06/11/2018

La mémoire d’un écrivain et d’un peuple honorée

Capture d’écran 2018-11-06 à 13.00.19.png

La France, par la voix de son Président, honore Maurice Genevoix.

Emmanuel Macron vient d’annoncer, en effet, l’entrée de l’écrivain au Panthéon l’an prochain mais, avec lui, l’entrée collective de « Ceux de 14 ».

Je vous invite à lire cet article et à découvrir en quels termes s’exprime le Président de la République. Tout autant y trouverez-vous une interview de Maurice Genevoix réalisée en 1978, soit deux ans avant sa mort.

Avec cette reconnaissance accordée et à l’écrivain et à l’ensemble de celles et de ceux qui se sont battus pour la France, Emmanuel Macron honore une mémoire vive et sensible.

La cultiver n’est pas entretenir la haine de l’ennemi. C'est l’oublier qui heurterait.

 

Commentaires

Un Genevois non genevois mais qu'importe!!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

"de ceux qui se sont battus pour la France,"
C'est bien sûr ce qu'on cherche à faire croire. Il se sont battus pour l'impérialisme français. Ce n'est pas exactement la même chose. Ma pensée va aux colonisés qui étaient à l'époque fort bienvenus pour venir se faire massacrer pour l'empire qui les avait colonisés et asservis et bien souvent déjà massacrés.

Écrit par : Daniel | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

@Daniel,
Vous dites :"(...) Ma pensée va aux colonisés qui étaient à l'époque fort bienvenus pour venir se faire massacrer pour l'empire qui les avait colonisés et asservis et bien souvent déjà massacrés.*

Ils n étaient que des esclaves à qui ils n avaient ni le droit de s asseoir sur la table du Seigneur, ni d entendre un Merci de sa part....ça va de soi..


Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

"Voici qui devrait vous intéresser, "
Et en quoi les élucubrations d'un négationiste colonialiste devraient-elles m'intéresser?
Pourquoi ne parle-t-il pas des conditions de recrutement des Africains?
La seule phrase qui tienne la route, c'est quand il dit que tous les soldats ont servi de chair à canon. Donc y compris les Africains, dont ce n'était PAS la guerre. Ils n'étaient pas citoyens français. J'ai souvenir d'un bataillon africain reconstitué QUATRE FOIS.

Écrit par : Daniel | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Merci Mme H.R.-F. pour votre remarque sur le chair à canon des africains!

Dans tous les cas, faire une guerre c’est utilisé des êtres comme chair à canon et tout le reste c’est de la mise en scène. Toute guerre est une machine à « chair à canon » n importe est la couleur de la peau des soldats, des blancs ou des noirs. Seule la couleur rouge vive du sang est hélas le dénominateur commun.

Néanmoins, le terme de chair à canon s applique sur deux catégories différentes qui sont soit les citoyens français indigènes et impliqués forcément par la guerre sur leur sol soit une autre catégorie qui sont ceux importés comme des mercenaires dont les tirailleurs sénégalais par exemple.

Dans le lien que vous avez mis, on nous parle de taux de mortalité de 5% et qui est identique dans les deux catégories, soit ! Il faut rappeler que la guerre pour les deux catégories a eu lieu sur le même territoire dit français. Puis, au sujet de ce 5% c est à discuter. Ne dit on pas qu en restant honnête avec les chiffres et avec les statistiques, on fait dire aux statistiques ce qu on a l envie de leur faire dire. Le pourcentage de mort de 5% des soldats français et rapporté à la population française indigène est vraisemblablement juste mais si on rapporte le même 5% des sénégalais sur les « résidents ou les importés » totaux de sénégalais dans l hexagone à l époque, ce même pourcentage de 5% devrait être majoré 10 fois peut être soit un taux à 50%.

In fine, ce terme chair à canon est très modulable en fonction de ce que l orateur, l historien ou le politicien voudrait nous bourrer le crâne avec et après une 3ème guerre mondiale qui a d ores et déjà débuté au Sud de la planète. Vous verrez que dans 100 ans, les historiens et/ou les faussaires de l Histoire nous diront qu on a fait le chemin inverse des tirailleurs sénégalais de la 1ère guerre, sénégalais présumés avoir été de la chair à canon, notre exemple. Donc, la France a envoyé ses soldats français en Afghanistan pour mourir là bas à 8000 km de l hexagone mais eux ils étaient des héros morts pour la patrie et non pas du Chair à canon. De surcroît on nous dira aussi que la France s est ruinée et ses soldats ont payé leur sang en Afghanistan comme en Libye dont la destruction-reconstruction se lève à 15 milliards et 1.5 millions de morts ) et que dans les deux cas c est la faute à l islam !

La « bonne nouvelle » du 20ème et 21ème siècle est d utiliser de la chair à canon à des fanatiques cinglés dits les Djihadistes et qui se vendent comme des idiots utiles et qui exécutent les ordres des commanditaires comme la France, la GB, les USA, l Otan, la CIA, la FBI, les grands pétroliers et ceux de la mondialisation et le capital ultra libérale, l extrême droite...etc....

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.