05/11/2018

Un suicide remet toujours en cause

Capture d’écran 2018-11-05 à 12.57.58.png

Nombreux sont les ouvrages qui traitent et ont traité de morale, voire de démoralisation. Mais on a beau discourir ou écrire sur le sujet, la démoralisation citoyenne est bel et bien une réalité.

Elle s’observe partout où l’engagement est déçu. 

Que cela soit au niveau personnel, intime, social ou collectif, lorsque l’amertume se cristallise sans plus aucun recours possible à l’espoir, l’irréversibilité de l’acte scelle un destin.

Lire cette information fait mal: un gendarme de la Garde républicaine s'est suicidé lundi 5 novembre dans les jardins de Matignon, avec son arme de service,

Alors, bien sûr, on va enquêter, fouiller sa vie, chercher ce qui a pu entraîner la mort de cet homme. Et après? Qu’il ait été sujet ou non à quelque problème d’ordre psychique ne l’a pas empêché de servir!

L’Etat, certes, n’est pas responsable de tous les troubles des citoyennes et des citoyens.

Mais lorsque l’on s’engage au  non de valeurs auxquelles on croit et que lesdites valeurs sont bafouées, à qui la faute? Au citoyen qui a osé accorder sa confiance? A l’Etat qui a trahi?

Chaque suicide remet en cause. Paix à cet homme et pensées à ses proches et à sa famille.

Commentaires

Les facteurs d’un acte suicidaire étant multiples, on ne peut jamais dire précisément pourquoi telle ou telle personne s’est suicidée.
Cependant, il y a souvent un dénominateur commun à ces actes de désespoir, c’est celui de l’abandon :
- perte de son travail
- perte de sa compagne, compagnon, parents, enfants
- perte maladive de tonicité physique (dépression : mon corps me lâche)
- etc..

Écrit par : Richard Kohler | 05/11/2018

Répondre à ce commentaire

Y a-t-il réellement suicide?
A lire la nouvelle il y a deux ou trois heures nul ne le savait, nul ne l'affirmait.

Dans la vie pas mal d'entre nous ont l'occasion d'observer que lorsque les choses tournent mal et qu'il y a tort ou défaillance humaine si, par "chance", "bol"! les circonstances d'y prêtent, les personnes responsables n'hésitent pas à parler suicide.

On parle maintenant de malaise à Matignon.
Mais on le savait depuis longtemps.

La presse devrait être plus auto exigeante.
Simple exemple, Emmanuel Macron dès son avènement contrairement aux dits de la presse ne s'est jamais nommé lui-même Jupiter mais a parlé d'une manière de gouverner sienne qui serait jupitérienne.
On ne peut donc pas dire que le président français se prend pour Jupiter.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/11/2018

Répondre à ce commentaire

Le suicide est un très large débat philosophique !

Au 19 ème siècle, Victor Hugo disait que l affreux suicide est le célibat. Aujour d hui, le mariage est un suicide !

Aujourd hui, le suicide de quelqu un du 3 ème ou 4ème âge est laid et non reconnu comme une chose étonnante mais bien normale car ce « vieux » ne
s est pas suicidé mais il a mis fin à sa vie qu il ne supportait plus chose compréhensive même aux yeux des autres tandis qu un trentenaire, oui, il se suicide mais souvent par défaut d amour...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 05/11/2018

Répondre à ce commentaire

Addendum:

Chaque jour 29 personnes se suicident en France, presque une personne par heure. Quant aux tentatives de suicide, elles représentent environ 550 par jour donc quasiment 20 par heure. Tout compte fait, cela représente 10 500 suicides et 200 000 tentatives chaque année.

Les territoires ruraux arrivent en tête de ce triste classement et les Côtes d Armor sont en haut de liste puis c est la Manche puis le Morbihan, la Sarthe et le Finistère. Par contre les départements outre mer et la Martinique sont bien en bas de la liste de suicide et des tentatives de suicide.

Néanmoins, mettre tout ça sur le dos de L Etat et le cas échéant sur Ms Macron/Edouard Philippe dans tout ça est une foutaise...

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 05/11/2018

Charles 05,

Quand vous concluez votre commentaire par «Néanmoins, mettre tout ça sur le dos de L Etat et le cas échéant sur Ms Macron/Edouard Philippe dans tout ça est une foutaise... » c’est que vous l’auriez entendu dire ou lu quelque part?

S’agissant du suicide des gendarmes et de celui des paysans, il est malgré tout à mettre en relation avec leurs conditions de travail qui se dégradent...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/11/2018

Myriam Belakovsky,

Depuis ce matin que la nouvelle est tombée, il n’a été que question de « suicide », dans la presse.
A cet égard, par exemple, voici:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/05/01016-20181105ARTFIG00279-malaise-apres-le-suicide-d-un-garde-republicain-a-matignon.php

Maintenant, que celle-ci s’emballe ou brode, entre autre sur « Jupiter » qui ne se serait jamais déclaré l’être, sans doute avez-vous lu l’article de « L’Express » que j’ai indiqué en référence dans ce sujet de blog:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/10/30/une-certaine-fatigue.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/11/2018

Répondre à ce commentaire

Madame Hélène Richard-Favre,

En prenant GOOGLE actualité une première fois j'avais lu que l'on ne savait pas encore s'il s'agissait d'un suicide… puis trouvé extraordinairement rapide l'annonce de ce suicide…

Pas question de vous contredire.
Bonne soirée.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

Depuis hollande les policiers et gendarmes français sont totalement dévalorisés dans leurs fonctions. (pas beaucoup mieux chez nous d'ailleurs)
Ils mettent leurs vies en danger quasi chaque jour, et s'ils se défendent ils sont coupables, c'est un non sens complet et dévastateur pour n'importe quel homme/femme sensé. Cela conduit au burnout et le suicide en est aussi une conséquence.

Après les députés LREM qui se sont plaints de trop de stress et travail.
Après un président qui maigrit à vue d'œil et qui doit lever le pied pour fatigue aigue, il serait temps que tout ce petit monde prenne du recul et comprenne que ce n'est pas en usant la corde à ce point qu'ils vont réussir.

Tous ces egos surdimentionnés de cette génération 40-50 ans mènent droit dans le mur. Le pire c'est qu'ils sont au pouvoir et entraineront ainsi tout le monde (dans un premier temps les plus fragiles) avec eux dans le précipice.

Écrit par : Corélande | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

Mme H.R.-F.,
Vous me dites: "Quand vous concluez votre commentaire par «Néanmoins, mettre tout ça sur le dos de L Etat et le cas échéant sur Ms Macron/Edouard Philippe dans tout ça est une foutaise... » c’est que vous l’auriez entendu dire ou lu quelque part?

Merci pour votre remarque mais je ne vois pas où est le problème. Il se peut pas que je l ai lue ou que je l avais adoptée par conviction, me trompé-je? il se peut bien que....

Bien à Vous, Mme H.R.-F.,

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

Il n’y a aucun problème à voir dans ma question, Charles 05!

Ma question consistait à savoir si vous aviez entendu dire ou lu quelque part ce que vous avez écrit. Si oui, ça m’aurait intéressé d’avoir les références, si non, c’est votre point de vue personnel et il vaut tout autant que n’importe quel autre!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.