16/08/2018

On apprend que l’agresseur présumé du policier désormais sorti du coma est d’origine suisse.

IMG_0840.jpg

C’est la Tribune de Genève qui le révèle, ce qui ôte de facto du grain à moudre aux xénophobes ou autres nationalistes convaincus.

Cela dit, on se rappelle l’intervention d’une élue helvète qui avait estimé que « LA » Suisse n’existait pas. Il en avait été question ici. Dans ce cas, l’agresseur serait-il originaire d’un pays qui n’existe pas?

Pour l’heure et quoi qu’il en soit, l’homme est sous les verrous.

La violence qui s’exerce non seulement envers les femmes mais envers toute personne est une réalité.

A ce jour, aucune réponse idéale n’existe, nul ne l’ignore. Chacune et chacun y va de sa solution, de la plus radicale à la plus laxiste.

Est-ce là une raison de baisser les bras, bien sûr que non. Mais rien ne va de soi, sachant ce qu’implique toute  modification de loi.

En attendant, on se réunit, on discute, dans le cadre de colloques ou autres réunions en tous genres.

Autant d’occasions d’exposer des points de vue qui déboucheront on non sur quelques nouvelles mesures à prendre, que « LA » Suisse existe ou pas.

 

Commentaires

Suite à l’agression de 5 jeunes femmes par des étrangers, à Genève, ma conscience me conseille de communiquer mon inquiétude :

Je me fais du souci pour nos sociétés qui sont devenues extrêmement vulnérables. Les raisons en sont multiples, mais je vais essayer d’en citer quelques-unes :

À la suite du développement extrême de la robotique ( automobiles, avions, ascenseurs et autres ) et de la communication, l’être humain est devenu très paresseux, et n’accepte plus de faire un effort physique ou intellectuel, car il peut en éliminer les contraintes par la technologie qui est à sa disposition :
il est en train de dégénérer physiquement et intellectuellement.

Il va même appliquer son modèle de vie dans les écoles où les élèves, dès leur plus jeune âge, n’apprennent pas à compter ou à réfléchir, mais utilisent la calculatrice et le moteur de recherche sur leur tablette électronique, ne faisant ainsi pas travailler leurs cellules grises.
Aux questions des élèves, les réponses sont déjà écrites d’avance,
pas la peine de s’en poser..
Une fois adultes, là aussi plus la peine de réfléchir, des lois contraignantes sont là pour leur indiquer la bonne manière de se comporter, jusque dans les moindres détails ( bravo la Suisse, qui légifère tout azimut, lois tyranniques qui commencent à être insupportables pour les citoyens .. voyez nos hôpitaux psychiatriques bondés et les consommateurs de drogue et de médicaments-drogue.. ne voyez-vous pas que ce sont les lois qui détruisent les relations humaines ... fais ceci, ne fais pas cela ? Laisser les gens décider par eux- mêmes serait un bien !..).
C’est quelque part à mon sentiment, une tyrannie de la pensée, du viol intellectuel, du lavage de cerveau.
Un monde Orwellien, quoi .
Comprenez que lorsqu’un étranger « réfugié »(encore un viol imposé) en provenance d’un pays, où la vie est difficile ou en guerre, cela ne lui prendra que peu de temps pour comprendre qu’il a atterri en pays conquis, peuplé de gens ramollis ou zombifiés, comme risque de l’être sous peu le peuple suisse.

Écrit par : Richard Kohler | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

A quand des statistiques sur les violences en fonction des différents groupes humains qui vivent en Suisse?
Je ne vois pas très bien le lien entre l'existence de la Suisse et qu'une personne violente pourrait être suisse. Vous nagez en plein délire.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

G. Vuilliomenet,

Une (re)lecture attentive du sujet vous aidera à y voir plus clair et à vous épargner le recours aux grands moyens...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/08/2018

En somme, M. Kohler, on ferme les frontières, on transforme les prisons suisses en jardins d'enfants, on interdit Facebook et Google et on achète des bouliers en Chine pour éviter que les enfants comptent sur leurs doigts.

Sur nos monts...

Écrit par : Michel Sommer | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

Pauvre Michel Sommer et sa pensée simpliste. C'est à hurler de rire.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

HR-F, j'ai bel et bien lu et relu avant de répondre dans mon premier commentaire. Je ne vois toujours pas le lien entre l'existence ou non de la Suisse et la criminalité, qu'elle soit suisse ou non. Vous faites dans le mélange des genres.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

G.Vuilliomenet,

Michel Sommer vous répondra s’il le souhaite. Au cas où, il s’adressait à Richard Kohler et non à vous.

Cela dit, on comprend votre souci de remettre chacune et chacun à sa juste place et de nous faire part de votre regard avisé!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/08/2018

Que je sache, votre blog est public. Que M. Sommer réponde à R. Kohler ne change rien, surtout si je partage l'opinion de ce dernier. Je ne vois donc pas très bien où se trouve votre problème!

