25/05/2018

En-deça de rencontres au sommet

Capture d’écran 2018-05-25 à 10.38.25.png

C’est bien, les rencontres au sommet. C’est bien de discuter de tel et tel front de guerre. Il le faut, on le sait et seule la diplomatie et la politique peuvent mettre fin à l’agression armée où qu’elle sévisse.

Avec quel succès, cela reste toujours variable et nombre d’accords dont ceux de Minsk en témoignent qui ne sont pas respectés.

Nous sommes, ici, dans des régions de l’Europe où sévissent toutes sortes de conflits sociaux, civils et autres. Mais là, à quelques heures de vol de nos capitales, c’est un tout autre scénario qui se joue. 

Un pays, l’Ukraine en l’occurrence, est aux prises avec une violence qui ne semble plus vraiment intéresser nos médias. On ne peut évidemment pas couvrir tout ce qui se passe dans le monde, nul ne l’ignore, c’est pourquoi en parler ici peut au moins contribuer à ne pas laisser dans l’oubli cette humanité en souffrance.

Voici encore un témoignage que je vous invite à découvrir ici, celui de la Maire de Zaïtsevo

Le village se trouve sur la ligne de front qui sépare les Républiques de Louhansk et de Donetsk du reste du pays. Coupé en deux, il est, comme l’indique cet article, le symbole de la guerre du Donbass.

Qui d’entre nous souhaiterait voir l’immeuble où il vit, les enfants qu’il a chéris, les proches qu’il a aimés, disparaître dans les ruines d’une guerre initiée pour le seul profit de puissants qui rivalisent de méthodes criminelles pour accroître encore et encore leur pouvoir?

 

Commentaires

Mme H.R.-F., vous écrivez ceci d une manière objective et humaine:

"Qui d’entre nous souhaiterait voir l’immeuble où il vit, les enfants qu’il a chéris, les proches qu’il a aimés, disparaître dans les ruines d’une guerre initiée pour le seul profit de puissants qui rivalisent de méthodes criminelles pour accroître encore et encore leur pouvoir?"

Permettez moi d être volontairement un petit peu trop catégorique et de pointer du doigt la majeure responsabilité des USA dans beaucoup de guerres extra muros! Depuis la création des USA il y a 250 ans, 218 guerres américaines extra-territoriales avaient eu lieu donc une moyenne d une guerre par année d existence des USA. En exagérant un peu, citez moi une seule guerre sans que le doigt des USA n apparaisse de très proche ou de de loin!

De telles guerres ne sont que les résultats de l Hégémonie cruelle et traditionnelle des USA car ils ne savent et ne "brillent" qu à faire ça.
On dirait que c est dans leurs gènes sans ni aucune gêne ni aucun principe moral.

Les USA ne veulent plus le retour sur sol américain d un seul de leurs soldats morts dans les guerres qui déclenchent eux-mêmes alors ils embauchent des tiers (Otan, Indigènes sur place à s entretuer, leurs propres terroristes...).

Quant à l Otan, il est utilisé par les USA comme leur propre bras militaire incluant l adhésion forcément de tous les membres de cette alliance assassine. Ceux de l Otan qui rechignent un peu d y participer savent bien
que les USA/Otan vont les menacer de ne plus les protéger des Terroristes et s ils s entêtent encore plus, ceux sont ces USA/Otan qui pourraient leur envoyer leur 2ème bras armé, les terroristes fabriqués déjà par eux.

Ces Terroristes ont certainement une date de péremption déterminée dite une obsolescence programmée comme ça était le cas d Al Qayda de Ben Laden. De même pour leurs alliés non-terroristes comme les Kurdes en Syrie, ils sont en train de se faire hacher par un autre membre de l Otan qui est la Turquie.

In fine, ici à Genève, on dit que quand le bâtiment va, tout va bien mais aux USA c est quand la guerre va, tout va bien chez eux!

Bien à Vous...
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 26/05/2018

Répondre à ce commentaire

Pardonnez moi, je sais que cela risque d apparaître un peu hors sujet mais ce copié-collé est INIMAGINABLE sans l avoir vu en chair et en os voire voire HALLUCINANT même si venant de Wiki!

Merci à Mme H.R.-F. autant s il est publié que non, sans rancune :)..
-------------------------

