20/05/2018

Morale et politique, plongée en eaux troubles

 

Et si l’on admettait, une fois pour toutes, que la vie politique de nos cités, de nos pays dits démocratiques, évolue en eaux troubles? 

En l’occurrence, sitôt qu’une personnalité est visée pour tel ou tel comportement, voici que volent à son secours autant de pourfendeurs de ses rivales pour tenter de justifier des agissements peu conformes à une déontologie de référence.

On en arrive, parfois, à se demander laquelle.

Tant d’exemples existent de levées de bouclier en faveur de telle ou telle valeur bafouée alors qu’elles le sont sans doute souvent par nos élu(e)s de tous bords qu’il serait bienvenu de définir des critères fiables qui permettent au bon peuple qui accorde sa confiance de s’y retrouver.

Sans quoi, le fossé déjà profond qui existe entre élu(e)s et électorat risque de se creuser de manière irréversible. Pour éviter la désertion des urnes, il serait dès lors grand temps de savoir si la politique a vraiment encore à voir avec la morale ou pas.

Cela a été énoncé à plusieurs reprises ici et sur ce blog.

Commentaires

Les politiciens ne sont que le reflet du peuple qui est un lac (nous sommes à Genève!) trouble dans la mesure où personne n'est parfait. L'important est de faire des pas, d'avancer, parfois directement, parfois avec des méandres, parfois en butant sur un gros caillou. Quand on lit l'Histoire des civilisations, il semblerait qu'elles aient toujours fonctionné ainsi!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

Marie-France de Meuron,

Ce sont là des considérations très générales que vous émettez. En l’occurrence, des règles de déontologie sont édictées pour chaque domaine d’activité sans quoi ce serait ce qu’on appelle communément la loi de la jungle qui sévirait.

Donc la question est de savoir ce qu’il est fait de ces règles et pas qu’à Genève, même si le cas d’école qu’il nous est proposé de vivre ces temps est évoqué.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/05/2018

Et si on parlait de cette "invitation":
https://mieuxprevenir2.blogspot.md/2015/06/club-de-bilderberg-les-maitres-du-monde.html

Écrit par : Daniel | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

Intéressant aussi le lien à l’article source:

https://www.24heures.ch/economie/Les-maitres-du-monde-se-reunissent-en-Autriche/story/13383045

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/05/2018

Mme Marie-France de Meuron dit:"(...)Quand on lit l'Histoire des civilisations, il semblerait qu'elles aient toujours fonctionné ainsi!"

C est vrai mais l Histoire nous a appris aussi que beaucoup de peuples n ont retenu aucune leçon de leur histoire passée. Il n y a qu'à regarder les pays qui répètent les mêmes atrocités et erreurs pour lesquelles ils étaient victimes dans le passé. D autres (l hégémonie guerrière des USA) n étaient pas trop victimes mais ils appliquent les mêmes atrocités qui auraient pu subir.

Et vous n imaginez pas que la triste mémoire des séquelles de la 1 ère et la 2ème guerre mondiale saurait empêcher quelques pays fous (guerriers-fous pour le fric et des raisons géopolitiques souvent absurdes ) à en déclencher une 3 ème?

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

Madame Hélène Richard-Favre
J'apprécie que vous entriez en discussion.
Evidemment, ce que j'énonce sont des considérations. Toutefois, elles ne sont pas que mentales mais basées sur moult observations. Les règles de déontologie sont nécessaires mais on ne peut pas exiger un 100% d'application!
Ce que je déplore dans l'affaire Maudet, c'est le côté malsain de lui tomber dessus alors qu'il vient d'être reconnu par le peuple pour tout son travail.
Celui ou ceux qui le dénoncent ne le font pas avec un esprit très sain et ce qu'ils lancent dans l'atmosphère n'est pas pour le bien du peuple. Si leur intention était éthique, ils auraient hurlé bien plus vite puisque l'histoire daterait de 2015.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

Pour ce qui est du travail des médias, ce sujet a dû vous échapper, le.voici en lien indiqué ci-après:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/05/16/au-nom-de-la-verite-ou-de-l-opportunite.html

ce qui ne change rien au propos tenu ici.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/05/2018

Charles 05, Vos arguments sont pleins de bon sens!
Je dirais toutefois que même si les civilisations répètent un peu trop les mêmes erreurs ou les mêmes immaturités, je crois que les individus séparément en tirent des expériences donc des sources d'évolution ou de meilleure compréhension d'eux-mêmes pour le moins.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

@Mme Marie-France de Meuron,
Ne dit on pas que nous sommes gouvernés par des malades qui nous prennent pour des paumés et tout ce cirque se fait sous le label de Démocratie? Démocratie ou effectivement une plutocratie ? Quand le peuples, plutôt les jeunes, descendront dans la rue, ils plieront forcément ces Malades.

