22/05/2018

A nos portes, la guerre

Map_of_the_Donbass.png

Vous aimez lire des livres, voir des films, vous informer ou, au moins, tenter de vous faire une opinion, alors voici de quoi. Sauf que le sujet dont il est question ici ne relève d’aucune fiction sinon de celle de leurs auteurs.

Car oui, il faut bien le dire, la manière avec laquelle est abordée la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine toujours en guerre, révèle avant tout la divergence -sinon le grand écart- de sensibilités.

Son livre, l’écrivain russe Zahar Prilepine l’a présenté à Paris et à Genève, son film, le réalisateur ukrainien Serguei Loznitsa l’a présenté à CannesJusque là, on ne peut que saluer l’objectivité de la France, au moins, qui rend compte de deux approches d'une guerre qui tue encore et encore à nos portes.

La perspective d’une réconciliation entre les deux camps qu’elle oppose semble de plus en plus s’éloigner alors que tant de blessures saignent de part et d’autre de la ligne de front qui les sépare.

Et c’est bel et bien là ce qu’il y a de plus tragique.

Qu’un peuple ait pu être pris dans pareille guerre fratricide peut être imputable à qui l’on veut désigner comme responsable. Le fait est que les victimes se comptent d’un côté comme de l’autre d’une population fortement mise à mal.

Dans ce cas, alimenter un conflit comme s’y emploient encore autant de milices en tous genres au profit de puissants intérêts ne peut mener qu’au pire gâchis humain.

 

Commentaires

Et la solution est... ?
Je la devine mais je ne l'ai jamais vraiment lue en noir sur blanc sur votre blog.

Écrit par : Pierre Jenni | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Pierre Jenni,

Merci d’avoir eu la patience et la curiosité de lire les plus de 300 sujets de blog que j’ai consacrés à cette guerre qui déchire le Sud-Est de l’Ukraine.

Vous y aurez sans doute aussi trouvé les diverses interventions, telles, cette soirée organisée en faveur des enfants du Donbass:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/21/leurs-enfants-resteront-dans-les-caves-du-sous-sol.html

ou cet interview pour expliquer en quoi je me mobilisais tant:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/21/la-russie-n-a-jamais-ete-l-ennemie-de-l-europe.html

Où donc aurait-il été question de « solution », alors que l’essentiel a été de sensibiliser à une guerre, je le répète, fratricide?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/05/2018

Je reconnais volontiers que je ne lis pas tous vos billets, mais j'ai un peu le sentiment, presque à chaque fois que je vous lis, que vous manifestez dans vos lignes une réticence à dire simplement ce que vous pensez. Un peu comme si vous en doutiez sans en avoir l'air. Derrière les mots, les phrases, les tournures, je sens comme un "objectivité" intentionnelle qui cache mal une conclusion, une sanction qui n'est pas assumée.
Je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous entendez par "sensibiliser". J'apprécierais éminemment un discours plus cash avec prise de risques pour dire qu'un chat est un chat. Et s'il y a un doute alors ce serait bien de l'avouer aussi. Les blogs nous offrent un espace rare de liberté, dont ne disposent pas les journalistes, pour parler vrai sans la sanction d'un comité de rédaction. Profitons-en.
Ainsi pourrons-nous être "sensibilisés" par votre message qui portera d'autant plus qu'il est authentique et sans fard.

Écrit par : Pierre Jenni | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de nous faire part, ici, de ce que vous souhaiteriez y lire. Merci aussi, de nous livrer votre conception d’un blog, le sujet en tant que tel vaut débat. Si l’occasion le permet, j’y reviendrai. P

Pour l’heure et dans le sujet traité ici, il est question d’une guerre et de regards posés sur elle tandis que des vies sont brisées chaque jour ou peu s’en faut.

Si vous ne saisissez pas le sens du terme « sensibiliser », je le regrette pour vous.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/05/2018

Quand la figure de style devient un style.

Écrit par : ciceron | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Monsieur Jenni,

Avec internet, vous avez la possibilité de trouver toutes les informations que vous souhaitez sur cette "guerre".

N'étant pas un fin connaisseur de cette question, je peux toutefois vous assurer que beaucoup de Russes ont des parents en Ukraine et vice-versa. Ces deux pays ont une histoire commune séculaire qu'aucune guerre ne pourra effacer.
Ce qui s'est passé en 2014 sur la place du Maïden est une honte pour l’Europe, car il s'agit d'un coup d'état au mépris de la démocratie, tant défendue par l'occident.
On peut se demander ce que la France et l'Allemagne font depuis 2015 pour le respect des accords de Minsk 2 ?

Ce que je comprends du billet de Mme Richard-Favre, est que cette guerre continue de ravager le pays et de faire des morts et que personne ne semble s'en émouvoir, alors que l'Ukraine est à nos frontières....
Il ne s'agit pas de prendre position pour l'une ou l'autre des parties.

