08/09/2018

Encore un expert et grand connaisseur de la Russie et de son Président, donc

 

Capture d’écran 2018-09-08 à 15.46.01.png

Voici un article qui a le mérite d’être clair et net. Cependant, quand l’opinion se mue en propos péremptoire qui ne doit plus laisser place au doute, des preuves à l’appui sont souvent un atout.

En l’occurrence, ici, l’auteur de ce sujet de blog publié sur le site de Mediapart affirme que le Président russe, en toute logique de cause à effet, n’a pu être qu’athée au regard de son passé soviétique et kagébiste. De fait et en conclusion de son propos, il décrète que Personne ne croira que l’ancien membre du parti communiste et toujours actuel agent du KGB croit en Dieu.

Pour qui se soucie de vérité, au sujet de Vladimir Poutine, il est toujours important de rappeler la présence du KGB des fois qu’on l’oublierait...Même si, pour ce qui est de la lauréate 2015 du Prix Nobel de littérature, l’éloge plus qu’enthousiaste qu’elle adresse à Dzerzhinki, fondateur de la Tcheka, ancêtre du KGB, est savamment passé sous silence.

Qu’à cela ne tienne, Poutine est définitivement kagébiste, Alexiévitch, résolument des nôtres.

L’honorable Alma mater de la Cité dite de Calvin en sait quelque chose, qui, pour son courage, l’a gratifiée du titre de Docteure Honoris Causa.

Pour en revenir à ce blogueur, qu'il publie ce qui lui chante et qui n’est pas de la responsabilité du site Mediapart mais, au moins, qu’il s’informe au préalable! Vladimir Poutine a été baptisé en secret, eh oui, il suffit de lire, par exemple, l’ouvrage qu’a consacré Frédéric Pons au Président de la Fédération de Russie pour l’apprendre ou cet article, tout à l’honneur d'Europe1.

Il va de soi que si l’on préfère s’installer dans la tête de Vladimir Poutine avec celui qui s’y est mis et qui s’est, lui aussi épanché sur Mediapart, on risque fort de manquer quelques épisodes de sa biographie.

 

Commentaires

Mme H.R.-F.,

J ai bien lu votre excellent article ci dessus.

Je suis interpellé par une "statistique" rapportée et qui n est ni la vôtre ni qui obtient votre aval bien entendu. Il s agit du chiffre de "86% de la Russie qui se réjouit quand des gens meurent dans le donbass".
-------------------------
Madame H.R.-F., vous dites:« A Genève, Le Courrier l’a évoquée dans l’article qu’Anne Pitteloud a consacré en février 2016 à mon parcours d’écrivain. Cette lettre, Svetlana Alexievitch l’a lue et a fait répondre par son chargé de communication qu’elle n’avait rien à ajouter à ce qu’elle avait dit, à savoir que «la Russie en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass».

D après l article et vos liens, "cette écrivaine ne semble pas être n importe qui! Elle a eu le Prix Nobel de la littérature en octobre 2015. Puis le 13 octobre 2017, la Faculté des lettres à Genève l a honorée aussi. Lors de la cérémonie du Dies academicus placée sous le signe du courage, cette Faculté a honoré des personnalités engagées dans ce sens et, parmi elles, Svetlana Alexievitch. Gratifiée du titre de docteure honoris causa, elle a été saluée pour sa manière d’écrire qui, selon le doyen de la Faculté des lettres, donne à l’œuvre le prix de la vérité."

-------------------------

Pourquoi donc ce chiffre à 86% et d où l obtient-elle? C est clair que pour avoir eu, de la part du Dies cademicus, le Titre Docteure Honoris Causa à Genève et ceci pour « sa manière d écrire ce qu il donne à l oeuvre le prix de la vérité » sic...donc il faudrait cette statistique de 86% avec une précision quasi chirurgicale et elle l a faite donc chapeau l Artiste!

Mais diable d où a t elle trouvé ce chiffre de 86%? Normalement dans toute statistique, l'inexactitude du nombre entier est compensée par la précision des décimales. Pourquoi ne nous dit elle pas 86,09% ou 85,07% par exemple et tant qu on y est afin de donner plus "du poids à son prix de la Vérité"?
Et peut être même lui donner un autre Docteure Honoris Causa de la Statistique tant qu on y est?

In fine, je ne sais pas si pour la Démagogie et les mensonges, des prix Nobel ou des Docteur/re Honoris causa ne devraient ils pas être décernés plus souvent...Je pense certainement qu ils existent...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 09/09/2018

Répondre à ce commentaire

Charles 05,

Merci d’avoir pris la peine de lire avec attention cette tribune libre que j’avais écrite et qui a été publiée dans l’édition papier de la « Tribune de Genève » du 25 octobre 2017 et mise en ligne le 29 décembre suivant.