Au sujet du Peuple, le terme grec de la Démocratie cite le Peuple 3 fois et il le définit ainsi: C est le pouvoir du Peuple, exercé par ce Peuple et dans l Intérêt de ce même Peuple.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 21/05/2018

Certains ont affirmé que nos élus nous correspondent.
En ce cas, relation de miroir.

Monsieur Macron ex banquier en rapport avec des groupes tel Bilderberg.

Ce monsieur ne cesse d'offenser et tourner en dérision les plus faibles, les moins doués de manière telle que s'il était prof ses élèves poussés à bout l'attendraient un soir au coin d'un préau pour lui casser la figure.

Il n'est plus question que de marché, de compétition forcenée comme de "rentabilité tout et tout de suite" sans éthique, sans morale comme sans respect au plus grand mépris des individus.

Jamais nous n'avons connu une telle époque en attendant les techniques scientifiques IA et autres qui "confirmé par des économistes autorisés" prendront leurs moyens d'existence aux hommes... les chefs d'entreprises ne renonceront évidemment pas à économiser au maximum les "coûts du travail".

De plus en plus de monde, par milliards et milliards d'individus habitant une planète aux eaux, à la terre et à l'air pollués ...sans parler des esprits pollués eux aussi par penchant matériel sans éthique ni idéal inculqué.

Y pouvons-nous quelques chose?

Oui.

A nous d'ouvrir les yeux, de nous secouer sans compter éternellement sur les autres.

Je ne suis pas certaine que l'entrée en politique de personnes idéalistes soit particulièrement fêtée, attendue voire appelée de leurs vœux par nos politiciens élus "installés".

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

Donc voilà nous sommes malsains, nous lui tombons dessus, nous nous acharnons, nous sommes des vautours. Bientôt nous aurons à nous excuser de l'avoir pris la main dans le sac. Ben voyons.

Écrit par : Noway | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

Norway,

Avant que l’inversion des rôles que vous évoquez ne s’installe, voici qui pourrait vous intéresser:

https://www.radiolac.ch/emissions/le-club-radio-lac/les-double-mandats-sont-ils-problematiques/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/05/2018

Mme H.R.-F., ça tombe bien le titre de votre article chapeau: "Morale et politique, plongée en eaux troubles" Maudet s est fait avoir lamentablement, on dirait un ado inconscient non pas seulement à cause de son voyage en 2015 aux Emirats mais 3 ans plus tard avec ses déclarations contradictoires et "bêtes". Avez vous lu la caricature du superbe Hermann dans la DTG? Il disait (plus u moins!) : Maudet, y a quelqu un? Non il n est pas là, il est Abou Dhalibi...

Il y a trois sortes d'hommes politiques: ceux qui troublent l'eau; ceux qui pêchent en eau trouble; et ceux, les plus doués, qui troublent l'eau pour pêcher en eau trouble.(Arthur Schnitzler)

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 20/05/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne défends pas P.M. ce voyage est une faute politique, mais ce qui m'étonne c'est qu'elle sorte 3 ans après les faits, serait-ce parce qu'il a été élu au premier tour et que certains partis politiques n'ont pas avalé une certaine défaite cuisante ou alors parce qu'il y a bientôt l'élection à la Présidence du CE et que les coups bas en politique soient soigneusement mémorisés pour les ressortir au bon moment.

Écrit par : grindesel | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Très intéressant en effet, un "Magistrat qui tape fort", avec ses proches collaborateurs également, je suis bien informé. Pour ceux qui ne connaisse pas, je peux vous dire aussi qu'avec un Capitaine à l'armée vous pouvez oublier les compromis, on ne rigole pas et c'est normal.
Malheureusement pour lui, l'effet miroir, à lui d'assumer.

Écrit par : Norway | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Un grand merci, Madame Richard-Favre, pour le communiqué du SPJ!

Les paroles sont fortes. De personnes qui vivent au quotidien sous ses ordres et qui en connaissent de ce fait un rayon.
Cela nous change des groupies qui s'efforcent de sauver le soldat Maudet. Soit disant "compétent", mais ce n'est pas ce que pensent quantité de citoyens. Demandez à Monsieur Jenni. La loi maudite sur les taxis promet une belle cacade. Et au profit de qui? Uber. Une multinationale prédatrice et destructrice pour tous ceux de la profession. Mais bien dans la ligne de Bilderberg. Une enquête devrait aussi être ouverte sur cette invitation de 2015 en Autriche. Car il n'a pas été invité comme personne privée, mais pour mener une politique contraire aux intérêts de Genève et de la Suisse.

Écrit par : Daniel | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

La faute politique de P.M., observe grindesel, qui sort trois ans après les faits rejoint d'autres dénonciations qui ne sont jamais gratuites et dont on ne comprend toujours pas comment le bon peuple se fait avoir en tombant ainsi une fois de plus dans le piège tendu... soit penser à tout autre chose qu'à ce qu'il faudrait.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.