Écrit par : jacphil | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Jacphil,

Merci de votre contribution, merci d’avoir saisi le sens de mon propos.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/05/2018

Pierre Jenni a écrit (premier commentaire, première ligne):
"Et la solution est... ?"

La solution est simple: prier Dieu pour lui demander de mettre fin à cette guerre fratricide. Et demander au pape et aux popes de prier eux aussi dans ce sens. Vous verrez: l'effet sera radical.
Et si cela devait ne pas être suivi d'effet, il faudrait alors se résoudre à admettre que cette guerre plaît à Dieu, qu'il l'approuve - si ce n'est pas même lui qui l'a provoquée.
Et alors là, je ne vois pas trop la solution. Si ce n'est faire appel au diable, lequel il s'est engagé dans une lutte fratricide contre Dieu...

"Sur la terre comme au ciel"... (Matthieu 6:10).

Écrit par : Mario Jelmini | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

M. P. Jenni,

Avec tout le respect que je vous dois, vous évoquez UNE solution à proposer.
Tout d abord, les grands murs commencent à se fissurer d eux mêmes et tomberont d eux mêmes. Je parle d une autre solution est la venue d un monde bipolaire grâce à la Russie et à ses Amis et j espère bientôt pour nos enfants un monde multi-polaire.

La meilleure des solutions est d obliger les USA, même manu militari s il faudrait, à comprendraient enfin qu ils sont en chute libre et qu ils des fous-guerriers et des criminels car ils ne savent faire que ça. Ce qu ils ont fait depuis 250 ans de leur existence, ceux sont 218 guerres extra-muros. Ils ne font rien d honorable pour la Paix dans le monde mais bel et bien pour spolier, détruire et voler leurs non-alliés et faire même du chantage avec leurs alliés. Amitiés et alliés ça n existent pas, à oublier, mais il n y a que des Intérêts mêmes abjectes.

Leurs alliés européens en tête la France, l Allemagne et la GB savent très bien que la devise de la CIA et la FBI qui gouvernent les USA (et non pas seulement Trump) est que si vous n obéissez pas ni à nos ordres ni à nos dogmes, on ne vous protégera pas contre les Terroristes/Djihadistes et si vous vous entêtez trop on vous les envoie nous même (n allons nous pas voir sous peu une recrudescence de ces attentats en Europe commandés par la FBI/CIA, bien hélas?!)

Autant Al Qayda de Ben Laden et sa branche principale Al Nosra (ce dernier fait du bon boulot en Syrie, dixit (...) Fabius en 2012 à Marakech!) que Daech ont été fabriqués par l Otan/USA et par leurs mêmes alliés sus cités.

Quoi du plus "normale" qu aujourd hui deux autres pays "titulaires" de la sommité des deux autres religions mono-théistes, c à d la Saoudie (coupeurs de mains et de têtes) et Israel qui est le 2 ème allié des USA car gouverné par l Extrême droite Ultra orthodoxe et Sioniste sulfureux qui veut éliminer les palestiniens jusqu au dernier. Il y a qu à voir Gaza en 2014 (2400 gazaouis massacrés dont la moitié sont des femmes et des enfant de bas âge). Même ces derniers jours, 100 assassinés et 2500 blessés et il y a le feu à gaza mais tout le monde regarde ailleurs comme si rien n y était.

Ah, j ai oublié et afin de boucler cette boucle de dire que les USA sont aussi comme leurs deux alliés, des "très religieux" aussi en arborant même sur leurs billets verts" God Bless America et In God We trust" Boff.... Heureusement que ce trio est très religieux car s il n en était pas, qu aurait il pu faire encore pire, rien, non??

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Pour revenir au sujet qui est d’une complexité telle que misère et mort ont encore tout loisir de se répandre, voici une analyse qui ne manque pas d’intérêt:

https://www.contrepoints.org/2018/05/21/316480-donbass-la-faillite-de-leurope

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

La guerre est dans les cités de France, et bientôt chez nous entre gangs mafieux!

Écrit par : Dominique Degoumois | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

A quoi mène l'ultra-libéralisme, Mr Degoumois, si ce n'est à la loi de la jungle, au non-respect des peuples et des différences, "au moi d'abord et le reste du monde peut crever". La guerre arrive et la démocratie se meurt. Merci Trump, merci Macron, merci aux milliardaires du monde entier qui se flattent d'avoir réussi et d'être premiers de cordée...avec le soutien efficace d'une bonne partie de nos populations. Que demande le peuple? La dictature, la haine, la loi du plus fort et le chaos ou la démocratie, l'égalité la paix, et l'amour solidaire entre gens et peuples de la Terre? Je ne suis pas certain de bien vouloir suivre les votes actuels des moutons qui se retrouvent avec une épée de Damoclès sur la tête et ne la voient pas... Mon blog m'en est témoin Monsieur Jenni...

Écrit par : pachakmac | 23/05/2018

Répondre à ce commentaire

La Crimée n a pas été "annexée" ni par Poutine ni par la Russie. Il s agit d une ADHéSION par referendum de la Crimée à la Russie, nuance! Et pourquoi pas?

