20/10/2018

Accueil de migrants

Capture d’écran 2018-10-20 à 17.12.59.png

Vous offrez à un, une, des inconnu(e)s, de les héberger car ils sont en situation de détresse et votre coeur n’y est pas insensible. Et puis, soudain, vous découvrez que vos valeurs sont attaquées par ces mêmes êtres que vous avez secourus.

Pris d’empathie, vous pardonnez?

Pris de compassion, vous tentez de comprendre leur hostilité?

Pris d’amertume, vous les congédiez?

Les Grecs ont accueilli des exilés en grand nombre. En récompense de quoi, une croix érigée en mémoire des vies perdues au fond des eaux est saccagée au prétexte que la confession à laquelle renvoie la croix aurait heurté celle de rescapés desdites eaux et la mémoire des leurs.

Après quoi, c’est un nouveau signe chrétien orthodoxe qui est attaqué.

Encore une fois, pour les pourfendeurs de toute cause religieuse, on le sait, ces questions de foi et de pratiques conséquentes seraient à jeter aux oubliettes. Mais, rassembleurs de millions voire de milliards d’êtres humains, on aura vraiment à trouver d’immenses fosses pour les y enterrer, ces signes d’appartenance religieuse.

Donc pour l’heure, ils sont bel et bien là et révèlent comment la charité des un(e)s est récompensée par la haine des autres, qui plus est, autres auxquels on a offert tout ce qu’on a pu en signe de fraternité humaine.

Que ces tensions interreligieuses soient exploitées, est possible. Tout comme cela peut aussi être le cas en Ukraine avec ce qui se passe au sein de l’Eglise orthodoxe.

 

17:18 | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Est ce que vous pouvez aussi proposer de loger des genevois qui doivent quitter Genève puisqu'ils sont expulsés de leurs appartements devenus trop grand au départ de leurs enfants, par mame salerno???? Eh oui des genevois sont obligés de quitter Genève faute de trouver un appartement, alors qu'ils aimeraient tellement rester ici!

Écrit par : Dominique Degoumois | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Moustaki et la Méditerranée...

https://www.youtube.com/watch?v=qXr6TEL2m9o

Écrit par : Charles 05 | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

Très belle chanson de Georges Moustaki, merci, Charles 05.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Mme Hélène Richard-Favre,

Merci pour le fait que vous avez apprécié la chanson mais aussi sur le contenu quant à l histoire de la mer (ou Mère) méditerranée, la plus grande cimetière navale de tous les temps où se trouvent 40 000 cadavres de Migrants/Immigrants/Réfugiés, chose de laquelle je n ai aucun doute!

Bien à vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 20/10/2018

Oui, Charles 05, c’est la force de cette chanson de Moustaki que de le rappeler.

Au-delà de tout sentimentalisme facile, il fait surgir l’humain. Ce qui ne peut, non plus, faire l’impasse de ce que cela génère comme tensions dans les pays d’accueil mais qui oblige à ne pas oublier l’homme, au sens général du terme.

C’est bien la raison pour laquelle ce qui se passe est si complexe car parmi les véritables victimes de régimes politiques ou autres conditions de vie catastrophiques, se cachent celles et ceux qui les exploitent.

Et s’y retrouver est difficile quand tant de bords partisans s’emparent du problème et que s’ajoutent encore à cela les passeurs sans scrupules qui profitent, eux aussi largement, de la détresse d’autant de volontaires pour l’exil quand il ne se solde pas dans la mort.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2018

Dans le coran il est écrit qu'un bon musulman doit tuer ceux qui ne se soumettent pas à Allah et que ce geste lui permettra d'aller à coup sur au paradis.

L'Europe ne cesse d'entasser des barils de dynamite dans tous les coins de sa maison feignant d'ignorer qu'une mèche les relie entre eux.

Tôt ou tard ça va péter.

Écrit par : norbert maendly | 20/10/2018

Répondre à ce commentaire

"Encore une fois, pour les athées, on le sait, toutes ces questions religieuses seraient à jeter aux oubliettes."
Vous caricaturez et c'est dommage.
Sauf pour une très petite minorité d'athées (ou d'agnostiques), ce qui importe est avant tout la reconnaissance de leur droit a vivre en dehors de la religion et d'être aussi respectés que n'importe quels autres êtres humains, dans la mesure où ils se conforment aux reste des lois et coutumes de leur communauté.
Cela implique aussi de reconnaître et de respecter ce qui dans les religions est de l'ordre du respect des autres et de l'amour pour le genre humain.
Dans le cas que vous évoquez, il est d'ailleurs fort à parier que ce ne sont pas des athées qui sont les auteurs de cette destruction, mais des croyants d'une autre religion ou d'un autre courant religieux.
Pour prendre un exemple fort connu, la destruction des statues de Bouddha en Afghanistan n'est pas l'oeuvre d'athées, on peut presque dire que c'est tout le contraire.

