24/06/2018

Juste un peu nationaliste, pas comme d'autres qui font honte à l’Union Européenne!

Capture d’écran 2018-06-24 à 16.49.14.png

On sait de longue date combien sont hypocrites nombre de prises de position énoncées par telle ou telle instance. On le sait si bien que de plus en plus de citoyennes et de citoyens ne se mobilisent plus tandis qu’on les y appelle.

On le constate, entre autre, aux minables scores réalisés après chaque scrutin proposé.

Voici un bel exemple de ce monde politique, hexagonal en l’occurrence, qui ne cesse de s’en prendre à telle mouvance ou parti nationaliste sinon fasciste.

Le 11 juin dernier, le co-fondateur du parti social-nationaliste d’Ukraine a été reçu à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Certes, il l’a été en tant que Président du parlement (Rada) ukrainien.

L'homme n’en demeure pas moins connu pour son nationalisme, pour son antisémitisme et pour ses relations avec les milieux néo-nazis et fascistes ukrainiens.

Olivier Berruyer, qui tient le site Les Crises duquel a été prise la capture d’écran qui illustre ce sujet, avait prévenu de cette visite.

Je vous invite à lire l’ensemble de son article pour y découvrir ce qu’il en a été des honneurs rendus par la France à cette personnalité politique qui préside la Rada (parlement) ukrainienne.

Il est vrai, néanmoins, qu’il est bien plus aisé de conspuer une Russie qui compterait, dans les tribunes de ses stades, tant d’adeptes du nazisme alors que c'est par millions que ce régime a fait tomber les siennes et les siens.

Quant à la Crimée dont il est énoncé par ce grand humaniste qui préside le parlement ukrainien, qu’elle sera récupérée par son pays, il risque de se heurter à quelques résistance.

Pour rappel, voici ce que répondent la plus grande partie des Criméens quand on leur parle de cet avenir qui leur serait réservé.

 

Commentaires

Pour compléter avec le permier article "des-crises":
https://www.les-crises.fr/scandaleux-le-fondateur-du-parti-fasciste-ukrainien-svoboda-recu-a-lassemblee-et-au-senat/

Écrit par : Daniel | 24/06/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, Daniel.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/06/2018

Répondre à ce commentaire

L'Europe de Bruxelles ruine les pauvres le dire est inacceptable .......pour la gauche! C'est pourtant la vérité!

Écrit par : Dominique Degoumois | 24/06/2018

Répondre à ce commentaire

Savez vous ce qu a dit Jean Paul Jencker, un homme d'État luxembourgeois ex PM du Luxembourg jusqu à 2013 quand il a été obligé et forcé à démissionné après la découverte de son rôle d avoir couvert une cellule d espionnage secrète de l Otan avec qui il travaillait et concernant les citoyens luxembourgeois et les Européens appellé Cellule Gladio. Il était parti la queue entre les 2 jambes et pour que l Otan le remercie, il a été nommé dès 2014 comme Président, SVP, de la Commission européenne depuis le 1er novembre 2014.

Donc, reprenons mon histoire car j ai perdu le fil :)! Savez vous ce qu il a déclaré tout récemment ce J.-P.Juncker au sujet du litige de l Aquarius (appelé par les honnêtes citoyens italiens et après coup Bella Ciao Aquarius):"La Démocratie dans l Union Européenne n existe pas en dehors des décisions de la Commission Européenne", sic. Au fait, la Démocratie selon l UE, ça va encore pendant 15 minutes, pas plus....

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 24/06/2018

Répondre à ce commentaire

Encore Juncker: Voici ce dont les mainstream medias ne parlent pas.

