31/05/2018

Babtchenko pas assassiné, qui nos médias assassinent-ils?

Capture d’écran 2018-05-31 à 15.55.59.png

Je fais appel à vous, lectrices et lecteurs de ce sujet de blog.

En effet, vous avez sans doute toutes et tous appris comment ce journaliste russe d’opposition comme on dit, en clair, peu favorable sinon hostile à la politique du Kremlin, aurait été assassiné pour, soudain, réapparaître vivant.

Cela s’est passé en Ukraine. Et ce sont les autorités de ce pays qui ont communiqué à cet égard. Elles ont indiqué qu’il s’était agi-là d’une mise en scène.

Dont acte.

Mais si je fais appel à vous, c’est tout simplement pour vous demander ce que vous pensez de la manière dont il en est rendu compte par certains médias parmi lesquels, par exemple, France-Culture.

Je vous prie de bien suivre la manière avec laquelle un fait commis en Ukraine et reconnu comme il l’a été par les autorités du pays, en arrive à -presque- être imputé à la Russie.

Pourquoi je sollicite votre avis? 

Pour être certaine d’avoir bien entendu et compris comment on parvient à ne pas parler du pays organisateur de cette macabre mascarade pour, bien plutôt, charger la Russie.

 

 

Commentaires

Nos médias sont les plus grands diffuseurs de fake News. Pourquoi ? Nos journalistes sont excellents et professionnels . Ils se renseignent’t sur les sources. Ils doutent et contrôlent. Alors qui décide de publier de telles provocations ?

Écrit par : Alain curchod | 31/05/2018

Les journalistes doutent et contrôlent...
Pas tous. Quand on entend des journalistes radio condamner Robert Fisk, l'un de leurs auparavant réputé, sur la fausse-attaque au gaz dans la Douma en Syrie, on se dit que les idéologies ont pourri la cervelle de bon nombre d'entre-eux.
Etre un bon charpentier se voit: la maison tient debout. Etre un bon journaliste...

Écrit par : E10 | 31/05/2018

Non seulement l’information de l’assassinat a été diffusée, Alain Curchod et merci de l’avoir rappelé mais au-delà de cela, c’est la manière avec laquelle est commentée la réalité de l’affaire qui interpelle.

Comme s’il était à ce point difficile sinon impossible d’admettre que l’Ukraine, tant soutenue par la plus grande partie de la classe médiatico-politique, était à l’origine de cette simulation. C’est pourquoi, en l’occurrence dans le cadre de l’émission que j’ai citée de « France-Culture », on s’arrange pour dériver vers la Russie et ne plus parler que d’elle plutôt que de l’Ukraine.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 31/05/2018

Il semble que ce soit la stratégie du "on ne recule jamais".

— J'ai vécu ça à mon ancien travail il y a des années. Une décision à mon avis injuste prise à mon égard par la direction, dénoncée par une pétition signée par la majorité de mes collègues, mais dont la direction n'a pas du tout tneu compte. Je l'ai même entendu de la bouche du big boss: on ne change pas d'avis. Il le disait comme on récite une règle de management. Du genre: si la direction plie, elle ne sera plus crédible et les doléances vont se multiplier, donc pour maintenir un pouvoir fort, il ne faut rien céder.
— Ici une stratégie est clairement à l'œuvre et ceux qui la mettent en action sont déterminés à la maintenir coûte que coûte, même si le fait que cela devient risible se voie par de plus en plus de gens.
Ajoutez à ces médias-mensonges, les troupes US qui débarquent en Belgique, en Pologne et ailleurs, vous devinez le but final probable.

Écrit par : E10 | 31/05/2018

EIO,

Merci de ce commentaire avec accent mis sur la stratégie. Il semble bien y avoir de cela...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 31/05/2018

Terrible je trouve cela immonde. Sur je ne sais plus qu'elle chaîne , la journaliste en voix off, faisait cela avec un ton plein d'humour style "coucou la blague le revoilà", je suis écoeurée mais écoeurée des médias français; Ils ont quand même dit que le Kremlin était montré du doigt, mais que c'était monté de toute pièce, en mettant bien l'accent sur le fait que c'était pour déjouer un assassinat programmé. Débile. Par contre moi ce qui m'inquiète pour lui et sa famille c'est ce rédacteur en chef interpellé par la milice Ukrainienne, sur son lieu de travail. Merkel aurait dit au président russe qu'elle allait demander au gouvernement ukrainien ce qu'il en était. Combien de tortures va t'il endurer ? avec ces fous..?

Écrit par : noisette27 | 31/05/2018

Fake news, Fake news!
Et pourquoi utilise-t-on ce terme anglais. Sur le site de l Académie Française et sous rubrique A dire ou Ne Pa s Dire, cette Académie, SVP, nous informe à raison qu il faudrait utiliser le terme Contre-Vérité, Ragots, Info Bidons...au lieu de Fake News...

J ai une requête à formuler à l égard de M. le Président Français, M. Macron:

1--Vous nous avez dit que vous des preuves quant à l inculpation de la Russie et de poutine dans l affaire Skripal en Angleterre raison de votre colère de tonnerre contre la Russie vous ayant conduit à virer qqs diplomates russes de la France, sauf erreur!

2--Vous nous avez dit que la France est rentrée dans la sale équipe qui a bombardé la Syrie à cause desdites armes chimiques utilisées à douma par Assad. Et vous avez ajouté que vous avez des preuves intangibles quant à la responsabilité d Assad.

Moralité, ce que vous racontez M. le Président Macron, ne sont ils pas des bobards ( terme de l Académie française sus citée ) sinon, pardonnez-moi, des conneries car si ces épreuves, vous les avez, qu attendez-vous pour les dévoiler sinon vos fake news ne sont que des mensonges éhontés ce que l Académie française ne l a pas encore pondu ...

Écrit par : Charles 05 | 31/05/2018

En plus Petia (diminutif de Piotr)le Président est actuellement dans un état de "zapoï" avancé c.a.d bourré comme un coin, hilare le gars ça se voit sur les photos! Ça me rappelle une histoire quand-t-il a offert un ballon de foot à un soldat en fauteuil roulant qui a perdu deux jambes sur le front. Piotr le président était dans le même état d'hilarité voir plus! Pauvre Ukraine. En ce qui concerne France "culture" je tâche de ne pas y penser, sinon sa provoque chez moi des nausées et des irritations cutanées ( prurit). Comme tout le reste de nos merdias, d'ailleurs. Brrrr!

Écrit par : Vladimir | 01/06/2018

Que dit il l Otan aujourd hui sur l affaire Babtchenko?

"La mise en scène par les services de renseignement ukrainiens de la mort du journaliste Arkadi Babtchenko pourrait «miner la confiance dans la presse libre», a estimé ce 8 juin Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'OTAN.

Bien que cette déclaration est à "saluer". Néanmoins, l Otan bras armé des USA se comporte comme un sale chameau qui se moque du bossu. Souvenons nous de la fiole d un liquide limpide (dit Anthrax ou Arme de destruction massive ADM alors qu elle n en était rien) montrée par Colin Powel à l Onu et qui a fait raser tout l Irak avec 1.5 millions d assassinés dont 500 000 enfants de bas âge. De même pour la Coalition internationale Otanesque dite Anti-Daech en Syrie, était elle Anti- ou kif kif voire plutôt pro-Daech jusqu à lui larguer des armes et des vivres au lieu de le bombarder ?

Écrit par : Charles 05 | 09/06/2018

Les commentaires sont fermés.