/04/2018

Répondre à ce commentaire

M. Macron croit-il qu'il est le "facilitateur des gloires de ses homologues" ou, à commencer par les images, utilise-t-il ses homologues au service de sa propre gloire...?

Écrit par : MB | 17/04/2018

Répondre à ce commentaire

Béatrix,
Ce ne sont pas les armes qui polluent, mais la surpopulation.
Plus une population est nombreuse, plus la liberté de chacun diminue : c’est lié à la superficie de l’espace vital de chaque individu.
Il en va ainsi de même pour l’intelligence, la créativité.
Voyez nos populations, qui en grande partie habitent dans ces appartements, vraies cages à lapin, entassés les uns sur les autres, provoquent une grande promiscuité, ainsi que l’abrutissement des individus . Si vous êtes serrés comme des sardines dans une boîte, vous n’avez même plus la faculté de penser, la seule faculté qui vous reste c’est de copier, de répéter ce que dit votre voisin..
L’être humain, pour s’épanouir, a besoin de paix intérieure et celle-ci ne peut être acquise dans le bruit difficilement supportable inhérent aux cités qui, vues d’un point de vue macroscopique, sont de vraies tumeurs..

Écrit par : Richard Kohler | 17/04/2018

Répondre à ce commentaire

Que Macron ait réussi à convaincre Trump de ne pas retirer ses 2000 boys de la Syrie
est une plaisanterie sinon c est de la mythomanie jupiterienne à la Macron. Tout d abord, Trump change d avis chaque 3 jours comme un commerçant mafioso un peu psychopathe. Puis, on ne retiendra pas la foutaise que Trump est Sans morale, terme cité par son ancien chef de la FBI dans son dernier Roman-brûlot contre Trump. Pour être amoral, il n est pas le seul là bas! La FBI, la CIA, le Congrès, le Pentagone, la White House,les conseillers de Trump sont tous amoraux et des criminels de guerre et d une tradition politique devenue culte de la part de la politique américaine. Politique guerrière ayant commencé il y a 250 ans par faire la peau aux peaux rouges puis passant par le napalm au Vietnam et finissant par la création d Al Qayda de Ben Laden par les USA et l attaque du 13-14 avril (à tort ou à raison) en Syrie et violant toute loi internationale
de Ben laden APALM AU vIETNAM ET FINISSANT PAR L AIDE APPORTé à BEN lADEN à CRéER s aet iL NnéANMOINS, CE DERNIER . le Roman t et je ne tiens pas ce que son ancien chef de la FBI qui le traite d intelligent ayant se scapacaités intellectuelles (pas seénileamorale

Écrit par : Charles 05 | 17/04/2018

Répondre à ce commentaire

Que Macron ait réussi à convaincre Trump de ne pas retirer ses 2000 boys de la Syrie est une plaisanterie sinon c est de la mythomanie jupiterienne à la Macron. Tout d abord, Trump change d avis chaque 3 jours comme un commerçant mafioso un peu psychopathe. Puis, on ne retiendra pas la foutaise que Trump est Sans morale, terme cité par son ancien chef de la FBI dans son dernier Roman-brûlot contre Trump. Pour être amoral, il n est pas le seul là bas! La FBI, la CIA, le Congrès, le Pentagone, la White House,les conseillers de Trump sont tous amoraux et des criminels de guerre et d une tradition politique devenue culte de la part de la politique américaine. Politique guerrière ayant commencé il y a 250 ans par faire la peau aux peaux rouges puis passant par le napalm au Vietnam et finissant par la création d Al Qayda de Ben Laden par les USA et l attaque du 13-14 avril (à tort ou à raison) en Syrie et violant toute loi internationale

Bien à Vous.
Charles 05

NB: premier envoi est parti trop vite par erreur de ma part. Navré.

Écrit par : Charles 05 | 17/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.