03/09/2018

Russie, deux angles de vue qui appellent à réflexion

 

Photo069.jpg

Pour qui souhaite se faire une idée de ce qui se passe en Russie au plan politique, je vous propose de découvrir cet article.

Il cite le blog de Karine Bechet-Golovko que j’ai, à diverses reprises, moi-même indiqué ici en référence.

L’intérêt de l’article en question est qu’il expose le point de vue de cette juriste française qui vit à Moscou et qu’il le fait suivre d’un des commentaires déposés sous le sujet traité.

Selon le site qui en fait état, ce commentaire témoignerait d’un sens de l’analyse qui laisserait penser que la personne qui le signe de manière anonyme soit assez bien informée pour, précisément, souhaiter rester inconnue.

Quoi qu’il en soit, l’article et ce commentaire repris par dedefensia.org donnent un bon reflet des relations qui existent au sein-même du pouvoir en Russie. Tout autant, y est-il aussi question de celles que le pays entretient avec les grandes puissances.

Les deux points de vue exposés dans l’article et dans le commentaire contrastent. C’est à cela que l’on mesure combien la réalité russe est complexe et peu souvent rendue telle dans nos médias.

Commentaires

Merci Mme H.R.-F., pour cet article du blog de Mme Karine Bechet-Golovkoe.

Il est bien détaillé et intéressant car cette dame est sur place ce qui avantage son analyse. Elle est plus véridique par rapport à ceux qui sont à Paris et à Genève pour ne citer que ces deux villes et qui s auto-déclarent comme des experts en expertologie de la Russie voire même qu ils savent plus que Poutine et plus que les Russes sur ce qu il ont dans sa tête!

Mais enfin, la Russie n est elle pas un Pays comme un autre bien que je dirais qu elle est bien meilleure qu on voulait nous bourrer le crâne et que des autres comme les USA, par exemple, sont bien pires puisque leur vision messianique s avère au fait une politique carrément pro-terroriste, criminelle et à la rigueur loufoque (God bless(e?) America)!

Bien à Vous.
Charles 05

loufmalgré que Au fait, la Russie n est elle pas enfin

Écrit par : Charles 05 | 04/09/2018

Répondre à ce commentaire

Erratum..

Pardonnez moi Mme H.R,.F.,
--------------------------
Merci Mme H.R.-F., pour cet article du blog de Mme Karine Bechet-Golovkoe.

Il est bien détaillé et intéressant car cette dame est sur place ce qui avantage son analyse. Elle est plus véridique par rapport à ceux qui sont à Paris et à Genève pour ne citer que ces deux villes et qui s auto-déclarent comme des experts en expertologie de la Russie voire même qu ils savent plus que Poutine et plus que les Russes sur ce qu il ont dans sa tête!

Mais enfin, la Russie n est elle pas un Pays comme un autre bien que je dirais qu elle est bien meilleure qu on voulait nous bourrer le crâne et que des autres comme les USA, par exemple, sont bien pires puisque leur vision messianique s avère au fait une politique carrément pro-terroriste, criminelle et à la rigueur loufoque (God bless(e?) America)!

Bien à Vous.
Charles 05
-------------------------

Écrit par : Charles 05 | 04/09/2018

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas la première fois que je lis quelque chose accusant Poutine de mollesse face aux provocations yankees. Il est tellement facile derrière son écran de se croire calife à la place du calife. Les dirigeants russes disposent d'informations que nous n'avons pas. Ces jusqu'auboutistes voudraient quoi? Le déclenchement de la 3me guerre mondiale? La Russie n'a pas le choix. Ni 1941, ni 1991. En 1941 - faut-il le rappeler? - l'état-major de l'armée avait été décapitée par Staline qui ne croyait pas à une attaque malgré les informations dont il disposait. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Poutine a prévenu: la Russie est un sanctuaire grâce à des armes inédites. Ni 1991 qui signifierait la remise en question de 18 années de consolidations et la dissolution de la Fédération.

Alors soyons un peu sérieux. Ni 1941, ni 1991 (je vois dans ce propos une lâcheté certaine), mais 2018, quand des alliances se créent pour enfin taper là où cela fait le plus mal: le dollar US. C'est plus fort que n'importe quelle attaque militaire conventionnelle. Car le dollar est à la base de la domination yankee. Il leur suffit de faire tourner la planche à billets pour 1) se permettre des dettes abyssales, 2) tout se payer avec du papier imprimé. Le renoncement au dollar a été l'une des raisons de l'agression contre l'Irak. Même chose pour Kadhafi et sa politique contre le cfa.

Écrit par : Daniel | 04/09/2018

Répondre à ce commentaire

Et pour mettre les points sur les i:
https://www.zerohedge.com/news/2018-09-04/despite-trump-warnings-russia-resumes-major-airstrikes-idlib

Confirmation:
http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13970613001012

Et pour qui n'aurait pas compris:
https://fr.sputniknews.com/international/201809031037940306-russie-exercices-navals-mediterranee-objectif-syrie/

Reste plus qu'à attendre les cris de gorets de la presse corrompue qui garde un silence de plomb sur les civils massacrés par leurs gouvernements et leurs autres crimes:
http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13970613000801

Écrit par : Daniel | 04/09/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.