Écrit par : Mère-Grand | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Mère-Grand,

Je vous accorde le trait caricatural que j’ai dessiné des athées et vous remercie de votre remarque à cet égard. J’ai rectifié le propos, dites-moi ce que vous en pensez.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/10/2018

Les religieux aussi caricaturent mais avec violence!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 21/10/2018

Norbert, pour ma part j'ai renié mon catholicisme il y a plus de trois ans, avec une simple lette au Diocèse. Je ne souhaite plus être associé à ces tarés qui nous réservent le même sort qu'aux adeptes du temple solaire.

Écrit par : Laurent Lefort | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Tout ce qui est excessif est insignifiant!

de Charles Maurice, prince de Talleyrand-Périgord

Écrit par : Charles 05 | 21/10/2018

@Hélène Richard-Favre
Merci de votre réponse et du changement introduit dans le texte.
Votre nouvelle version ne me satisfait évidemment pas tout à fait, car je continue penser que ce ne sont pas "les pourfendeurs de toute cause religieuse" qui sont l'origine de ce que vous dénoncez, mais bien les partisans d'une cause religieuse différente de celle dont les symboles ont été attaqués.
Votre nouvelle formulation n'est malheureusement qu'une manière détournée de dénoncer les non croyants sans les appeler "athées", qui signifie pour moi "sans dieu" et non "ennemis de dieu"ou des croyants.
Tout au plus pourrait-on dire "ennemis de ceux qui utilisent l'idée de dieu pour opprimer les hommes".
Peut-être savez-vous qui sont les auteurs des déprédations que vous avez signalée, et si ce sont des incroyants je ne pourrais que m'en distancer. Sinon je reste sur ma position et je pense que vous resterez sur la votre.

Écrit par : Mère-Grand | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Mère-Grand,

Merci de votre réponse qui confirme ce que j’avais déjà compris de votre premier commentaire, à savoir que vous n’avez, vous-même, pas bien saisi le sens de mon propos.

Relisez attentivement mon sujet et vous verrez que je ne mets en aucun cas en cause les athées, les non croyants ou les agnostiques pour ce qui attrait à la destruction des signes religieux, en l’occurrence ceux qui se trouvent sur l’île de Lesbos.

Lorsque je m’adresse aux « pourfendeurs de toute cause religieuse » ainsi appelés après que votre remarque m’a incitée à préciser qui je visais, j’indique bien que cela concerne le fait de traiter, ici, de signes religieux, en l’occurrence, attaqués.

En rien, dès lors, je ne les rends responsables de telles attaques! Merci de revoir votre lecture, cela dit en toute sympathie, et de nous faire part à nouveau de votre position.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/10/2018

Mère-Grand,

En complément à votre précédent commentaire et dans le sens de la réponse que je lui ai apportée, je tiens encore à attirer votre attention sur la conclusion de mon sujet où je relève la possible exploitation faite de ces conflits inter-religieux.

Car il s’agit là d'une des dimensions à prendre également en compte tant elle nous concerne toutes et tous, agnostiques, athées, croyants ou autres.

Pour le reste et afin d’éviter la répétition de « religieuses » due à la modification que j’ai apportée à mon sujet suite à votre remarque, j’ai rectifié...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

La vague migratoire que subit l'Europe est un problème complexe. Il semble bien que peu soient de vrais réfugiés, cela n'exclut absolument pas les drames qui accompagnent ce déracinement. Toutefois, les autres semblent bien "téléguidés" et les gouvernants sont totalement responsables de n'avoir pas pris les mesures pour éviter l'arrivée de ces jeunes hommes, les laissant imposer à nos sociétés des pratiques d'un autre âge. Faire preuve d'humanité ne consiste pas à ouvrir la porte, mais à veiller à ce que les nouveaux arrivants soient traités avec dignités et que les accueillants ne se sentent pas envahis.
Quant aux signes religieux, ces derniers font totalement partie de nos sociétés, ils ont marqué de leur empreinte nos lois, nos coutumes, notre histoire. Je suis athée, mais je réprouve totalement de tels actes de barbarie et en conclusion, je ne citerai que ce proverbe Tibétain : "si tu bois l'eau de la vallée, respecte les lois de la vallée".

