19/10/2018

#Chaque 6 secondes, la faim tue un enfant

 

Capture d’écran 2018-10-19 à 22.55.05.png

Dans le brouhaha du monde, un enfant meurt de faim toutes les 6 secondes.

Par année, ce sont des millions de vies qui sont rayées de la Terre.

Face à de tels sorts infligés à l’innocence, où sont les hashtag et leur impact planétaire?

Des enfants affamés ne compteraient-ils pour rien?

Leur destruction annoncée ne vaudrait-elle aucune image à diffuser?

Serait-ce la sinistre cadence à laquelle leur mort fauche qui la maintiendrait hors champ de toute caméra?

Chaque 6 secondes...

Et malgré les programmes mis en place pour lutter contre ce fléau, malgré les associations mobilisées, elles aussi dans ce sens.

Chaque 6 secondes, calculez combien d’enfants ont déjà perdu la vie tandis que vous avez pris le temps de lire ce sujet...

 

 

23:19 Publié dans Air du temps, Avaries, Destins, Humanité, Information, Politique, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : faim, enfance, mort | Lien permanent | Commentaires (41) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Bravo et chapeau bas, Mme H.R.-F. quant à votre cri sur la famine du monde et la mort d un enfant assassiné chaque 6 secondes car si c était le nôtre comment aurait-on réagi? Hélas qu on regarde ailleurs...

Rien à ajouter à votre article-chapeau.

Je me rappelle de ce qu il a dit Jean Ziegler: "La Faim dans le monde tient du Crime organisé"

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 19/10/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, Charles 05.

Voici, en relation avec votre évocation de Jean Ziegler:

https://www.youtube.com/watch?v=aIIIEn4rx9Y

Sur le décompte des secondes, qu’il s’agisse de 4, comme je l’ai aussi lu, de 5 ou de 6, c’est de toutes façons effrayant...

Quelques sites de référence encore: http://www.fao.org/home/fr/ et http://fr1.wfp.org

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Merci Mme Hélène Richard-Favre pour le lien sur youtube de l entretien avec Notre excellent Jean Ziegler.

Je vais pousser le bouchon un peu plus loin tout en disant que d autres causes soient aussi louables et que l un n empêche pas l autre!

On parle avec ferveur voire avec une violence en étant pour ou contre quant à la cause du Climat, du Sexisme féminin, de Kashoggi qui a été découpé et haché, sur la visite de M.Hollande à Genève ou Zemmour qui ont dédicacé(boff, ou dédi-casser?) leurs livres avec un bon repas à 120 F.S. ...etc... Mais on ne parle pas assez de la famine ni en Afrique ni surtout au Yémen où des enfants meurent par le choléra, la faim et par les conditions sanitaires lamentables si ce n est pas par les bombes ...

Chez "nous", on ne pose pas la question " As-tu faim?" mais bel et bien manges peu et restes mince car il est honteux d avoir des rondeurs et des bourrelets...comme quoi...

Bien à Vous et Bon appétit :)

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 20/10/2018

Il y a également le terrible problème de la malnutrition dans le monde cause de très nombreux décès d'enfants jusqu'à l'âge de cinq ans.
Les maladies concernées rachitisme, cécité, très forte anémie, retard et problèmes mentaux, crétinisme... manque de force au point de ne pas pouvoir aller à l'école, souffrances physiques intolérables également dénoncé par Jean Ziegler

avec ce scandale que le citant avec son nom certains commentateurs indifférents au sens du commentaire, la souffrance de l'"enfance meurtrie", comme disait quelqu'un, se font un plaisir, sous prétexte que Jean Ziegler ne manque pas d'argent, autres insinuations, de le traiter du pire… et les teneurs de blogs publient ces commentaires abjects…

Le Nouvel Ordre Mondial, la société de marché se sentent-ils concernés par la faim dans le monde et la malnutrition?

Jean Ziegler qui, de par ses fonctions à l'ONU, a voyagé dans ces pays sait de quoi il parle… Il en dénonce aussi la grande pauvreté, je le cite, "infernale"!