USA-Liste d'interventions extérieures


1775-1776 : Au Canada2 et dans l'Atlantique au cours de la guerre d'indépendance des États-Unis.
1798 à 1800 : Quasi guerre. Conflit naval contre la France Révolutionnaire. Mer des Antilles et côtes nord-américaine de l'Atlantique. Terminé par le traité de Mortefontaine.
1801 à 1805 : Guerre de Tripoli plus connue sous le nom de guerre barbaresque, le bey de Tripoli et ses alliés de Tunis et d'Alger déclarent la guerre aux États-Unis qui ne voulaient plus payer de tribut pour le passage de leurs navires.
1815 : Seconde guerre barbaresque contre la régence d'Alger, dirigée par le commodore Stephen Decatur, qui force le dey Omar à signer un traité mettant fin aux attaques de navires américains par les corsaires barbaresques.
1838, 2 janvier : Muckie à Sumatra, un détachement de Marines protège des citoyens américains.
1843 : Combat en Côte d'Ivoire dans le cadre de la lutte contre le commerce des esclaves3
1846 : Guerre américano-mexicaine, les États-Unis d'Amérique annexent la moitié du territoire mexicain. Ce territoire est maintenant réparti en États : la Californie, le Nevada, l'Utah, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, et une partie du Colorado.
1852, 3 au 12 février, 17 septembre et en avril 1853 : Argentine, Les Marines s'installent à Buenos Aires pour protéger les intérêts américains durant une guerre civile.
1853 : Nicaragua, protection des citoyens et des intérêts américains pendant des troubles politiques.
1853 et 1854 :
Japon, le commodore Matthew Perry oblige le Japon à s'ouvrir à l'Occident avec la Convention de Kanagawa en 1854
Îles Ryukyu et Îles Bonin. Le contre-amiral Perry utilise la force de dissuasion de sa flotte navale envers les autorités de Naha, sur l'île d'Okinawa, qui lui accordent la gestion d'une concession minière, les îles de Bonin, ainsi que des facilités commerciales.
1854, 12 juillet : Nicaragua, en représailles à une offense faite au ministre-résident américain en poste au Nicaragua par une rébellion qui voulait percevoir des taxes, bombardement de Greytown (San Juan del Norte).
1855, 25 au 29 novembre : Uruguay, intervention américaine et européenne en Uruguay pour protéger leurs intérêts lors d’une tentative de révolution à Montevideo.
1859, 31 juillet au 2 août : Chine, protection des intérêts américains à Shanghai pendant la deuxième guerre de l'opium.
1860 : Angola, intervention afin de protéger les citoyens et des biens américains lors d'une révolte indigène à Kissembo contre le Portugal.
1893 : Hawaii, afin de protéger les vies et les biens des États-Unis, mise en place d'un gouvernement provisoire sous l'autorité de Sanford D. Dole, annexion définitive en 1898.
1894 : Nicaragua, intervention à Bluefields afin de protéger les intérêts des États-Unis à la suite d'une révolution.
1898 : Guerre hispano-américaine avec comme motif la libération de Cuba de la tutelle espagnole. Les États-Unis imposent la possibilité d'investissements financiers et un droit d'ingérence dans les affaires intérieures du pays. Construction d'une base militaire.
1898 :
Porto Rico, Hawaï, Wake, Guam
Philippines
1900 : Chine, participation à l'Alliance des huit nations qui intervient à Pékin pendant la révolte des Boxers.
1903 : Colombie, aide à une révolte, visant à la séparation de ce qui deviendra la république de Panama en vue de la construction du Canal de Panama.
1909 : troupes d'occupation au Nicaragua
1914 : troupes d'occupation à Veracruz, Mexique4.
1915 : troupes d'occupation en Haïti
1916 à 1924 : troupes d'occupation en République dominicaine
1916-1917 : expédition dans le nord du Mexique à la suite de l'incursion armée de Pancho Villa aux États-Unis5
1917 à 1918 : Les États-Unis pendant la Première Guerre mondiale
1926 : Nicaragua : défense des intérêts des citoyens américains pendant des troubles politiques intérieurs6.
1941 à 1945 : participation américaine à la Seconde Guerre mondiale, en Afrique, en Europe, et dans le Pacifique.
1945 et 1946 : envoi de troupes en Chine pour désarmer les forces de l'armée impériale japonaise et rapatrier les ressortissants japonais après la capitulation de ce pays7.
1946 : Philippines soutien au gouvernement face à une insurrection.
1947 : Grèce, soutien logistique militaire au régime royaliste engagé dans la guerre civile grecque soutenu auparavant par le Royaume-Uni.
1950 à 1953 : Guerre de Corée à la suite de l'invasion par la Corée du Nord de la Corée du Sud ; première intervention via l'ONU.
1953 : Iran : la CIA organise un coup d'État pour renverser le Premier Ministre Mohammad Mossadegh.
1954 : Guatemala, renversement du gouvernement en place.
1958 : bombardements par des avions de la Civil Air Transport (futur Air America) de la CIA en un soutien infructueux à un mouvement de guérilla en Indonésie contre Soekarno8.
1960 : bombardements au Guatemala.
1961 : Cuba, échec du débarquement des opposants à Fidel Castro dans la baie des Cochons (n'est pas une intervention officielle des États-Unis)
