06/11/2018

Triste

Capture d’écran 2018-11-06 à 22.32.52.png

                                                                             capture d’écran: Le Temps

Sur son profil Facebook, les témoignages se multiplient. 

Géraldine Savary a annoncé, ce jour, qu’elle ne se représenterait pas aux prochaines élections fédérales pour le Conseil des Etats.

Mais que lui est-il reproché alors qu’elle a été sous les feux des projecteurs médiatiques et que rien n’a été reconnu illégal aux dons qu’elle a reçus?

S’il s’agit de l’origine de ces dons alloués à la politicienne vaudoise reconnue et louée pour ses compétences, alors, on a de quoi rester perplexe.

Car cet homme qui a apporté son soutien financier à Géraldine Savary, présenté le plus souvent comme « milliardaire » ou  « patron milliardaire de Ferring », occupe aussi la fonction de Consul honoraire de la Fédération de Russie.

On sait le regard que portent sur ce pays nombre de ses grands connaisseurs capables d’en parler comme s’ils y vivaient ou y avaient passé tant d’années que leurs témoignages avaient valeur de preuve.

Rappelons, entre autre, cette émission de la RTS à laquelle avait été invité Roger Nordmann, en photo ci-dessus avec Géraldine Savary.  La Russie, selon ce parlementaire suisse donc, serait sous la dictature autoritaire de Poutine. Comme si dictature ne suffisait pas et qu’il fallait encore y ajouter « autoritaire »...

Or c’est à ses côtés que l’élue vaudoise a tenu la conférence de presse au cours de laquelle elle a fait part de sa décision  de mettre un terme à sa carrière politique.

Voici une femme admirable qui, par trop de pressions, en a été amenée à devoir renoncer à des fonctions qu’elle exerçait avec talent et brio.

Géraldine Savary, je l’ai toujours beaucoup appréciée, avant même, faut-il le préciser vu l’ambiance, de découvrir qu’elle figurait parmi les personnalités qui ne diabolisaient pas la Russie.

Profondément en pensée avec elle, je lui réitère toute mon estime.

Commentaires

C est bien dommage que Mme Géraldine Savary démissionne bien qu elle a été remise hors de cause dans l enquête!

Néanmoins, c est à cela qu on reconnaisse les gens intègres et de bonne foi.

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 06/11/2018

Répondre à ce commentaire

Eh oui, si elle avait choisi Aznavour, Monfils ou Tsonga comme amis, beaucoup l'auraient plus mise en avant si elle avait reçu des dons de leur part pour ses campagnes!

Écrit par : Anne Berguerand | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Allez, je vais me lancer dans la provocation constructive, j espère!

Il se pourrait que Mmes Savary et Salerno avaient commis des fautes, soit, donc elles doivent les assumer.

Par contre, ce qui va aggraver leurs cas sont trois choses:

-- Elles sont des "têtes dures"!

-- Elles sont des "Femmes" et pire encore des "Féministes".

-- Par-dessus tout, elles sont "Socialistes"...

Diantre!

Charles 05



Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Charles 05,

Comparaison n’est pas raison, vous connaissez bien sûr l’adage :-)

Aussi bien, n’y a-t-il pas grand chose de commun entre les deux élues sinon la couleur de leur parti politique.

Dans le cas de Géraldine Savary, le fait que le donateur soit en relation avec la Russie semble avoir pesé dans le cadre des pressions qui se sont exercées sur elle.

Avez-vous entendu s’exprimer Roger Nordmann sur la Russie? Ce même Roger Nordmann qui est assis aux côtés de Géraldine Savary lors de son annonce à la presse?

Roger Nordmann estime la que la Russie serait « sous la dictature autoritaire de Poutine ». « Dictature » ne lui suffisant pas, il lui ajoute « autoritaire ».

S’agissant de Sandrine Salerno, elle a aussi affiché une grande connaissance de la Russie en manifestant en tant que Maire de la Ville contre la « Russie homophobe ». Je vous renvoie à ce sujet de blog qui vous en dira un peu plus sur la question:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/09/23/temp-72eaa4c2e4ff9178f7a2646953d3dcbd-247488.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Très éclairante votre remarque, Mme H.R.-F.,

Au sujet de M. Nordmann, il lui est très facile de se gargariser avec "Poutine dictateur" mais quand il s agit de dénoncer l extrême droite qui est criée partout aujourd hui, bouche cousue! N est il pas lui qui viole les droits de l homme même en Suisse (l Humain doit avoir des droits de vie dignes de ce nom) en déclarant:"" Il n y a aucune ni raison ni justificatif afin de ne pas taxer et imposer l aide sociale. 5 000.- d aide sociale doit être imposée comme un salaire à 5 000.- !"" dixit ! Belle parole de l extrême droite et sans fondement comme toujours et qui veut prendre l argent même où il n y en a pas...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

"Roger Nordmann estime la que la Russie serait « sous la dictature autoritaire de Poutine ». « Dictature » ne lui suffisant pas, il lui ajoute « autoritaire »."
Bien sûr être élu et réélu démocratiquement, la dernière fois triomphalement, c'est la dictature... du peuple! Autrefois on disait "dictature du prolétariat". La seule dictature que les gens comme ce ploutocrate acceptent est la dictature de la bourgeoisie, la dictature du fric par le contrôle des banques, bref la dictature du capital, pilleur des ressources mondiales, prête à détruire des Etats et à semer le chaos pour parvenir à ses fins criminelles (Irak, Libye, Ukraine, Syrie, Yémen, etc.). Ces ressources si importantes sur le territoire russe. Il leur est inacceptable que la Russie décide pour elle-même de sa politique monétaire (dédollarisation à marches forcées) et de l'exploitation de ses ressources. Il leur est inacceptable que la Russie se dresse face à cette ploutocratie mondiale qui a nom Rotschild, Soros, etc. Demandez-vous ce qu'on en commun toutes ces familles...

On voit qui est démocratique et qui ne l'est pas. Salerno sur ce point est à mettre dans le même sac que l'autre anti-russe.

Écrit par : Daniel | 07/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.