Pendant que l'on nous presse d'acheter et d'acheter encore en créant e nous des besoins artificiels et que, on peut le dire, nous nous exécutons car la banalisation qui est la conséquence est assurance de fin de civilisation (Paul
Diel ou Bruno Bettelheim qui fut prisonnier dans les camps de concentration consacrés aux citoyens hostiles au régime hitlérien montant.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Myriam Bekakovsky,

Cette manière de s’en prendre à notre compatriote permet à ses détracteurs de se dédouaner, le procédé est bien connu.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

De notre temps c'était toutes les secondes Donc rien n'a progressé quand on sait les nombreuses sommes dépensées par les Suisses pour des nèfles si si l'on se réfère à l'article
Ces sommes d'argent distribuées aux 4 vents alors que leur descendance devait se serrer la ceinture et qui elle ne se laisse plus aussi facilement entourlouper
Alors que chez nous des enfants étaient battus ,prisonniers de certains foyers religieux C'était vraiment le monde à l'envers dans l'esprit de nombreux citoyens Protestants
Alors que les Catholiques sans doute plus conscients du sort réservés aux enfants placés ne recevaient aucune demande d'aide dans leur boite aux lettres
Les chiffres c'est relatif dirait Einstein ,on peut leur faire dire tout et n'importe quoi
Les sectes l'ont bien compris et quand la Suisse a des élections fédérales à venir ces dernières sont survoltées pour profiter de la naiveté des gens
Et quand on sait les nombreux enfants-ados " prisonniers " des bonimenteurs qui sont légion sur les réseaux sociaux on peut d'ores et déjà penser que dans 10 ans la situation dans le monde n'aura guère évolué
La manipulation mentale a encore de beaux à venir
Toute belle journée pour Vous Madame Richard Favre

Écrit par : lovejoie | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, lovejoie, de ces enfants au chevet desquels on se penche avec tant d’ardeur, j’avais traité ici, au cas où le sujet vous aurait échappé, on y découvre tout l’amour porté à l'innocence:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/09/15/on-reparle-d-une-sinistre-affaire-de-pedophile.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Et si le problème était les dons - dont une partie part en frais divers - que les organisations caritatives récoltent régulièrement ?

Donner pour les autres est un geste de noblesse.

Écrit par : M.A. | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas la faim qui tue c'est l'ignorance culturelle, la doctrine religieuse et la cupidité des dirigeants.
Tant que la survie des anciens dépendra de leur progéniture que la religion enseignera de procréer pour conquérir et que les gouvernants seront assoiffés de pouvoir et d'argent des enfants mourront de faim.
Cessons de collaborer par lâcheté ou par intérêt avec tous ces manipulateurs et alors peut être que la faim diminuera dans le monde.

Écrit par : Maendly | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Norbert Maendly,

Lorsque vous écrivez que « Ce n'est pas la faim qui tue c'est l'ignorance culturelle, la doctrine religieuse et la cupidité des dirigeants. », vous citez là trois problématiques étrangères les unes aux autres.

Ce n’est pas pour les minimiser mais il n’en demeure pas moins vrai que la faim tue, que vous le vouliez ou non et en dépit des raisons que vous énoncez en amont de la mort annoncée.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Oui, Madame, merci et c'est une mode qu'il faut dénoncer: désormais dès qu'une personne appelle à l'aide à propos de la souffrance ses détracteurs crient au populisme, avec rappels historiques concernant l'extrême droite, et plus question de la souffrance dénoncée…!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

@Myriam Belakovsky,

N est il pas surtout le Capitalisme outrancier mondialisé qui est responsable aussi de la mort d enfants par la faim chaque 5 ou 6 ou 4 secondes (38 000 chaque jour)? Et pour quand, enfin, ça sera la fin de la faim qui augmente toujours avec ce Capitalise mondialisé? La liaison est linéaire entre l
avancement de ce Capitalisme et la mort par faim des enfants.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 20/10/2018