1961 à 1972 :
Guerre du Viêt Nam, soutien au gouvernement de la République du Viêt Nam (Sud Viet Nam) contre la République démocratique du Viêt Nam (Nord Viet Nam) et le Viet Cong. Guerre marquée par des conflits intérieurs aux États-Unis et de nombreux crimes de guerre sur place.
Intervention au Laos et au Cambodge.
1964 :
Au Brésil, soutien au renversement de João Goulart par la junte militaire qui instaure une dictature sur la période 1964-1985
Panama
Appui aérien clandestin au gouvernement local contre une guérilla via des mercenaires qui deviendront le noyau de l'aviation congolaise durant la crise congolaise en République démocratique du Congo9.
1965 :
Indonésie, renseignements au gouvernement dans la répression du Mouvement du 30 septembre 1965 en Indonésie.
Occupation de la République dominicaine par les États-Unis à la suite d'une intervention dans une guerre civile avec l'appui de l'Organisation des États américains.
1967 à 1969 : Formation des forces armées du Guatemala par les Special Forces.
11 septembre 1973 : Chili, Encouragement à un coup d'État du général Augusto Pinochet.
3 juillet 1979 : Afghanistan, « programme afghan » (1979 à 1992), armement par la CIA des moudjahidines afghans de divers groupes pour la guerre d'Afghanistan (1979-1989) contre l'URSS.
1980 à 1990 : Salvador, aide militaire au gouvernement et aux Escadrons de la mort, pour chasser la guérilla. 100 000 morts dans cette guerre civile.
1981 à 1988 : Nicaragua, soutien des contras situées au Honduras, afin de lutter contre les sandinistes du Nicaragua.
1983 :
Liban : Force multinationale de sécurité à Beyrouth, départ après double attentats contre les QG américains et français.
25 octobre 1983 - 15 décembre 1983 : Grenade : Invasion
1986, 14 avril : opération El Dorado Canyon, bombardement de plusieurs centres politiques et bases militaires en Libye, 45 morts libyens, deux pilotes américains tués à la suite d'attentats anti-US en Europe.
1988, 18 avril : Bataille des plates-formes pétrolières Sassan et Sirri face à l'Iran.
1989 :
1er au 7 décembre : Philippines, soutien au gouvernement contre un coup d'État10.
Panama, 20 décembre : Invasion du Panama par les États-Unis, renversement du général Manuel Noriega.
1991 : Guerre du Golfe (opération Tempête du désert) à la suite d'une requête du Koweït (occupé par l'Irak) à l'ONU. Avec le soutien de l'ONU et d'une coalition internationale.
1993 : Macédoine, 350 hommes dans une force de maintien de l'ONU.
1993-1994 : Somalie, Opération Restore Hope, intervention militaire des É.-U. pour soutenir les Opérations des Nations unies en Somalie.
1994 : Haïti, Opération Uphold Democracy pour installer le Président élu Jean-Bertrand Aristide.
1995 : Bosnie-Herzégovine, soutien aérien aux forces de l'ONU/OTAN sur place puis déploiement d'une force de maintien de la paix.
1998 : Irak, quatre jours de bombardement aérien sur des objectifs militaires et industriels.
1998 : le 20 août, Double bombardement d'une usine de médicaments (soupçonnée d'appartenir à ben Laden) au Soudan et de camps d'entrainement terroristes en Afghanistan à la suite des attentats des ambassades américaines en Afrique le 7 août 1998.
1999 :
Bombardement et intervention au sol de l'OTAN dans la guerre du Kosovo et déploiement depuis d'une force de maintien de la paix.
: Timor oriental : Soutien logistique aux forces de l'ONU pour son indépendance.
2001 : La Guerre contre le terrorisme est déclarée à la suite des attentats du 11 septembre 2001
2001-2014 : Intervention en Afghanistan dans le cadre de cette guerre en accord avec l'ONU.
2002 : Philippines, dans le cadre de la Guerre contre le terrorisme en soutien au gouvernement philippin contre des guérilla.
2003-2011 : Guerre d'Irak, les États-Unis envahissent l'Irak avec le soutien du Royaume-Uni et d'autres nations en se passant de l'accord de l'ONU.
2004-en cours : Attaques aériennes américaines au Pakistan en aide au gouvernement pakistanais dans le cadre du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.
2004 : Haïti les États-Unis, dans une intervention militaire et avec l'aide de la France, chassent le président haïtien Jean-Bertrand Aristide du pouvoir.
2005 : Asie du Sud-Est, réponse humanitaire au tremblement de terre du 26 décembre 2004 avec 16 500 militaires
2006- en cours : Bombardements aériens de cibles d’Al-Qaïda en Somalie, avec l'accord du gouvernement de ce pays.
2011 : Intervention militaire de 2011 en Libye.
2014- en cours : Guerre contre l'État islamique en Irak et en Syrie, sans l'accord de ce dernier.
2017- en cours : Assistance des forces spéciales dans la bataille de Marawi, aux Philippines, contre des combattants islamiques11.
-------------------------
https://fr.wikipedia.org/wiki/Interventions_militaires_des_%C3%89tats-Unis_dans_le_monde

Écrit par : Charles 05 | 26/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.