Écrit par : Ariane Grazioli | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Les suisses qui veulent, à raison, quitter la Suisse pour des raisons économiques, vont pouvoir demander l'asile économique dans quel pays?????

Écrit par : Dominique Degoumois | 21/10/2018

"Encore une fois, pour les athées, on le sait, toutes ces questions religieuses seraient à jeter aux oubliettes."
Puis:
"Encore une fois, pour les pourfendeurs de toute cause religieuse, on le sait, ces questions de foi et de pratiques conséquentes seraient à jeter aux oubliettes."
Je sais que je suis athée, mais je ne sais pas si je suis un pourfendeur de toute cause religieuse...
Je considère toute religion révélée comme un mensonge qui réussit à duper les pauvres en esprit et à les asservir. Pauvres en esprit, car incapable de se forger une identité propre, de se construire une morale et une idéologie propres. Mais si cette religion est un baume ou des béquilles pour ces pauvres en esprit, je ne vois pas pourquoi je voudrais les priver de ce baume ou de ces béquilles. Grand bien leur fasse si cela peut les aider à vivre et à mourir. A condition qu'ils ne viennent pas prosélytiser sur mes plates bandes, ni ailleurs du reste au point de vouloir imposer leurs pratiques et contrôler tout le monde.
Mais dans votre propos, vous parlez de "cause religieuse"... et là, j'ai un problème. Car on tombe dans la cause et il ne saurait y avoir de cause religieuse dans un Etat laïque à moins que cette cause ne soit de nature privée.

Enfin pour ce qui est des oubliettes, disons que le christianisme dans nos pays est plutôt dans les poubelles de l'histoire que dans les oubliettes. Ce n'est pas une cause, ni un souhait, seulement une constatation à voir les église vides et les vocations pareillement étiolées, au point que certains ont vu d'un oeil intéressé le "dialoque" inter-religieux fourbi par les musulmans pour se faire un peu de publicité et montrer qu'ils existaient encore un peu, mais si peu. Les musulmans ne diront jamais merci pour ce coup de publicité qui leur a servi à eux en tout premier lieu. Ou comment instrumentaliser ce qui reste du christianisme.

Écrit par : Daniel | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Cette histoire de migrants est étrange. Dans les années 50-60 les saisonniers italiens devaient descendre du train à Brigue et ceux qui étaient grippés éraient renvoyés chez eux. Maintenant on accepte tout le monde sans aucune sécurité médicale ! Donc, dans peu de temps, la Suisse va découvrir des maladies inconnues chez nous qui seront propagées par les migrants ! Quel bordel !

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

On doit au judéochristianisme cette espérance qui nous fait nous projeter vers l'avenir… "feuille de route"! contrairement au destin ou fatalité d'autres cultures religieuses (bouddhisme, cycle)

tellement important en notre temps désormais virtuel…"tout... tout de suite et de plus en plus... et de plus en plus vite

société de marché sans éthique

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Vraiment un excellent commentaire, Daniel. Je souscris à chaque mot employé. Mais je me demande si nous ne devrions pas un peu cesser de respecter aussi fortement ces faibles d'esprit. Il serait temps que l'Occident admette qu'elle est passée à un stade supérieur où des croyances aussi parfaitement ridicules que les religions actuelles ne devraient plus avoir tant de place. Il y a un côté scandaleux de voir des masses de gens endoctrinés par ces stupidités sans nom et finalement très nuisibles. Il n'y a que l'appel au rationnel qui peut faire avancer nos sociétés et non le recul sur des croyances obscurantistes et régressives. Et dangereuses : voir la pédérastie généralisée du clergé catholique. Les croyants sont des gens potentiellement dangereux, à court, moyen ou long terme.

Écrit par : Géo | 22/10/2018

Répondre à ce commentaire

L’Europe paraît démunie face aux flots de « réfugiés », dont elle est victime.
Cette attitude passive est relativement récente, conséquente de l’Allemagne vaincue lors de la 2e guerre mondiale, accusée d’antisémitisme et de racisme...
L’anti-racisme institutionnalisé qui règne dans nos pays à détruit nos défenses immunitaires naturelles, aussi bien physiques que morales. Il n’y a qu’à observer nos populations toujours plus malades et moins résistantes..
Comme le dirait Tabarly « on est mal barrés ! »

Écrit par : Richard Kohler | 23/10/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.