Et dans le cadre de l’échange avec Norbert Maendly, ces propos qui ont fait polémique. En témoigne, le nombre et la variété des commentaires apportés sous ce twitt:

https://twitter.com/EugenieBastie/status/1052859743436500997

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Ces affirmations de la FAO sont simplement grotesques. Il y a mille autres causes à la mortalité infantile, déjà mentionnées par N.Maendly. Je me souviens avoir parcouru la route entre Nouakchott et Kaédi en 2006 en écoutant RFI qui me disait qu'il y avait la famine en Mauritanie, et ma route était croisée par d'innombrables troupeaux de zébus, de chameaux (oui, cela se mange), de moutons, de chèvres et d'ânes.
Il en est de même pour le paludisme. Les chiffres donnés par l'OMS sont tout autant grotesques, parce qu'il n'y aurait qu'une seule maladie en Afrique : le palu. Quand qqn meurt, il meurt du palu. C'est plus simple comme cela, et cela évite de parler par exemple du sida...
On a découvert récemment que la maladie de Lyme avait une forte présence en Afrique...
Les positions de Ziegler sont idéologiques et seulement idéologiques. C'est du pipeau, comme le 99% de ce qu'il a dit et écrit.
Les enfants meurent en Afrique parce que jusqu'à trois ans, ils appartiennent aux Ancêtres. Si ceux-ci décident de les rappeler à eux, les humains n'en sont pas responsables. Les Africains font semblant de jouer aux chrétiens ou aux musulmans. Vaincus par les Blancs et les Arabes, ils ont l'habitude de simuler. Mais en réalité, ils respectent et suivent la religion de leurs Ancêtres, que l'on appelle ici animisme.

Écrit par : Géo | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de votre regard critique, Géo. Je vous sais grand connaisseur de l’Afrique.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Cela dit, Géo, les chiffres que donnent plusieurs sites référencés sur la faim qui tue l’enfance ne peuvent tout de même pas être à ce point farfelus, non?

Et si, en effet, le culte des Ancêtres existe, on ne peut lui imputer tous les enfants morts. Alors oui, faire la part des responsabilités d’accord mais faire l’impasse sur une sinistre réalité, non.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Il est évident que la surnatalité africaine, entre autres, engendre une surmortalité enfantine puisque ni l hygiène ni la santé ni la médecine ni l alimentation ni les conditions de vie en général ne sont pas dignes même pas des droits de l homme inclus donc les nouveaux-nés et les enfants.

Quand à notre sujet, la famine et selon l ONU qu on pourrait contester l exactitude, 50 pays du monde (25% de la planète) sont en risque de grave famine (pour enfants et adultes bien entendu...)et qui les mettrait en péril sous peu.

A cause de la Famine, notre sujet, la surmortalité enfantine est un fait évident comme par ailleurs la surmortalité des ados, des adultes et des vieillards en Afrique qui est un autre fait semblable. Ceux sont quasiment les mêmes causes et raisons que la moyenne de vie pourrait être aux alentours de 35-40 ans, pas plus en sachant que les enfants les plus jeunes sont certainement plus fragiles.

Il est très difficile d appliquer les règles européennes aux africains comme: Un ou deux enfants à tout casser sinon pas un seul, ne pas être enceinte dès 10 ans, éducations et métiers autant pour l humain mâle ou female puisqu en Afrique le métier est un leurre...De surcroît que la fierté de la Femme africaine est ses enfants si on ne parle pas du surpoids (mama kilo).

La Liberté ne doit pas être entravé quand au nombre des enfants bien que ce sujet est à débattre et qu il n est pas insensé de parler de la modération de la sur-natalité africaine. De telle approche devrait quand même être établie d une manière soft et il faudrait donner la parole aux femmes d en parler tant européennes que certainement africaines et que ce n est pas toujours ceux sont les mâles du Nord ou surtout du Sud qui décident ce qu il faudrait faire ou pas.

In fine et à mes yeux, plus le capitalisme outrancier augmente plus la surnatalité, la famine et les mauvaises conditions de vie des sus-cités augmentent aussi. Nous, nous sur-consommons car on leur vole leurs richesses depuis la nuit des temps et on aimerait qu on continue à les spolier encore plus pour une sur-consommation, entre autre, indécente car le citoyen occidental n est qu un simple con-sommateur selon le Nouveau Ordre Mondial...Mais on aimerait aussi qu elles arrêtent de faire des enfants

Surnatalité africaine et sur consommation Occidentale , n y a t il pas un juste milieu? Non?

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Merci de ce commentaire synthétique, Charles 05.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Merci à Vous, Mme Hélène Richard-Favre pour cet excellent espace dans lequel vous nous permettez de débattre dignement.