Merci, aussi, d’en citer certains passages. Juste pour votre attention, je n’ai pas écrit ce que vous avez placé entre guillemets, à savoir «"cette écrivaine ne semble pas être n importe qui! Elle a eu le Prix Nobel de la littérature en octobre 2015. Puis le 13 octobre 2017, la Faculté des lettres à Genève l a honorée aussi » ... La suite, oui et vous relevez à juste titre ce pourcentage qui, vous l’aurez compris, renvoie à celui dont jouissait à ce moment-là, Vladimir Poutine...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/09/2018

Merci Mme H.R.-F. pour votre mise au point!

1-- Vous avez raison que c est moi et non pas vous qui avais écrit :«"cette écrivaine ne semble pas être n importe qui!" Elle a eu le Prix Nobel de la littérature en octobre 2015. Puis le 13 octobre 2017, la Faculté des lettres à Genève l a honorée aussi » . C est un lapsus de ma part, mea culpa.

2-- Pour le point du 86%, j avais bien compris qu il s agit de la côte de popularité de Valdimir Poutine! Et c est là que je voudrais volontairement atterrir: sur les 150 millions de russes, le 86% donc 130 millions de russes se réjouissent pour les gens qui meurent dans le donbass d après cette dame, non?

Donc, selon cette dame, ils sont 130 millions de grands malades à mettre dans un asile ou des criminels pas encore en prison et ils sont peut être pire que les nazis et surtout des illettrés et des fous, rien que ça! Cette déclaration de 86% ne pousse t elle pas à une haine amorale contre la quasi majorité d un peuple et ne mérite-t-elle pas d être poursuivie non pas pénalement (accusation à tout un peuple et pourquoi pas?) sinon au moins moralement?

Comparaison n est pas raison! Néanmoins, imaginons qu aujourd hui quelqu un qui dit que sur les 70 millions de français, il y en a au moins 60 qui sont heureux pour le massacre de 1.5 millions de Libyens ou que 60 millions sont des pro-nazis ou pro-terroristes bien que la politique de la France de Sarkosy/Hollande et un peu Macron est carrément pro-terroriste? CommentQ aurait-on réagi contre ces termes sauf violemment.

Dans le cas échéant, M. Poutine n est que le premier grand anti-terroriste sur la planète terre tandis que le pouvoir en Ukriane est dans les mains des néo-nazis appelés "tendrement" par l Occident des "authentiques démocrates" (et moi je suis le pape?)...

Bien à Vous et Merci.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 09/09/2018

Oui, Charles 05, lorsque vous relevez que, je vous cite, "selon cette dame, ils sont 130 millions de grands malades à mettre dans un asile ou des criminels pas encore en prison et ils sont peut être pire que les nazis et surtout des illettrés et des fous, rien que ça! Cette déclaration de 86% ne pousse t elle pas à une haine amorale contre la quasi majorité d un peuple.. » c’est bien la raison qui a motivé ma lettre ouverte et qui explique le si vaste écho qu’elle a remporté en Russie et bien au-delà même du pays, tant les propos qu’elle a tenus outragent.

Et c’est une femme au passé dont j’ai rappelé un épisode non négligeable, ajouté aux pratiques douteuses relevées par certains critiques quant à la construction de ses livres, c’est cette femme donc que nos pontes académiciens nobélisent et que notre Université’honore pour son « courage ».

A part cela, nous autres qui osons ne pas voir la Russie comme pays à diaboliser, serions les idiots utiles du Kremlin. Pas belle la vie?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/09/2018

Ne sommes-nous pas tous fils (et filles) de la Création, de la Nature, de générations en
générations ? ... ou fils de Dieu, pour ceux qui veulent donner un nom à notre Matrice ( féminin) ?
M. Poutine, intelligent comme il est, doit certainement avoir des convictions dans ce domaine philosophique.
Croire ne veut pas dire savoir..

Écrit par : Richard Kohler | 09/09/2018

Répondre à ce commentaire

Mme H.R.-F.,

Vous dites:"(...) A part cela, nous autres qui osons ne pas voir la Russie comme pays à diaboliser, serions les idiots utiles du Kremlin. Pas belle la vie?""

Voyez vous, Mme, la différence entre nos positions et le gain de terrain de nos idées collectives il y a 4-5 ans et aujourd hui. Nous allons gagner encore plus, soyons y certains.

Je me rappelle de cette citation de Ghandi:" Au début, on vous ignore, puis ils vous insultent et enfin ils vous combattent mais entre temps vous avez gagné de la confiance des autres et de vous-même et vous gagnez"

Écrit par : Charles 05 | 09/09/2018

Répondre à ce commentaire

Article objectif au sujet de ce schisme sinon de ce « séisme » qui se prépare au sein de l’Eglise orthodoxe:

https://www.24heures.ch/monde/europe/ukraine-orthodoxe-veille-dun-seisme-religieux/story/31513304

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/09/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.