Ne manquez pas la video au bas de l'article car elle risque de disparaitre rapidement. Cet homme est tres courageux:

https://meta.tv/cet-homme-accuse-jean-claude-juncker-de-spoliation-dassassinat/

Écrit par : Samantha | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Il est écrit : « On sait de longue date combien sont hypocrites nombre de prises de position énoncées par telle ou telle instance. [...] On le constate, entre autre, aux minables scores réalisés après chaque scrutin proposé »
Notre Système est en voie d’effondrement, et le régime politique qu’il représente, totalement à l’agonie actuellement, apparait sous son aspect inepte le plus évident aux yeux de tous ou presque tous. Et c’est ainsi parce que toutes ses règles, toutes ses lois, et d’une manière générale tous ses rouages grippés sont contre Nature, et que la Nature, tôt ou tard, reprend ses droits.
Rappelons rapidement ce qu’est, en réalité, une démocratie, ce régime de gouvernance considéré par les plus nombreux comme un immense progrès humain.
La démocratie est un régime politique qui avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents.
Toute élévation du type humain demande un régime aristocratique.
https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/le-bien-et-le-mal.html
Cordialement.

Écrit par : Anwen | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

Merci à chacune et à chacun de vos contributions.

A méditer, aussi:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/06/25/a-votre-bon-coeur-citoyennes-et-citoyens.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/06/2018

Répondre à ce commentaire

Initialement, ce billet – d’humeur- a été publié sous forme de commentaire ou d’article sur plusieurs sites du Web. À chacun de décider si son contenu est aujourd’hui ̋ hors sujet ̋ ou, au contraire, au vu de l’actualité atlantiste, plus que jamais dans le vif du sujet.

L’OTAN – L’OURS RUSSE ET LES NOUVEAUX MOUJIKS DE L’UE
En matière géopolitique, nul besoin d’être grand stratège pour comprendre l’inquiétude de pacifiques Yankees aux prises avec un « Ours » russe mal léché qui, incompréhensiblement, refuse d’accepter la superbe muselière otanienne que le sympathique oncle Sam se propose si gentiment — à défaut de pouvoir l’abattre — de lui faire porter.

Pourtant, il est clair qu’il ne s’agit-là de rien d’autre que d’une mesure de pure sécurité élémentaire : destinée simplement à prémunir quelques pacifiques groupes de “touristes” étasuniens contre la menace que représente pour eux — si près de leurs nouvelles frontières occidentales —, la présence d’un animal réputé aussi récalcitrant que possiblement dangereux. D’autant qu’un coup de patte agressif, en direction de leurs inoffensives bases militaires, situées çà et là, en Pologne ou ailleurs, est si vite donné.

En tout cas, pour ce qui est de ce remue-ménage militaro-zoologique, qui ne voit que la faute en incombe exclusivement à cet « ursidé » russe, jugé aussi importun qu’incontrôlable et qui, -quel culot-!, s’obstine encore à maintenir ses frontières territoriales si près des centres militaires et des nouvelles bases nucléaires destinées à la planification pacifiée des conquêtes washingtoniennes ???

Question : comment peut-il ne pas voir qu’il gêne ses augustes et si paisibles voisins étasuniens ? Et, de surcroît, de quel droit perturbe-t-il gravement, notamment en Europe de l’Est, et la libre circulation de l’OTAN et la mise en place armée du nouvel et idyllique échiquier colonialiste de l’Empire étasunien ?

Dès lors, il est pertinent de se demander pourquoi, en dépit de la sacro-sainte et pacifiste ingérence américaine pour la paix des nations, cet irascible « animal » refuse-t-il si obstinément de ramasser ses clics et ses claques et de quitter son territoire, avant d’aller vite se transporter ailleurs… Un ailleurs lointain !… Explicitement, lointain !…

Mais, peut-être, après tout, ne s’agit-il là que d’un simple cas de conscience ? Un dilemme dans l’ordre des scrupules que peut éprouver une ourse sur le point d’abandonner ses petits entre des mains inamicales ?
Si c’est le cas, alors, que cette maternelle « ursidé » slavophile se rassure ! Un précédent existe déjà !

Pour s’en convaincre, il n’est que de voir comment les nouveaux “Moujiks” occidentaux d’une UE en mal d’autoritarisme, en dépit de quelques spasmodiques bémols insurrectionnels, parviennent ̶̶ tant bien que mal il est vrai ̶̶ à s’adapter aux substituts démocratiques de leur tout nouveau bonheur américano-liberticide. Yeah !

Écrit par : Thierry Theller | 29/06/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.