En passant, les enfants africains en question ne sont pas la propriété exclusive de leurs parents car ils sont les enfants du monde. Comme Joubran Khalil Joubran a dit:

" Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas."

Sur ce...J aimerais bien savoir ce qu on ressentirait, nous, quand on apprend que ses propres enfants sont morts à cause du crime organisé dit la famine...Mais cela ne nous arriverait pas aujourd hui car nous ne sommes pas encore en état de guerre réelle. Mais, il faudrait dire que déjà la 3 ème guerre mondiale avait bel et bien commencé au Sud de la planète dès les années nonante et ceci est pour ceux qui ne sont pas encore au courant.

Ne dit-on pas que Guerre et Famine sont toutes deux planifiées et organisées et qu elles sont indissociables, cause à effet et vice versa!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 20/10/2018

MERCI Madame Richard Favre mais sujet pédophilie j'ai donné au propre comme au figuré
Tous ces article parlant de ce sujet ont réveillé des maux que je ne pensais morts à tout jamais
Il suffit que je lise le mot en question pour revivre tous les maux imputables à la sodomie
Bonne soirée

Écrit par : lovejoie | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Lovejoie,

Je vous comprends...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Il existe peut-être une solution, ne plus pondre autant de moutards puisqu'il n'est pas possible de les élever et de les nourrir. La Terre est surpeuplée et le manque de nourriture sera de plus en plus important. Alors il faut imposer, par l'ONU par exemple, un planning familial au monde entier. Celles et ceux qui refuseront ce projet seront entièrement responsable de leurs problèmes. En distribuant de la nourriture les occidentaux encouragent les naissances alors arrêtons ces actions d'aides ! Que les pays qui veulent avoir une démographie galopante se débrouillent ! C'est eux qui sont responsable de la famine chez eux !

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Yvan Descloux-Rouiller,

« ...pondre autant de moutards » écrivez-vous.

Jusqu’à nouvel avis, ce sujet concerne des êtres humains et aucun animal au cas où cela vous aurait échappé...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

"Cela dit, Géo, les chiffres que donnent plusieurs sites référencés sur la faim qui tue l’enfance ne peuvent tout de même pas être à ce point farfelus, non?"
Le problème, c'est que ces enfants morts pour cause de famine seront les mêmes que ceux déclarés morts de palu. J'en suis désolé, mais les NU livrent des chiffres strictement politiques. Souvenez-vous des mines anti-personnelles en Angola. On raconte que Boutros Boutros-Ghali, juste avant une conférence sur ce sujet, se demandait avec ses assistants combien il y avait de mines dans ce pays. Dix mille, cent mille ? Pas assez pour impressionner qui que ce soit. Un million ? Non, allez, on y va pour dix millions...
Aucun belligérant en Angola n'aurait eu les moyens matériels de s'acheter une telle quantité de mines, de les faire poser par ses troupes, etc...
Mais il faut bien impressionner les donateurs, non ?
Tout est à l'avenant. La réponse, c'est bel et bien Yvan DR qui la donne. tout-à-fait d'accord avec ce qu'il avance. J'ai commencé ma carrière africaine à Tombouctou en 1986 pour l'UNICEF, pour nourrir ces gosses pondus à la chaîne sans que les parents aient le début du commencement des moyens de simplement les nourrir. Ne parlons pas de l'éducation...
C'est là que j'ai viré ma cuti humanitaire. Ceux qui étaient à la base d'Ecopop ont certainement fait la même expérience que moi...

Écrit par : Géo | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Encore une fois, je vous remercie de vos éclairages, Géo.

Je regrette juste l’emploi du verbe « pondre » dans vos propos. Quoi qu’on pense de ces mères qui enfanteraient « à la chaîne », elles restent des êtres humains comme vous et moi et non des animaux, cela dit sans entrer en matière sur le sort qu’on réserve à certains d’entre eux pour que, justement, ils pondent au maximum...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Mme Richard-Favre je vous rappelle que l'homme est un animal comme les autres. Dans certains pays une femme met au monde une douzaine de mômes et, malgré que la famille n'est pas capable de nourrir ses premiers enfants, elle et son conjoint continue de créer la famine. Est-ce un manque d'intelligence ?

