07/06/2018

De la famine par négligence à la grève de la faim

Capture d’écran 2018-06-07 à 13.57.48.png

Dans le précédent sujet de ce blog, il a été question du sort réservé aux malades psychiatriques au temps de la France de Vichy.

Grave, sordide, il a peu fait de unes de journaux ou de magazines et pour cause!

Mais aujourd’hui, dans cette France en marche, héritée, certes, de gouvernances précédentes, qu’en est-il? A découvrir ces témoignages, chacune et chacun de vous s’en fera une idée...

Il ne s’agit pas, ici, de demander au pays de se charger de toute la misère du monde, comme on dit. Il s’agit tout simplement, pour un Etat digne de ce nom, de ne pas se défausser de ses responsabilités.

Combien de fois n’entend-on le Président, son Premier Ministre ou tel autre membre de son gouvernement énoncer de récurrents J’assume?

Si c’est cela équivaut à reconnaître pareille misère dans une France qui se revendique comme patrie des droits humains, alors, ceux-ci ont bien du souci à se faire.

Quant à cette France claironnée de retour, par Emmanuel Macron à Davos, c’est à se demander à laquelle il songeait qu’elle soit si démunie de moyens que partie de son personnel hospitalier se mette en grève de la faim pour en obtenir!

 

Commentaires

L’organisation des Droits de l’Homme est un instrument créé dans le but d’asservir les pays et les peuples à des règles déontologiques, qui ont pris la place de la religion, aboutissant ainsi à la légifération du comportement humain, détruisant ainsi les relations directes entre êtres humains.
Merci à vous les révolutionnaires !

Écrit par : Richard Kohler | 08/06/2018

Les commentaires sont fermés.