Etait il mieux qu elle rentre dans le sillon de l Otan et qu elle encercle encore plus la Russie? Non. Et les USA, que viennent ils foutre à 9 milles km d eux (5231 mi) et à plus de 10 hrs de décalage horaire entre les cowboys du far west américain et l Est de la planète/la Crimée? Est ce que Poutine est allé en Amérique du Sud, Caracas par exemple, foutre sa m.... contre les USA?

Écrit par : Charles 05 | 23/05/2018

Répondre à ce commentaire

Charles 05,

Il est question, ici, du Donbass et si vous avez lu l’article que j’ai indiqué en lien -qui cite au passage le cas de la Crimée- la situation est analysée de manière intéressante et peu souvent énoncée dans nos médias.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/05/2018

Excellent, cet article de Jean-Baptiste Noé cité par Hélène Richard-Favre, dont la conclusion résonne étrangement - émotionnellement, mais pas que:

"Désormais, la population reste et se défend. Pourquoi rester sur une terre en guerre alors que l’on peut partir et avoir un avenir matériellement meilleur ailleurs ?
Cela rejoint le mystère de la culture, de la nation et du sentiment charnel de l’appartenance à un lieu et à une patrie.
La dynamique culturelle est engagée dans la défense de ce que l’on est, de l’être intime qui explique pourquoi des hommes sont prêts au sacrifice et à mourir, alors qu’il leur serait tellement plus facile de partir et de vivre heureux ailleurs ; mais ils ont un chez eux.

Face à l’islamisme,
(terme-cible où j'aurais préféré lire "migrations par-delà la Méditerranée)

la question va se poser aussi en Europe de l’Ouest.
Partir ailleurs, ou lutter, voire mourir, pour défendre sa culture et sa terre ?

C’est peut-être pour éviter cette question qui touche à l’existence des peuples et à l’essence de la construction européenne que l’on ne parle plus du Donbass".

Écrit par : divergente | 23/05/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, divergente, d’avoir relevé ce passage si important, en effet et que j’ai tant de fois tenu à souligner.

Entre autre ici, lors de cette table ronde qui s’était tenue dans le cadre de la soirée caritative qui avait été organisée à Genève par les associations Don Paisible et Vostok France et que "Léman Bleu" avait bien voulu annoncer:

https://www.youtube.com/watch?v=2orKfufXAHE

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/05/2018

Répondre à ce commentaire

"l’on ne parle plus du Donbass"

Parce que les criminels n'aiment pas parler de leurs crimes.
Et en Ukraines ils sont très nombreux.
Silence on tue.

Vous remarquerez cependant qu'ailleurs on tue aussi, mais au vu et au su de tout le monde. Sans effet. Sans indignation des gouvernements autre que pour la forme.

Sur un blog voisin, j'ai relevé ceci:

"It is one thing for a Generation X or Millennial to blame Baby Boomers for where we are today. That is understandable. What is not understandable is how Baby Boomers have not asked themselves the same questions. How many of those who marched for Senator Eugene McCarthy and surrounded the Pentagon shouting to stop the Vietnam War are today marching and shouting against the war in Afghanistan? How many who went South for civil rights are today outraged about Israel’s treatment of the Palestinians as a modern form of apartheid? How many who are comfortably ensconced in retirement accept some responsibility for Trump’s election?"
http://danielwarner.blog.tdg.ch/archive/2018/05/23/j-accuse-all-baby-boomers-292321.html

Il devrait y avoir des manifestations massives contre la guerre où qu'elle soit. Mais rien ou rien de significatif. Le troupeau mûr pour l'abattoir. Honneur à nos aînés qui ont su se mobiliser. Honte à eux pour avoir si mal éduqué leurs enfants en les farcissant d'écrans et autres engins facilitant le travail de Big Brother. Leur apprenant la soumission et eux l'acceptant.

Écrit par : Daniel | 24/05/2018

Répondre à ce commentaire

"Ainsi pourrons-nous être "sensibilisés" par votre message qui portera d'autant plus qu'il est authentique et sans fard."

Mais pourquoi voulez-vous imposer votre manière de voir? Vous avez vos blogs, vous y faites ce que vous voulez, ne venez pas donner des leçons aux autres!

Une telle arrogance me dépasse.

Écrit par : Daniel | 24/05/2018

Répondre à ce commentaire

A chacune et à chacun, en effet, sa conception d’un blog.

J’ai répondu à Pierre Jenni que je reviendrais sur le sujet, cela a été fait hier soir:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/05/23/pas-de-solutions-mais-des-questions.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/05/2018

Répondre à ce commentaire

Monsieur Pierre Jenni nous donne à penser qu'il devine la solution sans pour autant nous en donner la clé.

Monsieur Pierre Jenni préférerait-t-il que tant qu'à taper sur les doigts de qui s'exprimerait résolument l'on ne vienne pas taper sur ses propres doigts!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.