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Merci du rappel, Monsieur Descloux-Rouiller. Comme moi, sans doute, vous n’ignorez pas que la question de savoir ce qui distingue l’homme de l’animal fait débat.

Quoi qu’il en soit, distinction lexicale, il y a.

On pond un oeuf.

Si vous connaissez une femme à qui cette aventure serait arrivée, merci de nous en faire part :-)

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Le débat est très simple, l'animal est plus intelligent que l'homme puisque la majorité des animaux malades sont abandonnés et certains évitent de faire trop de naissances. On a beaucoup à apprendre des bêtes dites sauvages !!

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 20/10/2018

"moutard" aurait-il qqch d'animal ???
Cela dit, le fond du débat est le suivant : les dégâts que fait le véritable néo-colonialisme de l'Afrique, qui porte le nom de "Humanitaire". Une idéologie qui fait régresser chaque jour davantage ce continent.
Quand on déverse des milliards sur l'Afrique pour son développement, que se passe-t-il ?
La revue "Un seul monde", l'organe de la DDC (Direction pour le développement et la coopération suisse)de mars 2008 dans l'éditorial "Périscope" indiquait:
"Entre 1990 et 2005, les guerres ont coûté à l'Afrique l'équivalent de quelque 353 milliards de francs. Ce montant comprend les coûts directs des conflits (...)
Il correspond à peu près au volume de l'aide internationale attribuée au continent noir durant cette même période."
Mais ce n'est pas suffisant, comme analyse. Quand vous déversez d'énormes flots de fric sur des populations arriérées, elles ne sont pas capables de les utiliser. Mais d'autres pour elles savent quoi en faire. regardez les frasques du fils du dictateur de Guinée équatoriale...
En fait, le fric de la coopération favorise la mise en avant d'une classe de profiteurs, qui cherchent tous les moyens pour détourner le plus possible de cet argent à leur profit. Un peu comme les filets dans l'Arve pour récupérer l'or en suspension, c'est la meilleure image possible.
Pour la suite : Dead Aid, de Dambisa Moyo.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dambisa_Moyo

Écrit par : Géo | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Concernant le fric déversé pour les pays en voie de développement je vous informe que cet argent dort très souvent dans les coffres des banques suisses et que les populations nécessiteuses ne reçoivent rien. J'ai un exemple réel puisque j'ai assisté à cette histoire : Il y a de nombreuses années un dignitaire africain a débarqué dans un magasin de photo genevois, Ce sinistre crétin, Bokassa qui à l'époque n'était que général à laissé en moins d'une heure plus de 100.000 francs en liquide dans ce commerce, récupérés dans une agence d'une banque. genevoise, Il a acheté n'importe quoi et ces achats ont été amenés à Cointrin afin de les charger dans son vieil avion. Pendant ce temps ces compatriotes crèvent de faim et se battent entre eux. Il est évident que tous ces potentats sont des voyous et des voleurs.

Écrit par : Octave Vairgebel | 20/10/2018

Géo,

En réponse à votre question ci-dessus: «  "moutard" aurait-il qqch d'animal ??? », si je cible le seul verbe « pondre » c’est que je n’y ajoute rien de plus, n’en rajoutez donc pas vous-même, merci!

Pour le reste, encore une fois merci de partager avec nous vos connaissances de l’Afrique. Mais ne perdez pas non plus de vue que le sujet proposé ici concerne la faim qui tue l’enfance dans le MONDE et pas que dans la seule Afrique.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Pondre est un peu vulgaire, je l'admets. De retour du Kosovo, j'avais blessé le responsable de la politique étrangère de 24 heures (Dumartheray) par l'expression lapinisme à propos des femmes kosovares qui voulaient faire le plus d'enfants possible pour supplanter les Serbes. C'était l'aveu même de la jeune secrétaire de mon bureau à Pristina, par ailleurs...
Mais la vraie indécence n'était-elle pas que le premier geste de la correspondante de 24 heures sur place, Véronique Pasquier, qui a été de devenir la marraine d'une gamine kosovare albanophone ? Dans le genre parti pris, difficile de faire mieux. Même Dumartheray en était gêné...
En d'autres termes, à indécence, indécence et demie. L'indécence de certains en faveur de l'Aquarius - promouvoir le non-respect du droit international* en raison d'un chantage au suicide - me paraît éminemment plus grave que "pondre"...
* Alors qu'ils font semblant de le défendre contre l'UDC...