Ce qui assez étonnant, Madame Vallette a très bien résumé la situation:

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2018/08/16/les-droles-d-info-de-la-tribune.html

et vous, comme un cabri, vous sautez sur l'info du "Suisse" qui aurait agressé le policier aux Eaux-Vives. D'ailleurs, vous avouez vous-même que vous ne savez pas ce qu'il en est. Finalement, vous écrivez pour ne rien dire. Le mieux aurait été d'attendre qu'il y ait plus d'informations, d'autant plus qu'aujourd'hui être Suisse ne veut plus dire grand-chose, tant le passeport rouge à croix blanche a été soldé. Les commentaires sur l'article de la TdG le montrent parfaitement bien:

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/auteur-presume-coup-poing-policier-suisse/story/13708977?comments=1

Tiens, il faudrait s'intéresser au procureur en charge de l'affaire, il semble qu'elle traîne quelques casseroles:

https://www.letemps.ch/suisse/geneve-une-procureure-petrin-apres-destruction-dun-enregistrement

et apparemment, ce ne serait pas l'unique casserole. Faites quelques recherches sur cette personne et vous tomberez de votre chaise.

Bienvenue dans la république bananière genevoise.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

G. Vuilliomenet,

Ravie que vous ayez trouvé un blog qui satisfasse à vos idées et convictions!

Cela dit, au lieu de vous obstiner à ne rien vouloir comprendre sinon à ne rien comprendre du tout de ce qui est énoncé dans le propos que vous commentez quand vous n’insultez pas, je ne puis décidément rien pour vous.

Réfléchir avant de s’exprimer contribue souvent à favoriser les échanges. En l’occurrence, cela semble peine perdue de solliciter quelque partie de votre cerveau capable de dépasser l’aveuglement qui l’emporte.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/08/2018

Il est très rare qu’un étranger s’en prenne à un policier, car cela pourrait lui coûter un renvoi immédiat de notre pays..
Le policier a-t-il eu une attitude peu respectueuse vis-à-vis de l’agresseur ? L’enquête le dira.
Cela dit, je soutiens l’existence d’un corps de police solide, métier difficile et digne de respect.
Un peu comme aux EU.. un peu..

Écrit par : Richard Kohler | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

Dans les affaires on peut chercher le suisse, ça ne change pas la réalité. Peu de femmes et une surreprésentation étrangère parce que la Suisse attire une délinquance à cause de son niveau de vie.

Laissons la police s'exprimer, et aux politiques de les écouter et non l'inverse.

Quant à moi, je serais pour la libéralisation du cannabis. En ce moment il y a tellement de consommateurs que son interdiction n'a d'utilité que pour enrichir les mafias . Les prisons sont pleines, et la police dépassée. Autant libérer la police d'une charge qui a du mal à trouver son utilité pour être mieux présente ailleurs.

Écrit par : motus | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

Madame Favre,

Si vous êtes vraiment aussi impartiale que vous le dites, puisque c'est un fait avéré, pourquoi n'écrivez-vous donc pas un post qui aurait pour titre:

"On apprend que les agresseurs présumés des 5 femmes qui ont été battues sont d’origine maghrébine."

avec, dans l'introduction la phrase suivante:

"ce qui ôte de facto du grain à moudre aux gauchistes ou autres mondialistes convaincus."

Si vous ne le faites pas, on ne pourra plus vous prendre au sérieux car vous mentez par omission et donc propagez des FAKE NEWS, tout comme la Tribune ou le RTS.

Écrit par : Viviane | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

@Viviane,
Pour le moment les autorités françaises, surtout d Annecy, n ont communiqué à la Suisse que ceux sont deux français, de petites frappes, sic, qui sont suspectés d avoir participé à cette agression des 5 femmes à Genève.

Si vous avez des liens et/ou des documents sérieux qu ils sont marocains, merci de nous les communiquer.

Écrit par : Charles 05 | 16/08/2018

@ Charles 05:

Voici l'info et le lien que vous demandez:

Je reprends ici un commentaire d'un lecteur sur un post précédent:

Voici le témoignage (complet cette fois et non pas de la version tronquée de la RTS, de la Tribune et du Matin) de la femme qui était sur place:

https://www.blick.ch/news/schweiz/westschweiz/frau-in-genf-ins-koma-gepruegelt-kommen-die-schlaeger-aus-frankreich-id8716539.html

Le passage important est ce dernier:

Die Genferin beschreibt den mutmasslichen Täter als 20 bis 22-Jährigen mit maghrebinischen Wurzeln. Er sei «ein bisschen muskulös» gewesen und habe blondierte Haare gehabt. Er habe dem Klischee des «mec de cité» entsprochen – in Frankreich eine Art städtischer Macker. Sie ist sich sicher: «Er kommt auf jeden Fall nicht aus Genf.»

A quand un article équivalent à la RTS, dans la TdG, le Matin? On peut toujours rêver. Mentir par omission est toujours mentir, donc c'est une forme de FAKE NEWS de la part de la RTS, de la TdG et du Matin. Hilarant et aussi pathétique quand on pense que ces derniers se présentent toujours en grands pourfendeurs de fake news. Cela s'appelle de la manipulation!

Écrit par : Viviane | 16/08/2018

Répondre à ce commentaire

Trouvez-vous normal que le titre de la TdG soit :

"L'auteur présumé du coup de poing à un policier est un Suisse"


Si l'auteur avait été étranger auraient-ils écrit :

"L'auteur présumé du coup de poing à un policier est un étranger"??

"L'auteur présumé du coup de poing à un policier est un migrant"??



C'est du journalisme militant de gauche, une fois de plus.........

Écrit par : Molly | 17/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.