28/07/2018

Emmanuel Macron, de l’état de grâce à?

Macron, Benalla, Elysée

On ne va pas refaire le film. Emmanuel Macron a officiellement accédé à la présidence de la République française, le 14 mai 2017.  

Quant aux circonstances qui ont entouré son élection, elles ne sont pas tombées dans l’oubli général.

Qu’une personnalité politique dépende de ses soutiens, surtout financiers n’est une inconnue que pour qui le veut bien. Dans ce cas, que ceux qui ont contribué à porter au pouvoir Emmanuel Macron se rappellent à lui est dans l’ordre des choses.

Aussi, a-t-on découvert comment le journal Le Monde a soudain révélé une affaire qui embarrasse l’Elysée sinon vise, de fait, son principal locataire.

D’emblée, la surprise de constater comment a mué cet état de grâce qui lui a longtemps profité a été relevée ici.

Ce qu’il adviendra de cette saga de l'été, telle est l’énigme que peu sont, à l’heure actuelle, en mesure de résoudre.  Cette analyse et ce point de vue en font d’ailleurs mention.

Et selon ce sondage publié sur le site d'Europe1, la cote de confiance accordée au Président et à son Premier Ministre ne semblent pas entamée. Au contraire, elle serait même en légère hausse.

 

Commentaires

Voici une question très intéressante, ponctuée dans la phrase de manière avisée. Qui en aurait douté, venant de son auteur ? Toutefois, avec toute l'amitié que je lui témoigne, je la trouve indulgente envers celui que l'on sait, sur des critiques patentes qui font l'actualité, sans en faire procès. La France, la France éternelle du général, me semble en péril dans ses institutions. Elle s'en remettra, sans doute, je l'espère. Et heureusement que des institutions générées par d'autres, représentant des collectivités territoriales, forment des bases solides que l'on tenterait d'ébranler. Alors Hélène Richard-Favre pourrait s'offusquer de ces propos critiques à son endroit. Ils ne le sont pas. Seulement le peuple français, voire l'électorat, fatigué, manipulé, offusqué, va bien au delà de ce qu'untel ne veut pas dire. La France frissonne. Il s'en faudrait de peu que des grilles tremblent, laissant au fournil des Boulanger pour soutenir des empereurs, pas celui-ci.
Mais est-ce bien différent de ce qu'Hélène nous dit … ?

Écrit par : Gérard BIENVENU | 28/07/2018

Répondre à ce commentaire

Avez vous entendu que M. Macron a déclaré:"Benalla n a jamais été mon amant"!!

http://videos.leparisien.fr/video/macron-alexandre-benalla-n-a-jamais-ete-mon-amant-25-07-2018-x6q48rq#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F

Surprenant de la part d un soit dit jésuite et venant de chez Rockeffeler. Monstres erreurs stratégique et tactique.

Et l autre Banalla qui a déclaré: "Cette affaire n est pas une affaire d Etat mais une affaire d été" Vous avez dit d 'été? En extrapolant la déclaration de non amant de M. macron, est ce une affaire d Eté ou affaires "de Thés (marocains)"? Car dans les palaces marocains, la gotha politique française s amuse (palaces au frais du Royaume, alcool, nana et garçons"

Je me rappelle de cette déclaration de M. Luc Ferry à ce sujet en 2011: "Un ancien ministre dans une partouze pédophile avec des ...

pedocriminalites.blogspot.com/2012/03/maroc-un-ancien-ministre-dans-une.html

19 mars 2012 - 2011 Scandale : Un ancien ministre qui s'est fait poisser à Marrakech .... de Luc Ferry accusant un ancien ministre français d'actes pédophiles à Marrakech ....

-------------------------
Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 29/07/2018

Répondre à ce commentaire

Malgré une gravité des déclarations de M. Macron que "Benalla n a jamais été mon amant" dixit, M. Macron pourrait même nous dire et vous verrez bien (on fait un pari!):"J assume et alors". Il est hors sol ce Macron!

Les mêmes commanditaires qui lui ont fait gagner la présidence de 2017, aujourd hui ils grognent contre lui (via l affaire Benalla mais eux ils s en foutent royalement de Benalla comme de l an quarante!). Mais ils ne veulent pas que Macron baisse la garde et qu il continue à être encore non pas le Président des riches mais plutôt des très riches.

Et si les "dépressifs, alcooliques et fainéants de français crèveraient, pourquoi pas, qu ils crèveraient en étant pauvres ou très pauvres, c est la même chose. Quant aux riches, ils souhaiteraient être encore plus riches et attention à Macron qui devrait être désormais le Président des très riches et s il risqueraient de devenir un peu tendre, le couperet lui tomberait sur le cou à la perpendiculaire...Il l a échappé belle cette fois malgré la sordide affaire de Benalla...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 29/07/2018

Répondre à ce commentaire

Peut-être l'affaire est scabreuse, mais plutôt dans le sens du penchant de la république française en mauvaise direction (américaine) : http://www.voltairenet.org/article202126.html

Écrit par : Pavel Katchalov | 30/07/2018

Répondre à ce commentaire

Regardez cette analyse "pêchée" sur RT, qu on aime ou pas le terme "Voyou" répété par M. B. Tahan.

https://francais.rt.com/entretiens/53010-benalla-affaire-etat-affaire-ete-bassam-tahhan-france-etat-voyou

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 04/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.