Écrit par : Géo | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Géo,

Pendant que vous écriviez vos commentaires présents combien d'enfants sont morts de faim?

Jean Ziegler, rencontré, est, que cela vous plaise ou non, un écorché vif de la souffrance d'autrui.

Que font, comment agissent ses détracteurs?

Sur la souffrance en Afrique Sentinelle, par exemple, ne dénonce pas le culte des ancêtres en Afrique… Sentinelle, siège à Cery, 1008 Prilly, intervient… entre autres organisations humanitaires.

Que croyez-vous, Géo, qu'à choix, les mères, trop affamées elles-mêmes pour nourrir leur nouveaux-nés agonisants: choisiraient-elles, dans l'urgence extrême, vos dénonciations, propos désobligeantes y compris clichés habituels, communs... ou l'intervention de ces ONG (il faut si peu pour "rattraper" et sauver un enfant mourant de faim)!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

"Pendant que vous écriviez vos commentaires présents combien d'enfants sont morts de faim?"
Tant que l'humanité fait trop d'enfants, beaucoup d'entre eux mourront de faim ou d'autres choses. J'ai vécu en Angola la situation suivante : on débarque avec un avion CICR et chaque spécialiste remplit sa mission. Pour moi c'est l'eau, pour la médecin, c'est la visite des habitations. Dans l'une d'entre elles, une femme venait d'accoucher (mais est-ce le terme à utiliser ? Devrait-on en l'occurrence dire "mettre bas" ?) et le nouveau-né gisait par terre, sur la terre battue de sa case, cordon ombilical non coupé, personne pour aider la parturiente. Et si on n'était pas arrivé, il serait mort de faim, celui-là ?
Vos indignations de grande bourgeoise de gauche ne font d'effet que sur votre seule personne, Myriam Belakovsky. Personne n'en est dupe. Le problème de la planète, ce n'est rien d'autre que la surpopulation. Les morts humaines vont s'accélérer très fort dans les décennies qui viennent. Vos hypocrisies chrétiennes n'y changeront rien.

Écrit par : Géo | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

""Le problème de la planète, ce n'est rien d'autre que la surpopulation" dit @Géo. Au fait, j avais entendu beaucoup d âneries mais autant que celle-là

Quelle courte vue et un esprit maladif d un faussaire de l Histoire malgré elle/lui sans qu elle/il se rende compte qu elle/il s est fait(e) gruger!

Juste pour se faire rafraichir: Le problème de la planète ceux sont les USA tout d abord et tous ceux qui ont subi un lavage de cerveau, suivez mon regard sacré Géo....Vous voyez ce que je veux dire.

Voulez vous que je vous rappelle, @Géo, de ce que vous avez dit le 2-3 janvier 2017 sur ce blog-même et que vous vous réjouissez de la mort du maximum de citoyens musulmans, entre autres, comme ceux en Irak après que les Terroristes avaient fait exploser une voiture piégée et bourrée d explosifs dans un marché populaire à Baghdad...On n en peut rien pour vous!

Sans autre,
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 20/10/2018

Géo,

En Chine, pour lutter contre la surpopulation, des personnes se sont rendues dans les usines pour enseigner la contraception mais… dans l'ensemble des pays concernés, comment voulez-vous?


Sans oublier que dans nos pays l'Eglise catholique ne tolère officiellement que la méthode dite, étant donné les échecs, des "bébés Ogino!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Le rappel d'un refrain pour les petits enfants puis d'un autre de la Révolution française ainsi que le nom d'une danse de la même Révolution ne serait peut-être pas de trop concernant le "problème" de la faim dans le monde

Dansons la capucine
Y'a pas de pain chez nous
Y'en a chez la voisine
mais il n'est pas pour nous


Ah! ça ira ça ira ça ira
les aristocrates
à la lanterne
Ah! ça ira ça ira ça ira
les aristocrates
on les pendra


Danse de la Carmagnole

Quel est le problème premier de la faim dans le monde:

En Afrique, uniquement?


"Là où est ton coeur, là est ton trésor (évangiles)"

"Là où il y a l'amour
là il y a Dieu (Tolstoï)

toutes claches de Jour du Seigneur sonnant!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Charles 05@ Je pense que dans votre dernier commentaire, vous vous êtes passablement dévoilé et plus personne ne peut avoir de doute sur ce que vous représentez. Vous vous êtes mis à nu et ce n'est pas beau à voir.

Écrit par : Géo | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

@Géo,

Je vais vous raconter cette petite histoire.

Le matin du samedi 31 décembre 2016, deux kamikazes se font exploser presque simultanément sur le marché d'Al-Sinek, un des plus fréquentés de la ville de Baghdad où sont vendus des pièces détachées de voiture et des vêtements.

De nombreux étals sont soufflés par les explosions. L'attentat fait au moins 27 morts et des dizaines de blessés, pour la plupart des employés des magasins qui prenaient le petit déjeuner ensemble.

J avais un mot de tristesse que cela arrive le 31 décembre et à des civils innocents comme ceux en Turquie et ailleurs...

Et qui m a répondu comme suit:
-------------------------
"Sommes nous tous des Stamboulites, des Turques, des Irakiens, des Yéminites....etc...?"

Oh que non, Charles 05. Aujourd'hui, il y a quelques minutes,(... ) ont fait un attentat de plus à Bagdad et je tiens à vous le faire savoir haut et fort : non seulement je ne m'en soucie pas, mais (...)
Vous croyez que les seuls terroristes sont nous les Occidentaux ? Vous n'avez pas fini de souffrir...

Écrit par : Géo | 02/01/2017

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/01/istanbul-nouvel-an-sanglant.html#comments
-------------------------

Bien à Vous Dr Géo et continuez à regarder ailleurs SVP, ceci ne me dérange nullement.

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 21/10/2018

Au cas où cette tribune libre parue sous la rubrique « L’invité » de la Tribune de Genève vous aurait échappé, en voici le lien:

https://www.tdg.ch/news/news/objectif-faim-zero-dici-2030-possible/story/23980439

Il est intéressant de constater qu’elle satisfait 50% des lectrices et des lecteurs. C’est dire si le sujet et ce qu’on y apporte comme regard divise!

Merci à toutes et à tous d’avoir alimenté ce débat. Il va de soi que, pour ce qui me concerne et lorsque j’ai écrit ce sujet, j’avais bien en tête les agissements des un(e)s et des autres qui ont été relevés par nombre d’entre vous.

C’est bien ce qui rend la situation tellement complexe et qui explique sans doute que l’avenir annoncé par le directeur de la FAO -qui signe la tribune indiquée en lien ci-dessus- ne convainc que la moitié du public qui en a pris connaissance.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Ce sujet est extrêmement complexe. Et pratiquement insoluble. Sauf à changer de société et de modèle de société. Donc insoluble. L'humanité sera bientôt composée de 8 milliards d'êtres humains si on peu appeler certaines personnes des êtres humains. C'est ce qu'on appelle en termes de biologie une pullulation. Avec toutes les conséquences d'une pullulation. Destruction et dégradation de l'environnement par exemple. Solution au problème de la faim dans le tiers-monde? Très simple: supprimer toutes les cultures commerciales (enfin disons les 98% ce qui permettra de vendre les récoltes restantes à prix d'or) qui enrichissent les intermédiaires et appauvrissent les paysans et les remplacer par des cultures vivrières. Le coton, l'ananas, le cacao, le café et le thé ne remplissent pas les ventres des affamés. Tous ces produits sont destinés aux pays riches, repus, gavés, au point qu'on ne compte plus les obèses, nouvelle épidémie. Aucun développement n'est possible quand les ventres restent affamés.

La Chine et le Japon ont réussi à prendre des mesures pour staibliser leur population. Pourquoi? Parce que leur religion n'a rien à voir avec les trois monothéismes: croissez et multipliez, dominez la Terre, etc. Une injonction perverse toujours mise en pratique par les fanatiques religieux et par les pauvres parce que pour ces derniers c'est la seule solution vue l'importance de la mortalité infantile et l'absence d'assurance sociale.

Et à propos d'enfants qui meurent, connaissez-vous la pratique des Yanomamis en ce qui concerne le contrôle des naissances?

Écrit par : Daniel | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.